Monsieur Philippe de Lyon à Noël philippedelyon.frMaitre Philippe de Lyon à Noël
Trouver des phrases, citations, de Monsieur Philippe, pour ce qui touche aux fêtes de fin d’années, et ayant trait à Noël en particulier, n’est pas choses aisée, pour ne pas dire, sans possibilité de voir aboutir cette recherche. Tout en moins pour ce qui a été publié dans les livres déjà parus.

Nous en avons parcouru plusieurs, indiqués dans la bibliographie: Vie et Paroles, Thaumaturge et homme de Dieu, ou même dans le dernier paru: les Enseignements oraux….Aucun de ces livres, ni les autres, ne semble évoquer le sujet de Noël, de près ou de loin par le Maitre Philippe.

Il faut reconnaître que ces fêtes de fin d’années, n’avaient pas, au XIXe siècle, loin s’en faut, un quelconque point commun avec ce qu’est devenue cette période de l’année, entre le milieu du 20e siècle et aujourd’hui.
A l’époque en effet, il n’était pas encore question de transformer ce qui devrait être un moment de réunion, de pardon, de célébration avec le Divin, de retrouvailles avec les voisins, avec la famille, qui le plus souvent, vivait ensemble.
Car enfin, même si la date du 25 décembre est une pure fiction historique, elle a tout de même été instaurée, pour célébrer l’anniversaire d’une naissance dont on ne connaissait, et dont on  ne connait toujours pas la date.
Célébrer la naissance d’un être lumineux comme le soleil, la venue du Christ comme le lever du « Soleil de justice ».
Cette fête qui devrait être un moment unique d’union entre tous dans l’année, est devenu une immense opération commerciale. Au lieu d’unir, elle a séparé.

Aucun écrit, paru à ce jour, issu des paroles ou enseignements, dits par Philippe, ne relate une quelconque allusion à cette fête chrétienne….Du moins, dans les passages concernés par ces dates, ne figurent que les paroles et enseignements, qui figurent ici et là.
Les séances avaient lieu tous les jours, y compris les jours fériés.
On trouve donc des séances du 26 décembre, mais avec les même phrases que n’importe quel autre jour de l’année.

Extraits par exemple:
séance du 27 décembre 1894: « Une femme apporta un jour l’enfant d’un veuf qui se conduisait mal et dont elle avait la garde. Elle déclara que c’était une charge et qu’elle ne pouvait pas la garder. M. Philippe demanda qui voudrait se charger de ce bébé. Une femme malade et sans travail s’offrit. Le Maître ému de ce dévouement dit : « Vous en serez la mère et moi le père, et le bonheur sera dans votre maison »

séance du 26 décembre 1893:
« Car Jésus reviendra, mais il sera trop tard pour ceux qui ne suivent pas la route du bien. N’avez-vous pas lu dans l’Évangile qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents ; Ce temps n’est pas tout à fait là, mais il n’est pas très éloigné »

Nous pouvons ajouter que c’est à l’occasion d’un Noël, en 1939, le 25 décembre, que décédait à l’Arbresle, au clos Landar, l’épouse de Philippe de Lyon, Jeanne Julie Philippe née Landar…
Nous ne ferons que supposer l’exactitude de la date…..

Comme s’il n’y avait aucune allusion à Noël…..
Peut-on envisager qu’il y ait des traces, qui n’ont jamais été publiées?
Ou encore, que ces paroles n’aient été dites qu’à certains témoins, tels Sédir-Yvon le Loup ou Marc Haven-Emmanuel Lalande et Gérard Encausse-Papus….Voire à Jean Chapas uniquement?
Est-il aussi envisageable que Monsieur Philippe n’ait jamais évoqué Noël…?

L’illustration vient de Google image avec comme requête: Noël 1880……c’était cette image ou un sapin de Noël actuel…..Il semble plus approprié d’afficher une illustration d’époque.

Autres lectures sur ce même sujet

Mr Philippe à Noël
Retrouvez ces themes sur philippedelyon.fr :         

4 pensées sur “Mr Philippe à Noël

  • 27 décembre 2013 à 8 h 46 min
    Permalien

    Je ne reviendrais pas ici sur Nizier-Anthèlme Philippe et Noel mais sur les précisions apportées dans l’article sur cette fête. En effet nous venons de fêter la naissance d’un enfant dans une grotte, née d’une vierge, à l’occasion du solstice d’hiver ; et dont les fidèles perpétuent la mémoire en partageant un repas (appelé agapes) avec du vin et du pain. Bien sûr, vous avez tous reconnu le culte de Mithra célébré en Perse depuis le II ième millénaire avant JC (dont la date de naissance a été fixée de manière empirique seulement au…VI ième siècle !). Et cette date concorde avec l’ancienne fête du solstice d’hiver appelée encore Sol invictus où le soleil invaincu renait pour une nouvelle année avec son point culminant au solstice d’été suivant (de la Saint jean d’hiver à la Saint Jean d’été). De même le nom de Noel ne vient absolument pas, comme on veut le faire croire par une démonstration totalement aberrante, de natalis mais de neo hélios, le nouveau soleil. Quant à la date de naissance du Jésus (nom latin) dit le Christ un dépliant distribué dans les églises catholiques parle d’une date aux environs du 5 de notre mois d’Avril. Et en ce qui concerne l’année (anno domini), elle est totalement inconnue, on peut seulement la situer à peu près par rapport aux dates officielles romaines.

  • 28 décembre 2013 à 19 h 29 min
    Permalien

    Je salue au passage la qualité des articles et des commentaires en général et notamment ci-dessus.
    Ce que je remarque, c\’est, non seulement la limpidité des propos mais aussi la façon dont ils sont étayés, la place laissée à l\’ouverture et la recherche, la modestie qui consiste à sous-entendre: « je n\’ai pas toutes les informations », et les points d\’interrogation que l\’on voit ci-et-là, offrant à tout chercheur parmi nous la possibilité de faire part de ce qu\’il sait sur le sujet et d\’en débattre si besoin.
    Ceci dit,
    je vois l\’absence d\’information sur Monsieur Philippe et de son entourage sur Noël, comme quelque chose qui pourrait dire ceci: Les paroles du Christ priment sur sa propre vie.
    Plus important encore à mes yeux, cela nous rappelle que tout qui est né doit mourir.

    Le Christ étant de toute éternité est donc non-né et non-mort.

    Donc, dans le monde des apparences, sa « résurrection » n\’est que la continuité de son « avant-naissance » (si l\’on veut se placer dans un espace-temps) et rentre dans un cadre phénoménologique, sa vie sur terre pouvant être assimilée à l\’écriture de « Là-Haut » d\’un Livre de Vie à l\’intention de chacun, voulant attester de la Vie éternelle et de l\’impermanence des phénomènes auxquels nous participons ici-bas.
    Ainsi, que Monsieur Philippe ait fêté ou pas Noël, il semble que, parmi tout ce qui nous est parvenu le concernant, cette fête traditionnelle – anniversaire de la naissance du Christ – apparait comme dérisoire voire inexistante au regard de son message central. On ne peut que le constater et en tirer les conclusions.

  • 21 décembre 2014 à 19 h 51 min
    Permalien

    Le site vous propose deux image(s) au choix, pour vous envoyer tous les voeux, de joies, de retrouvailles que possible à l’occasion de cette fête de Noel.
    Profiter de ces moments pour partager encore plus que d’habitude.
    Occasion aussi de vous remercier très chaleureusement de vos soutiens, de votre fidélité, de vos encouragements, de vos participations.
    Merci à chacun(e)
    Très bonnes fêtes de Noel. :)

    https://www.philippedelyon.fr/wp-content/uploads/angebougies-wwwphilippedelyonfr.jpeg

    https://www.philippedelyon.fr/wp-content/uploads/crechenativitenoellebrun600-wwwphilippedelyonfr.jpeg

  • 22 décembre 2014 à 9 h 00 min
    Permalien

    Avant de passer aux agapes…
    Et pour rester dans l’air du Temps :
    Il y a Urgence !!!
    Joseph cherche un logis pour Marie.
    Que cette fin d’année soit dans l’ Esprit de Paix pour le Monde.
    Merci LN
    Lucie

Commentaires fermés.