Humilité …un peu de méditation extraite de « Vie et Paroles du Maitre Philippe » d’Alfred Haehl
site Maitre Philippe Philippe de Lyon www.philippedelyon.fr/Nizier-Anthelme-Philippe-ou-Maitre-Philippe-de-LyonQuelle que soit la mission que le Ciel vous confie, soyez toujours humbles.

Les prophètes, les apôtres et les disciples du Christ n’ont fait des miracles que par la volonté de Dieu, mais ils n’ont pas dit que c’était par eux-mêmes.

Souvenez-vous que, si vous pouvez faire quelque chose, ce n’est pas de vous, c’est le Ciel qui vous le donne.

Garez-vous de l’orgueil et de l’égoïsme, sans quoi vous êtes perdus. Rappelez-vous que vous n’êtes rien, que vous ne pouvez rien, que vous êtes moins que les autres.

Chaque fois que quelqu’un vous flatte, il faut de suite demander à Dieu que cela cesse.

Nous ne méritons pas d’être flattés, encore moins des compliments.

Si nous savons que nous ne sommes pas bons, le Ciel nous accordera ce que nous demandons.

On voudrait savoir comment il faut faire pour arriver vite. Rien de plus simple : Il faut se souvenir que l’homme n’est rien et qu’il est tout. Celui qui croit savoir, ou être quelque chose, n’est rien.

Il est temps de ne se croire rien, il est grand temps.

Le moment est arrivé où on doit être soumis à la volonté du Ciel, faire plaisir et être utile à son frère.

Je ne résiste pas à ce passage de « Vies et Paroles du Maitre Philippe »…..D’autres suivront et seront aussi publiés
J’y pense le plus souvent possible……Mais quel travail!!
L’orgueil est à mes yeux, comme le cholestérol….il y a le bon et le mauvais.
Et j’admet que je puise quelques fois dans les compliments, ou dans la flatterie, l’énergie ou la force pour continuer……
Et vous, êtes vous inspiré(e)s par ces méditations?

Méditation sur l’humilité Vie et Paroles du Maitre Philippe

76 pensées sur “Méditation sur l’humilité Vie et Paroles du Maitre Philippe

  • 24 janvier 2013 à 12 h 08 min

    Cet article a été publié à 4h59 du matin. Mais démarré à ………environ minuit. :-P :)

    Qu’est ce qu’on ne ferait pas par passion? :)

    Ils ne me demandent pas tous autant d’efforts :D

  • 24 janvier 2013 à 22 h 02 min

    Bonsoir à tou(te)s,
    ….Longtemps que je ne suis pas venu sur ce site (de référence….).
    Ces derniers temps, je réfléchissais à propos de Monsieur Philippe et je me disais qu’il y avait souvent dans ses paroles une exigence difficile à tenir pour un être humain. Certainement que lui-même était très loin d’être parfait car c’était un être humain. Et justement, les paroles que Hélène a transcrites ci-dessus éclairent pour moi de façon évidente ce qui pourrait sembler parfois paradoxal ou contradictoire avec d’autres paroles ou d’autres actes par ailleurs.
    Il est dit par exemple:  » Souvenez-vous que, si vous pouvez faire quelque chose, ce n’est pas de vous, c’est le Ciel qui vous le donne. »
    On peut y voir là des paroles « dictées », « canalisées » et instantanément transmises par Monsieur Philippe.
    Ce qui est « donné », ce sont non seulement les guérisons effectuées par son intermédiaire, mais aussi les nombreuses paroles prononcées par lui. Il y a donc pour moi, les paroles et les actes d’un Monsieur Philippe, avec sa vie au quotidien, humain comme vous et moi, faillible, avec ses qualités et ses défauts et un Monsieur Philippe, véhicule humain d’un ou des « Guides », transmetteur des Puissances de Là-Haut.
    Si vous avez ,par exemple, lu les biographies de Jiddu Krishnamurti, vous aurez constaté qu’il y avait là un homme simple, parfois naïf, aimant voir des films policiers, disant parfois des plaisanteries « limites » et pourtant transmettant des messages sublimes et profonds. Il était un véhicule de Là-Haut. Et l’on pourrait trouver bien d’autres exemples.
    Donc, que ce soit via ce site ou des livres, une biographie rigoureuse est importante dans ce sens qu’elle nous permet de mieux nous faire connaître un Monsieur Philippe pour qui on ressent un vif intérêt voire de l’affection, et de le prendre tel qu’il était, sans juger, qualités et défauts inclus, comme l’on fait de ses vrais amis. C’est seulement ainsi qu’on pourra vraiment comprendre….
    N’étant pas un oiseau de nuit…… je vois ici l’heure et reviendrai sur ce site un peut plus tard, de jour…..
    Au plaisir de vous lire
    Cordialement,
    J-P

  • 25 janvier 2013 à 17 h 36 min

    Bonjour,

    Lucie, je me souviens que tu as déjà soulevé cette question sur les croix, il y a quelques mois sur le site.
    Personnellement, je n’ai jamais ni vu, ni lu une quelconque allusion à ce sujet.
    Je serais surprise, tres surprise, de lire ce genre d’allégations concernant Philippe de Lyon.
    Ce serait même, à mon avis absolument illogique.
    Je ne peux pas imaginer que Maitre Philippe ait jamais prononcé de tels mots.
    Si un jour, je les lis ou les entends, je contacte l’auteur pour demander des éclaircissements.

    Je constate que la méditation sur l’humilité fait dormir. :)
    Ce sujet n’intéresse personne (ou presque), et « enflamme » encore moins :)
    Je ne fais que constater.
    Normalement, il y a des réactions………tout le monde est probablement en train de méditer…… :)

    Je lis un article sur Philippe de Lyon:
    un, j’en ferai un article
    Deux, je vais contacter l’auteur, parce que les photos sont excellentes…..je ne crois pas en avoir vu d’aussi bonnes depuis je pense, l’édition 1985 du livre de Philippe Encausse……..

    Serait-il possible de signaler quand on entend parler d’un article dans une revue, ou d’une émission…….un reportage…..sur Philippe de Lyon?
    Un, je fais partie des personnes qui seraient très intéressées également
    Deux, ces sources permettent aussi de partager, de discuter et de diffuser …….
    Donc ne pas hésiter :)
    Merci d’avance

    Bien à vous

  • 25 janvier 2013 à 19 h 41 min

    Les humbles n’aiment peut-être pas trop causer, du coup…
    Grand silence .
    Merci à J-P, son commentaire tient debout à mon sens.
    On peut effectivement s’intérroger quant à cette histoire que MP n’aimait pas les croix .
    Peut-être est-ce en rapport avec l’origine du crucifix de l’ Eglise catholique ?
    Personne ne semble réagir…
    MP me l’aurait-il dit dans le creux de l’oreille pour que je ne le répète pas ?
    (sourire)
    En attendant, chère Hélène…
    Je retourne à ma petitesse
    Bonne soirée méditative
    Fraternellement

  • 25 janvier 2013 à 20 h 47 min

    En réponse a JP,
    Pardon d’avance pour ma franchise, mais :
    Je ne pense pas que MP était faillible.
    Il n’avait pas des guides mais un Ami Jésus Christ.
    Pour moi on n’est pas du tout sur le même registre que Krishnamurti dont le message est toutefois intéressant.
    Enfin le registre humain (les anecdotes biographiques) de MP me paraît secondaire par rapport au message ou aux témoignages de ceux qui l’ont côtoyé (Papus Sedir Haehl Haven JAR Laurent Chapas….)

    Bien à vous

    Olivier

  • 26 janvier 2013 à 4 h 32 min

    « On ne nous demandera pas ce que nous avons cru, on nous demandera ce que nous avons fait. »

    « Il y a beaucoup de choses à faire et peu de choses à savoir. »
    Méditation du matin.
    Belle journée oeuvrante à tous.
    Fraternellement

  • 26 janvier 2013 à 14 h 19 min

    Très belles citations, fortes a propos,

    Je vous en donne une également :

    Pour devenir digne de la véritable science, il faut combattre l’orgueil et demander à Dieu qu’Il daigne selon sa sainte volonté nous donner l’humilité. Ce n’est que par l’humilité et la prière qu’on obtient la Lumière et la véritable science.

    Bien à vous

    Olivier

    • 16 février 2013 à 2 h 32 min

      Je suis d accort avec toi .

  • 26 janvier 2013 à 18 h 37 min

    Combattre l’orgueil …(soupir)
    Toutefois, il éxiste un chemin qui mène à ARS …
    Je ne sais par quel mystère, on en sort toujours un peu dépouillés…
    Prise de conscience sans doute, que nous ne sommes pas assez petits…
    Je dis « on » car c’est toujours le même ressenti qui nous submerge quand j’ai le bonheur de faire découvrir le petit village du « petit » curé.
    En ce qui concerne l’humilité, quel plus bel exemple…
    Pour ceux qui ne connaissent pas :
    (Le curé d’ARS-Livres mystiques. Sédir)
    « Savoir qu’on est humble, c’est cesser de l’être.
    L’humilité est un mystère dans le centre de mon être, un mystère sans fond et sans limite.
    Elle est la base et la vie de toutes les vertus.
    C’est par elle, à cause d’elle, qu’il devient possible à Dieu de résider en moi; c’est donc à Dieu de l’y établir, autant que mon incurable orgueil le Lui permet. »
    (Encore du Sédir)
    Merci Olivier…Citation…Méditation.
    Bonne soirée à tous.
    Fraternellement
    Lucie

  • 26 janvier 2013 à 19 h 02 min

    Tous ces grands inspires sont inépuisables.
    Il transmettent tous la même lumière chacun avec leur filtre personnel.
    Certains préfèreront Therese de Lisieux au Cure d’Ars, le Padre Pio a St Jean de la Croix ou vice versa.
    Mais on a affaire à des conducteurs d’âme qui nous permettent de cheminer dans le chemin de l’Evangile.
    Exactement ce que nous demande MP.
    Je suis allé une fois a Ars, j’avais été frappé par les petites citations qu’on trouve recopiées ici et la.
    J’avais retenu celle ci : je l’avise et Il m’avise.

    Bien à vous

    Olivier

  • 26 janvier 2013 à 19 h 29 min

    Chemin faisant…
    C’est toujours pour quelqu’un que je me retrouve à Ars, et puis quelques affinités sans doute…
    « La Sainte Vierge est ma plus vieille affection. » (clin d’oeil)
    « Quand ils auront tout dit, ils se tairont. » (Curé d’ARS)
    « Si tous ceux qui disent du mal de moi, savaient ce que je pense de moi, ils en diraient bien davantage encore. » (MP)
    Cheminons…
    Douce soirée.
    Lucie

    • 26 janvier 2013 à 19 h 54 min

      Bonsoir,

      Impression qu’ils ne finiront jamais de dire
      Il y a apparemment toujours quelque chose à dire

      Perso, je suis très portée sur la prière à Marie présente sur le site.
      Je vénère cet Être. La lecture de ACEmmerick récemment pour mon texte du Magnificat m’ayant emportée dans une …..profonde ….admiration.

      St jean de la croix, la Vierge……des livres entiers…..Bernard de clairvaux…….il y en a un nombre incalculable

      Que de méditations possibles…..

      Bien à vous

      • 27 janvier 2013 à 6 h 31 min

        Comme toi Hélène, je suis très attachée à la prière à Marie.
        Le chapelet…Inéffable.
        Toutefois, seule, je demeure très indisciplinée…
        Voilà pourquoi je me rends le plus possible à ARS pour le chapelet.
        Comme pour toi, les visions de Anne Catherine Emmerich…Inéffable.
        Sans aucun doute, tu as dû vivre un grand moment au coeur du Magnificat, sous le Manteau de La Dame.
        Fraternellement
        Lucie

  • 29 janvier 2013 à 16 h 01 min

    Bonjour à tou(te)s,
    ….qui lisez, réfléchissez, écrivez….
    …et que je lis attentivement dans tous vos commentaires.
    Pour Olivier: Ne vous excusez pas pour votre franchise envers moi car j’ose espérer que ce site est un lieu d’expression libre et franche de la part de tous.
    Simplement ceci: Si Monsieur Philippe avait été infaillible – ce que vous pensez – toutes les prédictions émises par sa bouche se seraient réalisées, ce qui n’est pas le cas.
    Il faut faire très attention de ne pas idéaliser quelqu’un- aussi admiratif que l’on puisse être – y compris Monsieur Philippe.
    Croire, c’est ne pas Savoir.
    Chacun dans ce monde « croit savoir » malheureusement, ce qui donne les résultats que l’on sait, simplement en ouvrant ses yeux et ses oreilles.
    On est tenu de croire tant que l’on a pas vu et expérimenté soi-même.
    Lire le menu, ce n’est pas avoir goûté le plat.
    Qui est infaillible pour affirmer que Monsieur Philippe l’était?
    Tout cela n’enlève rien à Monsieur Philippe en tant qu’homme et aux messages qu’il nous a laissés, et en tant que canal de guérison et de Paroles.
    J’ai lu aussi les messages concernant l’humilité.
    L’humilité ne se cultive pas. Regardez sincèrement ce qui pousse à cultiver l’humilité…..
    Si vous lisez la phrase de Sédir, vous aurez la réponse. Je lis que c’est l’orgueil qui réclame l’humilité….!….résultat…… l’orgueil réclame encore plus….. Peut-on avoir plus d’ego ou moins d’ego?
    Je suis très heureux de toujours découvrir dans ce site des photos et des articles sur un homme qui m’inspire beaucoup de respect et de réflexion….et des propos qui poussent à ma réflexion.
    Au passage, bonjour Hélène, bonjour Lucie… à bientôt,
    Jean-Pierre

    • 30 janvier 2013 à 7 h 13 min

      Bonjour Jean-Pierre,

      Ah ! Le savoir…
      Fruit de nos expériences acquises depuis la naissance de l’humanité et qui constitue notre bagage…
      Hélas, ou heureusement…
      Nous n’en conservons pas la mémoire, ou si peu…
      Nous sommes loin d’être tous égaux, n’en étant pas tous au même point.
      Je te rejoins :
      « Il faut faire très attention de ne pas idéaliser quelqu’un… »

      A hélène,
      Pardonne ma franchise…
      Tu ne m’en voudras pas, n’est-ce pas ?
      Je n’aime pas ces portraits colorisés.
      Ni ce Christ accoler à MP.
      « Convaincre peut faire plus de mal que de bien. »
      Voilà…C’est dit.
      Pourvu que le Ciel ne me tombe pas sur la tête, pour cause de franchise.

      Belle journée oeuvrante à vous deux et à tous.
      Fraternellement
      Lucie

  • 5 février 2013 à 18 h 30 min

    C’est mon avis aussi. Mais il y a un autre portrait bien plus parlant, si je peux dire. Je vais le retrouver et le confier à Hélène.
    Ph.

  • 5 février 2013 à 18 h 49 min

    Hélène, toutes ces belles paroles ne sont pas des enseignements (on en a fait des enseignements…) mais des paroles dites à quelques-uns, de façon précises, comme Claude Laurent, Golfin, Mme Aub et le docteur Ravier.
    Les généraliser au genre humain, toute époque confondue, est une faute grave et se sanctionne par le renvoi de l’école.
    Ph.

    • 15 octobre 2013 à 12 h 15 min

      Certains devraient y retourner, à l\’école, à vouloir donner la leçon sans l\’avoir appliquer à soi même. Une parole de sagesse est toujours un enseignement si celui qui l\’écoute la met en pratique.

      • 15 octobre 2013 à 12 h 26 min

        Bjr

        Sans prendre partie, ni pour Vous ni pour Philippe, à quoi bon revenir dessus Michel ? :)

        • 15 octobre 2013 à 12 h 42 min

          Relisez les titres de livres écrits par cet auteur, vous comprendrez. Il est en pleine contradiction.

          • 15 octobre 2013 à 12 h 52 min

            Comptez pas sur moi pour relire quoi que ce soit !
            Michel, posez vous cette question : est ce que par par mes propos vous aimez monsieur Philippe ?

            • 15 octobre 2013 à 12 h 56 min

              Je vous retourne la question. L\’effort demandé n\’est pas grand, juste les titres.

              • 15 octobre 2013 à 13 h 02 min

                Merci !:)

            • 15 octobre 2013 à 21 h 23 min

              Il y a plusieurs écoles qui se réclament de MP.
              J\’ai la conviction que celui qui pense expliquer MP fait fausse route. Son gendre a écrit des lignes décisives sur ce sujet, reprises dans divers livres, notamment la page 18 de vie et paroles.
              Mais la nature humaine est ainsi faite qu\’elle préfère se disperser en s\’occupant de sujets annexes.
              Sur le sujet qui vous occupe, un ancien qui n\’était pas d\’accord avec ces publications, m\’a dit un jour que MP saura sans doute l\’utiliser pour en faire sortir quelque chose de positif.
              On peut en effet y trouver des contradictions apparentes selon les interlocuteurs et/ou selon la manière dont le propos a été pris en note. C\’est pourquoi il faut être prudent quand on cite des paroles de MP, certaines sont certes universelles et ont valeur d\’enseignement mais d\’autres sorties de leur contexte peuvent prêter à confusion.
              J\’ai connu pour ma part une époque ou tous ces documents se passaient en grand secret, ce qui pouvait contribuer a renforcer certains ego.
              Aujourd\’hui ils sont en quelque sorte dans le domaine publique.

              Reste cette parole de MP :
              « On ne nous demandera pas ce que nous avons cru, on nous demandera ce que nous avons fait ».

              Bien à vous

              • 16 octobre 2013 à 8 h 04 min

                Je précise que je ne suis pas Toto, car c\’est exactement ce que j\’aurai pu écrire, parfois au mot précis ; je pense cela depuis déjà bien longtemps et de plus en plus et donc, j\’approuve.

              • 16 octobre 2013 à 12 h 16 min

                Je ne suis pas aussi catégorique, mais bien d\’accord sur la prudence à avoir quand on suit tout enseignement spirituel. Ce qui fait la valeur de nos \’\’anciens\’\’ sont leurs expériences factuelles et leurs sagesses qui nous servent de témoins et d\’exemples, bien que les époques puissent changer. J\’ai déjà cité sur ce site, entre autres lieux, cette remarque de E. Lalande qui nous conduit à une certaine réserve pour appréhender Maître Philippe.

              • 16 octobre 2013 à 12 h 35 min

                La remarque de E. Lalande page 18 de \’\’Vie et paroles du Maître Philippe\’\’:
                \’\’Il était, dit le docteur Lalande, tellement grand en connaissance, si libre, que nulle de nos mesures ne s\’adaptaient à lui. Logique, morale, sentiment de la famille, tout cela n’était pas pour lui ce que c’est pour nous, puisque la vie entière se présentait à lui avec le passé et l’avenir liés ensemble en un seul tout spirituel, dont il savait la nature, l’essence, les raisons, les lois, dont il possédait les rouages… Et il donnait par ses bienfaits, cures morales et physiques, actes de science ou de miracle (c’est-à-dire sur-science pour nous), des preuves que son enseignement était vrai ».

              • 17 octobre 2013 à 22 h 25 min

                Pour paraphraser juste un début de phrase de Toto ci-dessus, je dirais:
                « …la nature humaine est ainsi faite »……… et j\’ajoute: qu\’elle ne peut s’empêcher tôt ou tard de se cacher, se camoufler, se travestir, tricher, ne pouvant ni tenir sa parole,… ni retenir ses paroles.
                Mais il est dit: « tout ce qui est caché sera dévoilé ».
                Voilà, c\’est fait.
                C\’est peut-être rapporté dans la référence des références: le Haehl………qui sait…
                “…….Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende!….” Evangile
                de thomas, logia 21.

              • 19 octobre 2013 à 7 h 14 min

                Je précise que Toto =Olivier.
                Et effectivement la référence des référence d\’après moi pour ce qui concerne MP est le livre d\’Alfred Haehl.
                En espérant avoir répondu aux allusions de Jean-Pierre, qui n\’étaient peut être pas clairs pour tout le monde.

                Olivier

  • 5 juin 2013 à 19 h 48 min

    Selon mon habitude de débutant, je recours de nouveau au copié/collé et je l’assume pleinement. La phrase ci-dessus retient mon attention :
    …Les généraliser au genre humain, toute époque confondue, est une faute grave et se sanctionne par le renvoi de l’école…
    Tout d’abord je remarque une belle antinomie quand je lis que Maitre Philippe n’a pas donné d’enseignement et plus loin « le renvoi de l’école », car il me semble que l’école dispense …des enseignements. Rappelons-nous qu’avant le renvoi (et par qui ?) il existe d’autres punitions telles que le bonnet d’âne.
    Mais surtout, quand on relit les propos que Maitre Philippe aurait tenu ici, là ou ailleurs, car le doute a été instillé sur ce site quant à la véracité des propos rapportés, si on considère que quelques uns sont cependant exacts, on trouve les notions d’humilité, de lutte contre l’orgueil et la fierté, de sagesse, d’indulgence, de respect des autres qui sont réellement les bases de la morale de Nizier-Anthèlme Philippe.
    Cela voudrait-il signifier que ceux qui, par leurs attitudes, leurs propos, trahissent ces notions d’honneur, rompent ainsi avec la sérénité et méritent alors le renvoi de l’école ?

    • 15 octobre 2013 à 12 h 27 min

      Les cancres se retrouvent près du radiateur, ne goûtant pas à la chaleur de l\’enseignement. Si on leur frottent les oreilles c\’est pour les réchauffer, ainsi que si on les coiffe du bonnet d\’âne. Un enseignement est lumineux en apportant quelques connaissances, il est chaleureux quand il apporte un lien. On retrouve cela dans les paroles de Maître Philippe. On peut dire qu\’elles ont valeur d\’enseignement car en les appliquant on développe des qualités de cœur.

      • 15 octobre 2013 à 13 h 02 min

        Personnellement, le bonnet d\’âne m\’était très utile pour cacher mon auréole…puis en prenant de l\’âge je l\’ai remplacé par un entonnoir.
        A propos, personne ne s\’est jamais posé la question de savoir pourquoi MP portait souvent un chapeau…peut être que…

  • 20 juin 2013 à 17 h 20 min

    Je reviens sur l’humilité dans un monde qui en manque tant !
    On ne peut pas aller quelque part, lire un texte, une participation à un forum, écouter ou regarder une émission sans relever une collection de « moi je », « je pense que », « je dis que ». Bel exemple consacré par la déclaration des droits de l’Homme qui dit que tous les Hommes naissent égos. Et de ce fait, ils ne naissent pas égaux…
    Une fois de plus, Monsieur Philippe, ou ses amis, donnent une belle leçon dans l’universalité, sans question de classe, de caste ou de religion. Et par ses pensées (ses propos exacts, on a quelques doutes suggérés par des biographes) il semble servir de révélateur ; dans ce cas révélateur de l’égo.
    Prenons l’exemple de l’ internet, il est rare de savoir les personnalités auxquelles on a affaire, ce qui engage à la prudence dans les propos. J’aime souvent jouer les idiots du village pour ne jamais imposer, seulement suggérer, partager, chacun peut alors non pas juger, car cela est difficile, mais se faire une idée selon son libre-arbitre.
    Quand j’écris quelque chose je n’insiste pas, laissant alors couler le flot des avis personnels, mais bien souvent, (et là pour un coup ce n’est pas de l’humilité) j’ai envie de requérir de l’humilité dans les propos tenus, mais je n’insiste pas, n’ayant aucun gout pour la polémique…laissant les autres dans la vérité de leurs certitudes.

  • 20 juin 2013 à 22 h 28 min

    L’humilité…Quand arriverons nous à agir sans nous soucier des reconnaissance ou de la gratitude en retour ?
    A mon sens, nous agissons souvent pour flatter notre égo dès que nous réfléchissons à notre action, se met en place une sorte de stratégie. Quand nos actes nous sont inspirés, portés par la charité, le lâcher-prise, alors nous sommes humbles.
    Je crois que lorsque notre intelligence cérébrale se déconnecte et laisse notre intelligence du coeur s’exprimer, alors nous laissons briller notre étincelle divine. J’ai toujours été plus à l’aise au milieu des handicapés mentaux que parmi un groupe de personnes dites « normales » : il y a biensûr des tensions, des jeux de séduction aussi mais l’individu est pris tel qu’il est (grand, petit, maigre, gros, beau, moche…) et l’amour est donné sans retenue, je prends toujours de grande leçon dans ce milieux ; Plus j’essaie de réfléchir (de manière laborieuse surement :-) ) plus je me demande pourquoi notre intelligence semble au final nous pervertir et nous éloigner de l’humilité et bien souvent nous faire souffrir ? Bref pourquoi est ce si dur de lâcher prise en continu plutôt qu’en alternatif ? (…me suis peut être éloigné du sujet …)

  • 21 juin 2013 à 7 h 32 min

    Peut etre que Notre intellect nous rattache au plan physique, notre corps qui aime, souffre au plan psychique et notre âme au divin ? :-) c’est ce que je ressens ce matin après une heure de marche sportive , comme cette phrase qui m’est venu quand en moi ça discute tout seul (je me parle très souvent lol ) : « même si un homme te fait cent fois du mal, aime le pour le jour où il te fera une chose de bien » … C’est pour ça que je pense que souvent notre intellect nous bride…
    Bonne journée à tous

    • 21 juin 2013 à 8 h 14 min

      A trop s’interroger sur soi…on finit par oublier les autres.
      Sage reflexion après une heure de marche sportive.
      Se parler à soi-même…
      Ce n’est qu’une illusion, les anges écoutent aux fenêtres.
      L’équilibre, quelle alchimie !
      Belle journée oeuvrante à vous, Karlito :)

  • 21 juin 2013 à 8 h 29 min

    Bonjour Lucie
    Heureusement je ne me pose pas autant de question au quotidien, ça reste des réflexions solitaires :-) sinon je ne parlerais plus de peur de provoquer des pensées mauvaises et resterais enfermé pour ne pas mal agir envers les autres et là je deviendrais neuneu ! Et je suis un grand naïf et ça m’aide énormément .
    Bonne journée

  • 21 juin 2013 à 9 h 52 min

    Par contre, Nizier-Anthèlme (je l’appelle ainsi depuis qu’il vient boire le café chez moi), bien qu’il ait apparamment prôné l’humilité, a toujours été bien présent pour tous, que ce soit pour ses « patients », pour sa famille ou pour son entourage, également lors de ses voyages : il a toujours été quelqu’un avec qui il fallait compter.
    Car là aussi, comme en toute chose, il faut un juste milieu et ne pas tomber dans un excès d’humilité : je connais dans mon entourage des personnes honorables et intéressantes, et par excès d’humilité (ou de timidité ?) elles n’existent pas, elles sont pour ainsi dire invisibles. Il ne semble pas bon de nier l’existence du soi qui est l’affirmation d’un Etre parmi les autres, dans le monde qui l’entoure.

    • 21 juin 2013 à 17 h 43 min

      Juste pour savoir, Népomucène…
      Le cafè de Nizier Anthelme…
      Avec ou sans sucre ?

      • 21 juin 2013 à 18 h 02 min

        Il ne prend plus que du déca, avec seulement un sucre ; autrement il aime bien…le thé russe…

  • 21 juin 2013 à 18 h 13 min

    en insistant sur l’humilité, la prière et l’amour du prochain, sans lesquels, l’homme ne peut avancer.

  • 22 juin 2013 à 8 h 41 min

    Et bien moi, ce samedi matin, je reviens tranquillement dans le chapitre humilité…Quand je relis nos échanges, que ce soit avec Lucie (certes avec un brin d’humour), que ce soit avec Karlito, complétés hier soir par LN, je vois qu’ils sont très intéressants et très riches, car exprimés avec…humilité et simplicité.
    Et il est incontestable qu’ainsi nous restons dans la droite ligne des paroles de Monsieur Philippe, tout en élargissant la réflexion, car il serait bien loin de l’esprit de ce site de ressasser pendant des heures uniquement de ce qu’il a fait le 28 septembre 1880 ou le 25 avril 1899 !

    • 22 juin 2013 à 9 h 24 min

      Merci Népomucène pour votre saine lucidité.

  • 23 juin 2013 à 8 h 46 min

    Je ne m’appelle pas Nizier-Anthèlme Philippe (et oui !) mais je voudrais témoigner sur ce fameux mots clés que l’on retrouve tant dans la pensée, dans le mode de vie du Monsieur.
    J’ai depuis longtemps essayé de pratiquer ces idées, sans savoir qu’il les préconisait, et pendant longtemps sans même le connaitre. D’abord, pourquoi j’écris essayé ? Parce que nous devons tous reconnaitre que nous sommes des humains et de ce fait faillibles, je me suis laissé dire que même les grands Saints avaient quelques défauts…
    L’humilité, le respect des autres, la non-demande, l’abandon du je, en un mot le lâcher-prise, m’ont ainsi amené quelques miracles. Petits, moyens et grands miracles, toute la gamme…Mon chemin en Spiritualité a été ainsi jalonné de ces petites merveilles, et j’ai bien remarqué puis compris que cela était du aux principes que j’énumère et que Monsieur Philippe préconisait.
    Cela consiste à des visites impromptues de lieux fermés : la visite complète intérieure et extérieure du Clos Landar, la visite de la crypte Ste Blandine à la Basilique d’Ainay, de même de l’église d’une Commanderie templière du Cantal, etc…
    Cela consiste à des rencontres : conversation avec un sage Philosophe de l’Université de Paris, séminaire en petit comité avec un auteur érudit et connaissant sur les Cathares, Rudolf Steiner, le Mont Athos. Mais deux rencontres m’ont marqué à vie : d’abord celle et les échanges que j’ai eues avec un très grand Monsieur de la Tradition. Et puis celle, encore impromptue, avec Frère Roger le Prieur-fondateur de Taizé ! Etc…
    Cela consiste à des trouvailles de livres ou de documents. La plus remarquable fut quand je pus consulter, certes sans rien y comprendre (écriture latine en onciales), les cartulaires de l’Abbaye de Savigny qui fonda la ville de l’Arbresle. Et aussi des livres introuvables que je pus acheter (et même recevoir en héritage de mon père) comme par exemple un exemplaire original d’un ouvrage de Saint-Yves d’Alveydre ou un historique complet de l’Abbaye de Cluny paru en 1900. Etc…
    (j’ai placé un et caetera à la fin de chaque paragraphe car je ne veux pas tout énumérer)
    Et toujours tout cela sans jamais rien demander, sans jamais rien attendre, exactement ce dont nous parle Monsieur Philippe.
    J’aurai pu facilement rompre ce pacte d’humilité sur ce site même et cela sur plusieurs sujets abordés, et je ne l’ai pas fait, résistant à la tentation ; j’ai simplement requis l’humilité de tous mais sans entrer dans les détails.
    Voilà donc la leçon que je retire de ce que nous pouvons saisir de Nizier-Anthèlme Philippe.

  • 23 juin 2013 à 10 h 56 min

    A propos de Nizier Anthelme Philippe…
    Ce que vous écrivez, Népomucène, est exactement ce que je pense aussi.
    Merci de nous faire partager tant d’autres richesses.

  • 5 juillet 2013 à 18 h 29 min

    Une nouvelle fois je me réfugie…ailleurs, dans l’humilité par exemple. Il est vrai que je l’ai déjà fait, et comme ces conseils de Nizier-Anthèlme semblent avoir été oubliés, je me les remets à mon gout du jour…
    Et cela me permet de me remettre en mémoire les échanges très riches que nous avons eus à ce sujet, Lucie, Karlito, LN et moi-même. L’humilité est-elle aussi synonyme de sagesse ? Cela aussi fait partie du message de Monsieur Philippe.
    Car le jugement est bien souvent une preuve de non-humilité, par rapport à nos propres certitudes, par rapport à ce que nous pensons connaitre comme une vérité. Bien sûr quand nous estimons qu’une ligne jaune est franchie, nous pouvons essayer de faire comprendre quelle est la vérité universelle et non relative. Ainsi je n’accepte pas que l’on m’affirme que les tomates sont bleues et carrées (à moins que Tchernobyl ? …).
    Et aussi il est nécessaire de faire la différence entre constatation et critique, la constatation peut se faire sur une option positive (à la limite on pose la question soufflée par l’un de mes vieux amis professeur de Philosophie à l’Université de Paris : est ce que ne pas ?), tandis que la critique directe bien souvent s’engage sur un étroit chemin négatif (un humoriste disait né gâteux).
    Donc tout cela dans le respect des autres, en toute humilité.
    Et tout cela est bien dans le message de Nizier-Anthèlme Philippe sans se soucier à quelle date et heure, à qui, à quels témoins, dans quelles circonstances, il l’a dit.

    • 5 juillet 2013 à 19 h 35 min

      Ah ! je vous retrouve enfin, Népo…
      Le swami que vous évoquez…Au détour d’un couloir…Dans ce salon…
      M’a beaucoup marqué.
      Pour ma part, je peux dire que j’ai reçu le don de guérison.
      Etape , sans aucun doute…
      Privilège … qui peut le dire ???
      Tout passe par la voie du Coeur…De celà, je n’ai aucun doute.
      Les taupes, je le ai reçu à ma table. Je les ai même aimer: souffrance.

      • 5 juillet 2013 à 20 h 27 min

        la Voie du Coeur : le camarade jean-Pierre a beaucoup insisté dessus, une voie qui passe donc par l’humilité, l’oubli de soi, en essayant d’être le trait d’union entre ce qu’il est convenu d’appeler (par convention) le Divin et l’Humain…
        Quoique que l’Humain est…divin…

        • 5 juillet 2013 à 20 h 38 min

          Des mots…Rien que des mots…
          Seuls, les maux nous enseignent.
          Bonne soirée, népo. :)

  • 5 juillet 2013 à 20 h 51 min

    les mots sur nos maux sont de très jolies expressions dans les bouches de certains commentaires
    un peu trop rares mais ô combien substantiellement riches
    que les maux glissent sur nous comme les mots savent si bien le faire pour apprécier certaines expressions ou certains aspects de nos pensées qui par ces memes mots expriment la lumière qui quelque fois se cachent dans les maux…
    les maux nous enseignent l’humilité…

    • 5 juillet 2013 à 21 h 33 min

      Eh bien, chapeau les maux !
      Je viens de découvrir que je ne trouverai pas Monsieur Philippe dans un site… ni sur inter net : Donc, je vous souhaite le meilleur…Sur le chemin…Hélas, le mien vous quitte là. Adieu, donc ! Amis ou ennemis… Au pire…Au revoir !
      Lucie

      • 5 juillet 2013 à 21 h 39 min

        Je vous rejoins.
        J’ai toujours pensé que l’échange sous le format blog ne permettait pas de pénètrer MP, mais simplement au mieux de le découvrir.
        Bien à vous

        Olivier

        • 5 juillet 2013 à 21 h 45 min

          Merci de me rejoindre, Olivier.
          Il me semble que tous ceux qui ont véritablement compris MP…
          Sur la pointe des pieds se sont retirés… Hors du bizness.

      • 6 juillet 2013 à 14 h 14 min

        Lucie, je constate en suivant la chronologie de vos messages que vous êtes inconstante. Mille fois vous partez, mille fois vous revenez. Tantôt d’accord, tantôt pas, vous tournez avec le vent, avec le dernier qui a parlé. Vos paroles ne sont pas cohérentes d’un message à l’autre. Des mots, des mots, toujours des mots….

        • 6 juillet 2013 à 16 h 16 min

          Je pense que vous vous trompez sur Lucie.
          Il s’agit plutôt de sensibilité a mon avis.

          Olivier

          • 6 juillet 2013 à 17 h 05 min

            Olivier, vous pensez bien souvent que les gens se trompent. Eh oui, je l’ai lu….. et encore à l’instant…
            Concernant aussi mon message adressé à Lucie, je persiste et signe.
            Lisez ses commentaires, comme je l’ai dit, en remontant suffisamment et vous verrez par vous-même.
            Sensibilité… on peut être sensible, mais cohérent (lisez chaque message puis les uns par rapport aux autres). « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement »…

            Quand on est dans du juste, on est cohérent.
            Quand on est modeste, ça se lit.
            Quand on est dans le voie du coeur, ça s’exprime en paroles et les actes.

            Que de contradictions!

            C’est louable de votre part, votre intervention, mais ce n’est pas ça qui répond aux propos que je lui ai adressés, et cela ne change rien aux faits.

            Rien que sur les 2 derniers messages:
            Je lis » don de guérison », « étape », « privilège », Voie du coeur »….. que c’est beau…

            …….puis boum, on redescend d’un coup dans le même post et le suivant:
            « taupe », « chapeau les maux », « je ne me trouvera pas Monsieur Philippe dans un site » (il est temps de s’en apercevoir…), « au pire, au revoir! « , « je me retire…hors du bizness »….

            Si c’est pas la voie du coeur, ça…!
            Alors la sensibilité….. il faudra trouver autre chose…

            Je reste et resterai sur ce site, dans ce « bizness » et sur ce blog car je ne prétends pas « faire partie de ceux qui ont véritablement compris Monsieur Philippe ».
            J’ai donc à apprendre des autres. Et surtout, j’aime partager ma voie avec celle des autres.
            C’est une forme concrète et pratique d’amitié spirituelle.
            C’est un site vivant, pas un site mort.
            Et je l’aime pour ça.
            ….sinon, je resterais sur mon canapé à lire mes livres sur MP, et tout les autres, bien sur, et me taperais sur le ventre sans risquer d’être contredit.
            Mais j’aime le risque….. les tièdes……. déjà dit…

            • 6 juillet 2013 à 17 h 57 min

              Est ce que vous pensez que c’est le lieu pour dire d’une dame que vous ne connaissez pas, que ses paroles ne sont pas cohérentes ?
              Et ensuite de persister à le démontrer ?
              Alors oui je persiste également dans mon opinion…
              Enfin je tiens quand même à vous préciser que pour moi l’un des passages les plus important du NT est la conclusion de la parabole de l’aveugle né dans l’Evangile de Jean.
              Je pense donc qu’on ne peut pas comprendre MP et qu’on s’égare à discuter sans fin à son propos. En disant cela je reprends des propos de Marc Haven qui connaissait bien le sujet.
              C’est dans ce sens que je pense que MP n’est pas adapté à Internet.
              Bien à vous

              Olivier

              • 6 juillet 2013 à 18 h 03 min

                amen

              • 6 juillet 2013 à 18 h 15 min

                Et bien on dira encore là que chacun a son avis.

                Oui, c’est le lieu pour dire ce qui est, pour qui que ce soit, lorsque cela dépasse les bornes de la correction et de la cohérence.

                Alors c’est le même lieu pour mettre ces personnes à leur place.

                Vous ne me la ferez pas sur le thème « la pauvre dame »…. on récolte ce que l’on sème. Point.
                On est responsable de ses écrits. Après, il faut assumer de qui en découle.
                Ce sont  » les fruits et l’arbre… »

                Autrement, je pense que Monsieur Philippe est adapté à internet….. sinon je ne serais pas là… question aussi de cohérence…
                Et je ne m’appuie sur personne pour le dire. Après, chacun fait ce qu’il veut.

                Qui a, en vérité, raison? Dites-le….

                Peut-on aussi avoir une indépendance de pensée?…….. sans s’appuyer sur untel ou untel.?
                L’infaillibilité….? ……vaste sujet

              • 8 juillet 2013 à 6 h 16 min

                Merci Olivier pour votre compassion à mon égard.
                Jean-Pierre a bien cerné le côté théatral de ma personne.
                Peut-être même, décripté à la loupe mon étude graphologique…
                Ce monsieur aime bien prendre de la place, ses écrits sont longs…
                Son savoir, très étendu.
                Quelqu’un ici, a parler de bazar…Je préfère le terme bizness.
                Il est vrai que j’aurais dû développer davantage,quant au don de guérison…J’ai réalisé que n’étant pas une enseignante…Mieux valait me taire. Un temps pour apprendre, un temps pour faire, un temps pour dire. Jean-pierre a pris le soin de passer au scanner , tous mes commentaires, je viens de prendre la peine d’examiner aussi, un peu…
                Je ne prendrais pas la peine de donner ma sentence.
                Il me tient à coeur de dire à ce monsieur, qui laisse planer que je suis une girouette… Là, qu’il mesure ses propos. Ceci est un jugement.
                Je retire ma participation à ce site, n’ayant rien à y apporter.
                Ceci dit…
                Bonne route sur le Chemin, à tous.
                Lucie

              • 29 octobre 2013 à 9 h 12 min

                Bonjour,
                Il est sans doute préférable d’œuvrer dans l\’ombre que vouloir la lumière, mettre dans la lumière n\’est pas toujours le meilleur service pour ceux qui vont vous lire. L\’ego parle beaucoup dans ce que je peux lire, voulant se montrer et persuader les autres, la rencontre avec Monsieur Philippe, se fait dans l\’intime, dans son coeur, dans une résonance avec un plan supérieur, les mots deviennent une vibration qui elle-même réveille une part endormie en Soi, et vient redonner une intensité à une flamme étouffée par l\’ego. J\’invite humblement à travailler seul sur un chemin qui est et restera personnel, l\’échange n\’offre qu\’un point de vue différent ( comme l\’observation d\’une montagne) chacun observe, mais cela ne fait en rien une vérité, et c\’est parfois se perdre que vouloir connaître l\’observation des autres, mieux vaut parcourir la montagne pour se faire sa propre compréhension, et se rendre compte que la montagne n\’est qu\’une illusion cachant quelque chose de plus vaste  » le sage » est rare et lui seul peut éclairer. Tout le reste est une forme de jouissance intellectuelle, coucher des phrases, des mots, alors que l\’important est  » d\’être », et non de parler.

  • 6 juillet 2013 à 18 h 37 min

    Je pense que maintenant, c’est peut-être le moment de ne plus discuter sans fin, pour reprendre avec sagesse un bout de votre phrase…

    Maintenant, il faut passer à autre chose.
    Je reste sans inimitié aucune vis à vis de quiconque, mais j’aimerai toujours ce qui est juste, droit et respectueux dans le fond et la forme.
    Voilà. C’est grandement assez pour aujourd’hui.
    A nous tous à présent à veiller à nos propos et peut-être d’attendre un peu avant d’écrire ou répondre à un commentaire…
    Cela plaira bien mieux à Monsieur Philippe….. ; )

    Bien à vous, cordialement,
    Jean-Pierre

    • 6 juillet 2013 à 18 h 55 min

      Courte réponse, hors sujet (?) à Jean-Pierre concernant l’infaillibilité (mon dieu que c’est difficile à écrire), un petit détail très drôle : l’infaillibilité du Pape fut proclamée par Pie IX lors du Concile dit Vatican I seulement en …1870 !!! Pourquoi proclamée ? Parce qu’elle déclencha de multiples réactions, un quart des Prélats ne se rendit pas au Concile, puis 55 évêques quittèrent Rome refusant de voter cette modification du Dogme, et la-dite modification créa de vives oppositions au sein des ‘Eglises orthodoxe, protestantes et anglicanes.

      • 6 juillet 2013 à 19 h 02 min

        Très intéressant Nepo…d’un seul coup, on décide qu’on ne se ne se trompera plus.
        Wah, comment on fait pour proclamer….?
        Alors dites-moi vite……, une opinion à laquelle on s’accroche est en quelque sorte une infaillibilité faillible ???

    • 8 juillet 2013 à 8 h 03 min

      Chère Lucie, votre analyse est des plus pertinente, girouette peut-être mais fine mouche. Quand à moi je préfère infiniment votre côté théâtral à la fatuité de bien des intervenants. Ne regrettez rien, d’autres travaux vous attendent sans doute. Certains d’entre nous doivent malheureusement garder un œil sur ce blog et sur ce qui est dit (On me dira orgueilleux, d’esprit étroit, je n’en ai cure). Personnellement j’ai depuis longtemps dit à Hélène que son blog avec cette dimension bien trop importante donnée aux commentaires étaient très ennuyeux, il est même devenu depuis quelques mois contre productif.

      Bonne chance sur votre route, ayez le courage de ne pas revenir sur votre décision prise. Il faudra peu à peu que nous partions tous.

      Amitiés.
      Jean

      • 8 juillet 2013 à 11 h 36 min

        Comment ça ? Jean Fauchard…
        N’auriez vous pas omis un mot…Un oubli involontaire, je veux le croire :
        « Girouette peut-être… »
        Allez…Je fais le pas :
        « Girouette peut-être pas… »
        Pardonnez mon écart, mais celà est très tentant :
        « Vite ! mes sels ! vite ! La crise nerveuse me gagne. »
        Plus sérieusement :
        Merci Jean Fauchard de votre compassion…Aussi.
        Adieu mes amis ! Adieu , donc.
        Que Dieu nous guide, tous.
        Lucie

        • 8 juillet 2013 à 13 h 17 min

          bonjour,

          Lucie ne se cache pas, ne cache rien
          elle dit, abruptement, qu’elle s’en va
          c’est son droit
          elle dit son éloignement
          mais parce qu’elle ne cache rien, on la voit, on la lit
          elle a le droit de ne pas avoir envie de continuer de lire ou de partager
          ce sont la forme et le fond de le dire qui ont…surpris et …surpris….

          il vaudrait mieux ne rien dire d’un départ. Mais la « marque de franchise » de Lucie est d’autant plus grande qu’elle ne se cache pas pour le dire.
          elle passe alors pour girouette, pour avoir toujours dit, quand elle part et quand elle revient. juste les retours sont plus « discrets »…
          elle n’est pas la seule à faire des alers-retours….elle, elle le dit.
          elle change d’avis ; comme tout le monde

          quelques soient les mots utilisés, ils seront peut etre, pour ne pas dire probablement, mal interprétés

          si on ne dit rien, on ne choque pas, on ne communique pas les motifs de ne plus vouloir partager

          tout le monde interprète, lit, comprend, croit comprendre…..

          chacun(e) filtre les commentaires qu’il/elle lit
          c’est ça aussi l’humilité, apparemment:
          quand on écrit quelque chose, il faut s’attendre à ne pas etre compris(e), voire pas compris(e) du tout, à choquer, à ne pas avoir de réponses

          on se livre dans chaque commentaire
          beaucoup ici ne sont jamais intervenus avant sur internet…….la plus grande partie des intervenants n’ont jamais écrit ailleurs sur le net
          c’est étonnant ce constat quand meme

          ecrire un commentaire ici, n’a rien d’anodin
          dans le meilleur des cas, on ne reçoit pes de réponses…..ce qui compte tenu de certains échanges, est peut etre une bonne chose
          pas de réponse(s) ne veut pas dire: pas lu

          chaque commentaire doit etre un exercice d’humilité…….chaque mot doit être un exercice, et pour celui/celle qui écrit, et pour celui/celle qui lit
          faire un effort pour ne pas répondre dans l’emportement éventuel……prendre au moins quelques minutes pour au moins ne pas dire trop vite ce que l’on ressent
          l’émotion est forte quelques fois et peut faire dire des choses que peut etre on regrettera…
          relire pour etre sûr(e) qu’on a bien saisit…..
          meme une incitation au départ de tous les participants peut étre …envisagée sous tous les aspects possible….que chacun(e) est libre d’interpréter comme il/elle en a envie.

          détail: les portes de ce site ne sont fermées à personne. aucune inscription n’est nécessaire, volontairement.
          le site est ouvert, mais dans le respect de tous les participants……..

          Bien à vous

          • 8 juillet 2013 à 19 h 12 min

            Merci Merci LN … Touchée par tant de compassion à mon égard.
            Mais non ! Je ne me cache pas…Je suis juste tapie derrière mon écran.
            Qui donc a dit : « Partir pour mieux revenir ». N’est-ce point : J’expire ? Enfin…
            Un nom un peu comme ça.

  • 6 juillet 2013 à 19 h 27 min

    excusez le « ne se ne se »…….. mon clavier fait de l’écho par moments…

  • 7 juillet 2013 à 8 h 18 min

    Je constate ce matin que pour la première fois depuis bien longtemps, la nuit a servi réellement au repos. Il se peut que les énergies aient été dépensées autrement, par exemple en regardant sur une chaine du cable un spectacle de catch américain…
    Ou alors cela est du à la chaleur : elle a tellement, dans les journées d’hier et d’avant-hier chauffé les neurones qu’il a fallu les reposer pendant la fraicheur de la nuit.
    Ceci posé, pour revenir aux réflexions sur Nizier-Anthèlme, j’ai lu de nombreux témoignages présentant un homme simple, ne s’imposant pas parmi les autres, vivant comme les autres, avec les autres, comme le commun des mortels… Ce devait être cela son exemple d’humilité.

    • 7 juillet 2013 à 11 h 59 min

      Oui, Nepo, les grandes âmes ont cette caractéristique constante: elles sont simples au quotidien et ont les qualités que vous décrivez avec en plus, une autorité naturelle, celle qui leur est donnée et non pas acquise.
      Ces âme attirent invarialement…

  • 15 octobre 2013 à 17 h 02 min

    Cet article me semble approprié pour annoncer que suite à des propos écrits ici en commentaires dans ces dernières heures, le site se trouve dans la nécessité d\’instaurer une modération, de tous les commentaires qui seront dorénavant postés.

    Il est non seulement très navrant, mais très dommageable d\’en arriver à de telles extrémités. Cependant force est de constater que l\’irrespect des lecteurs et du sujet du site ne donnent pas le choix.

    Dans le meme temps, je découvre que l\’adresse email du site, c\’est à dire la mienne, a été piratée.
    Mais elle n\’est probablement pas la seule. Je recevais depuis quelques temps des nouvelles de contacts un peu hors de propos.
    Une grosse vague de piratage est en cours depuis des semaines sur le net, aussi bien sur des sites internet que sur des mails.
    Surveillez toutes vos données et ne donnez que le minimum d\’informations sur mails.
    Des comptes en banques ont aussi été visités, avec notamment des tentatives de virements bancaires internationaux….
    Ce commentaire ne devait pas prendre cette forme, mais autant qu\’il rende service
    C\’est aussi ça le partage: aidez les autres

    La modération va etre enclenchée dès envoi de ce message…..Bien dommage

    • 17 octobre 2013 à 1 h 14 min

      Amour , Compassion, Charité, Miséricorde…Humilité, une belle qualité toute aussi forte que les précédentes…Nous sommes à priori simplement humain avec donc nos belles qualités surement, mais aussi nos faiblesses qui dès fois se manifestent, il est vrai…l\’essentiel est surement la sincérité, l\’envie de partager non seulement un savoir livresque mais surtout des vécus , des ressentis, ce que MP et sa rencontre ont généré dans nos vies…au delà du temps et de l\’espace, il est présent en nos reflexions et nous incite surement à la modestie proche de l\’humilité..
      Merci à vous Nepo, Michel, LN d\’être dans ce partage en toute simplicité et respect de ce qui est. j\’ai beaucoup aimé ce propos sur l\’humilité aussi…

  • 15 octobre 2013 à 21 h 59 min

    Bonsoir à tous

    Je remercie tous ceux avec qui j\’ai été en contacts mais je préfère tourner la page.
    Je vous souhaite à tous bon vent !

    meaculpa

  • 21 janvier 2014 à 17 h 06 min

    J’aurai voulu m’appeler autrement, mais je n’y peux rien : Nizier-Anthèlme m’a baptisé ainsi en hommage à son cher Clos Landar (avec, je l’avoue un jeu de mots à tiroirs multiples sur Landar osa ou sur rosa…) . Mais là n’est point mon sujet de ce commentaire. J’ai recopié un message du 5 juillet afin que les nouveaux visiteurs (le public se renouvelle, certains disparaissent, d’autres reviennent ex nihilo, et des nouveaux apparaissent) puissent prendre un peu connaissance des échanges et des réflexions (sans tenir compte des polémiques et des jugements critiques contraires à la pensée de Monsieur Philippe que nous laisserons à elles mêmes).
    De ce fait, des échanges importants et sérieux ont eu lieu sur ce que préconisait, en règle générale le maitre du Clos Landar, l’un de ces préceptes est la simplicité, accompagnant la charité, le respect des autres et la prière.
    Extrait :
    Une nouvelle fois je me réfugie…ailleurs, dans l’humilité par exemple. Il est vrai que je l’ai déjà fait, et comme ces conseils de Nizier-Anthèlme semblent avoir été oubliés, je me les remets à mon gout du jour…
    Et cela me permet de me remettre en mémoire les échanges très riches que nous avons eus à ce sujet, Lucie, Karlito, LN et moi-même. L’humilité est-elle aussi synonyme de sagesse ? Cela aussi fait partie du message de Monsieur Philippe.
    Car le jugement est bien souvent une preuve de non-humilité, par rapport à nos propres certitudes, par rapport à ce que nous pensons connaitre comme une vérité. Bien sûr quand nous estimons qu’une ligne jaune est franchie, nous pouvons essayer de faire comprendre quelle est la vérité universelle et non relative. Ainsi je n’accepte pas que l’on m’affirme que les tomates sont bleues et carrées (à moins que Tchernobyl ? …).
    Et aussi il est nécessaire de faire la différence entre constatation et critique, la constatation peut se faire sur une option positive (à la limite on pose la question soufflée par l’un de mes vieux amis professeur de Philosophie à l’Université de Paris : est ce que ne pas ?), tandis que la critique directe bien souvent s’engage sur un étroit chemin négatif (un humoriste disait né gâteux).
    Donc tout cela dans le respect des autres, en toute humilité.
    Et tout cela est bien dans le message de Nizier-Anthèlme Philippe sans se soucier à quelle date et heure, à qui, à quels témoins, dans quelles circonstances, il l’a dit
    Ce qui, je pense, pourra engager certains à remonter dans la mémoire du site.

    • 21 janvier 2014 à 17 h 42 min

      Fort belle initiative, Népomucène Landarosa, car ainsi je découvre ce sujet ! J’avoue ne pas avoir relu toutes les interventions, car bien des propos finissent par dériver, et cela ne m’attirait pas vraiment; ceci dit sans aucun jugement pour leurs auteurs, bien entendu.

      L’humilité… qu’en dire ? Il me semble que rien pourrait être le mieux, tant elle est encore incomprise en nous… Et comme je suis loin d’en avoir saisi la vérité, bien entendu, des mots me viennent à l’esprit… Autant les partager.

      Ne recherchons pas l’humilité, car nous ne la trouverons pas. C’est elle qui se révèlera au moment voulu si nous nous offrons totalement et sans condition au Ciel. Car lorsque nous sommes ainsi vide de nous-même le Ciel peut enfin se révéler également à travers nous, minuscule grain de poussière dans l’immensité cosmique. Alors, et alors seulement, dépouillé d’un égo auquel nous nous identifions à tort, certains affirmerons  » Tiens, voilà un humble ! ».

      Très affectueusement à vous,

      Philippe D

Commentaires fermés.