Maître Philippe de Lyon

Maître Philippe de Lyon né Monsieur Nizier Anthelme Philippe en 1849 de Marie Vachod et Joseph Philippe, se fait remarquer dès l’enfance parce qu’il soulage les autres enfants. Que ce soit à la campagne, puis à Lyon quand il arrive, chez un oncle boucher, qu’il va guérir d’une blessure sérieuse. Sa réputation grandit dès lors très vite. La faculté de médecine, finit par le refuser, parce qu’elle n’apprécie pas qu’il ose établir des diagnostics qui ne conviennent pas à un corps médical qui n’est pas encore ouvert à ces pratiques qui seront taxées bien plus tard d' »activités hors d’un cadre réglementé »

Cela ne l’empêche pas de recevoir et soulager les malades, qu’ils soient pauvres ou riches, ouvriers ou bourgeois, Tsar ou Roi, qui le demandent de toute l’Europe.

Les magnétiseurs, et rebouteux, très courus, sérieux ou pas, sont de plus en plus nombreux, notamment sur cette ville de Lyon, dans une région dont la mémoire des terres est gorgée de magnétisme. Les médecins installés, ont peur de perdre de la clientèle, qui pourrait être tentée de partir vers ces métiers qui leur font une grande concurrence… sauf quand ils en ont besoin pour les cas les plus difficiles, Alors ils font procès sur procès à tous ces guérisseurs, pour exercice illégal de la médecine…

 philippedelyon.fr