Maitre Philippe de Lyon et la Franc-maçonnerie site Maitre Philippe de LyonMaitre Philippe, de Lyon et la Franc-maçonnerie. Une autre grossière bêtise sur Monsieur Philippe de Lyon qui loin de cautionner et de les encourager, a toujours condamné la franc-maçonnerie et autres sociétés secrètes se livrant à quelque rite que ce soit.

Trouvé sur: barruel.com/info2.html

QUELQUES PETITS DÉTAILS… SUR LA SECTE NOMMÉE FRANC-MAÇONNERIE.
Voici quelques petits détails, bons à savoir, pour ceux qui se font « contacter » par les francs-maçons.

Sachant que la franc-maçonnerie recrute chez les politiques, juges, les banquiers, avocats, journalistes, policiers, instituteurs, entrepreneurs, commerçants, médecins…
La mise en garde provient des francs-maçons eux-mêmes…
De la petite brochure que vous pouvez voir en marge de la page.
Celle-ci s’intitule : CE QUE DOIT SAVOIR UN MAITRE MAÇON.
L’auteur en est : PAPUS – Docteur GÉRARD ENCAUSSE –
Il fut un des plus grands occultiste de ce siècle finissant, « rénovateur », entre autres, de la GNOSE avec JULES DOINEL (JEAN KOSTKA), l’auteur de L… DÉMASQUÉ.
Papus était le grand-maître du Souverain Grand Conseil Général du rite de Memphis-Misraïm en France de 1908 à 1916.
Il avait les grades de 33°, 90°, 96°…
Il est le père de l’ORDRE MARTINISTE, lié à l’ordre des Illuminés – Illuminati – adeptes de L….
Le traité d’alliance a été signé le 9 Mai 1898 (dixit Philippe Encausse.)

Les « Maîtres à penser » de PAPUS ont été : le grand occultiste ELIPHAS LEVI, dont il avait lu et médité les oeuvres avec un soin particulier. (dixit son fils Ph. Encause…), maître Philippe de Lyon, occultiste tristement célèbre que l’on retrouve dans l’entourage proche de la cour de Russie

Ces horreurs, parce que ces propos sont pour moi des horreurs tant sur Maitre Philippe de Lyon que sur Papus. Comment imaginer que Papus (Gérard Encausse) ait été adepte de L…., quand on considère son attachement et son admiration pour Maitre Philippe? La grossièreté de ces propos ne peut me laisser indifférente.

Maître Philippe de Lyon

Maitre Philippe de Lyon et la Franc-maçonnerie site Maitre Philippe de LyonMonsieur Philippe condamnait très fermement l’existence de toutes les sectes et autres sociétés secrètes. Simplement parce que Tout doit pouvoir venir à la lumière. Rien ne doit être caché…

Il ne se considérait pas comme un gourou, ni comme un mage lyonnais, ou toute autre appellation dont il fut affublé. Bien au contraire. Maitre Philippe condamnait aussi toute pratique de l’occultisme (dans un but intéressé, matérialiste) qui pour lui était significatif d’un manque de confiance en Dieu.

Il a bien essayé de convaincre son ami Papus de l’inutilité de rentrer chez les Franc-maçons. Mais Papus ne l’a pas écouté et souhaitait un travail spirituel dans un cadre fermé. D’où sa volonté d’entrer dans la franc-maçonnerie. Sauf qu’il n’y est jamais parvenu. Il a donc crée l’ordre Martiniste (du prénom de la fille de Jean Chapas dont il a admiré et soutenu la succession de Maitre Philippe).

Maitre Philippe franc-maçon, c’est un cas de figure qui n’a jamais existé et qui ne pouvait être en aucune manière.

Je crains que par contre, certaines personnes se soient servies de son nom pour cautionner des groupes ésotériques ou des instituts occultes.

Je viens de trouver ce morceau de commentaire sur grandelogefrancaisedememphismisraim.fr

……….Je compris par la suite que Paul Laugénie et Mme Bordy étaient vintrasiens, y associant (bien entendu 1) le culte du « maître Philippe », réincarnation quant à lui d’on ne sait trop qui, mais cela oscillait entre l’apôtre Philippe et Jésus-Christ lui-même. Déjà vacciné contre toutes ces fantaisies bien que pas encore Franc-Maçon, je crois pouvoir affirmer que…..
et
………….il avait vu fort juste, car je n’aurais jamais admis ces traditions internes, propres à certains de ses membres, et concernant les histoires de Vintras ou du « Maître Philippe ». il ne demeurait donc, de l’avis de Fructus, que la maçonnerie pour me recevoir. Ce qui fut fait……….
……Ajoutez à cela ses qualités de thérapeute (allopathie, homéopathie, médecine spirituelle), son extraordinaire autant qu’étrange  » intuition « , sa très grande bonté, son constant désir de venir en aide à autrui.
……(
dans le même article, plus loin, l’auteur évoque Papus: Sa rencontre avec le Maître Philippe de Lyon, Grand Initié et Thérapeute lui aussi, reconnu par la faculté de médecine de Lyon, alors qu’il n’avait jamais suivi de cursus universitaire (+ de 6000 guérisons), l’orienta plus sûrement encore vers l’aspect Christique des recherches Hermétiques………..
Monsieur Philippe n’a jamais été un grand Initié, et a encore moins été reconnu par la faculté de médecine…..Je ne sais pas quelle est la documentation de l’auteur, mais manifestement, elle n’est pas correcte du tout.

Il faut préciser qu’il y a des gens très intéressants et sincères dans tous les groupes quels qu’ils soient.

edit janvier 2014: article nettoyé de certains termes

Maitre Philippe de Lyon et la Franc-maçonnerie

10 pensées sur “Maitre Philippe de Lyon et la Franc-maçonnerie

  • 3 août 2012 à 11 h 07 min

    Je viens de poser un message sur le chapitre Maitre Philippe et les Sociétés secrètes : le voir pour éviter les doublons. Car il ne fait aucun doute que tous les amis (même son gendre) de Maitre Philippe étaient maçons ; des réunions se tenaient même au Clos Landar avec uniquement cette spécificité (des photos publiées par le Mercure Dauphinois le prouvent).
    Certains même ont participé à la création d’obédiences martinistes.
    Quant à faire un rapport avec Vintras cela est même dangereux, ce dernier était un illuminé sanglant qui eut certes quelques succès en son temps, ses adeptes ne connaissant pas alors sa vérité.
    La médecine : il avait certes dès 1870 une salle des malades vers Perrache, mais cela ne veut pas dire qu’il était diplomé. D’ailleurs il suivit des études de médecine en 1874 et 1875 pratiquant en effet à l’Hotel Dieu, salle Saint Roch sous la direction du Professeur Bénédict Teissier. il n’obtint qu’un diplome de Doctorat en Médecine que le 23 octobre 1884 à l’Université de Cincinnatti avec une thèse sur l’hygiène de la grossesse et de l’accouchement.
    Voilà donc quelques éléments officiels de sa vie.

    • 3 avril 2014 à 17 h 29 min

      Il a été écrit partout que Nizier-Anthèlme Philippe arrêta ses études de médecine en 1875. Et pourtant, lorsque l’on consulte le recensement effectué courant 1876, on le trouve au 4 boulevard du Nord (et non au 5 comme le prétendent certains) comme étudiant en médecine ; une fois encore les écrits officiels peuvent démentir les faits relatés.

      www.philippedelyon.fr recensement 1876 4 boulevard du nord
      recensement 1876 4 boulevard du nord

      • 7 avril 2014 à 9 h 37 min

        Ayant malheureusement constaté que les fait rapportés depuis parfois 109 ans sont faux ou tronqués, et étant un adepte de la vérité, j’ai vérifié depuis quelques temps de nombreuses données, avec des preuves publiées ici-même.
        Je reviens donc sur cette adresse du 4 boulevard du Nord (de nos jours boulevard des belges). En effet une nouvelle anomalie (encore une) est apparue : dans le même temps on nous présente Nizier-Anthèlme comme habitant 7 rue de Créqui. Et il m’a suffit de consulter les cadastres de l’époque pour comprendre : en réalité il s’agirait (au conditionnel avec les précautions qui s’imposent) de la même maison ! Avec deux entrées, les deux voies constituant à leur jonction un triangle, donc le 4 boulevard du Nord correspond au 7 rue de Créqui !
        (pour le rue Tronchet, sur le plan joint le 7 n’est pas indiqué mais en dessous nous trouvons le 9 et en face les 6 et 8)
        Particularité utilisée par Nizier-Anthèlme Philippe ? Ou hasard ?

        www.philippedelyon.fr rue crequi bvd du nord 1890
        rue crequi bvd du nord 1890

  • 3 août 2012 à 12 h 29 min

    Re,

    Toutes les parties en italic ne sont pas de moi, mais récupérées sur le net. Sur la source citée sans pour autant faire de lien tant je n’aime pas ce que j’ai lu.

    Heu Vintras, je ne connais pas du tout.
    Par contre, on m’a parlée il y a longtemps d’un certain Theon. Je ne me suis penchée que très très peu sur ce sujet, étant beaucoup plus impliquée sur monsieur Philippe que sur ce Theon.

    Merci infiniment de votre message en tous les cas.

  • 23 octobre 2012 à 2 h 28 min

    Maitre Philippe de lyon a t ‘il donne ou ecrit ses pensees sur le Papa et le Vatican

    merci

    • 23 octobre 2012 à 19 h 12 min

      Bonjour Bordes,

      Merci pour votre message.
      Merci beaucoup pour la teneur de votre question.
      Pour autant que je sache, non. Mais je vais vérifier précisément.
      Cela dit, j’en serais surprise, au moins, pour les enseignements oraux, puisqu’il ne voulait parler de personne en l’absence des intéresses.
      Il ne parlait que des efforts à faire sur soi, vers les autres.

      C’est d’ailleurs pour moi une part de mystère: j’aimerais bien savoir ce que le Vatican savait et pensait de Philippe de Lyon.

      Après quelques recherches, je ne trouve rien du tout.
      Mais si quelqu’un trouve, ne pas se gêner.

      Spirituellement vôtre

  • 22 novembre 2012 à 5 h 47 min

    Bonjour Hélène,
    Il est écrit quelque part, (j’ai perdu ma source) que Monsieur Philippe n’aimait pas les croix.
    Que chez lui, il n’y avait pas de croix.
    Peut-être une piste… En rapport avec ce que lui, pensait du Vatican.
    Bonne recherche.
    Fraternellement

  • 7 mai 2013 à 15 h 31 min

    Une référence à un site intitulé Barruel n’est pas synonyme de vérité absolue quand on connait le personnage de ce jésuite polémiste catholique qui proclamait la thèse d’une Révolution antichrétienne organisée par les Philosophes, les Francs Maçons, les Protestants et les Juifs, inspirés par le Illuminés de Bavière…thèse qui fut le départ de la théorie du complot. D’autant plus que certains articles de ce site …font froid dans le dos ; d’ailleurs le passage ci-dessus en référence contient quelques termes pas tristes…

  • 21 août 2013 à 2 h 19 min

    … Le mot  » martinisme » ne vient pas du tout du nom de la fille de Jean Chapas, mais de Louis Claude de Saint Martin, ou de Martinez de Pasqually. Le martinisme est l’école où l’on étudie la pholosophie de Saint Martin. Et la pratique mystique chrétienne qui en découle. Il a pris une forme extérieure maçonnisante, à cause du contexte du XVIII ème siècle, c’est tout. Sur le fond c’est un autre monde par rapport à la maçonnerie, surtout la maçonnerie française, matérialiste et anti-chrétienne en grande majorité. MP n’a rien dit contre le martinisme en particulier, au contraire, il a dit que cela ne devait pas devenir une maçonnerie. Ce qui sous-entend que cela doit devenir quelque chose d’autre.

  • 21 août 2013 à 2 h 23 min

    .. Cela dit il est bien évident que MP n’a jamais été membre d’aucune société spirituelle, pour la simple raison qu’il était infiniment au dessus de cela. Ce qui ne veut pas dire que NOUS soyons au dessus de cela. Mozart n’était membre d’aucun conservatoire de musique. Mais allez donc apprendre le piano tout seul….

Commentaires fermés.