site Maitre Philippe de Lyon www.philippedelyon.frRentrée scolaire ou littéraire dans les salons Philippe de Lyon. Ce sera avant tout, une question de points de vue sur le sujet qui occupe tant ce site: Monsieur Nizier Anthelme Philippe de Lyon
En ce jour de rentrée scolaire, les écoliers, collégiens et lycéens reprennent le chemin des classes…
Et découvrent, dans le meme temps, leurs nouveaux manuels scolaires

Pour les élèves du Maitre Philippe de Lyon….qu’Il porte décidément bien ce nom …
C’est aussi la rentrée : en effet, après avoir connu en cours d’année un nouvel ouvrage pédagogique sous le titre de
Monsieur Philippe, l’Ami de Dieu (par serge Caillet, Dervy éditeur), ils découvrent ce jour pour leur nouvelle année d’étude:
Les Enseignements oraux de M.Philippe de Lyon (chez Arqa éditeur)

Nous apprenons en effet la parution d’un nouveau livre sur le Maitre Philippe de Lyon. Il sort en ce lundi 2 septembre 2013, aux Editions Arqa.
Nous ne saurions dire si la date du 2 septembre était prévue, mais elle coïncide étonnamment avec les anniversaires de mariage de Victoire et le décès de Jean Chapas ; objets d’un autre article: 2 septembre 2013, anniversaires de mariage de Victoire Philippe, de décès de Jean Chapas

Ainsi, un nouveau livre donc parait sur le sujet décidément de plus en plus d’actualité:
le Maitre Philippe de Lyon.
Deux livres en cette année 2013!! Quelles richesses en nouveautés.

Les Enseignements oraux de M.Philippe de Lyon (Arqa éditeur)
Voici quelques mots de présentation:

site Maitre Philippe de Lyon www.philippedelyon.fr miniature photo livre Maitre Philippe de Lyon« ….La sortie d’un nouveau livre consacré à Philippe de Lyon. Et lorsqu’il s’agit de documents inédits de grande qualité le fait est suffisamment rare pour être noté.
Vous trouverez par exemple, et ci-après, un portrait inédit du Maître Philippe (que l’on peut dater de l’année 1894) et qui orne la couverture de cet ouvrage à paraître le lundi 2 septembre 2013. Ce livre dont le thème central concerne principalement les « enseignements oraux de M. Philippe de Lyon », remarquablement illustré, comporte en outre de très nombreux documents inédits, aussi bien un long texte relatif aux séances de guérisons rue Tête d’Or à Lyon, que des correspondances inédites du Tsar et de la Tsarine (conservées en Russie et traduites du Russe), parlant du Maître Philippe de Lyon. Plusieurs images aussi, un document manuscrit sur « la science des adaptations cardiaques » signé de la main de Papus, de rares photographies et cartes postales anciennes (dont l’une écrite par Sédir du Clos Landar), deux portraits inconnus concernant le célèbre thaumaturge lyonnais, ainsi que des documents d’archives et des écrits de la main de Philippe de Lyon encore jamais dévoilés…..
 »

Ce site préfère rester neutre et ne faire aucun lien commercial vers un seul livre. Il ne saurait en effet prendre parti pour qui que ce soit. Il avait été, un temps, envisagé de faire des liens notamment vers un très important site de vente, mais le fait d’y renoncer semble plus logique.
Quelques fois, le fait de préférer la neutralité peut s’avérer être un avantage.

Mais rien ne s’oppose à l’indication du moyen de commander, pour ce dernier ouvrage:
Se rendre sur le site des éditions Arqa
Aller sur le lien « contact » dans le menu, en haut de la page
Remplir le formulaire, et indiquer dans le titre et dans la partie « message »:
Pour le livre sur Philippe de Lyon
Préciser si nécessaire, le nombre de livres voulu. -Vous pouvez meme ajouter que vous venez de la part du site….
Détail purement personnel, j’ai ajouté mes coordonnées
Envoyer le formulaire
Il vous sera demandé de confirmer, dans un encadré un peu plus haut sur la page -probablement pour éviter les robots-
Confirmer
Votre commande est passée…Un message s’affiche en rouge pour vous le confirmer.

Il est évident que cet ouvrage sera autant commenté que les autres…

Et vous, cher ami, avant que cette nouvelle publication n’arrive dans votre boite à lettres, deux questions se posent à vous:
Un, quel est votre livre préféré?
Deux, pour quelles raisons? avec un petit résumé si possible, surtout si vous voulez donner envie aux autres visiteurs de le découvrir

Edit: Prendre les plus grandes distances avec les informations qui vous parviennent, est plus que jamais nécessaire. A chacun de se faire son opinion sur ce qu’il voit, lit ou entend.

Enseignements oraux de Monsieur Philippe de Lyon

85 pensées sur “Enseignements oraux de Monsieur Philippe de Lyon

  • 4 septembre 2013 à 8 h 38 min

    Je suis très content d’apprendre cette nouvelle ; et d’autant plus quand je lis la notice explicative de la parution. Il nous est en effet annoncé la publication d’éléments inconnus jusqu’alors ou alors gardés secrètement au fonds de quelques tiroirs, ce qui est justement inutile si l’on veut faire connaitre des vérités et les partager.
    Et tout cela apparait comme le moyen de mieux connaitre Nizier-Anthèlme Philippe, hors de témoignages repris maintes fois et modifiés parfois selon le filtre des publications. Et tout cela vient en complément de l’ouvrage déjà fort complet et informé de Serge Caillet réédité ce printemps : grâce à ces deux livres nous avons là des éléments précis sur la vie et la pensée du Maitre du Clos Landar.

    • 4 septembre 2013 à 13 h 19 min

      Je me réjouis autant que Nepo de cette nouvelle parution et partage sa vision. Elle en comblera bien d’autres.
      En effet, pour mieux appréhender des paroles, il est bon d’en mieux connaitre leur contexte.
      Plus nous aurons d’éléments nouveaux – autres que ceux maintes et maintes fois recopiés – plus les « paroles » nous feront découvrir leur sens, dans leur contexte, les dépouillant peu à peu de l’inévitable part de subjectivité de ceux qui les ont transmises.
      Il n’y a qu’en procédant à des recoupements effectués avec des documents authentiques que cela peut se faire.
      Cela comble en partie les chercheurs de vérité que nous sommes, mais il n’y a là rien de nouveau sur notre approche….
      La lumière ne doit pas rester sous le boisseau.
      Merci Ln pour l’info et cette droite ligne de conduite, honnête et sans concession.

      • 4 septembre 2013 à 14 h 11 min

        Un court exemple : lors du commentaire que j’ai posé quant à l’imposante voiture à vapeur offerte par le Tsar, j’ai recoupé trois sources différentes pour pouvoir en parler. Cela est bien l’exemple du besoin de comparaison des différentes témoignages et écrits.

        • 11 septembre 2013 à 5 h 23 min

          En effet, toutes ces études d’écrits, de comparaisons ect…demandent un sacré investissement.
          Il n’y a plus qu’à espérer qu’il reste un peu de temps pour vivre en humanité au milieu des autres.
          Pourvu que mon post soit à la bonne place !

          • 11 septembre 2013 à 7 h 25 min

            oui Lucie vous êtes bien à la bonne place:)

  • 4 septembre 2013 à 9 h 03 min

    Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais la photo de l’allée du Clos, tout en haut, me dérange ? Une sensation de vide !

  • 10 septembre 2013 à 9 h 46 min

    Le Clos Landar vous connaissez ?
    Cette immense bâtisse sur une colline de l’Arbresle qui ressemble à une forteresse…ou à une ile…Et dont la totalité des fenêtres semble définitivement close ! Au point même que je l’appelle parfois entre amis le clos clos.
    Et bien d’autres amis, sur un autre site, publient cette phrase de Gandhi :
    « Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes part, ni mes fenêtre bouchées, mais qu’y circule librement la brise que m’apportent les cultures du monde ».
    Je trouve cette phrase admirable, d’autant plus qu’elle aurait pu être dite par Monsieur Philippe (les légendes lui ayant fait dire bien des inepties) tant au point de vue du matériel, qu’au point de vue de l’esprit.

    • 10 septembre 2013 à 13 h 21 min

      Bonjour Nepo, on doit avoir la même sorte de maison que Gandhi.
      Quelle fraicheur que cet air qui arrive de partout…
      Cela m’a (en partie) surpris, mais agréablement, lorsque j’ai appris récemment que Marc Haven (Dr Lalande) avait effectué une de plus belles traductions du Tao Te King de Lao Tseu.
      Le monde a été visité de personnages d’exceptions, venus l’éclairer dans divers lieux à diverses époques. Leurs enseignements sont proches sur la forme et identiques sur le fond.
      Seule la langue et les expressions changent.
      Alors bien sur, il me parait évident et souhaitable de boire à toutes ces sources fraiches et pures car ces divers enseignement induisent un approfondissement et une compréhensions plus vastes en se complétant les uns les autres.

      • 10 septembre 2013 à 13 h 33 min

        Depuis bien longtemps déjà je cultive le gout du beau : et bien cette réponse est belle dans le cadre qui nous intéresse.

      • 10 septembre 2013 à 20 h 24 min

        Au delà de sa traduction, ses commentaires (complétés par Daniel Nazir) sont extrêmement intéressants.

        Bien à vous

        Olivier

  • 10 septembre 2013 à 17 h 03 min

    Pour mémoire le Clos Landar cela concerne bien Monsieur Philippe dit de Lyon…parce qu’il y a beaucoup de langage codé quand on lit les commentaires : OMSI, MDSM ou des noms inconnus comme Soyer ou d’autres encore. (c’est peut être en souvenir de MP agent secret ?) En plus on échange plus sur des détails que sur l’esprit ou le personne : personnellement je me moque totalement que sa fille se soit mariée le 14 juillet 1789 (bien qu’ayant succombé à la polémique : il faut bien donner l’impression que l’on suit) et sur les références de références.
    Je remarque en outre que lorsque des sujets précis sont abordés sur la vie de MP ou de son entourage, cela ne semble pas intéresser grand monde, et pourtant c’est en essayant de connaitre la vie de quelqu’un que l’on peut apprendre à le connaitre, ou est ce que parce que les témoins n’en ont pas parlé ?

    • 10 septembre 2013 à 19 h 32 min

      Roland Soyer est le fondateur du site livre mystique, aujourd’hui décédé. Il est cité dans au moins deux livres où on parle de MP.
      MDSM sont les initiales de quelqu’un qui a écrit sur MP, qui est cité sur le site.
      OMSI est facile à deviner quand on connait un peu le Martinisme.
      Je ne pense pas pour ma part que c’est en connaissant les détails de la la vie de MP qu’on le connaîtra, mais plutôt en s’efforçant de vivre,pratiquement son enseignement.

      Bien à vous

      Olivier

    • 10 septembre 2013 à 20 h 25 min

      Connaitre des détails de la vie et les manières d’être d’une personne, d’un ami aussi, son expression quotidienne en quelque sorte, permet de mieux comprendre souvent ses paroles, ses façons de voir et d’appréhender sa personnalité toute entière.
      Une personne qui dit quelque chose et qui, de plus, acte ce qu’elle dit est intègre.
      Parfois, à contrario, confrontant les paroles d’une personne à ses habitudes de vie, ses actes, on peut y trouver de fortes contradictions. Car malheureusement, il y a fréquemment des différence entre les « dire » et les « faire ».
      Concernant Monsieur Philippe, personne très attachante, mystérieuse puisque exceptionnelle, chacun a bien envie de mieux le connaitre dans son quotidien pour, peut-être s’en imprégner et s’en inspirer de façon pratique.
      Et c’est tout naturel.
      Mais il y a autre chose encore. Plus nous savons ce qu’il a fait et dans quelles circonstances et quels milieux, plus nous approcherons ses paroles en actes.
      S’il a posé pour se laisser prendre en photo, seul, en groupe, avec ses chiens, sa voiture, sa maison, etc, etc…c’est bien pour que ceux qui viendraient après connaissent de lui autre choses que ses paroles: son contexte de vie.
      D’où, ne pas être plus philippiste que Philippe..
      Après, chacun est libre et fait ce qu’il veut, selon que ses fenêtres sont ouvertes ou non…

      • 10 septembre 2013 à 22 h 10 min

        Chacun est libre de penser différemment de ma petite personne en effet.
        Ce qui ne veut pas dire pour autant que mes fenêtres soient fermées et les votres ouvertes !
        Mon vécu est simplement différent du votre et j’ai des convictions concernant MP différentes des vôtres.
        Pour moi il est en effet bien autre chose « qu’une personnalité attachante mysterieuse et exceptionnelle » et je considère qu’on perd son temps à discutailler sur des détails de sa vie. Mais libre à vous bien sûr de le faire.

        Bien à vous

        Olivier

        • 10 septembre 2013 à 22 h 52 min

          Olivier,
          Je vous signale tout d’abord que ma réponse est adressée à Népomucène comme vous pourrez le vérifier par la position de mon commentaire, et que votre « petite personne » – je vous cite –
          s’en est attribuée elle-même la teneur.
          Je ne pense pas qu’il soit utile que vous répondiez toujours la même chose car depuis longtemps, nous l’avons compris, c’est entendu: Hors de Alfred Haehl et de son livre Vie et paroles, dont il « faut se contenter », point de salut.
          Et bien, laissez donc les gens perdre leur temps à « discutailler » si c’est leur choix et leur voie.
          C’est en tout cas une curieuse façon charitable, respectueuse et tolérante de considérer leurs échanges…..
          Mais ce sont de grandes personnes qui n’ont pas besoin de vos leçons ni de vos jugements de valeur.
          J’invite donc toutes celles et ceux qui en ont envie, à poursuivre leur quête, en chercheurs sincères et passionnés.

          • 11 septembre 2013 à 0 h 25 min

            Je suis désolé mais si je regarde l’affichage sur ma tablette, votre commentaire s’est inscrit juste en dessous du mien.
            Donc pour moi ce commentaire m’était adressé.
            Et je n’est pas remarqué que l’absence de retrait voulait dire que c’était une réponse adressée au message précédent.
            Donc je m’excuse d’avoir commis cette gravissime erreur.
            Quand au reste de votre message je préfère ne pas y répondre.
            Je pense en effet comme vous le suggérez qu’il est préférable que « je vous laisse perdre votre temps à discutailler si c’est votre choix et votre voie ».
            Et promis, si je dois continuer à intervenir sur ce site je ferai attention à ne pas intervenir sur vos messages, dont vous l’avez compris je ne partage ni le fond ni la forme.

            Juste une précision pour finir à propos du livre d’Alfred Haehl.
            Le fond de ma pensée est le suivant : c’est l’ouvrage majeur qui trace un chemin balisé pour qui s’efforce de l’étudier et de le mettre en pratique, voilà pourquoi j’insiste autant sur ce livre.
            Les autres ouvrages ont leur intérêt à titre biographiques ou anecdotiques, mais sont de valeur très inégale.
            Aucun en tout cas n’a la « magie » de celui-ci.
            Je termine en vous informant que cette opinion est largement répandu parmi les personnes que j’ai pu croiser qui ont étudié MP dans la durée.
            Même si je me doute que ça vous est égal de le savoir.

            En espérant clôturer ainsi cette polémique dont je suis un peu responsable.

            Bien à vous

            Olivier

            • 11 septembre 2013 à 9 h 25 min

              Ce n’est pas une polémique mais une mise au point.
              « Vie et paroles » sont pour moi et bien d’autres une référence.
              Mais de sublimes paroles nous parviennent d’autres cultures, venant éclairer le sens de celles de Monsieur Philippe, transmises par A.Haehl.
              Alors, lorsque bien souvent, face à nos suggestions, vous répondez de nous contenter de « vies et paroles », ce n’est tout simplement pas acceptable. J’accepte volontiers le dialogue avec vous.
              Nous sommes ici pour échanger, nous ouvrir les uns aux autres.
              Mais acceptez que des personnes puissent suggérer d’autres horizons, à leur sens, lumineux et là, nous pourrons partager véritablement.

  • 11 septembre 2013 à 10 h 13 min

    Personnellement je ne pense pas qu’il soit necessaire de chercher des paroles d’autres cultures pour éclairer le sens de celles de MP qui se suffisent à elles mêmes.
    Vous avez bien sur le droit de trouver mon point de vue pas acceptable, et je pense avoir le droit de penser différemment de vous.

    Bien a vous

    Olivier

  • 11 septembre 2013 à 11 h 41 min

    Ça ne fait aucun doute que  »Vie et parole » est très souvent le premier pas pour connaître Maître Philippe. Il rassemble une chronologie de sa vie, des séances au 35 rue Tête d’or, des anecdotes et des paroles de Nizier Philippe. Un prêtre a même confié que c’était un de ses livres de chevet. Bien que ce site soit dédié au Maître de Lyon, il est bon de l’ouvrir un tant soit peu. On peut parler de François Schlatter, de Cyprien Vignes qui sont aussi considérés comme des envoyés du Père. Ce qui est gênant c’est que sans connaître Bruno Gröning certains ne veulent pas le voir dans les envoyés, c’est un manque de connaissance. J’ai vu beaucoup de parallèles entre ses paroles et celles de Maître Philippe. On pourrait parler aussi d’Omraam Mikhaël Aïvanhov qui rappelle de s’occuper autant de ses devoirs que de ses droits comme l’a fait Jean Chapas. Et encore bien d’autres paroles qui se corroborent. La porte est étroite mais le chemin est long comportant beaucoup d’étapes, de relais.

    • 11 septembre 2013 à 13 h 57 min

      D’autant que lorsque nous aurons tout expérimenté par nous même, nous n’aurons plus besoin de maîtres.

      • 11 septembre 2013 à 19 h 55 min

        Maitre corbeau sur un arbre perché…

        • 12 septembre 2013 à 9 h 13 min

          En effet,
          Il en faut du chemin parcourut…
          Pas dans les livres… mais sur le terrain, et enfin reconnaitre :
          « Je suis votre ami, votre frère. »
          Parler à Dieu comme à un homme (curé d’Ars)

    • 11 septembre 2013 à 18 h 52 min

      Je ne reviendrai pas sur le sujet de vie et paroles, puisqu’on en a assez parlé…
      Qu’il y ait régulièrement des missionnés me paraît une certitude. En revanche affirmer qu’un tel est un envoyé plutôt qu’un autre me laisse circonspect.
      Vignes est assez mal connu, quand à Aïvanhov les avis sont partagés, pour ma part je préfère son maitre : Peter Deunov, même si j’ai du mal à le lire.
      Je ne connais pas Bruno Grönnig qui à priori eu une mission de guérisseur.
      Toutefois pour ma part j’adhère complétement aux propos de Sédir dans un inconnu ou a encore à ceux de Marc Haven à propos de MP. Et j’en conclu que MP est d’un tout autre registre que les noms précités.

      Bien à vous

      Olivier

      • 12 septembre 2013 à 11 h 32 min

        A priori vous n’avez malheureusement eu aucune curiosité à connaître Bruno Gröning, de plus d’être guérisseur il a donné un enseignement et des  »méthodes » pour le suivre toujours suivis de nos jours et ce dans le monde entier. Il est clair que je ne cherche pas à savoir lequel de ces envoyés est devant l’autre, ce serait orgueilleux, et je préfère remercier le Ciel de nous les avoir envoyé.
        Peter Deunov a écrit contrairement à Omraam, dont les livres sont tirés de ses conférences simples à comprendre. Beaucoup d’extraits sont sur  »you tube ».
        Cyprien Vignes est méconnu chez les catholiques mais pas par les protestants suisses et allemands, par contre dans sa région natale des Cévennes, il est connu des deux obédiences. Sur le site Arqa, vous pourrez retrouvez les informations les plus complètes le concernant.
        Je comprend et j’adhère à votre foi en Maître Philippe.

        • 12 septembre 2013 à 13 h 04 min

          En fait suite à votre dernier post je suis allé sur le net et suis tombé sur le site des Amis de Groning.
          Je trouve qu’il est tès peu fait mention de Jésus Christ.
          Ce qui me parait en décalage avec MP.
          Mais je n’ai pas approfondi le sujet.
          A propos de Vigne et Schlater : il y a un article sur le site livres mystiques de 1905.
          Deunov : pour certains il fait parti des envoyés, que Papus cite dans un de ses livres
          Avez vous retouvé la réference sur Saint Martin de Tours que j’ai évoqué précédemment ?
          Sur ce sujet Hélène peux vous communiquer mon mail personnel pour que nous en discutions si vous le souhaitez

          Bien à vous

          Olivier

          • 12 septembre 2013 à 13 h 22 min

            Pour beaucoup d’anciens (toutes obédiences confondues), Deunov est Pierre, l’apôtre.

            • 13 septembre 2013 à 5 h 23 min

              Trop tentant…
              Les apôtres eux-mêmes ignoraient qu’ils étaient d’anciens prophètes.

              • 13 septembre 2013 à 10 h 35 min

                Il y en a bien qui se font passer pour la réincarnation de Maître Philippe, de Jean Chapas ou de Gauthier. Sorte de complexe d’Icare, mais ce ne sont pas des phénixs.

              • 13 septembre 2013 à 11 h 44 min

                Ben oui, Michel…
                Si nous addhérons à la réincarnation, nul doute que chacun de nous est une émanation…
                Cependant, est-il bien utile de le savoir ?
                Celà ne serait-il pas une chute, dans la plupart des cas ?
                Que ferions-nous de plus ?
                Tiens, il me plairait de rencontrer Monsieur Gauthier…
                Depuis le temps que je le cherche !
                Va t’on savoir ?

  • 12 septembre 2013 à 19 h 57 min

    Bonjour,

    Imaginons que Maître Philippe ne soit pas né en France; Son message n’aurait sans doute pas les mêmes références n’est ce pas ? Pourtant ce message serait il différent ? Je ne le crois pas puisqu’il s’agit d’aimer les autres comme soit même.
    Il en est de même pour tout les personnes qui sont nommées par ici : elles ont le même discours même Bruno Groening (merci wikipédia)
    Personnellement je n’ai pas fais mon catéchisme, je suis plus ému devant « la petite maison dans la prairie » que lors d’une messe, ne puis je dès lors espérer pouvoir mettre en pratique un jour l’enseignement de Monsieur Philippe ?
    Je pense pouvoir apprendre autant du pauvre hère qui survit dans la rue que du savant qui me parlera de la Bible à chacune de mes questions…l’essentiel, à mon sens, est que tout vienne du coeur et me touche au coeur.

    • 12 septembre 2013 à 20 h 17 min

      J’ai le chic pour tomber sur des rencontres humaines, je ne les repousse pas, bien au contraire. Je pourrai ainsi raconter maints et maints contacts dans la rue, dans un lieu public où j’ai essayé de profiter de l’échange pour donner un petit moment de bonheur. Certaines rencontres se sont même renouvelées, comme un abonnement avec les mêmes personnes en détresse, en souffrance ; ce qui compte avant tout c’est de leur faire comprendre qu’elles existent comme les autres. Bien sûr, si je peux les aider autrement, en plus, je le fais, mais avant tout c’est les reconnaitre qui est le plus important, un moment de partage d’une humanité.
      Comme il y en a un certain nombre, je n’en parlerai pas ici afin de ne pas avoir un commentaire en marge de ma copie : hors sujet.

      • 12 septembre 2013 à 21 h 38 min

        L’individu en lui même n’est rien, c’est par la Lumière qui le traverse et
        qui va toucher les autres qu’il existe.
        Certains, par leurs actes, leurs paroles deviennent des exemples pour
        d’autres et leur permette de briller à leur tour.
        Je pense que toutes les références postées ici, toute cette ouverture sur
        des pensées, sur des êtres, sensibles de manière différente de MP
        sûrement, nous ouvre à un monde magnifique, magique : la voie du coeur,
        cette voie qui anime, à mon sens, les Hommes depuis l’aube des temps.
        Comme il est question d’Amour, de partage, de respect de l’autre, je ne
        crois pas que l’on soit hors sujet.

      • 13 septembre 2013 à 5 h 37 min

        Eh oui…
        A sa porte, il y a tellement de travail.
        Certains suivent le messager…
        D’autres suivent le message.
        Nous n’en sommes pas tous au même point.
        « Aimons nous les uns les autres… » à mon sens, on en est encore bien loin.
        « Aidons nous les uns les autres » peut-être sommes nous en chemin…

    • 12 septembre 2013 à 21 h 33 min

      C’est possible que Maître Philippe soit considéré moins important qu’un autre maître par quelqu’un d’une autre nation ou culture, devrions nous nous en offusquer et partir en croisade? Je préfère partager l’enthousiasme d’un disciple de la voie christique que plonger dans l’obscurantisme. Quand j’ai écrit dans ce site sur Sevananda qui a fait connaître Maître Philippe au Brésil, certains ont décidé qu’il n’en était pas digne. Je les plains car la lumière de Maître Philippe ne leur pas parvenue. Qu’importe le porteur si le flambeau luit de la plus belle lumière et qu’il illumine ses frères. Il a accompli sa mission.

      • 12 septembre 2013 à 22 h 12 min

        Attention néanmoins à ne pas confondre la lumière et son reflet.
        Bonne continuation, je continuerai à lire vos commentaires.
        Peut être que j’essaierai de vous contacter par l’intermédiaire d’Helene.

        Bien à vous

        Olivier

        • 13 septembre 2013 à 5 h 51 min

          En effet,
          Il faut être très lumineux pour reconnaitre la lumière chez les autres.
          Observons attentivement …
          Être une providence pour notre prochain, pas si facile…

          • 13 septembre 2013 à 8 h 54 min

            Je ne sais plus de qui on parlait en disant : il est tellement lumineux que quand on le regarde, on bronze.

            • 13 septembre 2013 à 9 h 48 min

              C’est de Paco Ray Ban.

      • 12 septembre 2013 à 23 h 38 min

        Il y a eu sur terre et il y a très certainement encore des êtres très élevés spirituellement, envoyés du Ciel.
        Pourquoi donc, l’exclusivité serait-elle Monsieur Philippe pour qui j’ai un immense respect et dont les paroles me touchent profondément et que je cherche à mieux connaitre?
        Dieu a des appartements en « co-location », à n’en pas douter.
        Ses lumineux locataires sont envoyés où « Il » l’a décidé.
        La terre est vaste et Dieu le sait. Il envoie partout ses messagers.

        Sur le Haehl, qui est pour moi, comme pour chacun ici, une référence, Monsieur Philippe dit (chapitre « la lumière »):

        De loin en loin, il est venu « sur plusieurs points du globe « des » envoyés du Ciel » chargés d’apporter la lumière et, si vous la réfutez, des ténèbres moins épaisses où vous êtes vous serez plongés dans des ténèbres plus obscures ».
        Chaque culture a bénéficié et bénéficie encore, sans passer nécessairement par le français, de la lumière divine.
        Personne d’entre nous a le niveau pour dire où est la lumière et où est le reflet, et qui la porte ou non.
        Pour cela, il faudrait venir de la lumière soi-même.
        De ce fait, je me laisse éclairer par tout message d’amour de ces Etres, d’où qu’il viennent….. mais loin des dogmes et des seules convictions.
        Nous sommes ici pour parler de Monsieur Philippe mais rien n’empêche de parler à l’occasion de ses camarades venus de Là-Haut….

        • 13 septembre 2013 à 6 h 11 min

          Pardonnez mon ignorance, mais je n’ai pas encore compris ce que signifie « être très élevé spirituellement. »
          Quelque soit le messager ou le message…
          Observons ce qu’il a fait de nous.
          Ma vision est sans doute simpliste…

          • 13 septembre 2013 à 7 h 07 min

            Pas simpliste, exact.

            Bonne continuation, je continuerai à vous lire.
            Si vous le souhaitez vous pouvez demander mes coordonnées à Hélène.

            Bien à vous

            Olivier

        • 13 septembre 2013 à 6 h 58 min

          Une dernière petite précision : je réagissais a propos de Sevenanda.
          Pas de Boudha ou de Lao Tseu par exemple.
          Ni du Sadhou Sundar Singh ou de Deunov.
          En effet toutes les religions ont leur intérêt et peuvent permettre de se réaliser. Mais nous vivons en Occident.
          Quelqu’un (ça doit être un oriental mais j’ai oublié l’auteur) a dit « qu’une plante devait pousser là où elle avait été plantée ».
          MP a aussi dit « qu’il n’y a aucun rapprochement possible entre Jésus et les autres (Orphee, Khrishna, Odin…) absolument rien de commun. »
          Libre a chacun de tirer sa propre conclusion.
          La mienne est la suivante : inutile de nous disperser en regardant ailleurs que Jésus et ses disciples (passés, présents et a venir).

          Bonne continuation.

          Bien a vous

          • 13 septembre 2013 à 13 h 07 min

            Lors de mon séjour dans le cachemire indien, à Srinagar, il y a un sanctuaire musulman ou soit disant (encore!) Jésus serait mort et enterré dans ce lieu !!!

            1)L’idée selon laquelle le sanctuaire Rozabal abriterait en fait le tombeau du Christ n’est pas nouvelle: cela fait au moins 100 ans qu’elle existe. Mais elle a pris un nouvel essor depuis que le guide touristique Lonely Planet en fait mention dans sa dernière parution réactualisée sur l’Inde, intriguant les touristes qui se rendent dans cette région himalayenne à majorité musulmane, en général pour faire du trekking.

            La théorie du livre de Holger Kersten, publié en 1981, s’appuie sur l’existence, selon l’auteur, de détails dissimulés dans le sanctuaire, tels que des empreintes digitales partielles marquées par les blessures du Christ après sa crucifixion, ainsi que sur d’autres preuves « littéraires et historiques ».

            1)inde.aujourdhuilemonde.com : jesus-enterre-au-cachemire-indien-un-sanctuaire-interdit-aux-touristes

            • 13 septembre 2013 à 15 h 06 min

              Les  »empreintes » sont taillées dans la roche et représentent deux plantes de pieds percées en leur milieux. En fait les musulmans disent que c’est celle d’un prophète de leur confession. Il y aurait un lieux appelé  »le pré de Jésus » (Aïssa) et un bâton que l’on attribue à Jésus après avoir appartenue à Moïse. Pas loin du Cachemire une tombe où serait enterrée Marie, bien qu’on l’a dit a Éphèse avec celle de Jean; et que fait on de l’assomption de Marie?

        • 13 septembre 2013 à 9 h 23 min

          Je ne sais pas vous tous, mais moi (je ne me rappelle plus à quel âge) il a fallu que j’attende d’aller à l’école pour apprendre et comprendre que la Terre était ronde…

          • 13 septembre 2013 à 9 h 46 min

            Les anciens disaient qu’elle était plate pourtant.

            • 13 septembre 2013 à 9 h 53 min

              Quand bien même la terre serait ronde…
              Ca fait un sacré bout de temps que le monde marche sur la tête et personne ne voit rien venir :)

              • 13 septembre 2013 à 10 h 43 min

                Réponse à réponse de réponse de plus en plus décalé…
                Pas grave : pour venir conforter ce qu’écrit Lucie, je n’ai jamais pu comprendre comme les habitants de Nouvelle Zélande pouvaient…vivre la tête en bas…enfin par rapport à moi, comme quoi tout est relatif, même ce que l’on croit être la Vérité !

            • 13 septembre 2013 à 11 h 28 min

              Un peu d’instruction ne peut nuire à l’élèvation.
              Dans La Mort de Camille Flammarion, on peut lire ceci :
              Nous savons aujourd’hui qu’il n’y a ni haut ni bas dans l’univers.
              Si vous représentez sur une image l’Ascension de Jésus-Christ, cette image avait un sens à l’époque où l’on croyait la terre plate à la base du monde, l’enfer aux régions inférieures (ad inferos), le ciel au-dessus.
              Cette image n’a plus de sens, puisque douze heures après, elle représenterait une chute verticale de Jésus-Christ la tête en bas.

              • 13 septembre 2013 à 12 h 27 min

                Oui, en effet, tout est relatif.
                Einstein, qui a traité ce sujet abondamment, a étudié la Kabbale durant plusieurs années.
                Des scientifiques travaillent actuellement à cette dernière, comme du reste, à la physique quantique.
                Les textes sur les lois de l’Univers seront compris avec ces avancées qui se font aussi au niveau de la conscience (investigations sur la méditation, etc..).

                Monsieur Philippe est venu expliquer les Evangiles, les adaptant à la compréhension de ceux de son époque.
                De nouvelles données très importantes ont vu le jour depuis.
                D’autres « Envoyés »viendront enseigner, expliquer, préciser en fonction de l’évolution des consciences et d’une nouvelle compréhension en cours.
                Les êtres lumineux (j’avais dit « très évolués spirituellement », mais chacun aura compris de qui il s’agit, peu importe le terme »), s’adaptent à nous.
                Nous devons en faire autant en brisant nos schémas réducteurs, conscients qu’il y a bien des lieux intérieurs à nous, où la terre est encore plate et le ciel en haut…..

        • 14 septembre 2013 à 23 h 16 min

          Je voudrais compléter un peu ce que j’écris plus haut.
          Je suis très heureux de lire les paroles de Monsieur Philippe dans le nouveau livre des éditions ARQA: « Enseignements oraux de Monsieur Philippe ».

          J’y lis, page 18, (oui j’en suis au début, rien ne presse…):
          « En toute chose, il y a quelque chose à prendre… ».
          Puis:
          « On dit que toutes les religions sont bonnes. Je ne sais pas. D’abord, je ne vous dis pas de croire comme moi »….
          et encore:
          « Nous sommes tous ici ou à peu près catholiques. Eh bien, toutes les religions sont peut-être bonnes mais la nôtre voudrait étouffer toutes les autres »…….

          Alors, je me dis que si Monsieur Philippe dit lui-même que, en toute chose, il y a quelque chose à prendre, nos échanges de commentaires sur toutes nos recherches et sujets traités sont quelque chose de bon. Quelle tolérance de sa part..

          Puis il dit, D’abord je ne vous demande pas de croire comme moi. A nouveau, quelle tolérance !

          Et ensuite, il dénonce une religion qui veut étouffer toutes les autres, quel constat courageux!

          Mais en élargissant cela, on peut mettre à la place de religion: dogme, certitude, enfin tout ce qui affirme que sa seule vision est la bonne, avec au bout une sorte de fanatisme qui veut étouffer les autres dans leurs libre expression. En gros, c’est ça.

          Je découvre, seulement au bout de 18 pages, un Monsieur Philippe plus proche de la réalité que ce qui a pu nous être présenté bien souvent.

          Vous rendez-vous compte, il dit « je ne sais pas ».
          Et derrière, on voudrait nous amener à croire en un Monsieur Philippe, sachant tout, infaillible, Dieu le Père en personne….

          Ces quelques paroles de lui, ici m’ont touchées parce qu’elles représentent ce que je ressens dans mon for intérieur: un humain.
          Une personne qui n’est ni Dieu, ni Jésus (il le démontre lui-même), mais un être évolué qui reçoit tout de Là-haut, un humain qui est le plus petit des humains et qui, lui, ne se prétend pas être quelque chose, son ego étant réduit à rien.
          Et c’est pour cela qu’il reçoit.
          Mais les humains ont besoin d’idoles devant qui se prosterner, c’est comme ça. Mais Monsieur Philippe n’a pas demandé cela.
          Comme j’aurais aimé parler avec lui… il aurait accepté certainement de parler de tout, patiemment.
          Je vais continuer attentivement cette passionnante lecture et partagerai mes impressions et ce que j’en pense. Et ce ne sera que ma vision.

          • 15 septembre 2013 à 7 h 15 min

            pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple!

            • 15 septembre 2013 à 7 h 25 min

              « Comme j’aurais aimé parler avec lui… »

              Sachez que j’aurais aimé le connaître de son vivant, partager son temps, croiser son regard éclatant, prêter l’oreille à son accent, être son fils tout simplement. Que ces mots soient le reflet à tout jamais de mon amitié fidèle à ce personnage extraordinaire

              • 15 septembre 2013 à 8 h 25 min

                J’aime beaucoup cette vision là.
                D’ailleurs, je ne m’en suis jamais écartée. Monsieur Philippe fait partie de ma famille, je ne cherche pas vraiment à comprendre pourquoi. Il est un soutien, une aide et je reste discrète, sans en abreuver mon entourage. Quand on m’intérroge, je reste évasive car je ne sais pas !
                Et ne veux rien savoir.
                Le fanatisme me fait tout simplement peur.
                Merci d’ouvrir vos coeurs.

  • 13 septembre 2013 à 1 h 12 min

    A propos de ce site, des échanges et des commentaires

    une betise a été faite récemment: j’ai accepté l’affichage d’une adresse email dans un commentaire
    sachant que j’ai demandé à ce qu’aucun lien, de quelque sorte que ce soit, sauf dans ce site, ne soit affiché….il n’est pas possible d’accepter les mails non plus.
    et ce d’autant plus, que l’affichage d’un mail sur internet, fait encourir le risque de recevoir un grande nombre de spams par le propriétaire de l’email.

    je n’ai pas le choix que de ne plus rien accepter.

    je ne filtre pas les messages….parce que cela nuirait notablement à la fluidité d’envoi des commentaires.
    je ne filtre que s’ils contiennent un lien, qu’il soit vers un mail ou vers l’adresse (l’url) d’un site. certains mots également son filtrés…uniquement dans le but d’éviter, autant que possible certaines étiquettes, que certains ne manqueraient pas d’apposer rapidement sur un tel sujet.

    au passage, sur un site « classique », il est normal de filtrer.
    mais sur un site consacré à Philippe de Lyon……..je trouverais, complètement aberrant de devoir filtrer.
    il n’est pas normal d’envisager de filtrer les commentaires, sur un site qui partage tout ce qui intéresse aussi bien à la personne de Philippe de Lyon, qu’à sa vie, qu’à tout ce que sa vie, son exemple et son oeuvre ont pu inspirer, à la vie aussi d’autres Envoyés, dont on peut avancer, que certains ont été comparés au Maitre Philippe.

    filtrer des témoignages ou des commentaires de personnes dont les horizons divers et variés ont amenés à M. Philippe.
    il ne semble pas logique de penser à filtrer la Lumière, quelque soit son point de départ
    c’est ce que nous faisons de cette Lumière, qui devrait être filtré par l’humilité…

    pour les échanges de mails:
    chacun(e) est libre de vouloir échanger sur le site et de s’exprimer, en respectant les autres lecteurs……
    cependant, pour échanger avec une personne en particulier, en dehors du site.
    chacun(e) des personnes concernées devra me dire en mail, clairement sa demande
    il suffit qu’une seule des deux personnes le demande, et aucune suite ne pourra être donnée.
    il me semble en effet normal de respecter tous les intervenants du site et de n’imposer à personne tel ou tel contact.
    il serait plus intéressant cependant, que tous les échanges puissent être proposés, développés et partagés sur le site.
    les différentes quêtes peuvent s’avérer non seulement passionnantes, mais en plus donner à d’autres personnes, pas forcément participantes, l’envie de découvrir, autrement peut être, Nizier Anthelme Philippe.
    et meme si ce n’est pas pour partager ce qui est pour les participants, au moins un intérêt, voire une passion, de pouvoir partager avec des personnes qui découvrent le contenu du site et les échanges, et d’au moins donner l’envie d’aller plus avant sur le plus lumineux des chemins…

    car le message principal de Philippe de Lyon n’était-il pas avant tout:
    « aimez-vous les uns les autres?
    Si nous comprenions bien que celui qui ne porte pas notre nom est notre frère, nous serions moins méchants et plus indulgents pour lui.
    L’indulgence est un sentiment qui ne se partage pas. Si on l’a pour soi, on ne peut pas l’avoir pour les autres. Il faut être plein d’indulgence pour les fautes des autres et pas du tout pour soi.
    C’est pour cela que l’Évangile nous dit : Vous voyez une paille dans l’œil de votre frère et vous ne voyez pas une poutre dans votre œil.
    Celui qui traite d’imbécile son frère est imbécile lui-même, car, s’il n’était pas imbécile, comment saurait-il son frère est un imbécile ? Il ne faut jamais juger si nous ne voulons pas être jugés ; celui qui juge sera jugé. »

    pour l’emplacement des messages, c’est un peu plus compliqué:
    si vous répondez à une personne, votre réponse arrivera en dessous, décalée vers la droite
    si vous etes plusieurs à répondre à cette meme personne, les messages se positionneront, toujours décalés vers la droite, mais les uns au dessus des autres…..chaque réponse va s’ajouter aux précédentes, dans l’ordre des envois

    Rien à voir, mais uniquement avec le reste de mon commentaire. il faut cependant l’évoquer sur ce site, puisque le thème de ce livre est Philippe de Lyon:

    vendredi 13 septembre 2013, à 19 h.,
    Serge Caillet aura le plaisir d’être accueilli par la
    Librairie Liber – Bernard Avella 

    26, Boulevard Notre-Dame, 

    13006 Marseille 
 
    04 91 54 37 07
    pour une rencontre autour de son livre
    Monsieur Philippe, l’ami de Dieu (Dervy, 2013) 
entrée et parole libre.

    bien à vous
    ln

    • 13 septembre 2013 à 6 h 42 min

      Merci ln pour tous ces éléments.
      On peut aussi avancer que Monsieur Philippe est comparé à d’autres…
      Chacuns venus en leurs temps…Selon les siècles.
      Sa bonhommie toute patriarcale correspond tellement à monsieur tout le monde…Loin d’être plus élevé que les autres par l’apparence.
      Quelle humanité, en somme !

    • 13 septembre 2013 à 15 h 13 min

      Je remercie Hélène pour ce long message plein de sagesse, car enfin il faut bien reconnaitre que c’est grâce à elle que nous sommes ici, et pas du fait de MP ou d’autres Bienheureux !
      Elle essaie de nous communiquer la sagesse qu’elle aimerait, qu’elle aurait aimer trouver sur son site, loin de la guerre des égos (égaux ?), loin des querelles de chapelles et des propos de bénitiers. Et tout le monde connait bien le phénomène : lorsque que quelqu’un pose des propos pas toujours sympathiques, soit comparatifs, soit de jugements, automatiquement la liberté d’expression entraine des réponses qui peuvent aller crescendo.
      Et cela n’en finit plus, et non seulement Hélène en subit les conséquences sur le site mais peut arriver à se faire agresser personnellement ailleurs, comme dans la rue ou sur un marché.
      Alors que là n’est pas le propos d’un site d’abord consacré à la meilleure connaissance d’un homme, puis à l’échange et au partage des idées dans le respect absolu de tous, un peu comme un précepte justement recommandé par Monsieur Philippe : aimez vous les uns les autres.

    • 14 septembre 2013 à 10 h 54 min

      Bonjour Ln,
      Je lis ceci de votre texte:
      « …..il me semble en effet normal de respecter tous les intervenants du site et de n’imposer à personne tel ou tel contact.
      il serait plus intéressant cependant, que tous les échanges puissent être proposés, développés et partagés sur le site. »
      Et je constate que des demandes récentes, quasi-quotidiennes et multidirectionnelles sont faites dans le sens d’obtenir les mails personnels des intervenants. Pour ma part, je pense que ce site est un lieu d’échange extraordinaire et non un lieu pour amener l’autre à ses propres positions par d’autres voies, d’où mon interrogations sur des demandes d’échanges privés… c’est tellement visible…
      La vision de chacun, différente pour tous sur tous ces sujets, est intéressante à échanger ensemble, à la condition qu’elle ne veuille pas se présenter comme La vérité. Il y a ici des échanges factuels, des visions sur un même sujet, qui s’opposent fréquemment. Et il y a peu de personnes en général qui acceptent d’être dérangées.
      L’idéal serait de se dire: je suis prêt à remettre en question mes croyances. Mais le souci c’est que la croyance est passée au degré de la conviction.Et là, l’échange est difficile car le doute méthodique ne peut plus s’y insinuer, d’où le risque d’intolérance et de non écoute réelle de l’autre: « oui,oui, je vous comprends bien…mais vous avez tord…. » et le dialogue est terminé là.
      Alors, ceux qui n’ont pas exprimé ici une prise de position ferme – mais apparemment il ne faut pas s’y tromper- sont un terrain bien tentant pour essayer de les convaincre par tous les biais…..
      telle est ma vision de choses.
      Cordialement à tous

      • 14 septembre 2013 à 18 h 02 min

        Merci Jean-Pierre d’avoir exprimer ce que je pense aussi en biens des points :
        Tenter de convaincre par tous les biais…
        Pour ma part, et celà depuis le début, je ne souhaite aucuns contacts en dehors du site.
        Pourquoi ?
        Tout simplement parceque ce site est un lieu d’échange en toute transparence.
        Certains font un travail remarquable pour nous apporter des données concernant Monsieur Philippe.
        Lorsque je rencontrerai des personnes hors du site, seule l’amitiè et le coeur me guideront .
        Lucie

  • 13 septembre 2013 à 17 h 15 min

    On a souvent lu sur ce site des affirmations érudites niant tout rapport de MP avec le Martinisme ; certes, officiellement cela semblerait ainsi. Mais personne ne peut nier l’influence de sa pensée sur ce groupements qui le reconnaissent d’ailleurs volontiers.
    Mais le Martinisme existait bien longtemps avant MP. Et il a donné de magnifiques pages à la pensée spirituelle.
    Ainsi, son fondateur Louis Claude de Saint Martin écrivit dans un livre publié en 1792 (que nous pouvons trouver numérisé sur le site ebooks.martinisme, archives du Centre Papus) sous le titre de ECCE HOMO des propos magnifiques qui s’adaptent pleinement à la pensée de MP : (extraits)
    …Lorsque l’âme humaine, soit par l’essor qu’elle peut se donner, soit gratuitement, est élevée jusqu’au sentiment intime de l’être universel qui embrasse tout, qui produit tout, enfin jusqu’au sentiment de cet être inconnu que nous appelons Dieu, elle ne cherche pas plus que dans la découverte des axiomes partiels à se rendre compte de cette vérité totale qui la subjugue, ni de la vive jouissance qu’elle lui procure ; elle sent que ce grand être ou ce grand axiome est par lui-même et qu’il y a
    impossibilité qu’il ne soit pas… Dieu ne pouvant se servir que de Sa pensée, l’homme lui doit être infiniment cher ; car comment Dieu ne nous aimerait-Il pas, comment ne pourrait-Il aimer Sa pensée ? … Si l’homme est une pensée du Dieu des êtres, nous ne pouvons nous lire que dans Dieu Lui-même et nous comprendre que dans Sa propre splendeur, puisqu’un signe ne nous est connu qu’autant que nous avons monté jusqu’à l’espèce de pensée dont Il est le témoin et la manifestation et puisqu’en nous tenant loin de cette lumière divine et créatrice dont nous devons être l’expression dans nos facultés, comme nous le sommes dans notre essence, nous ne serions plus qu’un témoin insignifiant, sans valeur et sans caractère… C’est
    ici que le titre de cet ouvrage, ou le sens de ces deux mots, « Ecce Homo » va commencer à se découvrir…
    Les Écritures nous tracent donc avec exactitude le lit qui a servi au fleuve vivifiant de l’amour, pour arriver depuis la montagne sainte, jusque dans notre être ; et leur témoignage nous doit être d’autant moins suspect, que l’âme de l’homme n’a pas besoin de les prendre pour preuve de tous les principes qu’elle peut lire en elle-même à tous les moments, puisque ces principes sont antérieurs aux
    Écritures ; mais elles peuvent lui offrir sans cesse un appui solide et une nourriture salutaire et comme telles, elles entrent au nombre des moyens qui nous sont donnés pour juger les manifestations en général…
    Pour vous, hommes de paix, hommes de désir, ne vous découragez point. Il existe encore parmi les ministres de notre Dieu, des hommes qui suivent eux-mêmes les traces des vrais prophètes, la sainte charité de notre maître et les lumières de ses disciples. Attachez-vous à ces hommes choisis et assez heureux pour avoir fidèlement répondu à leur élection ; ils vous amèneront par les humbles sentiers
    de l’Ecce Homo au terme de votre régénération, qui est celui de votre destination primitive…
    Les propos de ce livre Ecce Homo publié en 1792 par Louis Claude de Saint Martin peuvent donc s’appliquer pleinement à ce que nous pensons avoir compris du message de Monsieur Philippe.

    • 13 septembre 2013 à 19 h 04 min

      Il m’a été fait remarquer hors du site que ces propos extraits de Ecce Homo de Louis Claude de Saint Martin sont fort remarquables et s’appliquent aisément à la pensée de Nizier-Anthèlme Philippe ; on m’a dit aussi que les passages cités sont parfaitement compréhensibles ce qui n’est pas toujours le cas dans Louis Claude de Saint Martin.
      J’avoue : comme je l’ai précisé ce sont des extraits, et bien entendu, j’ai choisi quelques passages, car Louis Claude de Saint Martin avait l’habitude d’écrire des phrases tenant un paragraphe entier ! Ce qui n’enlève rien à sa valeur.
      Comme nous essayons ici de réfléchir sur les rapports aux autres de MP, cela est fort intéressant quant à son entourage composé de plusieurs Martinistes qui retrouvaient ainsi l’application des écrits de leur Maitre.
      Et cela sans développer plus pour le moment quant aux actions Papus/Philippe vis-à-vis du Martinisme à la Cour de Russie.

      • 13 septembre 2013 à 19 h 41 min

        Le Martinisme de Saint Martin est assez différent de celui remis en œuvre par Papus.
        Du moins c’est que pensent certaines obédiences maçonniques influencées par la pensée de Saint Martin ( je modère très nettement leurs propos).
        Parmi les Martinistes de l’entourage de Mr Philippe il y avait Sedir, qui lui renia complètement le Martinisme. Il l’a même écrit.
        Quand à Lalande il y a une lettre à la Bibliothèque de Lyon où il émet des réserves nettes au projet de création d’un nouvel ordre initiatique de Papus.
        Cette lettre a été partiellement utilisée par Serge Caillet dans son livre.

        Bonne continuation

        Olivier

        • 13 septembre 2013 à 20 h 16 min

          En effet il apparait bien que ces polémiques sont des propos d’un autre âge. Et qu’au XXI ième siècle où nous vivons elles sont complètement dépassées sinon obsolètes ; il est bon de les rappeler pour ne pas refaire aujourd’hui les erreurs du passé où les gens se battaient non sur le fonds mais sur la forme avec des questions de personnes et des égos surdimensionnés. Peu importe maintenant que tel ou tel se soit opposé à tel ou tel, cela n’a d’ailleurs pas fait avancer les choses. Et il est demandé à l’Homme d’être adulte c’est à dire d’agir, de penser par lui-même sans se référer à des combats dépassés. Car le niveau de conscience global a changé et beaucoup en restent à des pensées rétrogrades et sont surpris, et même plus, de voir que le monde où ils vivent n’est plus celui qu’ils voudraient en suivant le modèle des anciens. Il est bon d’étudier leurs connaissances, leur pensées mais plus avec les mêmes lunettes. Même le nouveau Pape François l’a compris, en commencant à proposer une nouvelle pensée chrétienne ; et on n’est pas au bout des surprises à ce sujet, ce qui va désarconner beaucoup de pratiquants attachés au catéchisme du Dogme.
          Quant à Sédir je ne dirai pas ce que j’en pense après ses reniements et le fait de conserver son nomen initiatique au lieu de reprendre son nom civil et en ne mettant pas ainsi en conformité ses paroles et ses actes ; je me pose aussi la question, soufflée par un connaisseur, de savoir le rôle d’Emile Besson dans ses oeuvres (par exemple la rédaction et la correction de l’histoire des Rose+Croix).

          • 13 septembre 2013 à 21 h 16 min

            Vous faites bien de ne pas vous exprimer sur Sedir, c’est préférable en effet vu ce qu’en ont dit Mr Chapas et MP.
            J’ai la chance d’avoir eu un témoignage de quelqu’un qu’il l’a fugitivement connu (elle témoigne dans le reportage sur MP de FR3), et je puis vous affirmer que Sedir n’était pas n’importe qui.
            En ce qui concerne Émile Besson et l’œuvre de Sedir voilà ce que vous pouvez aisement vérifier si ça vous dit.

            Besson après la mort de Sedir tria les papiers de Sedir et publia des conférences inédites sous la forme de livres (par exemple mystique Chrétienne et la voie mystique)
            Il corrigea certaines éditions originales à la marge, réalisa également des compilations de l’œuvre de Sedir (par exemple Fragments et la prière).
            Besson fit enfin l’édition de 1932 des Rose-Croix (Sedir étant mort depuis 6ans) en partant de l’édition originale de 1910. Je ne suis pas certain que Sedir connaissait Besson quand il écrivit cette édition puisque la première trace que j’ai de leur renontre date de 1912. De plus Besson étant né en 1885 je doute qu’il soit expert en Rose Croix à l’âge de 25 ans quand paru la première édition !

            Puisque vous aimez les références livresques je vais vous citer une lettre d’Emile Besson de Fevrier 1954 :
            « Il est difficile, impossible, d’écrire l’histoire contemporaine, il en va d’ailleurs de même pour Sedir. On lui a prété des propos, des actes, des points de vue qui m’ont abasourdi. Quelquefois j’ai rectifié, de bouche à oreille, il est arrivé que le « transmetteur » ait mal pris mon intervention. Alors j’ai fini par me taire, persuadé que la vérité se défendra toute seule, s’imposera un jour par elle même et que, aussi bien en ce qui concerne le Maitre que le disciple, la légende, beaucoup moins belle que la réalité, qu’on a crée autour d’eux se décantera d’elle même…. »

            Je considère pour ma part qu’Émile Besson est un exemple à suivre sur de nombreux points de vue et vous laisse donc à vos recherches et débats.

            Olivier

            • 14 septembre 2013 à 8 h 22 min

              Les informations que nous donne là Olivier sont fort intéressantes en ce qui concerne Yvon Le Loup et Emile Besson. Ce sont des faits précis qui permettent de mieux voir les choses. Je ne manquerai pas d’en faire part à un ami qui a connu et rencontré Emile Besson à l’Arbresle avant sa mort et qui a changé des correspondances avec lui. Tout cela concoure donc à la vérité, même si on nous fait le reproche d’avoir dialogué hors sujet.
              Mais justement quand on lit les oeuvres d’Emile Besson publiées par livres mystiques, on est étonné par la connaissance et l’érudition dignes d’un grand passeur de la Tradition, cela parce que des éléments précis ne trompent pas.

          • 13 septembre 2013 à 23 h 36 min

            Je me pose en effet des questions concernant le niveau de conscience qui évolue et les connaissances actuelles qui se sont accélérées.

            Par exemple, Monsieur Philippe dit que « la terre n’est pas une bien vieille planète. Elle n’existe que depuis 500 000 ans et n’a pas toujours été habitée ».

            Or les scientifiques ont établi que notre planète a environ 4,5…. milliards d’années…une petite différence….
            Au XVIIe siècle, on prétendait qu’elle était née » 4000 ans avant la naissance du Christ…. encore une petite différence.
            Alors, si on multiplie les exemples, il faut être en effet prudent avec les modèles anciens…car ils sont….. anciens….

            • 14 septembre 2013 à 0 h 21 min

              Le Christ est un modèle ancien, et pourtant il demeure le modèle à suivre….
              Vous n’aurez plus l’occasion de me lire dorénavant.

              Olivier

              • 14 septembre 2013 à 0 h 24 min

                N’empêche que Monsieur Philippe est venu réactualiser ses paroles, n’est-ce pas? et d’autres iront encore plus loin…
                A bientôt…

              • 14 septembre 2013 à 0 h 27 min

                Maître Philippe n’avait pas toute les réponses, Dieu ne l’aurait pas permit. Il avait le nécessaire pour remplir sa tâche et il l’a bien fait.
                Maître Philippe fait une réponse à Papus dans ce sens d’ailleurs. On ne peut pas mesurer tout ce que pouvait faire Maître Philippe, mais il n’avait pas tout et il ne l’a pas demandé sachant qu’il ne l’aurait pas.
                Il a bien rempli sa mission qui se poursuit toujours.
                Le Christ est intemporel, et ça Jean Pierre le sait…

              • 17 septembre 2013 à 12 h 59 min

                sur une carte manuscrite du grand hotel de genève datée du 3 janvier 1902 signée Fulgur et adressé à une certaine Olga
                il est écrit que Nizier Philippe Vachot aurait rencontré Bernard d’andrézy vers fin décembre 1901
                comme vous rassemblez des spécialistes on en sait quoi ?

              • 17 septembre 2013 à 14 h 35 min

                Il faudrait voir la carte ,qui doit être de petite taille, c’est intéressant que le nom de Vachot soit rajouté surtout à cette époque. Fulgur doit être un nomen, Bernard d’Andrezi est un des personnages des romans de Maurice Leblanc. J’ai bien une idée, mais je ne suis pas spécialiste. Où l’avez vous trouvé?

              • 17 septembre 2013 à 14 h 52 min

                dans les archives de Berthold Kempinski

              • 19 septembre 2013 à 8 h 55 min

                Merci Testimonios pour votre apport à la fois interessant et enrichissant sur plusieurs points:

                Il signifie qu’un directeur de la très innovante chaine d’hotel, ouvrant la voie aux futurs palaces, avait un document faisant référence à Nizier Antheleme Philippe !!
                Berthold Kempinski est en effet, d’après quelques renseignements pris ici et là, le créateur de la première chaine d’hotels de luxe, donnant envie à tout ce que la planète compte déjà de clients huppés, possédant des moyens importants, d’être servis, comme s’ils étaient chez eux avec leurs domestiques.
                Comme se fait-il qu’un directeur d’hôtel ait un document sur M. Philippe?

                On ne peut douter que la famille du Tsar ait logé dans ce type d’établissements, au cours des voyages, tant d’affaires que dans le cadre des loisirs.

                Les informations que vous avancez, donnent à penser que vous avez une carte un peu de style Bristol entre les mains. De ce type de cartes qui se trouvent mises à la disposition des riches clients, dans leur suite.
                Ils ont en effet entre autres services, du papier à lettre, des enveloppes, du papier buvard et tout le nécessaire à l’époque, pour correspondre.
                Le tout bien évidemment personnalisé de la plus luxueuse et raffinée des manières, aux couleurs et coordonnées de l’hotel, permettant ainsi au client de correspondre, dans tous les types d’échanges, et en meme temps de faire de la publicité pour l’hôtel offrant une telle qualité de services.
                Il n’est possible que de supposer la carte à laquelle vous faites allusion

                Est il possible que ce document soit un élément d’un échange concernant la surveillance de Philippe de Lyon?

                Est noté également que cette appellation de « Nizier Philippe Vachot » était utilisée pour les échanges entre les membres de la famille impériale. On le trouve aussi sous le nom de Philippe Vachot sur une page Wiki dédiée à Suzanna Catharina de Graaff.
                Plusieurs documents sur le net, relatifs à la famille du tsar, énoncent les memes mots.
                Le prénom Olga fait évidemment penser à Olga Chestakoff, mais au moins une princesse, proche d’Alexandra porte ce prénom…

                Votre apport implique aussi que de nombreux documents sont encore entre les mains de nombre de personnes, de tous horizons. Et ce, sans compter toutes les personnes qui se sont servies dans les diverses archives et fonds de toutes natures et de toutes origines.

                Sans plus de précisions, il est difficile d’en dire plus sur le document que vous évoquez
                Cela tend aussi à démontrer qu’il est possible que nous n’aurons jamais à connaitre de la totalité de la vie d’homme du Maitre Philippe de Lyon.

                Cependant, en dehors des paroles, il pourra être intéressant, pour qui s’intéresse à l’histoire, au contexte, à la personnalité de Nizier Anthelme, de pouvoir prendre connaissance de ce type de document

                Si cela est possible, pourriez-vous avoir la gentillesse de m’envoyer un scan de ce document, par email, s’il vous plait?

                Bien à vous

              • 14 septembre 2013 à 9 h 03 min

                Pour mea culpa.
                Vous pouvez me contacter par l’intermédiaire d’Hélène si vous appréciez mes commentaires.
                Pour le reste bien sur que le Christ est intemporel.
                Cette phrase est inspiré par la prière que Jean Paul 2 avait parait il sur sa table de nuit.
                Je la ferai passer à Hélène.

                Olivier

          • 16 septembre 2013 à 21 h 30 min

            Sédir a renié toutes les écoles initiatique par où il est passé alors. Ce qui est étonnant c’est que Marcel Roche est été martiniste alors qu’il était un proche de Jean Chapas. Par rapport à Sédir ce qui m’étonne c’est que personne ne relève que dans la dispute de Shiva contre Jésus, le portrait de Shiva est loin de lui ressembler et là, la méconnaissance de Sédir sur les divinités de l’Inde est grande. Du coup je suis partagé, car le livre  »Initiations » est extraordinaire et Sédir montre une érudition certaine, entre autre sur le yoga.

  • 14 septembre 2013 à 13 h 32 min

    Merci olivier de votre proposition mais je préfère échanger sur le site.

  • 1 octobre 2013 à 11 h 15 min

    Message de mise au point….

    En cette rentrée, le contexte se prête parfaitement pour les nouvelles mesures dorénavant en vigueur sur ce site, dédié à….ne l’oublions pas, Philippe de Lyon…..les oublis sont apparemment légions….et encore, appeler certains propos des oublis…..

    Précisément parce que ce site est un espace d’échanges, de discussions, de découvertes, de rencontres, de lectures….etc, sur Monsieur Philippe.
    Il semble dès lors normal de respecter les enseignements, les paroles citées à peu près partout sur ce site en articles, comme en commentaires.
    Il est dommage d’oublier que nous sommes aux premières loges pour les mettre en application.
    D’autant que pour pouvoir avancer que l’on juge l’arbre à ses fruits, il faut être soi-même alors un arbre s’élevant vers le Ciel, sans un défaut, et avoir balayé devant ses bases avant de balayer celles du voisin. Etre indulgent avec les autres comme on l’est pour soi……etc….

    De ce fait, dorénavant, ce site ne servira plus de lieu privilégié pour un quelconque règlement de compte(s)
    il n’y a pas d’instauration de modération pour autant, du moins pour l’instant.
    Mais un constat est établit que sur d’autres sites, le respect des lecteurs et commentateurs est évident.
    Sur ce site, on ne peut pas en dire autant ; loin de là.

    Pourquoi peut-on voir fleurir des mépris affichés et des reproches ouverts? voire de nets coups de poings……Je préfère ne pas savoir ce que Nizier Anthelme en penserait…ou en a pensé.

    Donc à l’avenir, chacun est libre de s’exprimer, mais avec la plus extrême des courtoisie….nous échangeons sur un sujet on ne peut plus courtois: le Maitre Philippe de Lyon

    Quand Monsieur Philippe avait quelque chose de sérieux, ou de grave à dire à quelqu’un, il ne le faisait pas en public, mais passait dans une autre pièce.
    Il est peut être aussi utile de rappeler que les commentaires se retrouvent très vite sur les résultats de moteur de recherches…

    Les échanges sont possibles sur un sujet aussi important qu’est Philippe de Lyon. Pour une fois que c’est possible sur le net, et de façon aussi ouverte et bienveillante, il serait un minimum normal de respecter tout le monde.

    Je ne voudrais pas non plus être tenue pour co-« propriétaire » de la teneur des propos dont chaque auteur est seul responsable.
    Je suis responsable de mes écrits, pas de la façon dont ils seront interprétés, et encore moins de la teneur de vos messages.
    Je ne pense pas qu’il soit si normal que je doive gendarmer sur un site consacré à Philippe de Lyon…….

    Ce n’est pas de la censure, mais de la modération….tout propos désobligeant sera modéré….à l’auteur de le reformuler….rien n’est interdit, mais avec tout le respect dû aux lecteurs de votre message….vos commentaires peuvent être lus par tout le monde, et ce, même s’ils ne reçoivent pas de réponse(s) .

    A vous lire avec tout le respect dont on peut être capable.

    Merci d’avance d’attendre avant de poster un quelconque commentaire après celui-ci…..point de narcissisme de ma part, mais uniquement la nécessité qui fait loi, de mettre certaines choses au point.

    Bien à vous

    • 1 octobre 2013 à 12 h 59 min

      Je ne peux qu’approuver sans réserve cette mise au point car il ne faut jamais oublier notre démarche fondamentale, celle qui doit faire passer au second plan tout le reste de notre nature humaine au profit de notre cheminement vers et avec la Lumière..
      Illustrant une fois de plus avec des paroles de Monsieur Philippe, je cite celle-ci:
      « La Charité ne consiste pas à se dépouiller de tout ce qu’on a, elle consiste en toutes choses à ne pas faire à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’il vous soit fait. Dans tous vos actes, demandez-vous si vous voudriez que l’on fit ainsi pour vous ».
      (Enseignements oraux de Maitre Philippe de Lyon ARQA page 106)

      • 2 octobre 2013 à 8 h 32 min

        En effet, très judicieux ce rappel…
        La fraternité, la loyauté, la sincérité, ect…
        Je n’ose même pas employer le terme Amour…
        Restons optimistes, tout de même.
        Si les ténèbres détestent la lumière…
        Seule la lumière peut chasser les ténèbres.
        Tout à fait hors sujet, mais, je suis encore imprégnée du film :
        Le Majordome. Inspiré d’une histoire vraie.
        Les hommes sont capables du pire…Comme du meilleur.

      • 2 octobre 2013 à 18 h 45 min

        Oui Lucie, bien d’accord, le terme Amour n’est pas encore d’actualité, sur ce site…..mais nous nous emploierons à le rendre vivant dans la mesure de nos possibles efforts…

        La phrase de la Charité est dans ce cadre, Jean-Pierre, absolument de circonstance et figure aussi dans plusieurs livres ; rejoignant ainsi certaines des citations les plus reprises par les divers écrits.
        Merci pour ce rappel on ne peut plus adapté :)

        Précision en dehors:
        A noter également que certaines actualités de ce site ne sont publiées que sur la page Facebook qui lui est consacrée. Les lecteurs de ce réseau ne sont pas les meme que les visiteurs de ce site. Page accessible sans etre inscrit, et rendue publique pour toutes les publications qui y figurent.
        https://www.facebook.com/LeSiteMaitrePhilippedeLyon

        Bien à vous

        • 3 octobre 2013 à 7 h 30 min

          Je sais pas si l’amour avec un grand A est compatible avec notre monde ? Je parle de cet amour, l’amour du Christ, capable de mourir pour que la vie continue.

          • 3 octobre 2013 à 13 h 22 min

            Beaucoup d’humains ont donné leurs vies pour que la nôtre soit meilleure.
            Amour…Fraternité…Devoir…
            Ce qui semble évident, notre monde n’a jamais autant parler d’ Amour.
            Meaculpa, je vous recommande le film : Le Majordome.
            Espoir…Espérance…
            Tant reste à faire encore !
            Amitié

            • 3 octobre 2013 à 14 h 36 min

              Je vous remercie Lucie:)
              Amitié

  • 13 novembre 2013 à 12 h 49 min

    Ecce homo : ceci est le titre d\’une notice biographique d\’un livre que je viens de recevoir, livre en cours de parution « Jésus cet homme inconnu » écrit par Christine Pedotti.
    Il est consacré à un essai de reconstitution, à partir de toutes les recherches les plus récentes, de la vie réelle de Jésus dit Christ. Et la fin de la notice m\’a fait instantanément penser à ce que j\’écrivais récemment sur ce site au sujet de Monsieur Philippe : « Christine Pedotti dessine le portrait d\’un homme que l\’on croyait connaitre et qui cependant reste toujours à découvrir ».
    Sans oser me permettre d\’établir une comparaison entre les deux, c\’est exactement ce que je pense, au fil des études, des recherches, des réflexions, et que j\’ai écrit ici : il semblerait qu\’il y ait autant de Monsieurs Philippe que de commentateurs, et que des pans entiers de sa vie et de sa pensée restent encore méconnus ! Et personne ne peut donc s\’autoriser à affirmer « moi j\’ai la vérité » à son sujet, malgré la quantité considérable d\’oeuvres qui ont été consacrées à ce personnage, la biographie publiée sur ce site en témoigne.

    • 18 novembre 2013 à 13 h 58 min

      Et pourquoi cette présentation de livre a retenu mon attention ? Par son titre Ecce Homo : car n\’oublions pas que ceci est le titre d\’un écrit capital (il s\’agit en fait d\’un petit opuscule) de Louis Claude de Saint Martin publié en 1792 et que connaissent tous les groupements martinistes et au-delà, par exemple son disciple Jean-Baptiste Willermoz et les divers courants initiatiques. Et donc suivi par tous les membres de la mouvance Papus amis de Monsieur Philippe.
      Le site philosophe-inconnu.com consacré à Saint Martin nous en dit entre autres : son objet est de montrer à quel degré d\’abaissement l\’homme infirme est déchu, et de le guérir du penchant au merveilleux d\’un ordre inférieur, tel que le somnambulisme, les prophéties du jour, etc.

Commentaires fermés.