Grossières bêtises sur le Maitre Philippe

Grossières bêtises sur le Maitre Philippe de LyonMaitre Philippe de Lyon a été un missionnaire d’une telle envergure que tout ou à peu près, a été dit sur cet homme dont les prodiges et guérisons n’ont en tous cas laissés personne indifférents.

Monsieur Philippe, parce que vivant à Lyon, a été surnommé par des amis proches: Maitre Philippe de Lyon.

Il n’a, de lui-meme, jamais demandé à être appelé Maitre. Bien au contraire, juste Monsieur, comme pour tout le monde, ou Philippe si l’on veut se référer au témoignage de Marie Lalande. Ses amis lui ont donné des surnoms empruntés d’admiration. Mais les matérialistes et critiques l’ont affublé d’appellations, du style: Mage Philippe.

La tombe de Monsieur Philippe à Loyasse

Sa tombe à Loyasse est régulièrement fleurie.
Quand j’y suis passée en 1999, elle ne l’était pas.
Je pense que mes pas ont été guidés parce que j’ai trouvé la tombe en allant droit dessus, alors que je ne savais pas où elle était dans le cimetière.

Je ne suis pas restée seule longtemps devant la tombe. Une personne âgée s’est approchée. Nous nous sommes regardées, nous nous sommes souries. Pas besoin d’échanger un mot. La communion est totale.
Nous étions là avec un même besoin: Monsieur Philippe.
Les fleurs sur une tombe: il était le premier à demander qu’au lieu d’acheter des fleurs, il fallait donner l’argent à un pauvre.
Je sais depuis ce moment qu’il n’est pas nécessaire d’aller sur sa tombe pour être proche de Monsieur Philippe.
Proches du corps physique n’implique pas du tout la proximité spirituelle.
J’ai vu la tombe, très bien. Mais je me sens beaucoup plus proche avec certains écrits, avec certains livres, que devant sa tombe

Mage Philippe

Mage Philippe. Ce qui dépasse le matériel, ce qui échappe au monde terre à terre, est affublé de ce type d’appellation.
Le point qui me gène le plus sur le mot Mage est qu’aujourd’hui, et depuis les années 1970 et suivantes, a été attribué à plein d’individus tous plus mal intentionnés les uns que les autres
Donner le même mot de Mage à Monsieur Philippe est à mes oreilles, une vulgarité, une grossièreté. Le mot de mage m’écorche les oreilles.

Grossières bêtises sur le Maitre Philippe de LyonPhilippe de Lyon guérisseur

Monsieur Philippe a en effet guérit une quantité incalculable de personnes. Mais il n’était pas que guérisseur. Il guérissait pour montrer l’exemple. Il expliquait que tout le monde pourrait guérir de la même façon si on était capables de ne plus être orgueilleux.
Il a continuellement fait la démonstration de l’application des évangiles.

Monsieur Philippe et l’alcool

Je ne comprends pas que l’on ait pu avancer qu’il buvait. Cette affirmation est juste abjecte.

Monsieur Philippe poursuivit pour exercice illégal de la médecine

En effet, Philippe, de Lyon, a été poursuivit, à plusieurs reprises, par ceux-là même qui lui envoyaient des malades……
Il aurait demandé à ses amis de témoigner: il n’en avait pas besoin. Ses amis ont témoigné de leur propre volonté.

Dommage que la plupart des derniers livres sortis, en 2011, sur Philippe de Lyon, ne soient que des photocopies de photocopies.
Les photos dans les éditions de Maitre Philippe de Lyon, Thaumaturge et Homme de Dieu, sont devenues illisibles à force d’être reproduites à l’infini
Je le sais à force de dévorer quand il s’en présente, tout ce qui a trait à Monsieur Philippe.

Autres lectures

29 réflexions sur « Grossières bêtises sur le Maitre Philippe »

  1. Merci beaucoup de votre travail lié à Monsieur Philippe … J’a igrand plaisir à tourner les pages de votre Site : )

    De la part d’une Lyonnaise,

    Bien cordialement.

  2. Je vous remercie beaucoup de vos encouragements, puisque je prends vos propos comme tels.
    Merci pour votre appellation de Monsieur Philippe. Je le dis parce que c’est rare.

    A bientôt j’espère le plaisir de vous lire

    Spiritualité cordiale

  3. En ce dimanche des Rameaux, je découvre ce site.
    En effet, trés courageux et grande responsabilité à vous, d’informer en ce qui concerne Monsieur Philippe.
    N’a t’il pas dit quelque part :
     » Si tous ceux qui disent du mal de moi, savaient ce que je pense de moi, ils en diraient bien davantage encore. »

    Bonne continuation.
    Fraternellement.

    1. Bonjour,

      Les sceptiques sont toujours légions….je dirais même plus, ils sont de plus en plus nombreux.
      Ce qui fait que par exemple, je ne parle de lui que sur le net.
      Je crois que Monsieur Philippe disait que les soldats auraient une tâche de plus en plus rude dans les temps qui suivaient son époque.
      Je confirme.
      Les maux ne sont pas les mêmes.
      Les prières sont comme les messes, il n’y en a plus du tout. L’une et l’autre sont bâclées….

      Bonne continuation à vous aussi. Je vous en remercie
      Fraternellement également

  4. On peut s’interroger quant au mystère de la Prière.
    Sa puissance est une réalité.
    Quand le coeur y est tout entier.
    « Je vous salue, Marie … »
    Juste inéffable.

    Fraternellement.

  5. Ah tiens, j’apprends qu’on a été jusqu’à faire de Philippe de Lyon un ivrogne !… Décidément, l’antéchrist ne recule devant rien pour nous faire rire ! Bravo !

    En revanche, le terme Mage, bien que certainement galvaudé, me semble correspondre à Maître Philippe. D’autant plus que de tous temps ces mages se sont différenciés en blancs et en noirs…. Il me semble, au contraire, important de ne pas laisser cette place aux seuls mages « d’en face »…

    Très bien ce site sur Philippe de Lyon en tous cas. JCR.

    1. Bonjour monsieur Regin,

      Je ne peux qu’apprécier votre message :).
      Même si je ne peux pas « donner du » mage à Monsieur Philippe.
      Au temps pour moi, mais cette appellation ne passe pas du tout, même si vos explications sont claires et convaincantes
      Mais bon, c’est peut être à laisser à l’appréciation de chacun, de chacune.

      Sur ce même site, je suis en même temps en discussion avec un visiteur avec qui l’échange a tourné pour l’instant sur un livre dont je ne sais pas si vous le connaissez:
      Méditations sur les arcanes majeurs du tarot d’un auteur inconnu.

      C’est donc avec plaisir que je tente de partager sur ce site, les ressentis que j’ai sur Monsieur Philippe.
      Il y a si longtemps que je voulais partager et essayer de nettoyer un tout petit peu les salissures qui ont été dites ou écrites sur lui.

      À vous lire

  6. La science spirituelle (disons l’ancien occultisme) différencie très spécifiquement les termes « clairvoyant », « initié », et « mage ». Le clairvoyant étant celui dont le regard intérieur est ouvert, à des degrés divers, soit par atavisme, soit par développement méthodique de ses organes suprasensibles. L’initié, celui qui a la connaissance des mondes supérieurs et des lois qui les régissent. Et le mage, celui qui a le pouvoir d’agir directement sur le physique par le biais du supra-physique. Encore que l’on confonde souvent ces termes, ils ne sont pas automatiquement synonymes.

    Maître Philippe, lui, possédait intégralement ces trois fonctions. Il était, au sens propre, comme le fut, en son temps, Apollonios de Tyane, un Mage, un authentique mage chrétien, reconnaissant ne détenir son pouvoir que du Christ et de nul autre.

    1. Bonjour J-Y,

      Merci de votre message et de la richesse qu’il enferme.
      J’ai écris hier je crois que Monsieur Phiippe était un proche de Jésus…..je ne sais plus où, donc j’ai rouvert le site….et c’est sur le dernier article fait hier, basé sur une requête d’un visiteur pour arriver sur le site et qui m’a interpellée.
      Il s’était comparé au Curé d’Ars, Jean Marie Vianney…..disant que le curé d’Ars avait besoin de prier pour demander alors que lui avait le pouvoir de commander les Éléments.
      Cet Elément a fait partie de mes analyses sur la personnalité si stupéfiante de Monsieur Philippe.

      4 messages importants ce matin sur ce site….whaaaaaa je ne m’attendais pas du tout à ça.

      Au temps pour moi cette réaction, mais je n’en reviens vraiment pas

      À vous lire

      Spirituellement

  7. Le curé d’Ars n’a t’il pas dit :
    « La Sainte Vierge est ma plus vieille affection. »

    Débillissimus (terme dont l’Eglise avait affublé le petit curé) est aujourd’hui :
    Patron de l’Univers des Prêtres.
    N’est-ce pas le curé d’ Ars qui a prédit à une femme enceinte:
     » Cet être que vous allez mettre au monde est un être très élevé… »
    Cette dame enceinte n’était autre que la future maman de Monsieur Philippe.
    Elle a donc rencontré le « petit  » curé d’ARS.

  8. Pour préciser ma pensée,
    Je vous rejoins : Quelle grande âme le curé d’ARS !
    Ce petit homme si humble, si dépouillé…

    Fraternellement .

  9. Je glisse mon grain de sel dans cette conversation : en effet l’Arbresle et Ars (et Dardilly le village natal) ne sont pas très éloignés, il suffit de faire quelques kilomètres et de traverser la Saône ! Et en effet, Jean-Marie Vianney était physiquement très petit et encore de nos jours on peut le constater. D’une part puisque son corps repose dans une châsse installée au sud de la nef de l’ancienne église devenue Basilique. D’autre part lorsque l’on visite la vieille maison du Curé, devenue musée, on s’aperçoit que les vêtements du Curé exposés sont de petite taille. Ce qui n’empêche pas Jean-marie Vianney d’avoir été un géant…

  10. En effet, le petit curé d’ARS grandit un peu partout…
    On trouve à Lourdes la réplique d’une statue (oratoire de Ars)
    Pardonnez mon entêtement quant à ce qualificatif « petit » qui est tout de respect.
    S’il y avait offense, il me l’aurait fait savoir. Je n’en doute pas.
    N’ a t’il pas dit de son vivant :
    « Carnaval ! Carnaval !
    On me pend ! On me vend ! »

    J’aime beaucoup me rendre à Ars pour le chapelet qui a lieu tous les jours à 15H30.
    Il me semble qu’il est toujours présent quand il s’agit de prier la Sainte Vierge.
    Merci de ces partages.
    Fraternellement.

  11. J’admire également ce Curé d’Ars
    Je ne savais pas du tout qu’Ars était proche de l’Arbresle….j’avais déjà eu tellement de mal à trouver l’Arbresle et plus encore le clos…..quel parcours du combattant alors que ce fut si facile de trouver la tombe…..
    comme si chercher certaines choses c’est bien, mais le reste n’est pas utile

    Par exemple, est ce que beaucoup de choses ont bougé dans la maison?

    Spirituelle fraternité

  12. Il vous suffit de taper : Clos Landar.
    Biens des renseignements…
    Il me semble que l’on voit une partie des pièces de la maison…
    Je crois aussi qu’un receuil avec détails est vendu au syndicat d’initiative de l’Arbresle.
    Bonne recherche.

  13. Ah ! Je ris ! J’avais préparé, connaissant très bien Ars, un super texte sur Jean-Marie Vianney…et à la fin il m’a dit : tais-toi ! Et le texte a disparu…
    Alors on verra…demain…

  14. J’ai fait la bêtise d’entrer, juste la bêtise d’entrer « clos Landar » dans un moteur de recherches…..
    Je me disais que je verrais peut être un site proposant le recueil…
    Au lieu de ça, je suis tombée sur, notamment, « le fiasco du clas Landar »

    J’ai essayé en 1999 de m’en approcher. Mais rien que le clos, j’ai eu beaucoup de mal à le trouver. Comme la rue de la tête d’or, j’ai été choquée de voir le mur d’enceinte clos, fermé.
    Très décevant.
    heu je suis dans l’utopie la plus totale: retrouver les lieux tels qu’ils étaient, pour les deux adresses, à l’époque….
    Ben voyons
    Je devrais réagir autrement mais je ne peux pas….

  15. Pour sûr, les derniers vestiges matériels (murs) ont bien disparu.
    J’ai assisté aux travaux de démolition du 35 de la rue Tête d’Or. (Un énorme trou béant…)
    A l’époque, je n’avais pas vraiment conscience de la chance qui était mienne, d’ouvrir ma fenêtre située presque en face de la fenêtre du Docteur Lalande et son épouse Victoire.
    J’ai imaginé bien souvent Monsieur Philippe marchant tranquillement de son cabinet à cet immeuble de la rue Tronchet.
    Hélas, rien ! Pas même l’odeur de son tabac n’est venu me visiter.
    J’ai bien tâté le terrain avec les gens agés du quartier.
    Hélas, rien ! Quasi illustre inconnu.
    Ce genre de cadeau ne m’était pas destiné, voilà ce que j’ai pensé.
    A moins que je n’aie rien vu… Alors là, c’est plus grâve (sourire)
    Retrouver les lieux tels qu’ils étaient…
    Effectivement, nous arrivons un peu tard.
    Fraternellement.

  16. Bonjour Lucie,

    Vous donnez vous aussi un extrait des dialogues avec l’ange. Vous devriez aussi vous entendre avec une personne qui a laissé plusieurs messages ici, sous le pseudo « Lechercheur »
    Nous parlons la même langue……

    Il me vient là que je vais mettre en lien les séances que j’ai eue la chance de vivre, il y a déjà longtemps.
    Je vais aller Les chercher sur le net pour vous et Lechercheur.
    Parce que j’ai retrouvé l’esprit des expériences de mon propre vécu, dans le livre des dialogues.

    Les expériences m’ont ouvert la voie des dialogues avec l’invisible…..et entre autre en effet à distinguer ce qui est ou non hallucination…..
    Je vais les chercher tout de suite.

    Spirituellement vôtre.

  17. Bonsoir
    Je visite régulièrement le site et, puisque ses dialogues sont « publics », je me permets de temps en temps de m’instruire…en jetant un coup d’œil ci-et-là…
    Puis-je m’inviter….?
    Je ressens une très grande profondeur et une authenticité sans faille dans la lecture des « Dialogues avec l’Ange ». Il y a des dialogues et des symboles étonnants. Par exemple, page 111 de l’édition intégrale, le lien entre notre monde et l »Autre », le tout en forme de chandelier à 7 branches + les 3 points de connexion à ajouter et l’on retrouve l’arbre séphirotique de la Kabbale.
    D’autres symboles en forme de triangle et triangle inversé renvoient à ces mêmes notions de triades.
    Ces dialogues sont profonds et les symboles, me semblent contenir un réel ésotérisme au sens noble du terme.
    Si, comme dit plus haut, le vouloir est un mur et non une marche, il y est dit aussi que chacun des 5 sens est une marche (entretien 69 du 18 aout 1944). La main qui touche le clavier est le 1er, et l’oeil qui regarde l’écran est le 5ème. Cela crée le lien et la co-naissance d’ ici-bas… notamment pour partager vos expériences inédites avec l’invisible.
    Cordialement

  18. Les Apparitions de l’Île-Bouchard (8-14 décembre 1947)
    L’Ange se tenait à peu de distance de la Dame, sur sa droite, le genou à terre.
    Il tenait à la main droite un lys blanc…
    « Madame, êtes-vous notre maman du Ciel? »
    -Oui, je suis votre maman du Ciel. »

    Dénomination qui a ma préférence.
    Merci, Lechercheur pour votre lumière concernant les symboles.
    Le lys vous parle t’il ?
    Quant à « sans nom » (sourire) merci de permettre ces échanges.
    La responsabilité d’un site, quel travail !
    Confortée de vos expériences et de votre bonne volonté sur le chemin, puisse l’invisible vous guider dans cette tâche.

    Bien fraternellement à vous et Lechercheur.

  19. Bonjour Lucie,
    Tout d’abord, j’en profite ici pour dire que la seule réticence que je pourrais avoir envers le spiritisme est le fait de ne pas vouloir « déranger ». J’ai lu aussi Allan Kardec et je trouve que c’est une référence. J’ai des amies médiums. C’est du spiritisme spontané! Pour ma part, j’ai mes réponses par les Signes et ressentis.
    Concernant facebook, il est possible de se désinscrire, je l’ai fait il y a 2 ans environ. C’est long et compliqué mais faisable. Je n’ai plus la « notice » mais en cherchant sur internet, on peut trouver. A l’époque, on m’avait proposé d’être « ami ». Je ne connaissais pas mais j’ai vite compris le niveau….sans être élitiste, il y a un minimum quant à l’intérêt du sujet et au respect de l’autre….. mais je me garde de généraliser et l’on peut en faire un lieu d’échange privé et en « modérer » l’emploi…
    Pour les lys blancs, c’est bien sûr un symbole de pureté céleste. Il est recommandé d’en placer près des défunts, cela les aide à « monter ». Le lys a 6 pétales et renvoie à cette symbolique du nombre 6. C’est dans l’alphabet hébraïque (en kabbale) la lettre VAV qui est la lettre du lien entre En-Haut et en-bas. Mais aussi du lien en générel puisque dans les textes, le VAV veut dire « et ». Et quand on offre des fleurs, c’est aussi confirmer le lien… En Kabbale, la 6ème séphira est Tipheret représentant la beauté, l’harmonie, l’amour et correspond à la planète Soleil et la région cardiaque.
    Je ne sais pas si la Kabbale vous cause mais si vous lisez le livre concernant les 22 arcanes majeurs, c’est souvent abordé directement ou en filigrane et donne des clés.
    Très heureux d’être entré en contact avec vous..
    A bientôt de vous lire,
    Jean-Pierre

  20. Nous sommes en direct… Tous branchés, et tout va si vite….
    Aucune connaissance de ce livre des Arcanes.
    Merci pour le lys , son parfum si spécial…
    Bien à vous deux helene et Jean-Pierre.

    1. Lucie :),

      Vous avez lu, alors je peux peut etre me passer de cette extension
      Le livre: Méditation sur les arcanes majeurs du tarot de marseille, auteur inconnu, édition aubier
      un pavé de 700 et quelques pages….
      un must, un …….exceptionnel ouvrage
      Jean-Pierre vient de le découvrir…heu pardon. Pour ma part, il faudrait que je me replonge dedans.
      J’ai découvert ce livre à Lyon, dans une librairie, pendant ma quete de document sur Monsieur Philippe. Le librairie a testé mes intentions en me parlant d’abord d’un livre dont le succès commercial était absolument incroyable: dialogues avec Dieu….
      Je lui ai répondu que rien que par le titre, c’était du n’importe quoi et que je ne chercherais même pas à l’ouvrir
      J’ai parlé de Monsieur Philippe….Nous devions être assez proche de la rue Tete d’or
      Ce librairie m’a alors présenté le pavé des méditations……j’étais avec 2 amis, qui avec moi, étaient scotchés….
      Mon instinct m’a dit que je n’aurais pas la volonté de le lire tranquillement chez moi
      Qu’il faudrait un gros truc pour que je prenne le temps de le lire………
      …….un mois plus tard, j’étais hospitalisée avec une hémorragie qui m’aurait été fatale si je n’avais pas eu un rendez-vous dans cet établissement 15 jours avant………15 jours d’hospitalisation….j’ai lu le livre
      Cette hospitalisation n’était pas une urgence…mais un simple rendez-vous pris 15 jours avant….
      Donc je me suis rendue dans la clinique pour un simple rendez-vous pendant lequel est découverte l’hémorragie
      C’est tellement incroyable que je ne me suis jamais vraiment remise de cet état de fait….je suis revenue de mes cendres en ce 17 avril 1999…..

      Bien à vous avec plaisir

Les commentaires sont fermés.