A quelle société secrète appartenait Maitre Philippe de Lyon?

site Maitre Philippe Philippe de LyonMaitre Philippe de Lyon n’appartenait à aucune société, dite secrète, ou pas. Il a assez, de son vivant, critiqué leur existence:

« Les sociétés secrètes ne valent rien. Elles n’ont jamais fait de bien qu’aux leurs. Elles vont toutes au despotisme, il ne doit pas en être ainsi. Nous sommes tous frères, nous devons nous aider et n’avoir point de secret, tout doit être en lumière. On ne doit pas faire de préférences »

Par contre, il est possible d’avancer que tout l’environnement amical, ou presque, de monsieur Philippe, faisait au moins partie de la franc-maçonnerie. Nombre de ses compagnons faisait partie de sociétés plus ou moins secrètes, très anciennes ou fraichement crées.
Mis à part Jean Chapas, tous les amis, du moins, pour les plus connus, font clairement partie de groupement se disant fermés aux non-initiés. Ils estimaient que leurs discussions et « travaux » devaient être absolument tenus secrets.

C’est cet aspect occulte que condamnait Monsieur Philippe.

Il y a des gens très intéressants et sincères dans tous les groupes quels qu’ils soient.

A quelle société appartenait Philippe de Lyon

112 pensées sur “A quelle société appartenait Philippe de Lyon

  • 26 février 2013 à 18 h 10 min

    QUE PENSEZ VOUS DE CETTE CITATION DU MAITRE PHILIPPE DE LYON QUE L ON PEUT LIRE SUR LE SITE DE L ORDRE MARTINISTE SI
    considère PAPUS (Dr Gérard ENCAUSSE) comme le fondateur de l’Ordre Martiniste, mais regarde Maître PHILIPPE DE LYON comme le Chef du Martinisme; Maître Philippe n’a-t-il pas dit un jour: « Quand Papus partira, ce sera un peu la pagaille dans le Martinisme. Il y aura plusieurs groupes, mais je reprendrai le Martinisme et j’en serai le Grand Maître. »

    • 2 mars 2013 à 0 h 59 min

      Bonsoir. J’ai déjà lu cela, en même temps mr. Philippe précisait que le martinisme s’ inspirait de saint Martin de Tours ( pour la charité) et non de Louis Claude de Saint Martin, ce dernier étant le maître intellectuel de Papus.

      • 21 août 2013 à 2 h 27 min

        Petit commentaire: Le maître intellectuel de Papus était Saint-Yves d’Alveydre, non Saint Martin.

        • 21 août 2013 à 8 h 22 min

          Tout à fait exact, je crois l’avoir déjà écrit ici mais …on est passé vite dessus.
          Et dans l’immense biographie de Saint Yves par Jean Saunier, cela est précisé plusieurs fois , j’ai même cru y comprendre que Saint Yves serait pour beaucoup dans les aventures russes de Papus et Nizier-Anthèlme Philippe.

    • 2 mars 2013 à 19 h 52 min

      « Morel », bonsoir, on peut faire dire ce qu’on veut de MP, mais cette phrase n’a jamais été dite.
      IL a dit « C’est moi qui restaurerai le martinisme ». Et cela a été fait en 1951 à l’Arbresle, bien avant Ph.Encausse. Ce nouvel Ordre a été mis en sommeil (pour différentes raisons que je ne dis pas car je vais encore choquer !) en 1958 à l’Arbresle également.
      Ph.

      • 2 mars 2013 à 20 h 22 min

        AH BON J IGNORAIS QUE EN 1951 BIEN APRES LA MORT DE MP UN ORDRE MARTINISTE AVAIT ETE FONDE A L ARBRESLE
        DOMMAGE QU IL EST EN SOMMEIL

    • 20 mai 2013 à 20 h 43 min

      Je reviens sur cette ancienne parution. Un blog bien informé, et pour cause, dont trois points forment le titre, récapitule les groupements, ordres et obédiences martinistes francophones connus : il en figure ainsi 17.
      Sur ces 17, un seul publie cette information d’un Nizier-Anthèlme Philippe responsable martiniste, ce qui n’est pas considérable. Il ne fait pas de doute que Monsieur Philippe ait pu inspirer des travaux, planches ou réflexions de groupements martinistes, d’autant plus par rapport à ses relations fortement impliquées dans de tels mouvements, mais cela ne signifie pas qu’il ait été affilié à ces mouvements.
      rflexionssurtroispoints.blogspot.fr/search?q=maitre+philippe

  • 2 mars 2013 à 2 h 19 min

    Bonsoir,

    J’ai en effet vu la phrase citée sur le site du grand prieuré martiniste.
    Mais comment Philippe de Lyon a t’il pu dire une chose pareille??
    Il était contre ces groupes…..

    Bien à vous

    • 2 mars 2013 à 4 h 46 min

      En effet, on peut s’interroger ?

      Fraternellement

  • 2 mars 2013 à 7 h 07 min

    Je ne suis pas convaincu de l’authenticité de ces phrases (au sens où je ne les ai jamais entendu ailleurs que dans des milieux plus ou moins martinistes).
    En revanche un jour ou Marc Haven lui demandait ce qu’il pensait de Louis Claude de St. Martin, MP lui répondit que le seul St. Martin qu’il connaissait était celui qui avait partagé son manteau ( à savoir St. Martin de Tours).
    D’où derrière des amalgames nombreux sur MP, LC de St. Martin et St. Martin de Tours.
    Alors que MP rappelait simplement que ce qui comptait c’était le devoir de charité.
    Après que MP ait encouragé Papus dans sa restauration du Martinisme en réaction à la société théosophique, comme il a pu encourager Sedir Phaneg ou d’autres c’est un autre débat, bien différent d’affirmer que MP est le grand Maître du Martinisme comme le fait plus ou moins l’OMSI.

    Olivier

  • 2 mars 2013 à 16 h 38 min

    Je serais curieuse personnellement, de voir les sources qui ont permises d’avancer de tels propos comme venant de Monsieur Philippe.

    Je serais curieuse également de savoir pourquoi Philippe de Lyon est ainsi récupéré, parce que c’est ainsi que je le vois, par un ou des groupements, qui pourtant savent ce que Maitre Philippe pensait de toutes ces organisations plus ou moins secrètes.

    Je suis choquée, mais cela n’engage que moi de voir ainsi galvaudées, et inventées des phrases que le maitre aurait prononcées.

    Franchement, sur un autre article, je fais allusion aux canalisations qui circulent sur le net, et pas du tout cachées, elles au moins, qui donnent également du Grand Maitre à un monsieur qui n’a jamais prôné que l’humilité la plus évidente.

    Comme quoi, même dans certains groupements, on fait circuler des mensonges.
    Bravo.
    Ce groupement ne mérite pas plus de respect que les canalisations que l’on trouve ici ou là.

    Et ces groupements osent donner des leçons de morale………!!!

    Magnifique exemple.

    Je partage l’avis d’Olivier, et doute beaucoup de plusieurs légitimités.

    Je vais finir par créer mon propre groupement ;)

    • 2 mars 2013 à 20 h 05 min

      Complètement de l’avis d’Olivier comme d’habitude…. lol
      Alors pourquoi les groupements et associations récupèrent ainsi MP, Mr Philippe et surtout MAITRE Philippe ? la réponse est simple. Cela leur assoie une certaine légitimité spirituelle qu’ils n’auraient jamais sans Lui. Je ne vais pas raconter l’histoire de Ph.Encausse et la ressurgence de son Ordre, je vais encore choquer… en tout cas ce dernier, né Philippe Charlatte (!) a assis sa légitimité sur un parainage posthume plus ou moins hypothétique (je n’en dirai pas plus).
      Je pense qu’il en rigole (bien que je pense aussi qu’il a vraiment autre chose à faire que s’occuper de ces imbéciles).
      MP est sur le terrain, avec les pauvres, les sans-abris, les dans-le-besoins, et pas dans les cercles où l’incandescence des esprits n’éclairent vraiment que de petites flamèches de lampes à basse consommation……
      Hélène, j’ai choqué là??
      Ph.

      • 3 mars 2013 à 5 h 21 min

        Rien de choquant que MP soit au milieu des pauvres…
        Jésus n’est-il pas venu pour les malades et les faibles ?
        Non pour les biens portants et les forts.

        Fraternellement

      • 9 mars 2013 à 9 h 03 min

        Pour l’heure, Philippe de Lyon se trouve à Rome !
        Notre très sympathique cardinal Philippe Barbarin, de Lyon…
        Se présente aux passants : Je suis Philippe de Lyon.
        Fameux …Non ?! :-)

      • 13 juin 2013 à 15 h 21 min

        Que ce soit un fils Charlatte ou un fils Landru : on s’en fiche complètement, laissons cela aux lecteurs avides de sensations de la presse à scandale. Cela fait peut être vendre mais ce n’est pas dans l’esprit d’un site consacré à la mémoire de Nizier-Anthèlme Philippe ! Lui qui pronait (lu sur ce site) la sagesse, l’indulgence, l’humilité sans orgueil ni fierté, la réponse par la douceur à la violence, le nondire du mal d’autrui et la prière…

        • 13 juin 2013 à 15 h 53 min

          Oui mais il faut bien vendre, même par souscription, au risque des acheteurs.

          • 13 juin 2013 à 16 h 39 min

            La curiosité est un très vilain défaut.
            Attention à ce que l’on fait rentrer chez soi !
            Il peut nous en cuire…
            Mais, beaucoup n’y croient pas.

        • 13 juin 2013 à 16 h 33 min

          En effet, c’est minable d’aller mettre sur le devant des éléments qui sont privés.
          La presse à scandale fait beaucoup de mal.
          Hélas, les humains sont friands, le marché juteux.
          Mais bon, chacun en son âme et conscience.
          Quoique que nous fassions, un jour ou l’autre…
          On a le rendu.

    • 3 mars 2013 à 4 h 28 min

      Désolée, Hélène…
      J’appartiens depuis de nombreuses années à SKIPPY.
      Un peu d’humour ne peut nuire à l’élèvation spiritique, n’est ce pas !:-)

      • 4 mars 2013 à 13 h 35 min

        Lucie ;)
        je pense que tu te souviens avoir lu ici, sous la plume d’au moins un commentaire, que je faisais partie de la société secrète de Oui Oui
        donc je partage bien volontiers cet humour que je trouve extrêmement bon enfant :)

    • 4 mai 2013 à 21 h 33 min

      De tous temps ce phénomène de récupération a eu lieu pour asseoir une réputation une autorité. Prenons l’exemple des Abbayes ou grandes églises du Moyen-Age : elles ont toutes utilisé des reliques pour installer leur prédominance.
      Il existait même (je ne sais plus où) des ateliers spécialisés dans la fabrication des reliques et de de documents. Ce qui explique les reliques soit disant de même origine que l’on retrouve partout. Le cinéma a par exemple déliré sur le tibia de Ste Marie-Madeleine, mais il n’était pas loin de la réalité ; il y a eu concurrence effrénée entre St Maximin et Vézelay, où les foules vénéraient les mêmes reliques (cette charmante histoire est comptée sur saintsdeprovence.com/marie-madeleine.html ).
      On vit même présenter le crâne de St Jean Baptiste enfant ! Et les moines copistes s’en donnaient à coeur joie pour présenter des documents originaux. Tout ceci permit non seulement d’organiser des pélerinages rentables mais aussi de vendre chèrement de tels objets aux Seigneurs. Un exemple : lorsque l’on consulte le rapport de visite diocésain de l’époque dans l’église abbatiale des Seigneurs de Beaujeu à Belleville sur saône, on est littéralement époustouflé par la quantité de reliques y figurant et ramenées des Croisades dont certaines avaient une dénomination considérable (croix du Christ, vêtement de la Vierge, etc…)
      Et oui ! Cela prouve que toujours on a voulu assurer sa prédominance sur d’autres par tous les moyens ; donc il n’est pas étonnant si de telles récupérations existent, et continuent quant à Maitre Philippe.
      Et bien souvent les faits réels n’ont pas une telle publicité et restent dans la discrétion absolue…

  • 2 mars 2013 à 21 h 31 min

    Bonsoir. Pourquoi autant de médisance? Pourquoi reprocher une légitimité, jamais demandée, sinon pour se l’accaparer? Pourquoi traiter d’autres d’imbéciles? Je ne vois pas là l’enseignement de mr. Philippe alors que l’on dit faire des recherches sur mr. Philippe depuis x années. A qui la poutre, à qui la paille?

  • 2 mars 2013 à 23 h 14 min

    Je pense que quand on a approché certains groupements, qui tout en se réclamant plus ou moins de MP pratiquent divers rituels et mélangent allègrement occultisme et christianisme, on a raison de faire des mises en garde à propos de la légitimité qu’ils revendiquent.
    L’enseignement de MP se résume à bien peu de choses comme l’a dit Marc Haven (texte repris dans le livre de Philippe Encausse justement).
    Et le Martinisme de Philippe Encausse ou plutôt ce qu’il est devenu avec ses multiples ordres dissidents m’en parait bien éloigné.
    Ce qui n’empêche pas qu’il puisse y avoir des gens sincères et de bonne volonté dans ce type de groupe.

    Olivier

    • 5 mars 2013 à 19 h 21 min

      Olivier
      il y a des gens très intéressants et sincères dans tous les groupes quels qu’ils soient. Et j’en connais de nombreux, très nombreux.
      Ils servent à l’équilibre.
      Ph.

  • 3 mars 2013 à 11 h 29 min

    Bonjour.
    Le premier martinisme se faisait autour d’une table avec la bible pour lecture. Mr. Philippe a formé Jean Chapas et en lisant  »Révélations » de Marcel Roche et en connaissant la vie de celui qui a été le plus proche du maître de Lyon, on a pas de mal a identifier aussi de l’hermétisme, entre autres lectures. On sait que par la suite, et c’est grand dommage, Papus et Teder ont donnés une forme maçonnique au martinisme, qui a évolué encore et encore, par Ambelain et d’autres. S’il y a eu des séparations, des luttes de pouvoir, est ce pour autant que l’on doit jeter l’anathème sur le martinisme? Le christianisme a connu pire ( schismes divers, agnostisme, inquisition…) et mr. Philippe a demandé que nous suivions notre religion. L’important étant d’aller au Christ et au Père, si le martinisme l’empêche alors il mérite vos récriminations, autrement non. Quant à Philippe Encausse beaucoup connaissent son  »secret de famille » et ne veulent pas l’étaler dans un livre ou sur le net. A chacun son fond de commerce. Avant d’éclairer les autres, allumons notre lanterne.

  • 3 mars 2013 à 12 h 39 min

    Bonjour,

    « Un jour, un homme se promène tranquillement avec le diable et discute de choses et d’autres. Soudain, devant eux,quelqu’un trouve par terre un fragment de vérité et le ramasse. L’autre dit au diable:
    – Mais comment, vous le laissez faire?
    – Il n’y a aucun souci à se faire, répond le diable, il va l’organiser! »

    KRISHNAMURTI

    C’est ainsi qu’il aimait illustrer la propension qu’a l’humain de s’accaparer et organiser. En conscience, à chacun de répondre pourquoi, de soi à soi.
    Ainsi va le monde, encore et encore….

  • 3 mars 2013 à 13 h 13 min

    L’ouvrage Révélations était loin de faire l’unanimité parmi les proches de MP quand il est sorti (comme Initiations de Sedir d’ailleurs).
    Personnellement j’imagine mal Mr Chapas faire un cours d’hermétisme a Marcel Roche. En tout cas les autres personnes qui ont écrit sur Mr Chapas ne l’ont jamais décrit en train de faire des cours d’hermétisme mais plutôt allant à la pêche, priant ou aidant les malheureux…
    En revanche le livre est très intéressant dans sa part non hermétique.
    Marcel Roche s’est plus tard opposé violemment à Robert Ambelain et Philippe Encausse à propos de leur vision du Martinisme qu’il trouvait je suppose trop occultisante, d’où l’opprobre qu’il subit ensuite des milieux martinistes de l’époque.
    Enfin une précision : je ne fais pas de récriminations sur le Martinisme en général puisque j’ai connu des Martinistes de valeur (notamment le fondateur en 1976 du groupement les Amis de MP qui avait connu Marcel Roche).
    Pas plus que je ne jette l’anathème sur le Martinisme puisque c’est dans la nature humaine de se fourvoyer, de se juger et de se séparer.
    Mais quand un groupe Martiniste (en l’occurence l’OMSI) écrit des choses erronées sur MP il faut le dire.
    Personnellement je n’ai pas de fond de commerce si ce n’est faire de mon mieux pour pratiquer l’enseignement de MP et éviter à ceux qui croisent ma route de se fourvoyer dans des groupes qu’ils pourraient prendre pour ce qu’il ne sont pas.
    La relation au message de MP est un problème personnel et individuel, les divers groupes existant ne sont que des béquilles plus ou moins branlantes. Quelquefois on peut trouver néanmoins au sein de ces groupes des personnes qui ont un peu plus de vécu et qui peuvent nous aider sur le chemin.
    Mais on peut aussi y perdre son temps où s’y égarer.

    Olivier

  • 5 mars 2013 à 18 h 37 min

    Encore d’accord (complètement) avec Olivier.
    Quand à Mr Michel, ne répondez pas par la médisance en répondant par ignorance. On ne médit pas comme vous le faites sur des faits historiques. Médire est « répandre des choses fausses sur quelqu’un ou quelque chose ». Si la preuve est historique, s’il vous plait ne donnez pas la leçon d’une attitude à avoir lorsque vous-même ne vous y tenez pas…. non?
    Merci de ne pas répondre. Votre réponse, encore gesticulante, n’intéresse pas l’Histoire.
    Ludo.

    • 12 mars 2013 à 0 h 27 min

      Bonsoir Ludovic,

      Peu importe la réponse de Michel, à laquelle moi, je ne suis pas capable de répondre
      Manifestement vous si.
      Mais juste une chose, on peut le dire sans mépris ni arrogance.
      Le respect de tous les lecteurs du site devrait etre absolument respecté.

      Merci d’avance

      Bien à vous

  • 5 mars 2013 à 19 h 02 min

    Je survole le site depuis des mois.
    La seule chose qu’on puisse relever, c’est que les connaissances historiques de Philippe dérangent tout le monde et je me demande pourquoi, vraiment. En même temps elles déchaînent les passions et révèlent les gens qui n’ont fait que survoler la vie et l’enseignement de monsieur Philippe sans se l’approprier ou le mettre en pratique, car Philippe dit quoi (si je peux me permettre Philippe) : monsieur Philippe n’a rien fait que pour nous et qu’en pensant qu’à nous. C’est comme Jésus. Comme Sédir l’explique magistralement, lorsqu’un apôtre fait ceci ou cela, ce n’est que pour pardonner ce que nous avons fait ! quitte à passer par la fange humaine. Avoir un enfant hors mariage ou jouer à la bourse ne sont là, je crois, que pour pardonner à toutes nos erreurs…. et Dieu sait qu’on en fait.
    Heureusement, et c’est mon constat, que les apôtres, en revenant régulièrement, sont là pour nous surveiller et se sacrifier pour nous.

  • 6 mars 2013 à 8 h 21 min

    ENFIN…. Quelqu’un qui a tout compris, et c’est une femme !!! Ne soyons pas comme Pierre a pu l’être avec Marie-Madeleine, sachons écouter, méditer ce qu’elle nous dit, et faire taire nos vanités masculines qui veulent toujours se pousser du coude.

    Le commentaire d’Elodie fait écho à ce que Mr Collin a répondu à Bernard, dans la rubrique les descendants de Monsieur Philippe de Lyon, le 30 décembre 2012 : « Croyez-moi, après 40 années de recherches ininterrompues sur lui, je peux vous assurer qu’il y a un sens à tout ce qu’il a fait et dit, et je peux vous assurer également qu’il a agi et fait tout ce qu’il a fait QUE par amour pour NOUS, pauvres humains inutiles. La Bourse, les procès qu’il a subis, les femmes, le « sacrifice » de sa fille, etc., n’avaient pas d’autres sources de motivations QUE NOUS. Tout dans sa vie avait un sens et il ne faisait RIEN sans avoir avant pensé à nous pour les siècles suivants. Je comprends soudainement que cela peut nous dépasser intellectuellement, mais c’est ainsi. »

    • 6 mars 2013 à 20 h 00 min

      Merci.
      Je ne sais pas si j’ai compris (je suis une femme !) mais c’est ce que mon coeur me dicte.

  • 7 mars 2013 à 22 h 31 min

    Je vais peut être choquer mais je ne vois pas ce qu’il y a d’extraordinaire dans ces derniers échanges puisque les disciples qui ont écrit sur MP ont été je crois suffisamment clair.
    Pour moi les détails de l’histoire (la bourse,…) sont anecdotiques. La connaissance historique permet en revanche de rectifier de temps en temps les idées erronées qui fleurissent régulièrement.
    On ne doit toutefois pas perdre de vue que c’est surtout l’enseignement et sa mise en pratique au 21ème siècle qui demeure primordiales.

    Olivier

    • 4 mai 2013 à 21 h 10 min

      pour mémoire Philippe précise bien ailleurs sur ce site que Nizier-Anthèlme n’a jamais donné d’enseignement

  • 4 mai 2013 à 21 h 29 min

    Pardon
    J’aurai du dire « pratiquer l’Evangile de MP »….
    Ce qui pour moi veut dire à peu près la même chose.
    Puisque je considère qu’Alfred Haehl a été le disciple direct chargé de retranscrire le message, l’enseignement, les paroles, les séances, la vie… de MP.
    Ce qui n’enlève rien a la valeur des livres publiés ces dernières années au Mercure Dauphinois ou par Sege Caillet.

    Olivier

    • 4 mai 2013 à 22 h 13 min

      En effet , qu’on le veuille ou non, les paroles attribuées à Nizier-Anthèlme ont valeur d’ensignement. Et je reviens sur une discussion collective qui a eu lieu ce matin à 50 mètres du Clos Landar : la connaissance rapportée des Evangiles a quelle source ? Est ce que son éducation religieuse d’enfance a suffi à une telle connaissance ? A-t-il durant sa vie étudié ces textes de lui-même? Ou alors, nous savons que les visiteurs du Clos Landar étaient intéressés, sinon passionnés par les données christiques : leurs rencontres donnaient-elles lieu à des échanges de haut niveau à ce sujet ? Car les connaissant on ne peut penser que leurs rencontres consistaient seulement à boire le café ou à jouer au bridge, pendant que dans un coin les dames faisaient du tricot.
      Il semblerait même que certaines paroles aux allures christiques ne se retrouveraient pas dans les dits-évangiles sans pour cela tahir le sens du message.
      On sait par des témoins que Maitre Philippe allait à des messes, par exemple une fois à la Basilique de Fourvière, mais on ne connait pas sa fréquentation habituelle, par exemple à la messe dominicale.

  • 5 mai 2013 à 7 h 33 min

    En effet, on peut s’interroger ?
    La Connaissance (et ou) le Savoir…
    Il y a une grande différence, me semble t’il.

    • 5 mai 2013 à 15 h 53 min

      Bien que certains méprisent Wikipédia pour des raisons qui leur sont propres, ce système est un formidable moyen de connaissance. Voilà donc un spécial Lucie :

      Tout comme savoir et connaître ne s’emploient pas dans les mêmes contextes, on distingue savoir et connaissance :
      Le savoir désigne une construction mentale individuelle qui peut englober plusieurs domaines de connaissance. Pour Littré (1877), ce terme ne s’employait qu’au singulier et était défini comme «Connaissance acquise par l’étude, par l’expérience». Le TLFI (trésor de la langue française informatisé) amplifie cette définition : « Ensemble des connaissances d’une personne ou d’une collectivité acquises par l’étude, par l’observation, par l’apprentissage et/ou par l’expérience . »
      La connaissance se réfère, quant à elle, à un domaine précis extérieur au sujet : connaissance d’une langue, d’une discipline. Ce terme s’emploie généralement au pluriel : connaissances usuelles, connaissances pratiques, base de connaissances, etc.

      Très intéressant en effet. Fiat lux…et la lumière fut (Lucie c’est la lumière ?)

      • 5 mai 2013 à 21 h 17 min

        ;););)

  • 5 mai 2013 à 19 h 03 min

    Il ne s’agit pas de mépris mais de discernement.
    Le cheminement avec MP est progressif et passe par des étapes.
    Wilkipedia est une encyclopédie pour débutant…
    Certainement pas une référence pour parler de MP.

    Bien a vous

    Olivier

    • 5 mai 2013 à 21 h 50 min

      pour débutant… non.
      pour étudiant en « copier-coller » d’infos.
      il faudrait revoir l’article de W dans son entier. Il transmet une image falsifier de MPh.
      Je vais essayer de trouver du temps pour corriger cette transmission internet.

      • 6 mai 2013 à 8 h 58 min

        Ah ! Merci ! Nous (je dis bien nous car je ne suis pas le seul et je ne parle pas de participants à ces commentaires) attendons donc cette analyse et cette correction avec impatience. Nous ne manquerons pas de la lire avec soin.
        (parenthèse : en ce qui concerne les débutants, nous avons pour habitude d’exiger un an de silence avant de pouvoir parler)

      • 18 mai 2013 à 16 h 50 min

        Un ami, chargé de surveiller la fiche Wikipédia de Maitre Philippe, me signale qu’aucune modification ou apport n’a eu lieu depuis le 14 mars 2013 à 21h26.
        Qu’en est-il des rectifications en cours ?

        • 18 mai 2013 à 19 h 06 min

          Je ne suis pas sur qu’il y ait des rectifications en cours.

          Olivier

          • 18 mai 2013 à 19 h 27 min

            Ah ? Pourtant :
            en copier/coller :
            *******************************************************************************************
            Philippe dit :

            5 mai 2013 à 21 h 50 min

            pour débutant… non.
            pour étudiant en « copier-coller » d’infos.
            il faudrait revoir l’article de W dans son entier. Il transmet une image falsifier de MPh.
            Je vais essayer de trouver du temps pour corriger cette transmission internet.

        • 28 mai 2013 à 19 h 51 min

          Rappel : le 28 mai à 19h50 les rectifications promises n’ont toujours pas eu lieu

          • 28 mai 2013 à 21 h 22 min

            modifié: Philippe Collin ne pouvait pas promettre.
            Il a demandé et proposé, avec son aide, de faire et dire sur ce site ce qui n’est pas sur wikipédia.
            sans compter le nombre de bêtises qui se trouvent ici ou là…y compris sur certains articles ici, dont je n’avais aucune idée qu’ils contenaient des erreurs…

            J’ai lu….par exemple, et parce que je l’ouvre n’importe où…..dans le livre de Serge Caillet, en bas de la page 270, dans une partie « anecdotes », issu du fond Encausse, que Philippe de Lyon serait né en 1844 ou 1845, alors que tous les ouvrages jusqu’ici le font naitre en 1849….
            donc c’est vous dire, à quel point les données jusqu’ici indiquées ne sont pas des plus……évidentes

            Avec ce type d’informations (?) je ne peux pas, pour l’instant, faire de biographie qui soit honnête.
            Donc cet historique va se constituer dans le temps, avec les éléments qui viendront s’ajouter au fur et à mesure.

            J’espère que Philippe ne m’en voudra pas de l’avoir nommé.

  • 21 mai 2013 à 18 h 45 min

    Et bien si ! Il était capitaine des Pompiers de l’Arbresle, et cela est prouvé.

  • 13 juin 2013 à 17 h 08 min

    le fait de répondre à d’anciens messages, à d’anciens commentaires, ne simplifie pas la lecture…

    ensuite, parce que nous ne connaissons pas et que nous n’avons pas encore à connaitre les éléments qui seront dans les futures publications, peut etre serait-il plus profitable de ne pas en parler…..comment parler de quelque chose qui n’est pas paru.

    je sais que nous avons eu à lire des commentaires qui donnent une grande envie d’en savoir plus, au moins pour certains, sur des sujets qui ont plus ou moins crées des polémiques.

    mais, non seulement parce que nous ne pouvons pas médire en l’absence des interessés, mais parce qu’en plus, les livres ne sont pas encore sortis, il serait bien de ne pas en parler

    • 13 juin 2013 à 17 h 37 min

      Pourtant on en sait assez sur ces hypothétiques publications qui ne donnent franchement pas envies d’être lues. Les absents ne sont pas si absents que ça. Si nous n’avons pas à connaître ces éléments pourquoi son auteur est venu en faire la publicité içi?

    • 13 juin 2013 à 17 h 39 min

      Personne n’a le monopole de Maitre Philippe, ce n’est pas une marque déposée ; si tel était le cas, cela se saurait et il faudrait alors payer une redevance chaque fois que nous en parlons….
      Prétendre le contraire est de la censure, et cela est contraire à la morale. Tout le monde est libre de discuter comme il l’entend et publiquement, en échange avec des gens sérieux et honnêtes et cela sans aucun sectarisme mercantile.
      De plus si un article figure toujours sur un site, quel qu’il soit, cela signifie que la discussion en est libre et peut toujours recevoir des compléments de réflexion.
      Personnellement je n’ai que faire de livres hypothétiques à paraitre, la seule chose réelle est ce qui est paru et déjà visible par tous, en toute égalité, en toute honneteté, nous ne sommes pas ici dans le domaine de la physique quantique et nous ne fonctionnons pas avec des si.
      Au sujet du déjà paru, je signale une interwiew donnée par Serge Caillet à France Spiritualités et qui permet d’enrichir encore la collecte des données sur Maitre¨Philippe : http://www.france-spiritualites.fr/autres-traditions-spiritualites/occultisme-magie/articles-interviews/entrevue-serge-caillet-monsieur-philippe-ami-de-dieu-et-des-hommes.html
      Peut être ce lien a-t-il déjà été précisé, mais il n’est pas possible, en raison de la richesse du site http://www.Philippedelyon.fr de revenir toujours sur les données déjà parues.

  • 13 juin 2013 à 18 h 04 min

    je ne dis pas du tout que nous n’avons pas eu connaissances de ces futurs livres, mais puisqu’ils ne sont pas sortis…..
    on peut analyser le livre de Serge Caillet, puisque celui-là est sorti. Ou tous les autres livres….ce n’est pas ce qui manque
    J’apprécie de lire tout ce qui a trait à Monsieur Philippe.
    Je pense l’avoir pas mal écris sur ces pages.
    Rencontres et livres et tout ce qui a trait à Philippe de Lyon me passionne, et je trouve, enrichissent et chacun et le site…..
    Mais pourquoi j’ai eu une telle envie de faire un site???……

    Je ne cherche pas du tout à censurer….je pense que ça se voit et se lit sur nombre de publications.

  • 13 juin 2013 à 18 h 27 min

    Je n’apprécie pas tout ce que je lie ou entend sur mr. Philippe,  »le Maître Philippe » par J. Bricaud a quand même quelques, peu nombreuses, erreurs étonnantes.

  • 21 août 2013 à 1 h 42 min

    Bonjour à tous,
    je trouve ces échanges sur le martinisme ( ou le martinézisme) très intéressants, Mais parlez-vous en connaissance de cause, je veux dire en étant martinistes? C’est l’éternel dilemme: soit on est à l’extérieur et on ne s

  • 21 août 2013 à 22 h 12 min

    Juste une petite remarque concernant le martinisme: il ne tire pas et n\’essaie pas de tirer sa légitimité de MPh,du fait même qu\’il existait bien avant la fin du XIX ème siècle, à savoir depuis le XVIIIème siècle. Si MPh a eu des contacts ou a influencé le martinisme de Papus, j\’en serai très heureux; Sincèrement; Mais la légitimité du martinisme repose avant tout sur les enseignements de Martinez de Pasqually et de Louis Claude de Saint Martin, puis de Jacob Boehme de manière posthume. La richesse et l\’élévation de ces enseignements se suffit à elle même. Seuls des martinistes dillettantes qui n\’ont pas étudié Sant Martin, ni pratiqué la voie cardiaque , peuvent essayer de se légitimer d\’une autre manière. Ce qui n\’empêche pas bien sûr d\’être aussi sur la voie de Maître Philippe, puisqu\’elles ne sont pas contradictoires. Au contraire.

    • 22 août 2013 à 6 h 52 min

      Tout a fait. Et pour certains, le Martinisme de Papus est bien éloigné du Martinisme historique de Saint-Martin.
      Mais je ne suis pas assez expert pour développer.
      Martinez de Pasqually a quand a lui un côté magique qui me parait éloigné de MP non ?

      Bien a vous

      Olivier

  • 21 août 2013 à 22 h 14 min

    Il est évident que MPh ne faisait partie d\’aucune organisation humaine, il était bien au delà, bien sûr. Cela ne veut pas dire que NOUS soyons au delà.

    • 22 août 2013 à 7 h 01 min

      Certes. Mais j\’ai eu l\’occasion de rencontrer des personnes qui n\’étaient membres d\’aucune organisation tout en s\’efforçant de suivre MP.
      Marc Haven notamment pensait que les groupements ne servaient a rien et que seul était important l\’effort individuel et silencieux.
      Pour conclure je pense que le Ciel met sur notre route de qu\’il nous faut pour avancer.
      Ça peut être un groupe ou un individu.
      L\’important étant de ne pas mettre ce groupe ou cet individu plus haut qu\’il n\’est en réalité.

      Bien a vous

      Olivier

  • 22 août 2013 à 9 h 09 min

    Tout à fait d\’accord sur votre conclusion.

  • 22 août 2013 à 9 h 45 min

    En ce qui concerne Martinez de Pasqually,premier Maître de Saint Martin, je n\’emploierai pas le mot  » Magique », mais plutôt  » Théurgique », ce qui est fort différent. Je ne vous apprendrai pas que Théurgie vient de Theos et Ergon, soit  » Oeuvre Divine ». Martinez pensait que l\’homme est tellement déchu après la chute et l\’implication dans le monde matériel, que pour opérer sa  » réintégration », il était nécessaire de faire appel à des êtres intermédiaires entre l\’homme et Dieu, pour l\’aider à retrouver son état originel et son corps de gloire. Ces êtres étant évidemment les Hiérarchies angéliques et en derniier ressort le Christ lui-même. L\’échelle de Jacob, en quelque sorte. Donc dans son école, il y avait des céremonies Théurgiques pour invoquer l\’aide de Hiérarchies de plus en plus élevées, c\’est vrai. Mais cela n\’a rien à voir avec la magie, qui pour moi vise à obtenir des avantages personnels et égocentrés. Saint Martin s\’est éloigné de ces rituels, quand Pasqually est décédé, les jugeant risqués sans la présence du Maître, qui avait le don de discernement des esprits. Il a développé une voie plus intérieure  » qui ouvre à tout et préserve de tout », tout en conservant la théorie de Martinez ( traité de la réintégration des êtres) Puis il a découvert l\’immense Jacob Boehme, et l\’a traduit en français. Les Elus-cohen, disciples de Pasqually avaient une disilpline de fer: communion tous les jours, prières régulières dans la journée etc..De nos jours à moins d\’être moine, il est impossible de satisfaire à une telle rigueur pour la purification de l\’être. C\’est pourquoi les ordres martinistes sérieux ne font pas de théurgie » lourde » ( on ne travaille pas impunément avec les Dieux…) . Le rituel employé la plupart du temps dans les ordres actuels est celui de Platon Sémélas, qui l\’aurait reçu directement de deux anges qui sont toujours aux côté du Christ.
    D\’une manière générale il y a toujours eu dans l\’histoire spirituelle du monde ces deux courants: le courant  » Theurgique » et le courant  » vie intérieure seule », ou  » Mystique ». Voir les controverses entre Jamblique et Plotin, par exemple.
    A chacun de doser la part de chacun d\’eux dans sa vie spirituelle. En tout cas il est bien évident que la messe est un rituel théurgique….
    Juste une petite question: les personnes qui soutiennent que les  » groupements » sont inutiles, pensent-ils que l\’Eglise le soit?
    Amorifer

  • 22 août 2013 à 15 h 01 min

    Je ne peux répondre a la place de Marc Haven !
    Cette réponse est issu d\’un échange avec Sedir qui lui a fondé une association (les Amities Spirituelles) et qui donc n\’était pas d\’accord avec Marc Haven.
    Personnellement je pense qu\’ils ont tous les deux raisons en quelque sorte. Le groupe aide a cheminer mais in fine c\’est l\’effort personnel seul qui importe.
    Le compagnonnage (sur le modèle par exemple des pères du désert) me parait une bonne école, sous réserve bien sur d\’avoir trouver le bon rabbi et ils sont rares !
    Je crois aussi que la frontière entre théurgie est magie est très étroite et qu\’il est donc dangereux de pratiquer des rites théurgiques, mais je ne suis pas spécialiste. C\’est la conclusion en tout cas que j\’ai tiré de discussions approndies avec quelques Martinistes et/ou maçons.
    Le chemin que nous montre MP se résume pour moi en l\’épitaphe de la tombe de Jean Chapas :  » Veiller et prier le Ciel peut tout ».

    Quand a l\’église mon avis personnel est elle a son utilité bien sûr, puisque s\’incarne en son sein régulièrement des êtres d\’exception.

    Bien a vous

    Olivier

  • 23 août 2013 à 23 h 37 min

    D\’accord sur tout. En particulier sur la Théurgie, bcp plus noble que la magie, certes, mais la différence réside plus dans l\’intention que dans les méthodes. Cela dit on peut dire aussi cela de la prière: les motivations peuvent aller de la plus égoiste à la plus lumineuse…Mais c\’est peut être moins risqué.
    Saint Martin disait que de deux choses l\’une: ou bien la Divine Providence veut nous orienter vers la Théurgie ( une vocation particulière, dirons-nous) et alors elle nous donnera les moyens pour, au bon moment, inutile de s\’en préoccupper, ou ce n\’est pas le cas, ce n\’est pas notre vocation et là encore il ne faut pas s\’en préoccupper.Dans tous las cas laisser faire le Divin.
    Assez sage, non?

    • 24 août 2013 à 9 h 04 min

      Pratiquer l\’abandon (ce que vous appeler laisser faire le divin) me parait très sage en effet !
      Personnellement le trouve Saint Martin trop compliqué a lire. Dans son registre Sedir (dont le nom est tiré d\’un ouvrage de Saint Martin) peut également le paraitre mais il me parait plus pratique.

      Bien à vous

      Olivier

    • 6 septembre 2013 à 20 h 51 min

      Bonsoir,
      J’ai lu l’ensemble de vos commentaires et je partage l’ensemble de la vision que vous avez sur ces sujets.
      Je pense que des êtres de haute spiritualité ont utilisés et utilisent encore la Théurgie qui est le moyen et non la finalité. Car, ainsi que vous le pensez, il existe de nombreuses voies, de nombreuses demeures.
      Les groupements, ces confréries, rassemblent des personnes ayant le même but spirituel. Je parle bien évidemment de ceux qui sont éloignés des seules motivations à caractère de réseau social et d’intérêts personnels.
      Il y a des personnes dont le coeur est grand, la soif spirituelle intense et qui se donnent aux autres dans le partage. C’est ainsi que je conçois de tels groupements.
      Je suis aussi d’accord sur le fait que toutes les cérémonies religieuses sont par définition des rituels théurgiques.
      Et enfin aussi sur le fait que des personnes, de par leur tempérament, leur thème de naissance, etc…. choisissent une voie solitaire et dépouillée.
      Ainsi, tout a sa place. L’essentiel éta

      • 6 septembre 2013 à 21 h 19 min

        Il y a eu un « bug » à l’édition du texte. Je vais essayer de reconstituer la suite…
        …….L’essentiel étant de bien comprendre les inévitables différences -autant que d’humains- et de s’ouvrir à une réelle écoute, un réel dialogue, dans le respect de l’autre, l’Amour n’étant pas loin…
        Un jour, un prêtre catholique était interviewé sur sa vision des différentes religions peuplant la planète. Il répondit que toutes étaient sur la voie de la vérité, qu’elles devaient se respecter les une les autres, etc, etc…. mais que la religion catholique était plus authentique pour ne pas dire la meilleure de toutes….
        C’est souvent ainsi que les humains pensent, écoutent et « tolèrent » les autres, sachant, bien sur, qu’au fond, eux ont la Vérité….
        Cordialement,
        Jean-Pierre

        • 7 septembre 2013 à 8 h 16 min

          Quand je lis la déclaration de ce prêtre catholique quant à sa religion la plus authentique pour ne pas dire la meilleure de toutes, je frémis comme chaque fois que de tels propos sont tenus.
          Je repense instantanément aux publicités comparatives, déjà, hélas, utilisées parfois, même sur ce site, où il est proclamé que mon Dieu lave plus blanc. Et maintenant, grâce à la loi, les distributeurs vont encore plus loin puisqu’ils peuvent désormais citer leurs concurrents avec des détails techniques ou des comparaisons de prix.
          Utiliser de tels arguments de ventes n’a aucune valeur puisqu’on s’y attache à la forme et non au fonds, peut être parce que, justement, on ne connait aucun autre argument …

  • 23 août 2013 à 23 h 38 min

    perspector=amorifer….!

  • 24 août 2013 à 0 h 18 min

    M Philippe ne disait-il pas que si nous avions autant que confiance dans le divin, nous verrions nous aussi repousser un bras coupé, ou se resouder instantanément un os cassé?
    N\’est ce pas la parfaite image de la théurgie ?

    La Divine Providence nous oriente toujours vers le plus élevé de nos possibilités
    mais elle se heurte à deux obstacles majeurs:
    notre égo nous pousse à nous considérer bien plus grands que nous ne le sommes
    notre manque absolu de confiance dans son existence meme

    Il est absolument possible de guérir par l\’action de la prière, de pratiquer la théurgie par son intermédiaire

    perspector=amorifer….!: ? parce que?
    une équation mathématique?

  • 24 août 2013 à 9 h 08 min

    Non, c\’est juste que je me suis trompé. J\’utilse l\’un ou l\’autre de ces deux pseudos selon les sites.

  • 24 août 2013 à 10 h 18 min

    Olivier,

    C\’est vrai que les ouvrages de Saint Martin tombent parfois des mains…..c\’est pourquoi il est agréable de connaître des personnes qui l\’ont travaillé à fond, je pense par exemple à un frère qui en a fait le sujet d\’une thèse de philosophie, et qui vous le restituent  » en clair », avec l\’essentiel de sa pensée, de manière silmple et limpide. Cela devient alors d\’une très grande beauté. Surtout, étudier saint Martin c\’est étudier aussi Boehme, l\’immense cordonnier, alors quand c\’est présenté de manière compréhensible, on est tiré vers des sommets remarquables. Evidemment ce sont des sommets particuliers, dans une chaîne de montagne particulière, ce n\’est pas le soleil qui les éclaire. Mais c\’est quand même très haut, en tout cas pour moi.
    Ps: j\’ai fait un résumé des ouvrages de Saint Martin, en 7 séquences de 2 ou 3 pages chacune. Si vous voulez je vous les envoie , je ne sais pas comment, par contre.

    • 6 septembre 2013 à 14 h 55 min

      Bonjour,

      Mes excuses.
      J’étais passé à côté de votre message et je viens de le lire.
      Je suis preneur de ce résumé effectivement.
      Dites moi si vous êtes toujours d’accord et on organise ce transfert d’information.

      Bien à vous

      Olivier

      • 6 septembre 2013 à 19 h 05 min

        C »est quand vous voulez, mais je ne sais pas trop comment faire.

        • 6 septembre 2013 à 19 h 10 min

          Bonjour,

          Vous pouvez passer par mon contact sans soucis theodoresco…pseudo sous lequel vous n’avez jamais publié sur ces commentaires

          Bien à vous

          • 6 septembre 2013 à 19 h 41 min

            Cela veut dire » adorateur de dieu », du moins à ce qu’on m’adit.
            Pratiquement, comment faire?

          • 6 septembre 2013 à 19 h 47 min

            Un détail: mon exposé est dense. Du concentré. Il vaut mieux le savoir…

  • 24 août 2013 à 10 h 27 min

    Attention, en me relisant je crois qu\’il peut y avoir confusion: je ne fais pas de prosélythisme pour Saint Martin, ou pour le Martinisme. J\’ai heureusement dépassé ce stade ( que j\’ai connu, enfin pour un autre ordre…). Je propose, c\’est tout. Chacun sa voie, sa vie, à chacun la méthode qu\’a son âme pour le rapprocher du Divin. Chacun son chemin et ils sont nombreux.
    Cela étant dit, tentons une petite expérience: im

  • 24 août 2013 à 10 h 38 min

    ….aginons l\’ensemble des siècles d\’évolution humaine, depuis disons 5000 ans, toutes les civilisations, les cultures, de tous continents, les époques Perses, Romaines , Grecques, Indiennes, Egyptiennes, Mayas, etc…; Et à la fin du XIXème siècle, en Europe apparait un être d\’exception, unique, voyons le s\’incarner depuis de lumineux mondes étoilés, et venir parmi nous, pour nous …or quelles personnes sont là, autour de lui, pour l\’écouter et être ses intimes, rassemblés par le destin en une convergence sublime, en une compagnie hiérophanique assemblée là depuis le fond des âges? A vous de me le dire : -)

    • 6 septembre 2013 à 15 h 04 min

      Je partage le fond de votre point de vue, il y a effectivement un rassemblement, mais pas la forme (c’est en dehors de toute lignée).

      Bien à vous

      Olivier

  • 7 septembre 2013 à 1 h 41 min

    le contact se trouve en article
    http://www.philippedelyon.fr/contact/
    et en page
    http://www.philippedelyon.fr/contact/

    il n’est pas conseillé de laisser une adresse email en clair sur un commentaire
    il en est de meme sur un article, comme sur une page.
    elle s’affiche « étrangement » sur ces liens, pour limiter les spams, mais en cliquant dessus, l’email sera correct.

  • 9 septembre 2013 à 9 h 34 min

    Lorsque l’on parle d’une société secrète, cela fait forcément sourire, car, par essence même, une société secrète ne peut être connue ! Les membres de tels groupes, bien souvent initiés par une filiation officielle reconnue, expriment parfois leur appartenance dans leurs attitides, leurs écrits, leurs oeuvres qu’elles soient littéraires, musicales ou autres.
    Nous savons que l’entourage de MP participait à de telles faits, et ses amis l’ont d’ailleurs souvent exprimé dans leur écrits manuscrits, à l’aide de paraphes spéciaux ou tels. Lorsque l’on reprend le livre de Philippe Encausse, édtion 1966 on trouve ainsi de tels glyphes (MP inclus) :
    -page 15 : signature Philippe
    -page 20 : signature Gérard Encausse
    -page 40 : signature Philippe
    -page 50 : signature Emmanuel Lalande
    -page 163 : mention manuscrite MP par Sédir avec glyphe spécial (également pages 164/165)
    -page 186 : dessin sigle les Amis de Philippe
    il existe aussi une lettre signée Papus avec le même genre de glyphe mais que je n’ai pas retrouvée.
    Mais le document le plus intéressant est l’acte de mariage de Victoire Philippe avec Emmanuel Lalande figurant aux archives municipales de Lyon : on y voit, entre autres, trois signatures magnifiques : celles d’Emmanuel Lalande (dont un glyphe commence le nom), celle de Gérard Encausse (dont le paraphe comporte un deux en boucle) et enfin et surtout celle de Nizier-Anthèlme Philippe dont le dessin est spectaculaire !
    Le paraphe de sa signature est complété, de façon incontestable, par un symbole en forme de spirale terminé par une pointe (un peu comme la queue du diable dans les caricatures). Et cela confirme ce que nous avons déjà vu à son sujet dans les pages 163/164/165 écrit de la main de Sédir ainsi que sa signature de lettre page 15 !
    Et cela est absolument incontestable : on nous dit, on nous rabache que MP était opposé à ce genre de groupements, alors pourquoi utilisait-il officiellement ce genre de signes de reconnaissance ?

    • 11 septembre 2013 à 19 h 52 min

      Après une étude systématique des pages et documents cités ci-dessus, il ne fait pas de doute que les ajouts aux paraphes de signatures ne peuvent en aucun cas être des fantaisies de passage : d’ailleurs une simple réflexion de base permet d’être étonné d’une si grande quantité. A remarquer : l’insistance de Sédir à employer plusieurs fois (4 ? 5?) le sigle MP rattaché à la flèche qui part vers la droite. Tout ceci est bien la preuve que tous ces gens, MP y compris, utilisaient le même code dans leurs signatures, tout cela nous étant confirmé par son magnifique paraphe en bas de l’acte de mariage de sa fille Victoire.
      Et quand on a les bonnes clés pour ouvrir les bonnes serrures des bonnes portes, on retrouve de tels glyphes ailleurs dans le domaine de la Tradition.

      • 12 septembre 2013 à 12 h 05 min

        Bonjour. Avant de tirer des conclusions que je qualifierai de hâtives sur l’appartenance ou pas de MPh à une quelconque société, vous devriez aller à la source et lire l’article fort riche de Mr Durville sur « Les fils du Tonnerre » où il étudie effectivement les flèches et les hiéroglyphes dans les signatures que vous citez.

        • 12 septembre 2013 à 12 h 10 min

          Comme il n’est pas toujours facile d’avoir accès à tout (la référence Durville des fils du tonnerre menant à un site porno) il serait bien que vous nous en faisiez état ici, en ne restant pas dans l’approximation. Ceci pour le bonne information de tous.

          • 12 septembre 2013 à 12 h 14 min

            Houps !
            « Fils du Tonnerre », Henri Durville, L’Initiation n°1, janv./mars 1954, pp.2-11 (repris dans le n°2 de 1983).
            Bonne lecture.

            • 12 septembre 2013 à 13 h 00 min

              Et donc quel est le contenu de cet article qui permet de contester les constations faites sur les différents documents en ce qui concerne les paraphes utilisés ?
              Ce phénomène est d’ailleurs confirmé par des documents publiés en pages 142/143/144 (photos des carnets en écriture codée) où l’on retrouve en plus de l’écriture de tels signatures de MP et Papus sur le livre remarquable qui vient de sortir (après celui tout aussi remarquable de Serge Caillet Monsieur Philippe l’ami de Dieu chez Dervy) aux éditions Arqa sous le titre des Enseignements oraux de M.Philippe de Lyon.

              • 12 septembre 2013 à 13 h 08 min

                Mais je ne conteste pas du tout les faits, je conteste vos conclusions, qui me paraissent hâtives. C’est tout.
                Les faits sont les faits, oui ; j’ai même sous la main une signature de Mr Chapas avec la flèches.

            • 3 décembre 2013 à 14 h 17 min

              Nous n\’avons pu obtenir plus de renseignements sur cette référence qui se trouve dans le livre de Serge Caillet Monsieur Philippe l\’ami de Dieu publié chez Dervy, en bas de page 199. D\’ailleurs sur cette page, que je ne connaissais pas au moment où j\’ai rédigé mon commentaire, la notion de fils du tonnerre y est évoquée par Edmond Dace, occultiste qui a fait exactement la même remarque que moi ; tous éléments que j\’ai développés par ailleurs récemment.

              • 4 décembre 2013 à 6 h 24 min

                A l\’époque de Philippe de Lyon…
                Camille Flammarion: Les phénomènes de la foudre (1905)
                On peut lire en ligne l\’ouvrage : Les caprices de la foudre.
                Juste une supposition :
                Philippe de Lyon aurait-il rencontré Camille Flammarion.
                Les Comètes…Les étoiles…Ect

              • 4 décembre 2013 à 8 h 47 min

                réponse qui se trouvera je ne sais où mais à Lucie pour Camille Flammarion : en effet tout cela est parfaitement développé dans la chronique d\’Arqa sur les Fils du Tonnerre ( ouvrage sur les remparts de St Jean d\’Acre)

        • 12 septembre 2013 à 13 h 26 min

          J’ai lu cet article il y a quelques années. Très intéressant en effet.
          Il y a aussi quelques témoignages de proches de MP sur ce sujet.
          Et je pense comme vous qu’il ne faut pas tirer de conclusions hatives.
          Je pense enfin que nous devons avoir des connaissances communes, peut être même que nous nous sommes rencontrés il y a quelques années.

          Bien à vous

          Olivier

      • 12 septembre 2013 à 13 h 28 min

        Tout ceci est confirmé (comme je l’écris par ailleurs) par les documents inédits publiés par les Editions Arqa dans le livre les Enseignements oraux de M.Philippe de Lyon. On y voit non seulement les reproductions de fameux carnets codé mais également les signatures en pages 143 et 144 de MP et Papus accompagnées toutes deux, une fois encore, du paraphe à l’extrémité fourchue. Pour mémoire ce livre est fort intéressant par les inédit publiés et l’étude de certains documents déjà publiés et qui portent à confusion.
        Mais je reviens sur mon sujet : nous savons que de telles signatures évoquent les fils du tonnerre (que MP était dit utiliser pour…impressionner). Un livre des mêmes éditions Arqa aborde le sujet ( Sur les remparts de St Jean d’Acre, chroniques de Thierry Emmanuel Garnier) justement dans un chapitre intitulé les fils du tonnerre ! Il y aborde un aspect historico-biblique en commencant par Enoch (commenté par Martinez de Pasqually) puis très rapidement cite …MP de Lyon et ajoute que les inductions karmiques entre MP et…Apollonius de Tyane semble, laisser accroire que quelques Adeptes possèdent bien une Connaissance Prométhéenne, c’est-à-dire d’avant la Sagesse. Suit une longue étude fruit de connaissances érudites et où il explique, entre autres, qu’en Amérique du sud ce sont les descendants des prêtres-sorciers détenteurs de la science du Grand Serpent à Plumes. Et, dans les notes, la langue sacrée de Emile Soldi est évoquée avec de nombreux dessins et idéogrammes représentant la foudre. Et l’exemplaire acquis par l’auteur provient de…la bibliothèque de Papus (!) dans lequel se trouvaient 7 documents de dessins à la plume faits par ce dernier !
        Camille Flammarion y est aussi évoqué avec la remarque du « message non altéré de l’universelle Rose+Croix et des authentiques Frères d’Héliopolis ».
        Nous avons là des indices probants supplémentaires d’une importance capitale !

        • 12 septembre 2013 à 14 h 05 min

          Bien évidemment, Népo, tout ne tombe pas du Ciel. Il n’y a pas de hasard dans le fait que Monsieur Philippe évoluait dans ces milieux profondément ésotériques. « Selon moi », il y a eu Initiation à une certaine époque de sa vie. Et nous avons encore beaucoup à découvrir, beaucoup d’écrits ayant été aseptisés. Pour exemple, les écritures codées l’étaient en correspondance avec les 22 lettrres de l’alphabet hébraïque….il faut apprendre, ça ne tombe pas du Ciel…
          En tout cas, je rends hommage à votre pugnacité dans vos recherches, auxquelles je m’associe avec autant d’enthousiasme.

          • 12 septembre 2013 à 14 h 34 min

            Jean-Pierre, les écritures codées de MPh sont décodables à l’aide d’une règle coulissante qu’un disciple a laissé à la postérité (du type triple décimètre des écoliers) avec l’alphabet que l’on connaît, l’alphabet inconnu et un codage numérique. Elle permet, selon le code décidé, un multiple coulissage et ainsi un multiple décodage tant de l’écriture « secrète », tant des messages codés dans les télégrammes échangés notamment avec la Russie, tant de l’écriture bizarre que MPh utilisait parfois (voir Ph.Encausse).

            • 12 septembre 2013 à 15 h 18 min

              Quand je pense que lorsque j’ai abordé ce sujet ici-même, je me suis fait vertement rabroué, à la manière d’un instituteur rétrograde, par un certain Philippe qui m’a répondu : oui je les ai et d’abord vous voulez en faire quoi ? Pour jouer au loto ai-je répondu…

        • 12 septembre 2013 à 14 h 06 min

          Je crois savoir qu’un nouvel auteur, qui termine une biographie sur MPh, historique, a tout un chapitre intitulé « Les sources », où il cite toutes les sources concernant les écrits, les notes, les cahiers attribués à Pierre Paul ou Jacques. Et même Mr Alonso se trompe en voulant rectifier les sources de « certains documents déjà publiés et qui portent à confusion ».
          C’est Mr Olivier qui a raison. A force de décennies, la transmission d’erreurs est devenue elle-même source de source sûre… Un accès aux originaux seuls peut aider à être sûr de « qui a écrit quoi ».

          • 13 septembre 2013 à 9 h 58 min

            Il faut préciser que P. Collin a sa part dans la transmission des erreurs vu tout ce qu’il a écrit sur Maître Philippe dans sa collection d’une dizaine de livres autours de Maître Philippe.

        • 12 septembre 2013 à 15 h 55 min

          Camille Flammarion rédige et prononce l’éloge funèbre d’Allan Kardec (1869)
          Il affirme : « Le spiritisme est une science, pas une religion. »
          Ouvrage : Les phénomènes de la foudre (1905)
          Qui parle de hasard… ;)

          • 12 septembre 2013 à 16 h 15 min

            Et en effet, Lucie, Thierry-Emmanuel Garnier, dans sa chronique consacrée aux fils du tonnerre où il évoque MP (selon mon commentaire précédent), parle beaucoup de Camille Flammarion quant à ses recherches scientifiques et cite ce livre de 1905. Iindique aussi que c’était un grand hermétiste et médium hors pair, écrivain dans l’Initiation et le Voile d’Isis, ami avec la totalité des occultistes de l’époque : St Yves d’Alveydre (tiens ! encore lui !), Stanislas de Gaïta et Papus reçu à sa table.
            En effet, il est difficile de douter de tels hasards…

          • 21 décembre 2013 à 17 h 57 min

            Et pour rester dans le domaine de la foudre, Valentin Tomberg dans son ouvrage intitiatique sur l\’Hermétisme (Méditations sur les 22 arcanes majeurs) s\’adressant à son Cher Ami lecteur inconnu, en parle dans son étude de la lame XVI la Maison-Dieu, puisque nous la voyons là tomber et détruire la tour de Babel car tout ce qui se spécialise devient une tour, c\’est-à-dire se cristallise et se prive donc de la faculté de marcher au rythme de l\’évolution sprirituelle : c\’est l\’impasse. Alors la foudre d\’en haut entre en jeu et écarte l\’obstacle au progès ultérieur.
            Ceci permet donc de faire évoluer la réflexion quant à cette constatation de la réalité de la foudre par les Fils du Tonnerre.

            • 22 décembre 2013 à 12 h 39 min

              La foudre telle que nous la voyons à l\’extérieur a son pendant ou sa résonance à l\’intérieur.
              Comme l\’écrit Népo, la foudre écarte l\’obstacle au progrès intérieur.
              En un éclair (ce que Jiddu Krishnamurti nomme « Insight », mais aussi ce que l\’on retrouve dans le Zen, le satori, etc…), jaillit une révélation, une évidence, une connaissance, une profonde compréhension, qui frappe l\’être sans qu\’il s\’y attende.
              Cet éclair de connaissance, cette révélation soudaine est de nature à écarter ou détruire un schéma ancien, obstacle à l\’avancement de l\’âme.
              L\’éclair est comme tout les éléments de la nature. Positif ou négatif comme le feu qui réchauffe ou détruit.
              Mais la destruction, apparente pour nous mais prévue dans le plan du Divin ne peut être que positive. Seule la destruction issue de l\’ignorance fondamentale de l\’humain et de sa rupture avec l\’En-Haut ne l\’est pas.

        • 21 décembre 2013 à 17 h 12 min

          La foudre est un sacré phénomène !
          Voici un témoignage qui pourrait figurer dans l\’étude de Camille Flammarion et tous les exemples très détaillés qu\’il donne dans son ouvrage : « Les caprices de foudre ».

          Les flashs de ma vie (Marie-Jeanne EDEL)

          La foudre
          La Paix revenue, lavoir et confiture de tomates, mais c\’est pas fini ?
          Vous avez cru à la fin du cauchemar ! moi aussi !
          Au pied de notre maison, sous les arbres, un lavoir, avec un poêle à bois…
          Excellent pour faire des confitures, de tomates ! Toujours volontaire, armée d\’une cuillère en bois de belle dimension, je « touille… » Il y a bien un ciel couvert et des grondements lointains, mais quand on a vécu les pires bombardements !……
          Bon, je ne vais pas abandonner le dessert de toute la famille pour plusieurs mois, tremblante et courageuse, je touille toujours… les grondements deviennent de plus en plus angoissants et ma confiture prend une belle couleur… j\’ai dit « tout ira bien ! »
          C\’était un rêve, un éclair éblouissant, je m\’envole sans emporter la cuillère et je me retrouve sur le palier de notre logis, les trois marches escamotées….Comment ?
          Mystère !
          Je suis assommée, paralysée au sol, la famille arrive, affolée…à ce moment là c\’est la confiture qui prend feu et les pompiers militaires du Parc d\’Artillerie, où nous vivons, qui ouvrent les lances à eau.

          Je déteste les confitures de tomates,
          Au moindre grondement ou éclair, je m\’enferme…
          Une pluie torrentielle a pris la succession,
          Et le scénario, comme pour les bombardements, venait du ciel, il faudrait savoir, La Haut !
          Au premier nuage noir, je ferme les volets, et je ne contemple plus que le CIEL ETOILE .

          On comprend donc que cette dame est une miraculée de la foudre.

    • 12 septembre 2013 à 12 h 54 min

      Dans le DVD  »Le chien du Berger » Serge Caillet nous montre l’ex libris de Papus en forme d’éclair.

  • 9 septembre 2013 à 10 h 10 min

    J’ai déjà cité la phrase de Maître Philippe sur Saint Martin de Tours (la personne incarnant le plus la charité) comme seule référence pour le martinisme (et non Louis Claude de Saint Martin le philosophe inconnu qui lui est le maître intellectuel de Papus ), mais Olivier n’était pas d’accord car il ne connait pas cette archive. Sédir dans le livre  »Quelques amis de Dieu » ne nomme pas mr. Philippe par son nom mais par  »un inconnu ». Il y a bien d’autres indices qui ne sont pas secrets mais discrets.

    • 9 septembre 2013 à 17 h 59 min

      A ma connaissance cette parole est véhiculée uniquement par l’OMSI, qui ne cite pas sa source.
      Tandis que celle que j’ai cite précédemment « le seul Saint Martin que je connais est celui qui a partagé son manteau » est issu de la matière première ayant servi à écrire « vie et paroles ».

      Il faut être prudent à propos de ce qu’on fait dire à MP.
      Un exemple : Un ami de Sedir de valeur a attribué à MP des paroles qui étaient en fait de Sedir ! Et même Émile Besson a eu du mal à lui faire entendre raison.
      C’étaient dans les années 60, et je pense que cela ne peut qu’empirer.

      Un autre exemple Marcus (ancien rédacteur de la revue Initiation) a publié dans les annes 60 dans la revue la voix solaire des paroles qu’il attribue à Victoire Philippe.
      Il suffit qu’il se soit trompé pour qu’ensuite cette erreur se répercute dans des éditions plus modernes.

      C’est pourquoi à mes yeux il est prudent de ne pas sortir de « Vie et paroles », dans lequel il y a suffisamment de travail pour des siècles.

      Bien à vous

      Olivier

      • 10 septembre 2013 à 12 h 26 min

        Il y a beaucoup de choses, concernant Philippe de Lyon ou autres, que nous ne connaissons pas qui sont pourtant bien réel. Ce que j’ai écrit ne vient pas de l’OMSI. Si la plupart des écrits diffusés aujourd’hui viennent du fond Soyer, que vous connaissez Olivier, il existe d’autres fonds à peine connus ou diffusés qu’en partie voir pas encore. C’est dommage qu’au fur et à mesure certains écrivains ne font pas le tri dans leurs écrits pour signaler où ils se sont trompés. Je viens de reprendre  »Vie et enseignement de Jean Chapas » et là encore quelques erreurs.
         »Vie et paroles » est bien le premier livre à se procurer sur Maître Philippe.

        • 10 septembre 2013 à 15 h 55 min

          Il est a mon avis inexact de dire que tous les écrits diffusés aujourd’hui viennent du fond Soyer.
          De quel fond vient la phrase que vous citez si ce n’est pas indiscret ?
          Qu’un disciple de MP (au hazard MDSM) ait pu dire que le Martinisme devrait plus ressembler a Saint Martin de Tours qu’à LC de Saint Martin me parait possible.
          Que MP ait abordé ce sujet me parait très improbable.

          Le plus important est néanmoins d’être d’accord sur votre conclusion.

          Bien a vous

          Olivier

          • 10 septembre 2013 à 16 h 11 min

            C’est pour ça que je dis la plupart. Ce n’est pas indiscret mais cela regarde celui qui a ce fond qu’il laisse quand même consulter à certains. Je peux toujours essayer de faire une copie et vous la faire parvenir si possible, mais il y a peu de chance malheureusement.

            • 10 septembre 2013 à 21 h 18 min

              Ce qui est compliqué avec MP c’est que beaucoup de témoins ont pris des notes aux séances. Ils sont quasiment tous cités page 15 de vie et paroles.
              Ces cahiers sont passés de main en main, ont été copiés et recopiés, des assemblages ont été faits entre différentes sources, ce qui fait qu’il est difficile de de s’y retrouver.
              L’avantage d’Alfred Haehl est qu’il a trié toutes les paroles ne gardant que celles dont il était sûr et qu’il considérait à publier. Il a fait le choix de ne pas citer la personne ayant recueilli la parole mais il avait les éléments pour le faire.
              Ce qui me paraîtrait intéressant de savoir c’est qui a recueilli cette parole à propos du Martinisme et de Saint Martin de Tours, et éventuellement où et quand elle a été recueilli.
              Si elle est tiré d’un cahier assemblé par un disciple n’ayant pas connu MP elle est sujette à caution.
              Je pense que votre relation doit pouvoir vous donner les éléments pour répondre à cette question ?
              Quand à la parole que je cite elle a été recueilli par le docteur Lalande.

              Bien à vous

              Olivier

              • 11 septembre 2013 à 8 h 10 min

                Il est tout-à-fait exact que beaucoup de témoins ont pris des notes…pas toujours conformes selon la vision filtrée de chacun…ce qui fait une masse de documents dans lesquels Alfred Haehl a du faire le tri pour en tirer la « substantifique moelle ». Car en effet, ils ont été repassés de mains en mains et copiés et recopiés, d’où l’apparent méli-mélo dans les témoignages !

        • 12 septembre 2013 à 11 h 56 min

          signalez nous svp les erreurs dans le livre »Vie et enseignement de Jean Chapas ». Merci.

          • 12 septembre 2013 à 12 h 59 min

            Un peu de patience et vous les aurez noir sur blanc. Si LN le permet sur ce site même.

    • 10 septembre 2013 à 5 h 30 min

      A propos de Louis-Claude de Saint-Martin, avis aux amateurs…
      Dans un lot de livres acquis sans doute dans une brocante…
      Un ouvrage : Le philosophe inconnu. Pensées Mythologiques. Cahier des Langues.
      Publiées pour la première fois par Robert Amadou.
      En première page : 3é Trimestre 1961- Les Cahiers de La Tour Saint-Jacques VII.
      Avec la gracieuse collaboration de H.Roudil Editeur.
      Je donne bien volontiers cet ouvrage. Contacter LN
      Avec « Vie et Paroles », j’ai déjà à manger pour des siècles. (coucou Olivier !)

Commentaires fermés.