site maitre Philippe Philippe de Lyon sedir yvon le loup www.philippedelyon.fr Sédir disciple de Philippe de LyonSédir disciple de Maitre Philippe de Lyon.
Considérer Yvon Le Loup, Paul Sédir comme un disciple du Maitre Philippe de Lyon, oui, il n’y a pas de doutes sur ce sujet.

Il faut préciser que cette réflexion émane d’un commentaire posté sur la page Facebook du site.
Voici le propos:
« N’oublions pas son principal disciple, Paul Sédir… »

Voici ma réponse à ce commentaire:

Considérer Sédir comme un disciple, oui, il n’y a pas de doutes sur ce sujet
Considérer l’auteur d’ »Initiation » sous un pseudonyme avec lequel il n’est connu que de certains groupements, alors qu’en tant qu’auteur, il a pris le seul pseudo de Sédir, ne simplifie pas l’approche que l’on peut avoir de cet auteur si prolixe.
Nous conviendrons en effet qu’Yvon le loup, est plus connu, dans l’entourage, pas si proche que ça, de Philippe sous le nomen de Sedir. Mais on peut considérer qu’il n’a pas côtoyé Monsieur Philippe aussi souvent que bien d’autres personnes, loin s’en faut.
Alors que par exemple Emmanuel Lalande a côtoyé Nizier Anthelme, sur plusieurs années ; 7 au total , pratiquement au quotidien.

C’est l’œuvre de Sédir qui donne à penser, qu’il fut un des plus proches disciples.
En réalité il l’a très peu vu.
Mais le choc des guérisons effectuées par Monsieur Philippe, lui laisse penser qu’il est devant… La réincarnation de Jésus….
Ce choc, que l’on peut comprendre, va se retrouver jusque dans le dessin qu’il fera de Monsieur Philippe le transformant en Christ -publié dans au moins un livre-…. Sans compter tous les textes qu’il laissera, au travers desquels il donnera sa propre vision de ce qui se passe sous ses yeux.
C’est possiblement dans ce contexte que Monsieur Philippe a d’ailleurs eu à préciser qu’il n’était pas le Christ, complétant ses propos en disant que des gens le pensaient mais qu’il ne l’était pas.
Sauf que personne ne peut savoir le rôle qu’il -Monsieur Philippe- tenait, à l’époque du Christ.
Entre autre parce que de tous les propos, on ne sait pas ce qui est fiable, et ce qui a été transformé par les témoins.
Sédir en est d’ailleurs un très bon exemple puisqu’il est convaincu d’être devant Jésus…..!

Le principal disciple de Monsieur Philippe n’est donc aucunement Sédir.
Mais bien plutôt Jean Chapas.

Tout ceci fait et fera l’objet d’articles sur le site 
Beaucoup de choses ont été légèrement transformées. Sans compter des anecdotes qui, sans trop trop chercher la petite bete, donnent à penser qu’il y a pas mal de choses à revoir. Le tout évidemment, dans le plus grand des respects ; cela va sans dire.

Cependant, merci de cette occasion de dire certaines choses en commentaires, en attendant les articles, même si certains aspects ont déjà été abordés en articles

Jusqu’à la création du site, il va y avoir trois ans, moi aussi je croyais que Sédir, faisait partie des disciples intimes, les plus proches de Philippe.

Fin du commentaire

Le sérieux des approches n’est pas remis en cause. L’esprit critique n’a semble-t’il plus sa place dans de tels cas de figure. L’emballement de certains témoins, considérés pourtant jusqu’à ce moment, des plus cartésiens, matérialistes, donne à penser que le contact avec Philippe n’a laissé personne indifférent……
Mais certaines transformations sont telles, qu’il est bien difficile aujourd’hui de pouvoir avancer que qui que ce soit connait Monsieur Philippe. Quant à connaitre Maitre Philippe…….

Quelle est votre approche, aujourd’hui? Comment percevez-vous Philippe?

L’échange est consultable en ligne sur la page Facebook du site.

Edit du 13 novembre 2014 justifié par des mots de la main de Sédir en conclusion d’un portrait qu’il vient d’esquisser -ce sont ses propres mots-:
« Et c’est parce que je trouve en cet Inconnu la ressemblance la plus parfaite avec le Christ, victime volontaire, qu’il m’a semblé utile de vous en esquisser la physionomie » extrait de portrait d’un Inconnu par Sédir, dans le chapitre des Portraits

Autres lectures sur ce même sujet

Sédir disciple

4 pensées sur “Sédir disciple

  • 28 juillet 2014 à 17 h 24 min

    Tout comme Alfred Haehl, Yvon Leloup n’est pas sans poser des problèmes ; et tout comme Alfred Haehl certains excès dans les louanges ont entrainé des excès dans les critiques.
    Il faut se rappeler que le nomen de Sédir fut pris en hommage au livre de Louis-Claude de Saint Martin l’homme de désir. Cela se passait dans une première époque de la vie de Yvon Leloup, lorsque parrainé par Papus et d’autres, il entra dans une vingtaine de sociétés initiatiques où il exerca parfois de hautes fonctions.
    On nous dit que sa rencontre avec Monsieur Philippe fit qu’il démissionna alors de toutes ses responsabilités et fonctions, gardant cependant toute sa vie le nom de Paul Sédir pour ses productions littéraires. Ce qui parait quelque peu contraire à la logique et aux règles de l’Initiation.
    Ce qui ne l’empêcha pas non plus de conserver sa signature de Sédir suivi d’un glyphe que nous avons étudié par ailleurs ici-même ou sur d’autres sites internet : Philippe Encausse publie une note manuscrite signée ainsi du 13 juin 1911 (où d’ailleurs il récidive en dernière ligne de la lettre).
    On peut également poser la question de savoir qui a révisé entièrement le livre Histoire des Roses+Croix et que l’on ne parle pas surtout de secrétaire, terme trop commode.
    Le personnage a d’ailleurs été l’objet d’études que bien entendu on peut qualifier de polémiques notamment sur un site au titre prédestiné lerebelle.
    Tout ceci n’empêche pas l’importance des oeuvres signées Sédir et leur contenus forts instructifs, mais le suivi de Maitre Philippe a appris à tous qu’il faut savoir raison garder en toute chose, notamment quant à leur contenu.
    Ajout : il fut avec son épouse Alice l’un des derniers visiteurs de Nizier-Anthèlme Philippe et en témoigna.

  • 7 août 2014 à 15 h 59 min

    On nous dit qu’après avoir connu Monsieur Philippe, Yvon Leloup alias Sédir, démissionna de ses nombreuses fonctions dans les groupements initiatiques tels l’Ordre de la Rose-Croix Kabbalistique.
    Un communiqué fut même publié dans la revue l’Initiation annoncant que le Suprême Conseil de l’Ordre avait reçu récemment et accepté la démission de M.Sédir. Mais il faut toutefois préciser que ceci eut lieu…en Janvier 1909, soit plus de 3 ans après la mort de Nizier-Anthèlme Philippe en 1905 …

  • 13 novembre 2014 à 22 h 31 min

    Dans le courant d’une recherche pour un autre article, je trouve une phrase de Sédir dont on peut dire qu’elle a sa place sur ces lignes. Je viens donc de modifier l’article pour y ajouter ces mots :

    Edit du 13 novembre 2014 justifié par des mots de la main de Sédir en conclusion d’un portrait qu’il vient d’esquisser (ce sont ses propres mots):
    « Et c’est parce que je trouve en cet Inconnu la ressemblance la plus parfaite avec le Christ, victime volontaire, qu’il m’a semblé utile de vous en esquisser la physionomie »

    • 14 novembre 2014 à 8 h 49 min

      Ainsi soit-il.

Commentaires fermés.