Une étoile gravée au-dessus de la porte

maison natale Rubathier Loisieux Maitre PhilippeUne étoile gravée au-dessus de la porte, de la maison natale de Nizier Anthelme Philippe

A quatorze ans, M. Philippe vint à Lyon. Avant son départ, il avait gravé, au-dessus de la porte de la maison familiale, une étoile qui subsiste encore.”…….
Cette phrase figure dans le livre d’Alfred Haehl « Vies et paroles du Maitre Philippe« ….

Mais je viens de regarder dans:
Le maitre Philippe de Lyon, Thaumaturge et Homme de Dieu« , de Philippe Encausse, édition 1955 et 1975…..

Cette phrase, cette allusion à une étoile gravée n’y figure pas…….

Elle ne figure pas non plus dans les derniers livres parus: Jean Baptiste Ravier, Auguste Jacquot, Auguste Philippe, Claude Laurent…..

Vue le peu de visibilité possible, j’en arrive à remettre en question, son existence…..

………(edit 22 janvier: je ne precise que deux éditions, parce que je n’ai pas regardé dans les autres. Je ne vois pas pourquoi cette allusion aurait été faite dans une édition et pas dans une autre, pour un meme livre)

Photo du dessus de la porte de la maison natale de maitre philippe de lyon…trouvée sur Facebook

maison natale dessus porte Rubathier Loisieux Maitre Philippe

Modification 2017, nous avons le même soucis avec les inscriptions sur la stèle de la tombe des familles Philippe/Regny/Landar/Lalande, au cimetière de Loyasse à Lyon. Les noms des enfants de Monsieur Philippe, à savoir, Victoire Philippe décédée en 1904, comme son frère Albert Philippe décédé en 1881, sont effectivement inscrits sur la droite de la stèle. Nous l’avons observé de nos propres yeux, et même pris en photo avec un matériel adapté puisqu’on ne peut pas s’approcher du monument. Mais en effet, sous un certain ensoleillement, les inscriptions, comme cette étoile ici, sont bien visibles. Cette étoile ici a nécessairement, cela semble évidemment logique, une signification tout à fait particulière que nous ignorons totalement, mais elle existe puisque des personnes l’ont vue.

Nizier Anthelme Philippe sur Wikipedia

Nizier Anthelme Philippe sur Wikipedia

Maître Philippe de Lyon sur Wikipedia

Nizier Anthelme Philippe Wikipedia racontant n’importe quoi, on en a l’habitude:
Anthelme, Nizier Philippe plus connu à l’époque sous le nom de « Monsieur Philippe » puis après sa mort, Maître Philippe, de Lyon, (25 avril 1849 au Rubathier Loisieux – 2 août 1905 à L’Arbresle) est un mystique et pharmacien français.

Sa vie

Le Curé d’Ars aurait prédit son avenir à sa mère (prénommée Marie) enceinte et à son père (prénommé Joseph). Ayant vécu son enfance dans la commune de Loisieux, Anthelme Philippe se rend chez son oncle, boucher, à Lyon, à l’âge de quatorze ans. Il travaille le matin avec son oncle et suit le soir des cours de médecine.

C’est en 1886 qu’il s’installa 35 rue Tête d’Or (Lyon) où il donne des séances jusqu’en novembre 1904. Proche du tsar Nicolas II, du roi d’Italie, de l’empereur d’Autriche, de Guillaume II, d’Édouard VII et de bien d’autres, sa notoriété de guérisseur était telle qu’il fut notamment appelé à la Cour du Tsar pour soigner le Tsarévitch Alexis1. Il s’y rendit en compagnie de Papus, un disciple qui reprendra ses enseignements ensuite. Il est enterré au cimetière de Loyasse à Lyon.

Considéré par certains de ses disciples comme l’égal du Christ, il aurait réalisé des miracles similaires, dont notamment une résurrection et d’autres miracles attestés par des certificats de guérison qui furent produits lors d’un procès intenté pour exercice illégal de la médecine.

Décorations et titres

Officier du Nicham Iftikar par le bey de Tunis, le 22 février 1881.
Capitaine des sapeurs-pompiers de L’Arbresle en 1884 par décret du ministre de l’intérieur.
Doctorat en médecine par l’université de Cincinnati conféré le 23 octobre 1884.
Citoyen d’honneur pour ces mérites scientifiques et humanitaires de la ville d’Acri le 28 avril 1885.
Officier d’honneur de la Croix-Rouge française, inscrit sur le livre d’or (n°13b) le 15 janvier 1886.
Membre Protecteur de l’académie Mont-Réal à Toulouse, nommé le 20 avril 1886.
Docteur en Médecine honoraire de l’académie royale de Rome le 12 mai 1886.
Docteur en médecine, médecin de l’armée russe et Conseiller de l’état russe avec rang de général.
Directeur de l’école de magnétisme et massage à Lyon, approuvée par l’académie de médecine et l’État français le 26 mars 1895.

Son enseignement

Pour Maître Philippe, la réincarnation est la seule explication à l’évolution. Elle permettrait de progresser moralement et spirituellement afin de transformer en soi le mal en bien. Pour lui, en effet, l’essence de la révélation chrétienne se confond avec la révélation du mystère du pouvoir salvateur de la souffrance : la souffrance étant présentée comme l’unique aiguillon permettant de progresser, et de ne pas s’endormir sur ses acquis3.

Il avait des paroles similaires à celles des évangiles : « aimez votre prochain plus que vous même », « pratiquez la charité et chassez l’orgueil », « ne faites pas à autrui ce vous ne voulez pas que l’on vous fasse », « ne médisez pas sur les autres et ne jugez pas »3.

Notes et références

↑ « Le Raspoutine savoyard et ses super-pouvoirs », par Pierre Lasterra, Le Dauphiné libéré, le 23 décembre 2008, p.36
↑ Guérisons et enseignements de Maître Philippe, par Claude Laurent
↑ a et b Vie et paroles du Maître Philippe par Alfred Haehl.

Bibliographie
Serge Caillet, Monsieur Philippe, l’ami de Dieu, éditions Dervy, 2000 (ISBN 2850768235)
Alfred Haehl, Vie et paroles du Maître Philippe, éditions Dervy, 1999 (ISBN 2850766801)
Philippe Encausse, Le maître Philippe, de Lyon. Thaumaturge et Homme de Dieu, 1997, Éditions Traditionnelles (ISBN 2713800447). « Paroles de M. Philippe » recueillies dans ses « enseignements » d’avril 1893 à novembre 1904 : p. 223-343 (par ordre alphabétique).
François Brousse, L’évangile de Philippe de Lyon, la Licorne ailée, Clamart, 1994
Renée-Paule Guillot, Philippe de Lyon : médecin, thaumaturge et conseiller du tsar, les Deux Océans, Paris, 1994 (ISBN 2866810538)
Dr Bertholet, La réincarnation d’après le Maître Philippe de Lyon, éditions rosicrutiennes, Pierre Genillard éditeur, Lausanne, 1960
Le Mercure Dauphinois – Collection Autour de Maître Philippe de Lyon :
Claude Laurent, Guérisons et enseignement de Maître Philippe, Le Mercure Dauphinois, Collection Autour de Maître Philippe de Lyon, 2003 (ISBN 2913826288)
Sédir, La vie inconnue de Jésus-Christ, Le Mercure Dauphinois, Collection Autour de Maître Philippe de Lyon, 2003
Auguste Jacquot, Auguste Philippe, Les réponses de Maître Philippe – Suivies des enseignements recueillis par son frère Auguste, Le Mercure Dauphinoism Collection Autour de Maître Philippe de Lyon, 2004
Phaneg, L’Esprit qui peut tout, Le Mercure Dauphinois, Collection Autour de Maître Philippe de Lyon, 2004
Jean Baptiste Ravier, Confirmation de l’Evangile par les actes et paroles de Maître Philippe de Lyon, Le Mercure Dauphinois, Collection Autour de Maître Philippe de Lyon, 2005
Philippe Collin, Monsieur Philippe de Lyon – Album souvenirs, Le Mercure Dauphinois, Le Mercure Dauphinois, Collection Autour de Maître Philippe de Lyon, 2005
Philippe Collin, Vie et enseignements de Jean Chapas Le disciple de Maître Philippe de Lyon, Le Mercure Dauphinois, Collection Autour de Maître Philippe de Lyon, 2006
Les carnets de Victoire Philippe, Le Mercure Dauphinois, Collection Autour de Maître Philippe de Lyon, 2006

Article connexe
Loisieux

Liens externes
Maître Philippe
Paroles de Vie de Monsieur Phillippe
La Vie et les Paroles du Maître Phillippe sur livres-mystiques.com
Maître Phillippe sur esprit.bainslesbains.com
Association Maître Philippe
Maître Philippe de Lyon, le chien du berger (le film documentaire)
La maison de Monsieur Philippe, entre passé et présent – www.lecloslandar.fr

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Maître_Philippe

On trouve aussi, toujours sur wikipedia, sur le Symbolisme des sons:
Un occultiste du XIX° s., maître Philippe, de Lyon, soutenait ceci : « Les sons, comme la lumière, sont formés de couleurs qui exercent une grande influence sur l’organisme. Do (rouge) : il excite le cerveau et agit sur l’estomac et les intestins. Ré (orangé) : il agit sur l’estomac, l’abdomen, les intestins… Mi (jaune) : action sur le coeur, la rate. Fa (vert) : il contracte le diaphragme. Sol (bleu) : il agit principalement sur la partie supérieure des organes et sur les bras. La (indigo) : donne des tremblements (coeur et région cardiaque). Si (violet) : elle agit directement sur le coeur lui-même. »7
sur cette page: http://fr.wikipedia.org/wiki/Symbolisme_des_sons

Le moins que l’on puisse dire est qu’internet participe aux multiples interrogations que certaines personnes se posent sur Maitre Philippe de Lyon.

Modification: cette « fiche wikipedia » date de 2011
En 2018, ce qui s’affiche sur les résultats de recherches, dit toujours n’importe quoi : « Sauter à la navigation Sauter à la recherche. Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Cliquez pour voir. Cet article biographique nécessite des références supplémentaires pour vérification ….. Le lendemain de sa mort,La Dépêche de Lyon annonce « Philippe fut un brave homme, qui, s’il ne guérit pas toujours, fit autour de lui beaucoup de bien …
‎Biographie · ‎Le cabinet de Lyon · ‎Voir aussi · ‎Bibliographie »
On peut meme remarquer qu’il n’est meme pas question de Philippe de Lyon… une version donne des éléments que j’ai moi-même indiqués fin 2013…ce site n’en était qu’à ses premières découvertes. La page wiki qui sert en plus de référence à beaucoup de monde, y compris à des personnes sensées le connaître et qui en fait, font preuve en la partageant de leur totale méconnaissance du sujet, ont copié collé littéralement les indications de wikipédia….c’est fou ce que ça peut faire sérieux !

voir aussi Publier une biographie de Nizier Anthelme Philippe