Maitre Philippe de Lyon www.philippedelyon.frMaitre Philippe de Lyon, les secrets des sociétés secrètes, en dit:
Les sociétés secrètes ne valent rien. Elles n’ont jamais lait de bien qu’aux leurs. Elles vont toutes au despotisme, il ne doit pas en être ainsi. Nous sommes tous frères, nous devons nous aider et n’avoir point de secret, tout doit être en lumière. On ne doit pas faire de préférence. (23-4-1902)

Ce commentaire de Maitre Philippe est autant pour la franc-maçonnerie qui pour les uns est ouverte et pour les autres, très fermée, que pour n’importe quelle autre société secrète. Beaucoup d’ordres sont nés, y compris chez les francs-maçons dont les dispersions se lisent jusque sur internet. Quelques fois, certaines personnes écrivent leur désarroi devant ce qu’est devenu le mouvement auquel ils appartiennent.
Le despotisme est devenu la Règle.
La plupart des sectes et autres mouvements sectaires ont laissé créer en leur sein, des distorsions, des luttes de pouvoirs qui ont poussé à la création d’autres mouvements. Il est ainsi né un très grand nombre de groupes plus ou moins sectaires, de confréries, de mouvements de tous ordres dans tous les sens. Comme dans les partis politiques.
Ils sont en ordre dispersés, au lieu de s’unir et d’être plus forts, ils se sont affaiblis. Ils croient être encore plus forts ; ils n’ont jamais été aussi dispersés…
Beaucoup d’ordres ont également pris depuis longtemps un virage qui leur est fatal depuis longtemps. Il y a des gens très bien dans chacun, mais le despotisme a depuis longtemps gagné les autres.

La quête de pouvoir est le principal vecteur de motivation. La plupart des personnes se disent qu’en entrant dans ces mouvements, elles vont avoir un carnet d’adresses bien remplis. La motivation est très limitée.

Il faut préciser qu’il y a des gens très intéressants et sincères dans tous les groupes quels qu’ils soient.

Autres lectures sur ce même sujet

Les secrets des sociétés initiatiques

31 pensées sur “Les secrets des sociétés initiatiques

  • 3 août 2012 à 10 h 47 min

    Cette déclaration est d’autant plus étonnante qu’il a complètement baigne dedans ! On en compte plus ses amis et invités membres et dirigeants de Loges maçonniques, même instigateurs de Sociétés maçonniques, rénovateurs d’obédiences, à commencer par son gendre ! De nombreuses photos prises au Clos Landar de l’Arbresle en témoignent ! Et aussi de nombreux grands noms de l’Occultisme de l’époque avec lesquels il a travaillé et échangé de nombreux courriers.
    En vrac, la liste est longue :Marc Haven, Papus, Sédir, Phaneg…
    Cette déclaration parait donc étrangement entièrement contraire à ses personnages tous en rapport direct avec la Maçonnerie.

  • 3 août 2012 à 12 h 24 min

    Bonjour G rare,

    Je suis à peu près aussi estomaquée que vous sur ces maçons qui entourent, à tous points de vue, Mr Philippe.
    Pratiquement tous les proches, hormis Jean Chapas, en font parti.

    Je suis d’ailleurs très contente de trouver enfin des personnes avec lesquelles je peux enfin échanger sur un tel sujet.

    Heu, d’ailleurs, depuis que je me suis beaucoup rapprochée de M Philippe, en 1999, je ne compte plus les personnes qui ont fréquenté, de près ou de loin la franc maçonnerie ou même les Roses Croix, pour lesquels j’ai des ressentis très …….., m’ont abordée, comme s’ils venaient se confesser.
    Ils ou elles ont tous cherché à se justifier.

    Plein de questions je me pose sur tout ce que je ne capte pas.
    J’ai l’impression d’avoir vécu à cette époque.

    Merci aux rencontres spirituelles dans le parcours inviduel au sein du parcours collectif.

    • 7 mai 2013 à 13 h 22 min

      Une petite précision de language : ne pas confondre Rose-Croix et Roscrucien. En effet le Rose-Croix est un idéal, le summum et justement une organisation Rose-Croix n’existe pas en tant que telle, ou si elle existe elle est tellement secrète…qu’on ne la connait pas.
      C’est donc le terme Rosicrucien qui est le plus courant du fait des organisations qui existent depuis de nombreuses années et qui ont des ramifications sur d’autres branches telles que Martiniste ou Templière. Et tous les Membres d’organisations rosicruciennes sont donc des étudiants, et le revendiquent, l’idéal étant l’état de Rose-Croix. Même si certains (peu) de leurs membres furent d’authentiques Roses-Croix. (rappelons-nous également que dans certaines obédiences maçonniques le Chevalier Rose-Croix est un grade)

  • 4 mai 2013 à 2 h 30 min

    Je vous souhaite le bonsoir de l’autre coté de l’Atlantique, cher amis français car je suis du Québec. Voilà bien un an que je ne vous ai pas lu.

    Concernant cet article sur les sociétés secrètes, il faut dire que ce n’est d’ailleurs pas pour rien que M. Philippe s’est retrouvé un beau jour entouré de tous ces personnages. Il fallait bien que quelqu’un leur donne une leçon d’humilité. Lui qui avait tout appris du ciel. Lui dont le savoir n’était pas livresque mais inspiré de son Coeur et de son Père. Et ce n’est d’ailleurs pas pour rien non plus que Jean Chapas a été choisi par M.Philippe. N’était-il pas lui aussi un homme simple ? Ce ressussité des morts, redevable envers la vie devenant par la suite son fidèle successeur ? Mais le prix à payer par la suite a été énorme. J’entend parfois les gens dire que la vie est ironique, mais au contraire elle est parfaitement juste. Et si ceux qui ont fréquentés M. Philippe à l’époque n’ont reçus que des morceaux de vérité, c’était pour leur bien, pour les protéger d’eux-mêmes.

    Quand les choses mûrissent dans une âme qui commence seulement à comprendre, il faudra attendre quelle ait compris parfaitement avant que le reste ne suive sans danger pour elle-même.

    Continuez votre beau travail, vous faites sortir la lumière de l’ombre.

  • 4 mai 2013 à 12 h 02 min

    Bonjour Jocelyn

    Bienvenue à bord de ce paquebot.
    et merci de vos encouragements.
    Trois articles à l’heure actuelle sont sur le sujet de ces groupes ou autres formations.
    Votre commentaire laisse entendre que vous le lisiez il y a un an…il ne devait pas y avoir grand chose dessus….un an…
    je vois quelques fois des illustrations de sabres en pensant à ce site.
    ce n’est sûrement pas innocent et montre qu’il va falloir aborder des sujets qui vont faire sortir des choses pas des plus lumineuses.

    Bon voyage en compagnie de toutes les bonnes volontés

  • 6 juin 2013 à 10 h 03 min

    Je réalise aujourdh’ui seulement un paradoxe évident : on nous dit que Nizie-Anthèlme Philippe a toujours condamné et même violemment les sociétés dites secrètes telles que Franc-Maçonnerie, Martinisme etc…auxquelles appartenaient bon nombre de ses visiteurs et connaissances.
    Alors il parait surprenant que l’éminente et vénérable (…) revue l’Initiation (qui est, rappelons le, une publication de mouvance maçonnique, martiniste sinon plus) lui ait consacré autant d’articles, à lui qui était leur farouche opposant. Je ne citerai pas les noms des auteurs de ces articles dont certains se revendiquent de la mouvance Philippe ; d’ailleurs il a été dit ici que l’un d’entre eux, décédé, avait quelque peu enjolivé, ainsi que d’autres, ses écrits.
    Cela est réellement surprenant et on n’en saisit pas l’intérêt.

  • 21 août 2013 à 1 h 47 min

    Bonjour,

  • 21 août 2013 à 1 h 58 min

    Bonjour,
    En tout cas le fait est que MP s’est entouré de martinistes, sauf exception. Cela doit avoir un sens. Et certainement pas de leur donner  » une leçon d’humilité ». Il y a sur terre des multitudes de gens qui ont besoin de cette leçon avant les martinistes, qui sont avant tout des mystiques chrétiens, avec il est vrai une recherche peut-être plus exigeante que la moyenne. Pour parler en connaissance de cause, il faut être martiniste ou l’avoir été, quitte ensuite à s’en éloigner si l’on n’y trouve pas son compte. Etre martiniste c’est avoir étudié la philosophie de L cL de Saint Martin, avant tout. Rien à voir avec la maçonnerie, sur le fond. Par ailleurs ce n’est pas une société secrète, tout juste discrète.

    • 21 août 2013 à 7 h 12 min

      A une Séance un témoin (Marc Haven de mémoire) lui demande ce qu’il pense de LC de Saint Martin.
      MP répond : « le seul St Martin que je connaisse est celui qui a partagé son manteau ».
      Je pense pour ma part que MP n’a pas grand chose a voir avec le Martinisme quoi que le contraire soit véhiculé par plusieurs auteurs. Il est en effet bien au-dessus de tout cela !
      La plus part des très proches de MP (les lyonnais) n’étaient pas Martinistes (Grandjean, Ravier, Chapas, Laurent…).
      Quand aux autres, venus de l’occultisme, suite à leur rencontre avec MP ils en ont majoritairement démissionné, et un au moins (Sedir) s’est montré critique avec le Martinisme (dont il a lui même démissionné).
      Apres il est vrai qu’il y a des personnes de valeur dans le Martinisme qui s’efforcent de suivre l’enseignement de MP.
      Il y a aussi des branches très éloignées de MP, notamment le courant Ambelain qui ne partageait pas le point de vue de P Encausse sur MP.

      Bien à vous

      Olivier

    • 4 décembre 2014 à 9 h 48 min

      J’ose revenir sur ces propos forts intéressants. Le mage Philippe a peut être dit cela sur les sociétés secrètes mais…il est avéré maintenant qu’on lui a fait dire tant de choses totalement inventées ou impossibles ! Alors je me méfie, et de plus en plus. Querelles de clans, querelles de clochers, querelles de chapelles, à chacun son maitre, même si cela était ou est contraire aux préceptes qu’on lui attribue ; et leurs auteurs n’ont pas hésité, n’hésitent pas à se contredire eux-mêmes, pour arriver à des fins de domination ?
      On entend parler par exemple en même temps de sagesse chrétienne et de violentes attaques parfois injurieuses, cela n’est pas compatible. D’autant plus que la sagesse, la connaissance dont il est question, sont bien différents du véritable ésotérisme christien, certains propos trahissent une méconnaissance totale des faits et de la pensée et portent même à en rire.

  • 21 août 2013 à 2 h 07 min

    En fait Je suis martiniste depuis 23 ans,soyons honnête; il faut dire d’où l’on parle. Et je puis assurer, par expérience vécue, que l’esprit du martinisme est parfaitement compatible avec les enseignements et les actes de MP, que j’ai d’ailleurs découvert grâce au martinisme. Le martinézisme est plus théurgique, alors là on peut effectivement se poser des questions. Ce qui ne veut pas dire savoir y repondre…

  • 21 août 2013 à 9 h 41 min

    Je pense que MP adaptait son enseignement au public qu’il avait en face de lui. Par exemple les enseignements donnés à Sédir, et que Sédir a retranscrits dans ses livres, sont plus substantiels que d’autres donnés aux séances. Le lait et la viande de Saint Paul…
    C’est inévitable de s’adapter. Ce qui ne veut pas dire que ce que l’on dit manque de valeur,. Ce que dit un instituteur a autant de valeur, dans l’absolu, que ce que dit un prof de fac, même si c »est moins complexe. Bon, pour en revenir à MP, je pense que quand il a dit » je ne connais que Saint Martin de Tours… » , c’était une manière de ne pas orienter les gens vers Louis Claude de Saint Martin. Cela se comprend, car cela les aurait perturbés plus qu’autre chose, vu que Saint Martin est d’un abord assez difficile, et ne parlons même pas de Jacob Boehme…l’un des plus grands mystiques chrétiens, d’une profondeur extrême et lui aussi lié au martinisme par Saint Martin. C’est un fait, pas une manière d’élitisme. De plus il est évident que MP connaissanit Saint Martin d’Amboise, celui du XVIIIème, puisqu’à mon sens il connaissait TOUT, et connait TOUT. Alors il y a une part d’humour dans son assertion.
    D’ailleurs si cela se trouve, les deux Saint Martin, celui de Tours et celui d’Amboise n’en sont en fait qu’un seul, ce serait beau, non?
    En ce qui concerne les Ordres en général, il fait bien dire qu’il y a  » à boire et à manger ». Mais le bilan global est positif, à mon sens. Ce qui  » ne vaut rien » c’est leur façon de travailler en secret., soit. Mais vue l’absence del liberté de pensée aux XVIIIème et XVIIème, on peut les comprendre . Plutôt le secret que le bûcher, non? Il faut voir le tribut payé par les martinistes au nazisme, alors chat échaudé…
    Pour conclure je dirai que les querelles d’ego et de pouvoir dans les Ordres Initiatiques d’Occident sont réels. Mais inévitables, vue la nature humaine. C’est justement pour cela que ces ordres existent: pour polir la pierre brute. Mon expérience est que là il y a tout de même plus de fraternité, d’amour, de connaissance, disons en moyenne, que dans le reste de la société. En tout cas là se rencontrent des personnes qui recherchent la lumière. Alors il ne faut pas se tromper d’ennemi . Je ne parle pas ici de la FM matérialiste et affairiste que je méprise, même si ce n’est pas très charitable de ma part.

  • 21 août 2013 à 9 h 50 min

    Oui, c\’est normal de laisser les Ordres de côté quand on est en contact réel avec un être comme MP. Mais cela n\’enlève rien à leur légitimité, C\’est comme si l\’on disait que la lune est illégitime sous prétexte qu\’il y a le soleil…

  • 21 août 2013 à 10 h 09 min

    En fait je suis étonné que l\’on s\’étonne de voir une majorité de  » pointures  » des ordres ésotériques autour de MP, Vu que les enseignements de MP sont, dans leur esprit, très proches de l\’ésotérisme: réincarnation, clichés, etc….En fait ses enseignments sont beaucoup plus proches de l\’ésotérisme que de ceux de l\’Eglise, par exemple. Alors est-il étonnant qu\’il fut etouré d\’ésotéristes chrétiens? Pas du tout.

    • 21 août 2013 à 10 h 19 min

      J\’avais, dans un commentaire précédent, parlé de l\’adjectif gnostique ; pouvons-nous utiliser ce terme au sujet de la pensée de Nizier-Anthèlme Philippe ? Au point dans la mesure de ce que nous connaissons de ses vraies paroles, avec toujours la réserve de phrases modifiées, interprétées ou même carrément inventées.

    • 21 août 2013 à 19 h 30 min

      Je pense que le message de MP est universel et qu\’il s\’adapte aussi bien au paysan de l\’Arbresle qu\’à un grand ésotériste.
      Toutefois il faut noter que ceux qui l\’ont en quelque sorte le plus fréquenté n\’était pas des ésotéristes (a l\’exception de Marc Haven).
      Je pense donc que MP a contribué à transformer toutes les organisations ou groupes qu\’il a approché, sans pour autant qu\’il ait parrainer quoi que ce soit. Étant donné qu\’il rayonnait la Lumière il a logiquement attiré à lui tous les chercheurs de l\’époque. Certains ont toutefois passé leur chemin ou mal compris.
      Je crois enfin que c\’est réducteur de comparer ses enseignements à ceux de l\’esoterisme. Personnellement je trouve un certain nombre de point commun avec le message de Thérèse de Lisieux aussi surprenant que cela paraisse !
      Il a pour moi simplement \’modernisé´ le message évangélique, du moins c\’est ce que je comprends de ses propres propos sur l\’Evangile.

      Pour ceux que ça intéresse je mentionne un texte intéressant sur MP (et pas toujours très connu) dans les forces mystiques de Sedir (Le Maitre).

      Bien à vous

      Olivier

  • 24 août 2013 à 0 h 04 min

    Bonsoir Olivier,
    Je ne suis pas tout à fait d\’accord pour dire que c\’est réducteur de compatrer les enseignements de MPh à ceux de l\’ésotérisme. Evidemment dans un sens c\’est réducteur de comparer les enseignements de MPh à TOUT enseignement humain, s\’il est ce que je crois qu\’il est.
    Mais cela étant dit, l\’esotérisme chrétien, ou même non chrétien, est tout de même ce qui se fait de mieux en terme d\’enseignement humain. D\’ailleurs par définition, ésotérisme veut dire quelque chose comme recherche intérieure, profonde, non? Ce n\’est pas de l\’amateurisme. Les ésotéristes que je connais sont ds personnes extrêmement cultivées et pointues, Bien plus que beaucoup de prêtres, par exemple. Elles ont de plus de grandes qualités humaines, Mais peut-être ai-je eu de la chance dans mes rencontres…
    Par ailleurs les paroles de MPh ressemblent étrangement aux enseignements ésotériques, à commencer par la réincarnation, les chaînes, les appartements, etc… L\’esprit en est en tout cas bien plus proche de l\’ésotérisme que de celui de la religion catholique, par exemple.
    Bon, mais j\’ai certainement une plus haute opinion que vous de l\’ésotérisme…
    Il est vrai que dans les plus hauts accomplissements des religieux, je pense surtout aux saints orthodoxes, il y a ce dont rêvent les plus avancès des ésotéristes. Ainsi au sommet les deux se rejoignent. Je connais des personnes disons  » initiées » qui rêvent de réaliser le corps d\’arc en ciel par la voie du bouddhisme dzog chen, sans penser que par la voie mystique chrétienne ils arriveraient ( peut-être) au corps de gloire, ce qui est sans doute la même chose. Car je tiens à l\’idée que l\’aboutissement de tout ce chemin est bien la reconstruction du corps glorieux perdu par l\’Homme depuis la chute. C\’est la base du vrai christianisme.

  • 24 août 2013 à 8 h 54 min

    Au sujet de ces échanges, cela m\’a rappelé la réédition du livre de Serge Caillet, pour qui j\’ai beaucoup d\’estime, Monsieur Philippe l\’Ami de Dieu. Je considère que l\’on n\’a pas assez parlé de ce livre très important (rassurez-vous : je n\’y ai aucun intéret, ni financier, ni commercial).
    L\’épilogue de ce livre remplit bien son rôle avec le titre  » le frère du Seigneur « , où, après avoir abordé les différents aspects de la vie de MP, l\’auteur en vient à aborder sa pensée pure. Ce chapitre est tellement riche qu\’il est nécessaire de le relire en son entier, je n\’en rapporterai pas le contenu car je me nourris le moins possible de citations, essayant toujours d\’exprimer ma pensée personnelle, certes avec l\’appui de réflexions de ceux que je lis et que j\’étudie.
    Je retiendrai seulement ici un qualificatif que Serge Caillet attribue à Nizier-Anthèlme, celui d\’initié sauvage. Cette expression me plait beaucoup, Serge Caillet explique (excusez moi de cette citation) que « …il s\’est affranchi des sociétés d\’initiation dirigées par ses amis, à bonne distance…mais sans jamais s\’impliquer autrement que par ses conseils paternels. En initié libre, en somme, à la façon dont Papus avait conçu primitivement et idéalement son initiation martiniste, l\’initiation formelle en moins…. »
    Cela est significatif, du fait que MP a toujours dit être opposé aux groupements ésotériques (ou tout au moins on lui a fait dire…) ou occultes ; à ce dernier sujet, il semblerait qu\’il parle là des expériences dont les occultistes du début du XXième siècle étaient friands, cette précision est nécessaire.
    Les groupements ésotériques ont toujours eu des membres dont le salut personnel comptait avant tout, alors que les clés qui leur sont données sont avant tout pour servir les autres, par un don de soi, sans rien demander en retour (paroles d\’un Initié supérieur que j\’ai connu et que Amorifer a du aussi connaitre). Et là nous retrouvons la pensée de MP (si nous pouvons toutefois l\’interpréter avec justesse) au service des autres et il le précisait bien lors des soins qu\’il essayait de donner, par la prière.

    • 24 août 2013 à 9 h 29 min

      Il y a effectivement de bonnes choses dans ce livre, et l\’auteur (qui a compilé tout ce qui a été publie dans cette nouvelle édition depuis la première qui date d\’une dizaine d\’années).
      La conclusion est très intéressante en effet.
      Après je trouve que l\’auteur en fait un peu trop en parlant dans son chapitre des messagers Martinistes.
      On peut croire en effet a la lecture que tous ceux cités dans ce chapitre sont proches du Martinisme, ce qui est faux puisque la majorité des noms cites en ont démissionné ou n\’ont jamais été membre du Martinisme.
      Or vu qu\’on ne sait quasiment rien sur les proches lyonnais de MP (Grandjean, les Ravier, les Haehl, Ogier, Knapp, Metral, Gauthier, Laurent….) on n\’en parle pas et donc on peut donner l\’impression involontairement que MP est très lié au Martinisme.
      Ce n\’est pas nouveau puisque en son temps ça a déjà été reproché a Philippe Encausse par les disciples lyonnais de l\’époque.

      Olivier

  • 24 août 2013 à 8 h 57 min

    Je comprend votre point de vue mais pour ma part je pense que St Jean de La Croix ou Therese de Lisieux valent largement tout ce qui a pu se faire de mieux en ésotérisme Chrétien.
    Je vous rejoins en revanche sur le fait que l\’on ne peut comparer les enseignements de MP a TOUT enseignement humain…

    Bien a vous

    Olivier

  • 24 août 2013 à 9 h 59 min

    Nepomucé,

    Vous m\’intriguez en parlant d\’un initié supérieur que j\’aurais connu, il y a deux ou trois possibilités….

    Olivier,

    Là oui évidemment, vous prenez le top du top du top du sommet de l\’accomplissement, en tout cas dans la voie catholique, encore que pourquoi ne prenez vous pas plutôt Térèse d\’Avila?
    Cela étant dit, il est plutôt rare de rencontrer  » en vrai » des êtres de ce calibre spirituel, si j\’ose dire, alors dans la pratique, on s\’assemble fraternellement avec des personnes qui ont à peu près le même niveau de réalisation pour progresser ensemble. On s\’enrichit en travaillant en groupe, même si in fine c\’est vrai que l\’on est seul, tout en n\’étant jamais seul.
    En tout cas dans ma vie personnelle, celle que je connais le mieux, c\’est dans le cadre ésotérique que j\’ai pu faire les plus belles expériences, aussi bien dans le domaine de la connaissance, de la gnose, que dans celui du service. Peut-être suis-je dans cet « appartement  » là?
    Et c\’est dans ce cadre que j\’ai rencontré Maître Philippe, alors je ne suis pas disposé à l\’ingratitude….
    Pour en revenir aux mystiques catholiques , je crois qu\’ils sont arrivés à leur accomplissement par une voie très particulière, essentiellement empreinte de dévotion et d\’amour pour le Seigneur, avec en plus cette pointe de dolorisme bien propre au catholicisme. Il n\’est pas sûr que ce soit la voie pour tout le monde. Comme je j\’ai déjà souligné, les mystiques orthodoxes ont une approche déjà différente, pour le peu que j\’en sache: plus axée sur la divinisation de l\’homme et le Christ Pantocrator, que sur le Christ souffrant. Du coup leur réalisation finale me semble différente. Mais j\’en reparlerai avec les moines orthodoxes du monastère Saint Antoine, dans le Vercors, où je vais faire une retraite, dans quelques jours.

  • 24 août 2013 à 10 h 37 min

    On ne peut parler de l\’ésotérisme chrétien français sans parler du Hiéron du Val d\’or (même si on est pas toujours d\’accord avec leurs préceptes). Il ne faut pas oublier que c\’est grâce à leur Centre d\’Art sacré, véritable Temple, et à leurs actions, que Paray-le-Monial est si connu par ses apparitions, par ses Saints, leur objectif étant la création d\’une Chevalerie christique (projet rappelé par jacques d\’Ares et le groupement Atlantis)
    Et ils ont même réussi à faire reconnaitre leurs préceptes par Rome avec la reconnaissance par le dogme du Christ Roi et par là-même redonnant son lustre d\’antan à la basilique romane de Paray.
    Et depuis, la ville est devenue l\’un des centres les plus importants des mouvements charismatiques, connu dans le monde entier (comme d\’ailleurs Taizé qui n\’est pas loin).
    Quant aux mystiques chrétiens il ne faut pas oublier de citer aussi l\’incroyable Mme Guyon la correspondante de Dieu auprès de Fénelon.
    (pour les Supérieurs, c\’est mon nez renifleur qui me l\’a soufflé…)

  • 24 août 2013 à 10 h 38 min

    Je cite Thérèse de Lisieux plutôt que d\’Avila car je la trouve plus simple a lire, mais il y a d\’évidentes correspondances entre les deux.
    En ce qui me concerne j\’ai eu la chance d\’approcher différents courants se réclamant de MP.
    Tous ne sont pas ésotériques. Ayant découvert MP j\’ai étudié ce que ses proches avaient pu écrire dans la ligne de son enseignement. En lisant Sedir on voit qu\’il fait très régulièrement référence a la mystique catholique d\’où mon intérêt pour ce courant.
    Je considère ces auteurs plus comme une aide pour mettre en pratique l\’Evangile que comme des modèles a suivre.
    Il y a effectivement plusieurs chemins et la voie des saints n\’est pas pour tout le monde certes !
    Mais la voie initiatique n\’est pas non plus la voie la plus direct qui existe du moins c\’est mon avis.
    Après c\’est important d\’être reconnaissant au groupe ou a celui qui nous a ouvert le chemin.

    Bien a vous

    Olivier

  • 24 août 2013 à 10 h 53 min

    Népomucé: excellent.
    Il y a des gens qui reprochent justement à Saint Martin d\’être une sorte de Mme Guyon au masculin et à Papus d\’avoir trahi Martinez et st Martin en rencontrant MPh !!! Bon, n\’en parlons pas, c\’est plus charitable.
    Olivier
    Oui , c\’est sans doute vrai la voie dite ésotérique n\’est pas la plus directe, pour une raison simple, et là nous pouvons reprendre le schéma de l\’arbre de vie: le mystique suit la voie directe, voie de la flèche, de malkouth à kether. L\’ésotériste, qui est un petit curieux, s\’efforce de tout expérimenter et de progresser sur tous les sentiers de l\’arbre, pour sa remontée, alors forcément, ça va être plus long ( comme dit Bourvil après avoir cassé sa 2cv…)

    • 29 août 2013 à 20 h 31 min

      Bonjour Amorifer,
      Je me réjouis de vous lire, ainsi que Népo (avec qui je partage un grand nombre de points de vues sur la spiritualité en général). Je me réjouis car je lis une réelle ouverture envers des approches différentes de celle-ci.
      Peu importe que la voie soit directe ou non. De toute façon, qui peut savoir et dire où il en est?
      La voie ésotérique est une voie d’exploration à condition de la considérer avec sérieux, respect et prudence. Elle correspond à un tempérament donné. Et ce tempérament est lui-même une voie de départ, pour que l’âme expérimente et se forge de cette manière.
      D’autre part, un saint ne copie pas un autre saint. C’est SA voie. Elle correspond à son degré d’avancement et à son tempérament.
      L’ésotérisme n’est pas pour tout le monde, la voie directe non plus. Alors oui, il faut se garder de vouloir prétendre que telle voie est mieux ou plus « directe » que telle autre. Chacun doit expérimenter. S’il rate la cible, à un moment donné, qu’importe, il rectifie.
      J’en profite pour dire que rater la cible, manquer le but, c’est le sens originel en hébreu du mot « péché ». Ce n’est que plus tard qu’il prendra cette connotation de transgression, désobéissance, devant entrainer une punition.
      L’arbre séphirotique est d’une grande richesse car il fait approcher les extrêmes de la dualité dont l’homme est doté, s’il veut bien le reconnaitre pour travailler dessus. Il peut voyager sur ses sentiers, explorer. Il peut aussi tenter le voyage direct comme le dit Amorifer, de Malkouth à Kether.
      Je partage donc totalement cette approche et cette vision qui ne s’opposent en rien à Monsieur Philippe mais qui peuvent au contraire l’éclairer en éclairant les Textes.
      Quant aux Orthodoxes, j’ai un point de vue aussi similaire. Je reviens d’un séjour en Roumanie où j’ai approché une spiritualité vécue autrement, notamment une cérémonie de baptême. On n’y sens pas l’approche morbide de la souffrance et du péché du catholicisme. Je préfère un Christ en gloire dans sa mandorle que sur sa croix car cette dernière n’est pas la finalité.
      Bien à vous,
      Jean-Pierre

      • 30 août 2013 à 8 h 26 min

        Un clin d’oeil à Jean-Pierre, très vite en passant : moi j’aime bien souvent me reposer en Daath…

  • 24 août 2013 à 11 h 16 min

    En effet tout est rapidement sujet a contreverse et in fine a médisance.
    Mieux vaut donc ne pas parler de la résurgence du Martinisme par Papus puis ensuite par son fils aidé de Michel de Saint Martin et Robert Ambelain.
    Le plus sage est sans doute de reprendre le chapitre sur les Chemins dans vie et paroles d\’Alfred Haehl.

    Bien a vous

    Olivier

  • 24 août 2013 à 11 h 28 min

    La voie mystique, meme si je ne prétend pas la suivre avec la rigueur nécessaire, ou qui semble l\’être, surtout à la lecture de St Jean de la Croix, que j\’ai personnellement plus qu\’appréciée, n\’empêche pas la voie de la recherche ésotérique.
    Loin de là, c\’est un peu comme si l\’une devait passer par l\’autre, étroitement reliées par une quête principale: avancer vers la Lumière.
    Tout est mis sur notre route, lectures, rencontres, voyages, ….absolument tous les éléments s\’unissent.
    La quête peut etre alors autant mystique qu\’ésotérique ; mais ce n\’est que mon avis
    Elle autorise une liberté de choisir celles qui nous parlent le plus.
    Nous sommes libres de ces choix.
    Mais nous devons en effet être reconnaissant envers tous les Eléments pour s\’unir de la sorte et nous montrer d\’une façon si lumineuse que nous sommes sur la Voie.

    Que de richesses sur ce parcours, que de formations possibles
    Pour se faire également, la lecture d\’un livre: Méditation sur les arcanes du Tarot, d\’un auteur inconnu (qui ne l\’est plus « grace » à internet) dont les 40 ans de quêtes de tous les milieux tant spirituels qu\’ésotériques, ont conduit à une étude des plus poussées des réflexions que lui ont inspiré les lames du tarot.
    Un ouvrage magistral dans lequel se retrouvent à peu près tous les personnages, quelque soit leur importance, entrés dans cette même quête de Lumière. L\’hommage qu\’il rend ainsi est remarquable d\’intelligence, mais aussi de complexité.

    Pour communiquer avec d\’autres personnes sur le site, il n\’y a pas d\’autres possibilités que de passer par mon email.

    bien à vous
    ln

  • 24 août 2013 à 13 h 40 min

    Oui c\’est magistral comme livre. Mais l\’auteur anonyme m\’a échappé sur internet. Pourriez -vous éclairer ma lanterne?

  • 24 août 2013 à 14 h 54 min

    Ce serait Valentin Tomberg. Mais je n\’en ai pas la certitude.
    En tout cas j\’avais essayé de le lire il y bien longtemps mais je l\’avais trouve trop épais et trop compliqué pour moi.

    Olivier

  • 9 novembre 2013 à 18 h 57 min

    Je reprends ici un commentaire que j\’ai proposé auparavant sur le même article car il s\’est trouvé enfoui parmi d\’autres commentaires, certes intéressants mais ce que je rapporte ainsi mérite réflexion :
    Au sujet de ces échanges, cela m’a rappelé la réédition du livre de Serge Caillet, Monsieur Philippe l’Ami de Dieu. Je considère que l’on n’a pas assez parlé de ce livre très important (rassurez-vous : je n’y ai aucun intéret, ni financier, ni commercial).
    L’épilogue de ce livre remplit bien son rôle avec le titre » le frère du Seigneur « , où, après avoir abordé les différents aspects de la vie de MP, l’auteur en vient à aborder sa pensée pure. Ce chapitre est tellement riche qu’il est nécessaire de le relire en son entier, je n’en rapporterai pas le contenu car je me nourris le moins possible de citations, essayant toujours d’exprimer ma pensée personnelle, avec l’appui de réflexions de ceux que je lis et que j’étudie.
    Je retiendrai seulement ici un qualificatif que Serge Caillet attribue à Nizier-Anthèlme, celui d’initié sauvage. Cette expression me plait beaucoup, Serge Caillet explique (excusez moi de cette citation) que « …il s’est affranchi des sociétés d’initiation dirigées par ses amis, à bonne distance…mais sans jamais s’impliquer autrement que par ses conseils paternels. En initié libre, en somme, à la façon dont Papus avait conçu primitivement et idéalement son initiation martiniste, l’initiation formelle en moins…. »
    Cela est significatif, du fait que MP a toujours dit être opposé aux groupements ésotériques (ou tout au moins on lui a fait dire…) ou occultes ; à ce dernier sujet, il semblerait qu’il parle là des expériences dont les occultistes du début du XXième siècle étaient friands, cette précision est nécessaire.
    Les groupements ésotériques ont toujours certains membres dont le salut personnel comptait avant tout, alors que les clés qui leur sont données sont avant tout pour servir les autres, par un don de soi, sans rien demander en retour Et là nous retrouvons la pensée de MP (si nous pouvons toutefois l’interpréter avec justesse) au service des autres et il le précisait bien lors des soins qu’il essayait de donner, par la prière.
    Et cela est en totale concordance avec les propos de Amorifrer, qui a développé avec justesse quelques pensées sur l\’ésotérisme chrétien qui permettrait d\’atteindre le corps de gloire (message du 24 aout 2013 à 0h04).
    De même, je suis étonné que sur un site ou il est question parfois de chevalerie chrétienne, mon commentaire quant au Hiéron du Val d\’Or soit resté sans échos alors que ce groupement fut d\’une importance capitale justement dans l\’ésotérisme chrétien, importance dont Paray-le Monial est encore la preuve vivante (mon message du 24 aout 2013 à 10h37)

Commentaires fermés.