site Maitre Philippe de Lyon www.philippedelyon.frMaître Philippe Les anges gardiens, avoir un ange gardien
Monsieur Philippe rendra attentif au fait que chaque homme peut progresser dans le mal comme dans le bien, c’est-à-dire redescendre au lieu de monter; dans ce cas, il peut être certain d’avoir perdu le contact intime avec son ange gardien.
Par contre, lorsqu’on progresse dans le bien, on peut être assuré que l’on recevra «des avertissements des anges gardiens, mais il faut promettre de ne jamais reculer devant le danger». Ce qui veut dire que l’on ne doit jamais reculer devant l’épreuve qui nous est prédite, mais s’y préparer, afin que par notre acceptation, elle tourne à notre profit et à notre évolution spirituelle; pour cela, l’aide nous sera donnée par le canal de l’ange gardien.

Un auditeur ayant posé cette question: «Est-il possible de voir son ange gardien ?» Le Maître répondit :

«Peu ou presque point peuvent le voir. Celui qui a ce don a de grands comptes à rendre, car il est dit dans l’Ecriture: «Celui qui a beaucoup reçu, doit beaucoup donner». Cet homme privilégié ne doit jamais manquer de faire le bien et de remplir son devoir. En effet, il est du devoir du riche de donner au pauvre, et le devoir de celui qui n’a rien est de ne pas envier le riche, car l’un et l’autre manqueraient à la charité; or, personne n’entrera dans le royaume du Ciel s’il n’a la charité.»
Assistance des anges au moment de la mort : «Au moment de la mort, au départ, un ange est là qui vient pour nous conduire comme dans une voiture, car, la mort n’existant pas, nous ne devons pas nous en effrayer; ce qui n’est pas pour tous».
Il y aurait donc, d’après notre Envoyé de Dieu, au moment de la mort, qui n’est pas un anéantissement, mais un passage de l’âme d’un état à un autre, non seulement notre ange gardien, mais encore un ange préposé spécialement à nous faire la conduite sur les plans supérieurs.

Phaneg, donnera, dans son étude sur la Mort et l’Au-Delà, quelques indications plus détaillées des processus qui se passent au moment de la mort :
«S’il existe des esprits (anges) chargés de nous recevoir à notre arrivée dans le monde invisible, si on nous a donné des anges dont la mission est de veiller sur nous pendant notre vie, la science antique nous enseigne et les voyants de tous les pays le confirment qu’il y a aussi des esprits inférieurs dont le rôle consiste à nous faire passer de vie à trépas; ces êtres sont souvent vus par les mourants, mais la description qu’ils en donnent est mise sur le compte du délire.
La science médicale s’accorde sur ce point avec la science sacrée; elle établit, en effet, qu’en définitive, quelle que soit la cause de la mort, nous mourrons toujours asphyxiés; or, la science secrète et les voyants ont de tout temps enseigné que ces êtres dont je parle venaient s’accroupir sur la poitrine des mourants et les étouffaient.»

Article écrit en libre interprétation de: livres-mystiques.com/partieTEXTES/bertholet/chapitre07/CHAP7D.HTM

Autres lectures sur ce même sujet

Avoir un ange gardien
Retrouvez ces themes sur philippedelyon.fr :     

54 pensées sur “Avoir un ange gardien

  • 9 mars 2013 à 10 h 37 min
    Permalien

    BONJOUR POURRIEZ VOUS SVP SAVOIR QUI EST MON ANGE GARDIEN

    • 12 mars 2013 à 0 h 34 min
      Permalien

      Bonsoir Jolicoeoru Marie Ange,

      Je m’autorise à citer une réponse faite récemment par Olivier sur la meme thématique:
      « La Prière est une main tendue vers le ciel, l’ange gardien peut la saisir. »

      Pour ma part, mais je n’engage que moi, je ne me demande pas quel ange, ou quel nom il faut appeler pour savoir qui va pouvoir m’envoyer du secours.
      Mais bon….Je ne connais pas non plus, mais toujours, cela n’engage que moi, je ne fais que vivre autant que possible la prière à Marie, à chaque fois que j’évoque….aussi souvent que possible.

      Bien à vous

  • 6 juillet 2013 à 17 h 48 min
    Permalien

    Je retiens ce titre, ma foi fort délaissé, à mon avis oui, Monsieur Philippe avait au moins un ange gardien sinon plus…
    J’ai déjà parlé du dragon qui garde le Clos Landar, c’est une sorte d’ange gardien, bien que souvent considéré comme sulfureux… Mais il n’y pas loin, et là je parle en connaissance de cause, de l’ange au démon. Quand le démon s’émerveille il devient un ange, ou plutôt il redevient un daemon.
    Et le même phénomène d’anges gardiens semble se produire quant à ce site hélènique, qui sont toujours attentifs et n’hésitent pas, quand il le faut, à saisir une fourche pour piquer des fesses.
    Et lorsque l’on relit certains témoignages de l’époque, on ne se trouve pas loin de l’esprit de Nizier-Anthèlme Philippe.

    • 7 juillet 2013 à 9 h 46 min
      Permalien

      Monsieur Philippe n’avait pas d’ange(s) gardien(s):

      Paroles du Maitre Philippe extraites de « Vie et paroles »

      « Mon ange gardien, c’est Dieu. Aussi vos anges gardiens ne peuvent-ils voir le mien. Je suis le seul à n’avoir pas d’ange gardien.
      …..Si vous ne voulez pas avoir d’ange gardien, progressez et on vous le retirera
       »

      merci :) de me donner l’occasion de participer

      • 7 juillet 2013 à 10 h 01 min
        Permalien

        Comme bien souvent, je n’ai pas abordé cette question au hasard : en effet tout Catholique ne peut en aucun cas nommer un ange-gardien, cette notion est formellement interdite par l’Eglise !
        Et oui ! Et cela conformément à l’écrit dit de Paul dans la lettre aux Colossiens :
        La réalité, c’est le Christ. Ne vous laissez pas frustrer de votre récompense par quelqu’un qui veut vous humilier dans un culte des anges, qui s’évade dans des visions, qui se gonfle d’orgueil pour rien dans sa mentalité purement humaine. Un tel homme n’est pas en union avec la tête, par laquelle tout le corps, de par Dieu, poursuit sa croissance grâce aux connexions internes et aux articulations qui maintiennent sa cohésion ( épitre aux Colossiens 2, 17-19)
        Et, extrait de Wikipédia :
        Le Concile de Laodicée, en 364, rappela que les Anges ne se nomment pas et demeurent dans l’anonymat afin de ne pas nous tenter à tomber dans un culte idolâtre. Elle condamna cette attitude dans son canon 35. Cette condamnation fut réitérée au 16ème chapitre d’un concile en 789, sous le pontificat d’Adrien Ier (772-795), à Aix-la-chapelle, capitale de l’empire carolingien, interdisant d’utiliser d’autres noms d’anges que ceux des trois Archanges cités dans les Saintes Écritures. En 2001, L’Église réitère cette interdiction.

        • 7 juillet 2013 à 12 h 18 min
          Permalien

          personnellement les interdits de l’Eglise, ni même une bonne partie de ses dogmes, ne me parlent
          pour cette raison que je ne citais que les phrases de Philippe de Lyon
          elles me parlent bien plus qu’un grand nombre de données
          je comprend de mieux en mieux pourquoi les préceptes des prélats ont pu lasser tant de personnes

        • 7 juillet 2013 à 12 h 38 min
          Permalien

          Bonjour Nepo…
          Oui, la nuit a fait du bien…
          Je rebondis sur votre article et les anges…. :

          Evangile de Jean: 20:1-18
          (Marie-Madeleine)…..elle vit deux anges en vêtements blancs assis à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus, l’un à la place de la tête et l’autre à la place des pieds……

          Evangile de Marc: 16:1-8
          Marie de Magdala, Marie mère de Jacques, et Salomé se rendirent…….elles virent là un jeune homme, assis à droite, qui portait une robe blanche….

          Evangile de Matthieu: 28:1-10
          Marie de Magdala et l’autre Marie…….un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la grosse pierre et s’assit dessus. Il avait l’aspect d’un éclair et ses vêtements étaient blancs comme la neige…..

          Evangile de Luc: 24:1-12
          Très tôt le dimanche matin, les femmes se rendirent au tombeau…..Elles ne savaient qu’en penser, lorsque deux hommes aux vêtements brillants leur apparurent…..

          Les anges sont bien cités come tels dans 2 des évangiles.

          Dans la Bible, les anges sont présents notamment dans la Genèse, à la Création. Il y a aussi l’ange qui arrête le bras d’Abraham sur le point de sacrifier son fils. Et aussi l’échelle de Jacob:des anges montent et descendre sur une échelle dont le haut touche le ciel…… etc…
          Les noms d’anges se terminent pas « yah » ou « el » , qui sont des noms de Dieu. Je ne développe pas plus, pour ne pas m’éloigner du propos.

          Je trouve infiniment dommageable que l’église, une poignée d’hommes, lors d’un concile, à un instant donné, privent l’humanité en quête de spiritualité, des réalités décrites dans les textes sacrés.
          S’il n’y avait que cela…..
          D’autres religions, ayant les même textes que les notres, font une grande place aux anges.

          J’en ai profité aussi pour montrer que, même les apôtres ont décrit de façon bien différente une même réalité. Le fond reste le même bien évidemment….

          Bon dimanche à tou(te)s

  • 7 juillet 2013 à 13 h 14 min
    Permalien

    J’aime bien me promener un peu partout sur le site pour relancer des sujets et permettre ainsi de multiplier les échanges variés.
    Petite nuance dans la décision concilaire confirmée par Rome jusqu’à nos jours : on peut parler des anges sans les citer nommément (par exemple mon ange gardien est Saint Raphael ou Saint Zano).
    Bien entendu, l’angélologie a toujours été très active dans les trois Religions des Enfants d’Abraham, et même ailleurs. Il y a longtemps, dans une autre tranche de vie, on disait de moi que j’étais un chérubin… Il est à remarquer que dans la hiérarchie des anges nous retrouvons une notion chère à Nizier-Anthèlme Philippe : il est dit dans la hiérarchie angélique du premier degré, en ce qui concerne les Trônes que leur vertu est…l’humilité !
    Mais il est à regretter que les nouvelageux se soient emparés de ces notions : on ne compte plus les ouvrages qui leur sont consacrés depuis quelques années, mélangeant les données religieuses à la superstition et même au fanatisme, et aussi aux extra-terrestres, bien entendu. Avec la publication de plusieurs jeux de tarots qui se font concurrence et qui ne sont pas d’accord entre eux ; nous sommes bien placés pour savoir que rien de ce qui est humain ne nous est étranger…

    • 7 juillet 2013 à 18 h 50 min
      Permalien

      Oui, il a divers jeux de 72 cartes d’angéologie. Je ne les citerai pas.
      En fait, ces anges ont été créés à partir des 72 noms de la Kabbale (je ne développe pas…) en ajoutant « iah » ou « el » comme je l’ai dit plus haut.
      Ils ont été créés par les premiers kabbalistes chrétiens. Etant inventés et invoqués par leur nom depuis longtemps et par des millions de personnes en Kabbale pratique, jusqu’à nos jours encore, ils sont devenus, d’après la loi magique des égrégores, effectifs.
      En ésotérisme, il y a de nombreuses contradictions mais beaucoup sont voulues, notamment dans les livres. Si on n’approfondit pas avec patience en faisant de nombreux recoupement, on est sûr d’être à côté.
      Et c’est normal car ce n’est pas un terrain de jeu « new-age ». Nombres d’ouvrages actuels grand public se copient et leur contenu est heureusement à l’image d’horoscopes de magasines… Au pire, ils font perdre du temps….

    • 9 juillet 2013 à 11 h 19 min
      Permalien

      Bonjour,

      Le Saint Zano, frappé ou glacé?:)

      • 9 juillet 2013 à 11 h 27 min
        Permalien

        Pour moi, ce sera un St Joseph…
        Merci :)

        • 9 juillet 2013 à 11 h 52 min
          Permalien

          Pour Lucie et mea culpa : vous avez pu remarquer que j’ai évité Martini qui est un mot apparemment dangereux sur le site…
          Glacé bien sur, c’est la saison.
          Quant au St Joseph, serait-il le père de l’expression : un petit Jésus en culotte de velours ?…

          • 9 juillet 2013 à 12 h 18 min
            Permalien

            Tentons de rester sérieux… (pour moi, vrai chemin de croix).
            Tout de même, tous ces êtres, aussi grands soient-ils…
            N’existent que par les témoignages et anecdotes.
            Que ce soit une poignée d’hommes qui décident de ce qu’il faut ou ne faut pas…
            On peut s’interroger ?
            Au fait, Népo…Ma soeur s’appelle Martine. ( Elle est au Ciel).
            Mais…Chut. Pas d’histoires perso.

  • 7 juillet 2013 à 13 h 52 min
    Permalien

    Etre…ange; que ce débat sur les anges, mais instructif aussi. Je ne sais comment l’on peut trouver quel est son ange-gardien, il paraît que c’est en fonction de sa date de naissance, et selon des sites ( sont ils fiables…, le doute est permis ) Leuviah m’accompagne. Je ne sais comment rendre féconde cette notion, mais cela viendra surement, comme le reste.

    Bon dimanche à vous tous

    • 7 juillet 2013 à 19 h 07 min
      Permalien

      Bonjour Egidio,
      J’ai essayé de donner une réponse sur le sujet.
      Les calculs sont beaucoup plus complexe que ça, je vous l’assure.
      Imaginez-vous invoquer un ange créé de toute pièce et pouvant ne pas vous correspondre, durant toute votre vie….
      Pour ma part, je ne me soucie pas d’un ange en particulier. Avec Dieu, Jésus, Marie, nous pouvons avancer…. les guides – au sens large – veillent aussi sur nous…
      Je suis ouvert, mais, soit on sait ce qu’on fait avec les anges en les invoquant, soit peut-être vaut-il mieux éviter…..

      • 7 juillet 2013 à 19 h 23 min
        Permalien

        Bonjour Jean Pierre,

        Merci à vous de baliser mon chemin, et je veux bien croire que ces approches sont hasardeuses et mercantiles, et qu’effectivement, si l’on passe par calculs, c’est une autre paire de manches…Je n’ai pas souci des anges, et avec ceux que vous avez cités, c’est effectivement déjà une Troupe divine de 1er choix…Pour ma part, je n’ai pas de savoir qui me permette « d’invoquer » les nages ou tout autre entité, et rien que d’y songer, j’en frémis de crainte…Je ne suis pas un apprenti sorcier.

        • 7 juillet 2013 à 19 h 29 min
          Permalien

          on se comprend bien…….il vaut mieux éviter d’être apprenti-sorcier ou sorcier tout court.
          Il vaut mieux travailler à délier les choses ici-bas que l’inverse.
          Il est dit que « tout ce qui sera lié sur la terre sera lié dans le Ciel et tout ce qui sera délié sur la terre, sera délié dans le Ciel ».
          Ces paroles sont lourdes de conséquences.

  • 7 juillet 2013 à 15 h 34 min
    Permalien

    J’avoue : je n’ai pas d’ange-gardien car je suis le plus souvent celui des autres…Et si je devais m’en choisir, autant choisir une ange-gardienne…

    • 7 juillet 2013 à 18 h 44 min
      Permalien

      mais les Anges sont censés ne pas avoir de sexe, donc de genre, donc de déterminisme autre que l’angélisme de leur condition…Remarquez qu’au plan étymologique AN signifie « sans » ou « privé de » et G suit juste après…seraient ils donc privés du G de Genre? ou privés d’égo…Le sanscrit nous met sur une piste, en effet ANG est une consonne nasale, qui lorsque elle est émise, permet au souffle ( oui le Prana, ou d’autres termes plus secrets) de venir pousser sur le haut de la cloison nasale, juste sous les paupières, et très précisément sur le chakrâ AJNA, qui est sous nos contrées ( trop …,) vite ramené à ce 3ème Œil, qui défraya la chronique dans les années 1970 sous la plume d’emprunt d’une certain Lobsang Rampa…!
      En effet, lors d’exercices de souffle, ce plexus d’énergie est stimulé et permet de prendre de la distance avec l’état émotionnel, de percevoir de manière « autre » la réalité et le temps dans l’espace…une préparation à la vision  » ANGélique » …mais bon, c’est un possible éclairage, pas une obligation …

      • 10 juillet 2013 à 17 h 16 min
        Permalien

        Bonjour Egidio,
        Dans un ouvrage du Dr Bertholet, à une question posée :
        Qu’est ce que le Ciel, le Paradis ?
        Philippe répondit :
        Voulez-vous que je vous dise ce qu’est le Paradis qui n’est pas le Ciel ?
        Lorsque vous êtes venu en aide à votre prochain et que vous avez soulagé ses peines, à votre tour vous n’avez qu’à demander et vous serez entendu. Voilà le Paradis.

        Pour ma part, j’atteste de la véracité de ces paroles de Monsieur Philippe.
        Finalement, le Paradis n’est pas l’inaccessible Etoile .

        • 10 juillet 2013 à 18 h 40 min
          Permalien

          Dans un épisode des « chevaliers du zodiaques » (si ça c’est pas une référence quand même ! :-D )
          il est question de ces notions enfer-paradis-purgatoire. Je me souviens m’être dis que nous étions sur Terre en enfer puisque soumis à nos sentiments, les plus vils parfois. Et que nous portions en nous le Paradis puisque capables des plus belles choses dès lors qu’on laissait notre « intérieur » agir.
          Ne va-t-on pas au Paradis au seuil de la mort quand, délaissé de tout, on se laisse enfin aller ? C’est peut être pour cela qu’on a cette image du paradis dans le ciel ?
          Il y deux jours je me demandais ce qui avait poussé le Christ à accepter tant de choses jusqu’à tout faire pour être condamné à la crucifixion… Ne serait ce justement pas pour nous montrer comment atteindre le Paradis, en nous abandonnant tout entier dans l’Amour de son prochain?

          • 10 juillet 2013 à 19 h 50 min
            Permalien

            Bonjour Karlito,
            Je pense qu’il y a une dimension qui nous échappe dans le fait que Jésus ait accepté la crucifixion et ce calvaire.
            Je pense que cette dimension nous échappe et que ce n’est pas un exemple pour atteindre le paradis.
            – Jésus, selon les textes, sur la croix, dit le psaume 22 « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné… Lorsqu’on lit en entier ce psaume dit de David, on comprends que Jésus est venu accomplir la Parole. On y retrouve ce qu’il vit durant sa Passion.
            – Dans les témoignage sur Monsieur Philippe, on lit que des personnes (même proches…) meurent pour que d’autres vivent. J’ai connu de tels exemples avec des humains mais aussi avec des animaux pour leur maitre.
            Il y a là une loi méconnue. Mais si on fait un rapprochement, cela éclaire le fait que Jésus-Christ a donné sa vie pour que nous ayons Vie.
            J’ai eu un témoignage direct, pas plus tard qu’hier, d’une femme me disant que le jour même où son père mourrait, sa petite fille naissait.
            Il y a des lois et des profonds mystères pour lesquels nos explications sont probablement très éloignées d’une réalité cachée qui pourrait bien peut-être nous effrayer si on la connaissait…
            Le paradis, l’enfer, le purgatoires sont des images mais correspondent certainement à des « appartements », des « demeures » dont les lois et liens d’attraction correspondent à nos vibrations et mémoires accumulées durant les vis passées et actuelle. D’où l’intérêt de faire un gros ménage….

            • 10 juillet 2013 à 20 h 29 min
              Permalien

              rectificatif de l’orthographe:…. »les vies passées et actuelles ».
              Je ne sais pas pour vous, mais, même en me relisant, je laisse passer sur un écran, des erreurs d’orthographe, chose qui ne se produit pas sur papier…

              • 11 juillet 2013 à 8 h 45 min
                Permalien

                exactement pour moi ! et même en relisant !
                il m’arrive parfois de retrouver des horreurs dans certains de mes commentaires

              • 11 juillet 2013 à 9 h 39 min
                Permalien

                Comment ça…Des fautes ?
                De quelles fautes parlez-vous ?
                Y parait que pour avancer, il ne faut surtout pas regarder en arrière.
                Tenez…Si le ridicule tuait, je serais morte mille fois…
                Et, je suis encore là, avec mes fautes.
                Souvent, quand je me relis…
                Je me dis :  » Mais c’est qui celle là ?… C’est pas moi ! « 

              • 11 juillet 2013 à 10 h 22 min
                Permalien

                bonjour Lucie

                pourtant la « relecture » est importante dans tous les sens du terme.
                j’aime bien votre commentaire!

    • 8 juillet 2013 à 8 h 54 min
      Permalien

      Er encore une fois un test a fonctionné pleinement : il est amusant de poser ainsi quelques pistes, cela permet de constater que certains continuent de chougner dans les jupes de LN et toujours dans le dos des autres en se glorifiant d’être les gardiens de l’orthodoxie, tout cela bien entendu dans le cadre de la pensée supposée de leur Maitre.

      • 10 juillet 2013 à 4 h 52 min
        Permalien

        LN en jupes ? Tiens, j’aimerai bien voir ça.
        Aurait-elle quitter ses bottes de sept lieux pour le soulier de vair ?

        • 10 juillet 2013 à 10 h 25 min
          Permalien

          Oh les bottes n’empèchent pas les jupes, ça fait très cavalière, et c’est bien dans la note pour chevaucher la monture (comme chevaucher la cabbale, avec un c pour la connaissance occidentale à l’image du sceau des chevaliers-templiers, avec un k en presque-orient avec la connaissance hébraïque)…
          Mais les bottes de 7 lieues, également initiatiques, et la pantoufle de vair se portent pas mal non plus…

          • 11 juillet 2013 à 17 h 51 min
            Permalien

            Pour ceux que ça intéresse :
            Demain soir sur France 5 à 20H40 :
            La déroute des Templiers.

  • 7 juillet 2013 à 18 h 46 min
    Permalien

    J’ai lu un livre donnant le nom de son ange gardien et le moyen de communiquer avec lui…Les calculs ne sont pas très compliqués mais cela m’a semblé extrêmement contraignant : pourquoi se limiter à un jour précis ?
    Et puis tant qu’à faire j’imagine en avoir plusieurs et je leur demande chaque soir de bien vouloir veiller sur ma nuit :o)
    J’ai vraiment beaucoup de difficultés avec les dogmes religieux, j’ai une certaine défiance depuis tout petit. Je comprend l’idée que toute vérité n’est pas à mettre entre toute les mains mais les guides spirituels ne sont ils pas là pour celà et je garde en tête l’image du prêtre veillant sur ses ouailles, les visitant, les guidant (ça c’est mon côté petite maison dans la prairie mais j’adore cette série) ..En plus, à mon sens, à trop vouloir les occulter, au fil du temps on perd la connaissance des vérités premières;( du reste ceci se retrouve aussi en histoire je trouve parfois mais je m’égare…de l’ouest)
    Et comme l’a rappelé Hélène, MP nous invitait à cheminer afin d’être détaché de notre ange gardien.

    Bonne soirée à tous

    • 7 juillet 2013 à 19 h 15 min
      Permalien

      Ce n’est peut-être pas la peine de se lier à un ange en particulier, surtout si on ne maitrise pas la chose.
      Et puis, une fois lié, comment délier…. on ne maitrise plus.
      En lisant ce que Monsieur Philippe dit, j’y adhère totalement.
      La prudence veut qu’il vaut mieux rester simple dans ces domaines si on ne veut pas se brûler les ailes…si je puis dire…

      • 7 juillet 2013 à 19 h 48 min
        Permalien

        En effet, il convient d’être très prudent. D’ailleurs l’entourage de Monsieur Philippe, proche de Papus pratiquait l’occultisme et les invocations des anges en font partie.
        Les noms des anges qui sont publiés sont issus de la Kabbale d’inspiration magique au sens noble du terme, ce sont des énergies, des entités. Il existe des pratiques de théurgie publiées mais non publiques qui décrivent les 72 énergies avec les sons, les gestes, les orientations à appliquer et spécifiques à chaque nom. Ces principes sont également pratiqués lors de certaines initiations et à certains degrés.
        Ceci, brièvement résumé, permet de se rendre compte du danger de telles pratiques non maitrisées et incitent, comme l’écrit JP, à la plus grande prudence. Et de ne pas jouer à s’approcher du feu comme Icare.
        Une réflexion me vient à l’esprit : Nizier-Anthèlme Philippe connaissait les habitudes des occultistes qui l’entouraient, et auxquelles, nous l’avons vu, il n’adhérait pas : ses propos sur les anges gardiens seraient-ils en rapport avec ces habitudes en guise d’avertissement ?

        • 7 juillet 2013 à 21 h 06 min
          Permalien

          La différence entre Monsieur Philippe et les occultistes, je pense, est que les occultistes essaient, à force de rituels, de percer les mystères alors que Monsieur Philippe les vit naturellement et sûrement à un niveau bien plus élevé et totalement différent.

          Cela « peut » les mener à de tragiques illusions pour la santé mentale.

          Monsieur Philippe est venu sur cette terre avec des capacités particulières.
          Il baigne dans le contact instantané avec l’invisible, possède la vision directe. Il connait les écueils. Il a connaissance des tenants et aboutissants et nous déblaie la voie.
          Il dit de lui-même: « Je n’ai pas suivi la même voie que les hommes »…. »mon pays n’est pas ici »…. »Je vous dis que je ne suis pas de la terre »….
          …. ce que disait Jésus, à sa manière….

      • 7 juillet 2013 à 20 h 47 min
        Permalien

        Je m’imagine que mes anges gardiens sont des êtres de ma famille qui sont passés de l’autre côté. Et chaque soir je demande qu’il leur soit permis de prendre un peu de leur temps pour veiller sur mon âme pendant que je dors…
        Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le danger de certaines pratiques : leur lumière à un vif, mais bref, éclat et on a tôt fait de se retrouver dans l’ombre.

        • 8 juillet 2013 à 9 h 48 min
          Permalien

          Ce que j’aime bien dans nos échanges c’est la sincérité, le ressenti, sans arrière pensées : car nous sommes tous égaux, personne n’est plus, personne n’est moins (en plus c’est dangereux de se croire plus, souvenons-nous de la grenouille de La Fontaine qui se veut aussi grosse que le boeuf). Chacun vient avec ce qu’il peut apporter pour partager, l’idéal serait en toute convivialité, ce qu’il a. C’est le genre de rencontre que j’adore : ayant beaucoup fréquenté le monde assiocatif culturel (maintenant encore), j’ai eu la chance partout de rencontrer cet état d’esprit de partage et d’échanges qui enrichit tout le monde (notamment lors de pauses réconfortantes où chacun amène plat, dessert, boissons).
          Nous ne sommes plus au Moyen-âge où les profanes étaient rejetés dans les ténèbres du parvis, la notion de gardien du temple est largement obsolète. Car bien souvent les gardiens du temple, ou supposés tels ne l’étaient que pour garder leur pouvoir de domination sur les autres.
          Nizier-Anthèlme Philippe a déclaré que lorsque l’on prierait, il serait avec nous pour le faire…

  • 7 juillet 2013 à 20 h 56 min
    Permalien

    Pour ceux que ça intéresse le docteur Berthollet a écrit mystère et ministère des anges (en ligne sur livres mystiques)
    Il y a tout un chapitre sur MP et les anges.
    C’est très différent de l’angeologie décrit par le new âge.

    Olivier

    • 7 juillet 2013 à 21 h 51 min
      Permalien

      Bonsoir,
      Je viens de lire une partie de cet écrit…. il y a de quoi s’abreuver. C’est un bel ouvrage.. je poursuivrai…
      ….Bel ouvrage tout comme celui qu’il a aussi écrit: « le Christ et la guérison des maladies » toujours aux éditions rosicruciennes et que je connais bien…

      J-Pierre

      • 8 juillet 2013 à 8 h 49 min
        Permalien

        qu’il en soit ainsi

        • 8 juillet 2013 à 15 h 45 min
          Permalien

          Népo, connaissez-vous les ouvrages du Docteur Berthollet?
          C’est un « historien » des mystiques…

          • 8 juillet 2013 à 16 h 18 min
            Permalien

            Et bé…non, faut dire que je suis une pièce rapportée par accident, réellement accident … Je ne connais pas ce docteur Bertholet (vu Google ne pas confondre avec le chimiste qui a une rue à Chambéry) mais cela parait intéressant du fait qu’en 1949 son éditeur commençait à publier des choses très sérieuses quant à leur fond.

  • 8 juillet 2013 à 17 h 55 min
    Permalien

    Cet auteur a beaucoup publié et j’ai lu son livre « le Christ et la guérison des malades »… Quel travail intéressant…
    Ses livres, souvent épuisés coutent très cher d’occasion….

    • 8 juillet 2013 à 19 h 14 min
      Permalien

      Son livre sur MP est très recommandable également.

      Olivier

      • 9 juillet 2013 à 6 h 56 min
        Permalien

        Dr Bertholet : La réincarnation. Extrait :
        Toute personne qui s’intéresse au Maître de Lyon a dès maintenant trois sources qui se complètent et forment un tout : soit le livre de Michel de Saint-Martin, celui du Dr Philippe Encausse et celui d’Alfred Haehl.

        • 9 juillet 2013 à 8 h 58 min
          Permalien

          bonjour Lucie

          très heureux de vous revoir:)

          « si nous ouvrons nos cœurs à la beauté du ciel, de la terre et des dix mille choses créées, nous en retirons une joie infinie, un plaisir dont nous jouirons sans cesse, nuit et jour, de façon parfaite. l’homme qui trouve ses délices en cette contemplation devient possesseur des montagnes et des cours d’eau,de la lune et des fleurs; il n’a pas besoin, pour en jouir, de flatter les autres; il n’a pas besoin de dépenser la moindre monnaie pour ces choses qui ne s’achètent pas avec un trésor ; il peut en user au contentement de son cœur, sans les épuiser jamais ; et bien qu’il en jouisse comme si elles lui appartenaient, il ne se les voit disputer par aucun autre. C’est que la beauté des montagnes et des rivières, de la lune et des fleurs, n’ jamais été la propriété de personne. »

          Felicien Challaye « le coeur japonais »
          .

          • 9 juillet 2013 à 9 h 43 min
            Permalien

            C’est exactement ce que je ressens face à la nature…J’ai beaucoup l’habitude de pérégriner (maintenant moins, difficultés de marche accrues) et j’ai le chic pour me perdre sur des routes de plus en plus petites… Et je suis toujours en admiration devant de telles merveilles qui n’appartiennent à personne ; je me souviens d’une époque où j’habitais non loin du chateau de la belle au bois dormant (enfin très ressemblant), un chemin menant à une chapelle perdue du XIième siècle, une vue sur 180 degrés dominant la plaine de la Saône, l’Ain jusqu’aux Alpes. Je faisais tous les matins la même promnenade pour aller m’asseoir sur une pierre énorme, c’était devenu MA pierre. Et maintenant encore, en voiture, au détour d’une route, je parle tout seul : que c’est beau.
            Un peu de poésie dans ce monde bien triste et facilement critique et coléreux.

            • 9 juillet 2013 à 23 h 04 min
              Permalien

              Chaque matin je me force à me lever pour aller marcher dans le village. Il m’en coûte parfois parce que ça fait se lever de bonne heure mais quel bonheur de voir et d’entendre l’insouciance des oiseaux, je me surprends toujours à rire de bonheur devant leur spectacle. De voir les escargots lutter pour trouver l’ombre et l’humidité, c’est une belle leçon d’abnégation,
              Et de sentir les premiers rayons du soleil venir me chauffer, c’est comme une renaissance quotidienne.
              Ce sont devenus des moments vraiment privilégié pour moi, je rentre de cette ballade dans un état de bien être tellement agréable…hélas je n’ai encore converti personne :o) ils me trouvent plutôt cinglé de me lever si tôt …
              A mon sens, la nature est vibration, les couleurs, les sons, tout fait vibrer notre âme, il y a donc des endroits qui nous « parlent » plus que d’autres et pour réellement le ressentir il faut se défaire de nos pensées, nos contraintes matérielles quotidiennes…bref rester humble devant le spectacle et ce qui est magnifique je trouve c’est que chacun la ressent à sa manière et sans crainte d’être jugé, un langage universel en somme…

              • 10 juillet 2013 à 4 h 34 min
                Permalien

                Qu’à celà ne tienne Karlito…
                Ce matin, je la fais avec vous, cette ballade.
                Ainsi, nous serons deux cinglés.
                Quel grand bien être de se lever tôt matin.
                Tout est si calme au dehors…
                Les anges écoutent aux fenêtres…
                Tout est vibration.
                Merci de ce partage.

          • 9 juillet 2013 à 11 h 21 min
            Permalien

            Merci meaculpa…
            Message plein de sagesse et de fraicheur, sur le chemin.
            Il me va droit au coeur.

  • 8 juillet 2013 à 19 h 16 min
    Permalien

    Je ne l’ai pas lu… s’il n’est pas épuisé… à voir
    J-Pierr

    • 8 juillet 2013 à 19 h 27 min
      Permalien

      Peut se trouver d’occasion assez facilement.
      Sinon fouiller sur le site marelibri (en ce moment il y a mystère et ministère des anges mais pas la réincarnation d’après MP)

      Olivier

  • 8 juillet 2013 à 19 h 33 min
    Permalien

    Bien, ok, merci…

  • 8 juillet 2013 à 19 h 57 min
    Permalien

    bonsoir,

    sur amazon il est en vente à 35 euros
    amazon.fr/gp/offer-listing/B004X557UG/ref=dp_olp_used/279-9119803-8983542?ie=UTF8&condition=used

  • 8 juillet 2013 à 20 h 15 min
    Permalien

    Merci Meaculpa, et d’abord, bonsoir…
    Je privilégie aussi Amazon qui est un site sérieux et sûr et auquel j’ai fait plusieurs fois appel (livres en américain notamment, difficile pour mon libraire…).
    Mon libraire d’à côté réceptionne les commandes Amazon… un comble mais c’est comme ça……
    Mais en général, je lui commande à lui, les livres ou dvd neufs, sinon, il disparaitra comme les autres…..

Commentaires fermés.