Le site présente ses voeux

site Maitre Philippe de Lyon preparatifspourlejourdelan-1885 www.philippedelyon.fr site voeuxLe site dédié à Maitre Philippe est poussé à faire des voeux. Ce site consacré à Monsieur Philippe ne saurait franchir le cap de cette nouvelle année sans présenter tous ses voeux et ses remerciements les plus chaleureux à toutes les visiteuses, à tous les visiteurs et participant(e)s, qui permettent, par les commentaires de découvrir, de donner envie d’échanger, d’enrichir, d’apprendre, de lire, sur tout ce qui peut se rapporter à Nizier Anthelme Philippe…
Puissions-nous persévérer sur ce chemin de convivialité, de partages, de recherches, de quêtes individuelles et collectives….

Il est à noter qu’il n’a pas été davantage possible de trouver d’allusion, de quelque nature que ce soit, sur cette période des fêtes de fin d’années, que constitue le réveillon de la St Sylvestre, que pour les fêtes de Noel, objet d’un précédent article.
Ces derniers jours, les différentes lectures tournant essentiellement sur le sujet de Maitre Philippe, les yeux ont été portés sur une phrase, extraite de l’édition 1985 du livre de Philippe Encausse, « Maitre Philippe de Lyon, Thaumaturge et Homme de Dieu » (cité dans la bibliographie):
« C’est très difficile de prier, et tous nous sentons cela. Voilà pourquoi nous sommes poussés à faire des vœux. »
Précision est également faite que je n’ai pas trouvé trace de voeux ailleurs que dans ce livre. Cette phrase, étant extraite de ce seul ouvrage n’avait pas d’autres objectifs, pensons-nous, que le thème de la prière.
Le titre de cet article peut donner à penser qu’il aurait subit des pressions, mais il n’en est rien. La seule teneur de cette phrase a donné l’idée du titre. :o)
Nous espérons qu’il ne nous sera pas fait grief d’avoir un peu détourné ces mots de leur contexte.

site Maitre Philippe de Lyon www.philippedelyon.fr sapin de noel 1880L’illustration vient des images google où quelques minutes de recherches ont été nécessaires pour trouver une illustration de ces fêtes, à la fin du XIXe siècle, en entrant la requête: nouvel an 1885.
Néanmoins, cette image d’époque énonce plutôt les préparatifs d’une fete de fin d’année dans un milieu plutôt aisé, voire dans une certaine opulence. La population ne devait probablement pas avoir les moyens de s’offrir un tel apparat. Certaines lectures, et notamment de Victor Hugo et Emile Zola en donnent une description des plus réaliste, bien différente de l’ambiance raffinée qui se dégage de cette oeuvre.
Dans ce cadre, nous évoquerons l’image qui a illustré l’article sur Philippe de Lyon à Noel, laquelle semble un peu plus correspondre à la réalité d’une société, essentiellement composée de ruraux, qui représentent alors environ 80% de la population…

Si une personne peut apporter des indications ou des éclaircissements sur les différents éléments.
Ou encore, si quelqu’un veut profiter de l’occasion pour faire des suggestions ou émettre des idées d’articles …..Ne pas hésiter…Autant de voeux possible pour faire évoluer le site, ainsi que chacun(e) des éléments entrant en ligne de compte…