Maitre Philippe de Lyon s'est-il réincarné? est-il de retour parmi nous? site Maitre Philippe Philippe de LyonMaitre Philippe de Lyon est-il de retour parmi nous? Mr Philippe S’est-il réincarné? La même question peut également être ainsi formulée: le Maitre Philippe…..exerce-t’il aujourd’hui, quelque part…?

Ces interrogations ont été formulées aussi bien en emails reçus, qu’en requêtes aboutissant sur ce site, sans compter les demandes qui peuvent émaner des rencontres sur et autour de Nizier Anthelme Philippe, de Lyon.

Ce sujet certes peut être sensible et permettre à des personnes d’abuser, et à d’autres, d’être abusées. Il est possible que ce soit une seule annotation qui ait incité un certain nombre d’individus, pas des mieux intentionnés, à tenter, dans les années suivant la parution du livre, jusqu’à aujourd’hui, à se faire ni plus ni moins passer pour le Maitre Philippe de Lyon…Rien que ça.

Un seul livre, y fait en effet allusion, émettant lui-même de grandes réserves sur l’aspect presque fantaisiste de ces insinuations, dont les conséquences peuvent cependant être des plus dommageables.

Selon cette note de bas de page, Philippe de Lyon aurait dit :
Lorsque je reviendrai, je serai plus grand…Le nez mieux fait…On ne me reconnaitra pas.
La note se situe dans plusieurs éditions d’un seul livre: le Maitre Philippe de Lyon, Thaumaturge et Homme de Dieu.

Cette citation n’est pas extraite à proprement parler d’un texte, pas davantage de paroles prononcées en public, en cours de séances. Du moins, c’est ce que l’on peut déduire du fait que ces insertions ne figurent qu’à titre d’annotations, en bas de la meme page 31, dans certaines éditions: 1966 et suivantes de cet ouvrage, cité dans la bibliographie.

Comme toute phrase, évoquée dans un seul ouvrage, en « simple » annotation, la crédibilité de cet écrit peut être remise en cause.
Il y a lieu de préciser, que cette note est établie dans le contexte du décès de Marie Lalande, seconde épouse de Marc Haven, Emmanuel Lalande, époux en première noce de Victoire Philippe, fille de Monsieur Philippe.
Le décès de Mme Lalande née Chestakoff, est, quant à lui, daté du 27 décembre 1952, au Clos Landar à l’Arbresle.
Ce n’est en rien volontaire, mais nous constatons que nous sommes, pour le début de rédaction de cet article, à la date anniversaire de cette disparition.
Du moins espérons-nous que cette date est exacte…

L’auteur évoque, les longs moments vécus dans ce meme lieu par le Maitre Philippe et précise qu’il s’agissait alors de sa plus récente existence terrestre. Suit cette annotation selon laquelle Philippe aurait annoncé ses possibles retours sur terre, notamment dans une prédiction, dont voici le texte:

Ce devrait être alors dans une famille comptant plusieurs enfants et dont il serait l’ainé. D’autres part, les prénoms respectifs, du père et de la mère devrait être Joseph et Marie
Précisions fournies par le maître « dans 50 ans je serai là de nouveau, parti est revenu». (Dimanche 15/11/1903–Monsieur Comte).
Quand je reviendrai j’aurai le corps d’un enfant de six ans qui en paraîtra dix. A douze ans, ceux qui doivent me reconnaître me reconnaîtront (Santa–Maria).
Il y aura, quand je reviendrai, une grande maison avec une chapelle et un hôpital et j’y prêcherai.
Au cours d’un entretien qui eut lieu en 1895, le Maître aurait donné à entendre à un disciple que, dans sa prochaine réincarnation terrestre, il serait plus grand, plus brun, qu’il aurait le nez mieux fait, qu’on ne Le reconnaîtrait pas… et que certains même, lui jetteraient des pierres. À l’occasion d’une autre conversation, il aurait fait état d’un autre retour parmi nous et il aurait donné des détails assez précis permettant à certains de Le reconnaître. (Ph. Encausse).
 »

Modifié le 1-1-2014:
Nous trouvons dans le livre des Enseignements oraux de M. Philippe, dont nous rappelons ici, qu’il est le dernier livre sorti dans le courant de l’année 2013, juste après la réédition du livre Monsieur Philippe, Homme de Dieu, sur le sujet de Philippe de Lyon, cité aussi dans la bibliographie, fait état du même type de propos tenus dans la dernière partie du livre intitulé, « Monsieur Philippe par lui-même », à la page 256, les phrases suivantes, dont il est précisé, en début de chapitre, « qu’elles proviennent de sources publiques et d’archives privées. Elles ont été prononcées pendant des séances de guérison et notées par des témoins« :

« …Il est vrai que si je pars, je reviendrai presque aussitôt. Mais dans le passé je ne suis pas venu aussi souvent que vous le croyez. Si je reviens cette fois très vite, c’est que j’ai un Ami qui m’a permis de partir et de revenir comme il me semble bon.… »

Nous pouvons aussi lire un peu plus loin:
… »toi, tu voudrais être ma mère à mon retour mais ce n’est pas possible. Tu as encore à vivre, et même si tu partais tout de suite, tu n’aurais pas le temps. Lorsque je reviendrai tous ceux de ma famille, seront autour de moi et comme je reviendrai pour régner, ceux qui m’entourent seront ministre, généraux, etc.…
Je sais quand je partirai et quand je reviendrai : plusieurs d’entre vous, ils sont petits enfants ne viendront avant d’être âgés, mais pas avec le même visage. Plusieurs me reconnaîtront cependant.
Je reviendrai bientôt et ce sera pour être un martyr… »

Donc, il est dans le meme temps établit que des témoins ont noté ce type de paroles, dans le cadre des séances de la Rue Tete d’Or…
Il semble que toutes les personnes présentes, n’ont pas accordés la même importance à ces phrases.
Mais il ne parait pas hors de propos pour autant de leur prêter une certaine attention.
Fin de modification

Dans cette brèche donc, se sont infiltrés nombre de sinistres personnages, se faisant connaitre comme étant des successeurs de Monsieur Philippe. Ils ont, pour la plupart, purement et simplement annoncé, détenir les même pouvoirs que le Maitre…
Certains n’ont pas hésité à ameuter les journaux et annoncer qu’ils garantissaient des guérisons, en séances publiques. Exactement comme s’ils étaient Rue Tete d’or. Plusieurs d’entre eux ont meme carrément choisit le Clos Landar, à l’Arbresle, comme lieu privilégié pour faire des démonstrations.

Une personne d’une boutique à Lyon nous a racontés avoir vu et voit toujours défiler dans son magasin, un nombre impressionnant de personnes se faisant passer pour le Maitre Philippe.
Les journaux en ont suivit certains….. On en retrouve même dans certaines émissions de télévisions.

Que ces imposteurs, parce ce que c’est le seul mot qui peut les caractériser, se soient, sous quelque forme que ce soit, sentis le droit de s’adjuger les mêmes pouvoirs que ceux observés et non affirmés par le Maitre Philippe, relève au moins de l’irresponsabilité.

Nous espérons cependant que les victimes potentielles se renseigneront avant de donner une quelconque suite à des procédés qui relèvent dans le meilleur des cas, du seul qualificatif d’arnaque….

Ne juge-t’on pas l’arbre à ses fruits?

Autres lectures sur ce même sujet

Maitre Philippe s’est-il réincarné, est-il de retour?

58 pensées sur “Maitre Philippe s’est-il réincarné, est-il de retour?

  • 27 décembre 2013 à 16 h 44 min

    Le seul maître c\’est nous même, notre voix intérieure, donc il y a un véritable Danger de suivre tel ou tel individu.
    Concernant MP pourquoi se poser cette question puisqu\’il a dit qu\’on ne le reconnaîtrait pas.

    • 27 décembre 2013 à 17 h 21 min

      De toutes façons, en toute réincarnation (pour ceux qui suivent ce précepte), on ne reconnait JAMAIS la personne de prime abord, car l’âme a alors pris une autre enveloppe charnelle ; de plus si elle se réincarne ce n’est pas forcément au même endroit, avec le même sexe, il est donc un leurre de croire ou de faire croire de tels suivis.
      Enfin le phénomène de réincarnation (de nouveau pour ceux qui suivent ce précepte) est certainement d\’un fonctionnement plus complexe qu’on le prétend pour rassurer tous les publics.

      • 30 décembre 2013 à 9 h 01 min

        « À l’occasion d’une autre conversation, il aurait fait état d’un autre retour parmi nous et il aurait donné des détails assez précis permettant à certains de Le reconnaître. (Ph. Encausse). »
        Je suppose que ce genre de détails sont transmis de père en fils!

        • 30 décembre 2013 à 10 h 36 min

          Le seul « fils » que nous lui connaissions, étant Jean Chapas… Pouvons-nous imaginer, le Caporal, Ami préféré de Philippe nous transmettant, sous quelque forme que ce soit, une telle confidence, un tel détail….?

          • 30 décembre 2013 à 10 h 47 min

            Je suppose que Jean n\’était pas le seul confident?

            • 30 décembre 2013 à 10 h 58 min

              Pour certaines informations, il semble que si.
              Du moins, dans l’état actuel de nos données, nous supposons que si.
              Tous les témoins, proches, intimes…. n’ont pas reçu les mêmes confidences
              Le Caporal, d’après certains commentaires sur ce site, a reçu des confidences privilégiées….Relatées également, dans ce même livre de Philippe Encausse

      • 24 mai 2014 à 6 h 17 min

        L’ arbre à ses fruits ?

        Philippe de Lyon est bien parmi nous :

        C’est à bicyclette qu’il est arrivé au Vatican…
        Clamant haut et fort :
        « Le Christ veut sortir de l’ Eglise. »
        « Je suis Philippe, de Lyon » …
        Ainsi, se présente t’il aux passants.
        Aller…Encore un petit indice :
        Il y prêche dans une chapelle sur les hauteurs de Fourvière, à Lyon.
        Alors !!!
        L’arbre à ses fruits ?

        • 2 août 2014 à 15 h 59 min

          Bonjour Lucie!

          je suis très intéressé et intrigué par votre message affirmant que Maître Philippe est revenu, et vous semblez bien informée de ce qu’il fait et de l’endroit pù il est. Pouvez-vous, je vous prie sincèrement, nous en dire plus?
          Est-ce cela: lyon.catholique.fr/?Le-Christ-veut-sortir-de-l-Eglise
          Le Pape? Cela m’étonne beaucoup.

        • 2 août 2014 à 18 h 34 min

          En effet, cet humour n’a pas manqué de faire rire les Lyonnais, et cela a été rapporté par les médias : pendant le Conclave, à Rome, il se présentait bien ainsi…il est vrai que Lyon est aussi le pays du Jésus…

          • 2 août 2014 à 19 h 20 min

            Intéressant! Il s’agit de Philippe Barbarin? Le deuxième prénom de sa mère est maria! Reste à connaître celui de son père! :-)

            • 2 août 2014 à 19 h 53 min

              ….Joseph….

            • 2 août 2014 à 23 h 17 min

              Réellement?

          • 2 août 2014 à 19 h 54 min

            En effet, un jesus accompagne un bon st joseph… ceci dans le plus grand respect.

        • 2 août 2014 à 19 h 38 min

          Bonjour Lucie,
          Bien habitué à vos commentaires, je comprends…..
          Oui, « Philippe de Lyon est bien parmi nous » et vous en avez cité un exemple parmi tant d’autres….
          …comme l’on pourrait dire aussi que le Christ est parmi nous lorsque de belles âmes aiment leur prochain au travers de leurs actes. Il se manifeste alors par eux.
          Et vous avez saisi cette opportunité d’associer un Philippe contemporain vivant à Lyon à Maître Philippe car ses qualités, notamment la simplicité, sont remarquables. J’adhère à votre extrapolation d’un « possible » comme on pourrait le dire aussi d’un Guy Gilbert ou bien d’autres….
          En tout cas, vous avez très bien saisi qu’une réincarnation de Monsieur Philippe ne pourrait se réaliser que chez un humain possédant des qualités d’âme capables, dans la simplicité, de faire avancer la multitude.
          Et il ne serait plus question d’un Monsieur Philippe qui se réincarne mais d’une âme proche du Père, qui accomplit une nouvelle mission. Bien entendu, cette âme ne se soucierait pas le moins du monde d’elle-même, du personnage historique qu’a été Monsieur Philippe, c’est évident. Alors je dis oui, c’est un possible…… très possible.
          Bien à vous,
          Jean-Pierre

    • 28 décembre 2013 à 6 h 32 min

      Ce thème ne manque pas d\’intérêt pour l\’information.
      Les individus les plus intelligents, les plus cultivés peuvent devenir capables d\’une crédulité incroyables.
      Concernant ces propos de MP (d\’ordre privé, semble t\’il) on peut se demander quel intérêt y apporter…
      L\’humilité d\’un homme qui dit n\’être rien, a t\’il réellement tenu ces propos ?
      Pourquoi de tels propos se retrouvent-ils dans un livre ?
      Avec bon sens, il est écrit ailleurs :
      Les Apôtres, eux mêmes ne savaient pas qu\’ils étaient d\’anciens Prophètes.

  • 28 décembre 2013 à 12 h 04 min

    Nous pouvons réfléchir sur un extrait d’interwiew de Serge Caillet qui a consacré, et consacre encore, de nombreuses études et sur le Martinisme et sur Monsieur Philippe (édition en 2013 de son ouvrage Monsieur Philippe Ami de Dieu chez Dervy) ; cet entretien a été publié par le site France Spiritualité lors de la parution du livre et mérite une lecture complète, pour le trouver il suffit de poser « France Spiritualité Serge Caillet ». Mais nous nous attarderons, compte-tenu du sujet, que du passage sur la Réincarnation.
    …Martinez à sa façon, M.Philippe à sa façon, représentent deux courants de pensées qui coexistent en Occident au moins depuis le XVIII ième siècle (avant je ne suis pas sûr) l’un qui nie la Réincarnation dans le sens qu’Allan Kardec, vers 1850, a donné à ce mot de son invention, l’autre qui, souvent à grand renfort d’exemples tirés de l’Ecriture, enseigne cette doctrine comme loi générale.
    Pour ma part, et je ne suis pas le seul, je ne crois pas du tout que l’idée de la réincarnation, telle qu’on l’entend aujourdhui, ou telle qu’on l’entendait à l’époque de Papus, corresponde à une réalité ! Et je suis bien tenté, pour une fois, de suivre l’exemple de René Guénon quand il affirme que cette notion est moderne. En particulier, je ne crois pas, mais alors pas du tout, que le Christ enseignât cette doctrine, et les paroles de l’Evangile que l’on cite toujours pour étayer cette thèse sont sans aucun rapport pour qui connait les textes auxquels on fait souvent dire n’importe quoi…

    Suit un développement sur Origène, les Pères de l’Eglise et la Kabbale, la préexistence n’étant pas la réincarnation, ni la notion traditionnelle de rotation des âmes.
    France-spiritualites.fr/ puis article et interwiews, puis Monsieur Philippe, car nous ne pouvons pas ici donner un lien direct.

  • 28 décembre 2013 à 22 h 16 min

    Le sujet est extrêmement complexe.
    Si l\’on veut observer avec attention le sujet de la réincarnation, sans rentrer dans le cadre de doctrines et des croyances liées, mais en considérant nombre d\’éléments factuels le concernant, nous pourrons avancer jusqu\’à la limite que nous autorise notre intellect.

    Autrement, la seule autre façon est de faire à la manière des bouddhistes, par exemple, qui la valident (sous le nom de « renaissance ») en faisant appel aux capacités de perception extra-sensorielles comme l\’on dit aujourd\’hui. Celles-ci permettent de se souvenir de ses existences passées et donnent une connaissance réelle sur la naissance et la mort. Ils rappellent notamment que la pensée ultime précédant la mort agit de façon déterminante sur la naissance suivante.

    L\’Inde, l\’un des berceaux (pour ne pas dire le) de la spiritualité et de nombre d\’expérimentations poussées (notamment avec les nombreux yoga) baigne dans cette notion de réincarnation.
    De nos jours, des recherches poussées, des recueils de témoignages, des phénomènes impossibles à expliquer autrement que par cette notion de renaissance et d’acquis passés (notamment des témoignages concernant des jeunes enfants) tendent à montrer qu\’un « bagage » préexistant à notre naissance vient influencer notre vie actuelle.

    Mais la physique quantique et ces domaines nouveaux peuvent apporter peut-être d\’autres explications vu l\’ changement de perspective espace-temps.

    D\’un autre point de vue, Ramana Maharshi affirmait parfois la réincarnation et parfois la niait.
    Quand on est imprégné de son enseignement, l\’on comprend que tout dépend de là où l\’on se situe.
    Pour lui, le Soi intemporel existe seul et le mental, issu de lui, se projette à la façon d\’un film dans lequel nous existons comme personnages, acteur, ainsi que le monde qui nous entoure.
    Mais les personnages n\’ont pas conscience de leur état, sorte de rêve partagé par tous, et tous « soutenant la réalité du film ».
    Ainsi, la renaissance est à chaque fois un film différent et a une réalité à ce niveau mais n\’existe « que » dans le mental et donc les personnages et le décor ne sont que des illusions, à la façon de nos rêves la nuit, dont nous sortons pour entrer dans ce nouveau rêve que nous nommons état de veille.

    Puisque c\’est totalement mental, cela peut expliquer notamment cette possibilité de « rêver sa vie  » pour la réaliser, le pouvoir de l\’intention, les possibilités d\’agir à distance, etc…
    Mais les êtres éveillés diront qu\’il ne faut pas rechercher cela.
    En effet, si nous sommes, hors du Soi, une création du mental, tout ce que nous créerons sera de l\’ordre du mental.
    Ce sont, selon moi, les « appartements », les « nombreuses demeures ».
    Alors, cela éclaire le fait que nos pensées – à défaut de vivre un éveil au sens « d\’illumination » – sont importantes car elles influent la qualité du film actuel et de celui qui sera projeté….lors de la prochaine incarnation ou renaissance….

  • 1 janvier 2014 à 20 h 48 min

    En recherche d’une phrase lue sur le rapprochement de ce que les prières étaient devenues des voeux qui me permettrait de publier les voeux du site à tous les lecteurs, toutes les lectrices et participant(e)s de ces articles, l’occasion a tout de même permis de faire une petite découverte, absolument reliée, contre toute attente, au sujet de cet article.
    Je viens donc d’éditer cet article et d’y insérer les informations trouvées dans le livre des « Enseignements oraux de Monsieur Philippe »…
    Sujet qui semble attirer davantage l’attention que le manque d’informations notables sur l’approche de Monsieur Philippe pour le moment de Noel: http://www.philippedelyon.fr/philippe-de-lyon-a-noel-2747/

    Je ne pense pas avoir mal lu une phrase évoquant des voeux, mais je ne la trouve pas…Si quelqu’un en a un souvenir, ne pas hésiter, à la formuler ici en commentaire ou même en me contactant. Merci par avance :o)
    http://www.philippedelyon.fr/contact/

    En attendant de la trouver, le site et moi-même vous souhaitons une très bonne année 2014, qui sera d’autant plus positive et forte que le virage de 2013 aura été bien accepté.

  • 2 janvier 2014 à 17 h 52 min

    Bonne Année 2014 à toutes et à tous.

    Je ne sais pas si M Philippe est réincarné ou se réincarnera dans un futur proche ou lointain. Mais ce que je sais c’est que des entités comme la sienne me manquent beaucoup en ces temps de désarroi et de tristesse. J’aurai tellement aimé rencontrer un être comme lui dans ma vie.
    Nous avons infiniment besoin nous pauvres humains d’entités pleines de sagesses qui nous montrent sans cesse le chemin épineux de la vie et nous donnent espoir du lendemain. Il faudrait des milliers et des milliers de M Philippe pour espérer peut-être sortir l’humanité de cet âge sombre que nous vivons actuellement.

    En ce qui concerne la réincarnation, un mystique chrétien comme Rudolf Steiner par exemple non seulement y croit mais donne des exemples de réincarnations successives de personnages connus ou inconnu pour essayer d’expliquer en résumé les trames et fils du Karma. Voir les ouvrages « Le Karma – Considérations Esotériques Tome 1 à 6 . » La réincarnation est aussi reconnue par des gens comme Max Heindel (Association Rosicrucienne). Voir le livre « Cosmogonie des Rose-Croix ». Bien d’autres mouvements « ésotériques » chrétiens affirment croire en la réincarnation.
    Moi personnellement j’y crois dur comme fer. L’idée est tellement ancrée en moi que c’est le contraire qui me paraît aberrant.
    Amitiés…

    • 3 janvier 2014 à 13 h 41 min

      Bonjour,
      Si Monsieur Philippe est incarné, il est différent de tout ce que nous connaissons de lui selon les témoignages qui nous sont parvenus.
      Mais il existe des êtres comme lui en ce moment, discrets ou connus mais lumineux.
      Oui, notre époque n\’est pas facile mais aucune époque ne l\’a été jusqu\’à présent.
      Elle n\’est pas plus sombre qu\’avant et de nombreuses possibilités s\’offrent à nous. La preuve, nous communiquons sur ce site sans nous connaitre … C\’est formidable.
      Chaque époque a ses « sauveteurs ».
      Nous le sommes aussi parfois simplement les uns envers les autres. Et si nous nous y appliquons, nous serons aussi des « petits Monsieur Philippe » en grand nombre….
      Rudolf Steiner (et aussi Annie Besant, Leadbeater…) faisait partie de la Société Théosophique, donc bien imprégné des notions bouddhiques de renaissance, karma, avant de créer l\’Anthroposophie.
      Ce qui est important, au-delà des croyances de chacun, notamment sur la réincarnation (à laquelle j\’adhère), c\’est de suivre avec authenticité sa propre voie car, ainsi que le disait Monsieur Philippe, il existe de nombreux appartements.
      Chacun décore le sien, peut-être différemment des autres, mais avec son cœur et c\’est très bien.
      Ici, sur ce site, ce qui est bien, c\’est qu\’on peut le faire visiter en toute amitié à qui le veut bien…
      Cordialement,
      Jean-Pierre

    • 23 janvier 2014 à 22 h 10 min

      Je prenais au hasard quelques pages d’un livre que je conseille (en plus en livre de poche, 750 pages pour un prix dérisoire), c’est le « Livre Tibétain de la Vie et de la Mort » de Sogyal Rimpoché. Un livre extraordinaire qui complète, éclaire des enseignements tels ceux de Monsieur Philippe. C’est un ouvrage de référence, « source d’inspiration sacrée ».

      Et en ouvrant une page, je (re)lis ceci:

      « J’ai été touché par le fait que les expériences de proximité de la mort confirment, de manière saisissante et très précise, la vérité du karma »
       » ……toute ma vie défila devant moi, j’eus honte de beaucoup d’évènements de ma vie car il me semblait maintenant avoir une compréhension différente…non seulement de ce que j’avais fait, mais de la façon dont j’avais affecté les autres….
      « …..Je découvris que même nos pensées ne se perdent pas…. »
      « ….ma vie défila devant moi. Ce qui arriva, c’est que je ressentis à nouveau toutes les émotions que j’avais éprouvées au cours de mon existence.
      Et je vis de mes yeux comment ces émotions avaient affectées ma vie…….. Et comment ma vie jusqu’ici avait affecté la vie des autres…. »
      « …..J’étais moi-même ces personnes que j’avais blessées et j’étais moi-même ces personnes que j’avais réconforté….. »
      Je revivais en totalité toutes les pensées que j’avais jamais eues, toutes les paroles que j’avais jamais dites, toutes les actions que j’avais jamais faites….. »
      « …je revivais également l’action l’effet qu’avaient eu chacune de mes pensées, paroles et actions sur quiconque avait été en contact avec moi, de près ou de loin, que je l’aie connu ou non…. ainsi que l’effet de chaque pensée, parole ou action sur le temps, les plantes, les animaux, le sol, les arbres, l’eau et l’air…… »

      La loi du karma est donc une loi naturelle sans aucune échappatoire. Ce ne sont pas des paroles vaines ni un concept abstrait.
      Elle nous met face à une responsabilité immense.
      A présent, ce qui est fait est fait.
      Mais on peut soigneusement « récapituler » sa vie à la façon de Carlos Castaneda initié par son maître indien Yaqui, Don Juan Matus ( je renvoie à sa série de livres).
      ……Puis, à partir de maintenant, sachant cela, nous sommes totalement responsable de tout.

      (Et comme par hasard, Rudolf Steiner réapparait sur le commentaire du dessus……)

      • 24 janvier 2014 à 0 h 00 min

        Sogyal Rimpoché me semble avoir eu une belle inspiration en composant ce livre pour le grand public; cette « vulgarisation » est vraiment abordable par tous si l’on a quelque ouverture d’esprit. Le texte original, dans les essais de traduction antérieure, est plus délicat à saisir pour un occidental.

        Karma est un mot « à la mode » en occident depuis la fin du 19e siècle, mot dont le sens est très souvent mal compris et mis à à un peu toutes les sauces. Pourtant, sur le fond, il est étonnement proche du sens du mot « dette(s) » dans le vocable de Monsieur Philippe. Dette ou dettes, dans le sens que tout acte implique une responsabilité quant à son/ses effets. En ce sens, quel qu’en soit le résultat, leur auteur est toujours en « dette » de cause et de conséquence…

        Philippe D

        • 24 janvier 2014 à 12 h 02 min

          Je demande pardon de cette intempestive incursion
          Mais le commentaire de Philippe D a été le 3000eme commentaire sur ce site/blog….. :)
          Excusez le manque évident d’humilité, encore que, mais je voulais le dire :)
          Pourtant, je surveillais….mais pas assez :)
          En route pour les 3000 suivants :)
          Comme vient de le remarquer Nepomucène, Vus les messages depuis quelques jours, le site prend manifestement une tournure des plus ouvertes, dans un esprit d’ouverture, de partage, de respects les uns des autres…..Cela fait un bien fou à lire et à découvrir :)
          Je fais partie des ignorant(e)s….mais pas besoin de le dire ; ça se lit très bien ;o)

          Le blog dit Merci, mille merci à toutes ces interventions…..Sans elles, il n’y aurait pas de blog.

          Edit: normalement les pages s’ouvrent un peu plus lentement, pour raisons techniques
          normalement aussi, ce design va rester en place……normalement…..l’objectif étant donc qu’il soit le plus lisible possible autant pour un ordinateur que pour un smartphone ou une tablette.
          si soucis de lecture ou de couleurs quelque part…..dites-le depuis la page contact: une critique est plus constructive qu’un compliment (que j’aime bien quand meme ;o))

      • 24 janvier 2014 à 8 h 56 min

        Depuis sa première parution, ce livre est pour moi un véritable instrument de travail ; je connaissais Sogyal Rimpotché avant, puisqu’il participait aux séminaires et conférences de Terre du Ciel (Lyon). Et ce que j’ai écrit sur ce site MP au sujet de l’extrême-onction en est extrait puisqu’il explique clairement les deux portes, celle de la naissance et celle de la mort, et que les Catholiques ont perdu la signification de l’extrême-onction qui est, ni plus, ni moins la fermeture des chakras !
        Comme tous les grands passeurs, il a été beaucoup attaqué et critiqué, peut être parfois avec raison, mais je ne veux pas le savoir, ce qui compte pour moi c’est son enseignement si riche et universel.

  • 24 janvier 2014 à 13 h 37 min

    Des soucis d’affichage sur le nouveau theme, constatés notamment avec le navigateur Internet explorer 8…..nécessite pour des raisons d’emploi du temps de remettre momentanément en place le précédent design
    il est difficile de savoir ce qui s’affiche chez chaque visiteur……donc, mille pardons, mais j’essaie de faire au mieux
    merci en tous cas aux visiteurs qui ont signalés des problèmes….les remarques sont très constructives….la preuve
    :o)

  • 30 avril 2015 à 8 h 56 min

    Bonjour
    D’abord bravo car je visite enfin ce site dont mon ami Népo m’a souvent parlé et j’ai le vrai plaisir de découvrir une qualité d’échange rare, des gens qui se parlent, se répondent, s’écouent, se contredisent mais dans le respect. Bref un lieu où l’on recherche sans chercher à promouvoir une école ou une chapelle.
    C’est le meilleur moyen d’entourer de sagesse le « chien du berger », de le protéger des nombreuses attaques de l’ignorance qui fusent 110 ans après son dècès mais cela indique que s’il y a bataille, il y a enjeu. Réincarné ou pas, Maître Philippe est actif dans l’invisible en ces temps pleins de dangers et de promesses.
    Le sujet de la réincarnation est certes controversé déjà alors quand il s’agit de grandes âmes, encore plus.
    René Guénon était un être très avancé mais il a embarqué nombre de cherchants dans les écueils de ses préjugés : sur la réincarnation, sur la société Théosophique. On est libre de croire ou non à la réincarnation mais dire que c’est une invention moderne occidentale est une sottise. Tout l’orient d’admet sans aucun doute possible. Le Bouddhisme est juste une expresssion de la pensée Indienne, une école, une voie proche de la philosophie Samkya par exemple qui est la base du Yoga. MP a été favorable à la réincarnation mais s’il s’est réincarné il n’a pas souhaité en donner une démonstration puisqu’aucune réincarnation probante n’est révélée contrairement à ce que l’on a dans le Boudhisme Tibétain. Nous verrons dans quelques petites années si Saï Baba apporte une démonstration de se retour en tant que Prema Saï mais jusqu’à présent en dehors des Tibétains, les grands êtres brouilles les pistes. Je vais quand même observer dans la glace mon nez pour vérifier si ce ne serait pas moi.

    • 30 avril 2015 à 9 h 55 min

      Bonjour et merci pour ce commentaire. Il est vrai qu’une rude bataille fait rage entre tenants et contradicteurs de la réincarnation quant à savoir si cette théorie est moderne ou très ancienne. Dans l’ antiquité il est évident qu’elle était très répandue. Je me questionne quant à moi que le fait que dans les documents découverts à Nag Hammadi il n’en soit pas question notamment dans les Évangiles apocryphes. Quelqu’un aurait il des éléments?

      • 30 avril 2015 à 17 h 23 min

        j’avais en son temps rapporté une réflexion de Serge Caillet sur ce sujet, justement à propos du mage Philippe, expliquant que certainement le processus est beaucoup moins simpliste qu’il n’y parait. Nous sommes plusieurs à avoir abondamment échangé sur ce sujet après l’article de ce site justement consacré à la Réincarnation (nov.2011) auquel tout visiteur peut se reporter.
        J’ai entrepris récemment de relire les textes de Pères du désert (saint Nil, Evagre, Macaire, etc…) qui datent donc des IIIième et IVième, persuadé avoir lu un jour quelque chose dedans, mais c’est tellement immense que j’ai abandonné…alors si quelqu’un en a le courage…Les différents textes sont édités par l’Abbaye de Bellefontaine (Maine et Loire), mais je vous préviens : c’est immense.

        • 1 mai 2015 à 8 h 34 min

          Compte-tenu de la multiplicité des interventions sur ce site, avec souvent des sujets entrecroisés, il m’est apparu utile de rechercher mon commentaire évoqué ci-dessus ; c’était le 31 janvier 2014.
          J’écrivai : Je suis plutôt d’accord avec Serge Caillet lors d’un entretien avec France Spiritualité pour la sortie de son livre sur Monsieur Philippe. Il dit qu’il ne croit pas du tout à l’idée de Réincarnation tel qu’on le conçoit aujourdhui ou qu’on le concevait au temps de Papus. Il ajoute que l’on fait dire n’importe quoi aux paroles du Christ avec des références modifiées . La préexistence n’est pas la réincarnation et la notion traditionnelle de rotation des âmes n’a pas de rapport avec. Et enfin qu’il est nécessaire d’étudier également la question complexe des héritages psychiques (après avoir évoqué les textes grecs dans leur contexte historique et théologique)

          • 1 mai 2015 à 11 h 09 min

            Préexistence, réincarnation, chacun y va de sa « croyance ».
            La réalité, c’est que nous n’en « savons » rien.
            La recherche dans les Textes n’est qu’un désir de se rassurer, de conforter sa croyance.
            Le problème se pose car nous voulons (l’égo) subsister, continuer.
            La vérité c’est que nous avons peur de la mort, peur de n’être plus rien, de disparaitre dans un néant, même si la vie actuelle est souffrance.
            Commençons par prendre conscience du mental, de la façon dont naissent et disparaissent les pensées, leur contenu, comment l’égo les trie, les sélectionne pour alimenter ses propres croyances (qui ne sont qu’un agglomérat de pensées se confortant tel un ciment les unes les autres) , ce qu’il voudrait obtenir ou voudrait éviter.
            Dans tout ça, la notion de réincarnation pourrait représenter un espoir de continuité, de progression, d’évolution.
            Mais si la pensée ne projette pas un tel hypothétique futur, elle laisse immédiatement la place à l’être et à l’action.
            Le passé et le futur ne résident que dans le mental.

            • 1 mai 2015 à 14 h 07 min

              Bien entendu, j’attendais, j’espérais une telle réaction ; cela me permet de confirmer. Oh comme c’est rassurant que l’on va vivre une autre vie, rien n’est perdu, rien n’est désespéré… Avec justement l’espoir, que l’on nous fait miroiter, que ce sera mieux…et si c’était pire ? Et quand ? Et où ? Alors consultons nos tarots, nos boules de cristal pour savoir…Peu m’importe que j’aie la certitude d’avoir été femme de ménage dans les pyramides, comme je l’ai déjà écrit je vis l’instant présent, ici et maintenant. Une idée qui en vaut une autre : et si ce que l’on appelle karma avait été accéléré et qu’on le compense ainsi dans la même vie, dans la même incarnation ?
              La Chrétienté promet la résurrection des morts à la fin des temps : vous imaginez le monde qu’il va y avoir alors ? Avec tous les conflits qui risquent de ressurgir ? Il est vrai que ce sera la fin des temps…

              • 1 mai 2015 à 16 h 32 min

                On peut considérer peut-être l’état de sommeil. Lorsque nous dormons, nous n’avons pas la conscience de veille, de nous, notre égo, qui nous sommes… peut-être quelque chose de plus profond dont nous ne nous souvenons pas.. mais en tout cas pas une continuité consciente de notre conscience de veille. Où est le souci?
                Et au réveil, l’environnement, la mémoire, les douleurs… tout ça réveille le « moi », le « je »l’identité ».
                La réincarnation serait ce type de processus mais avec amnésie totale au « réveil ».
                Quel intérêt alors à s’imaginer quelle aurait pu être la journée d’avant ou celle qui suivra?
                Et si on n’avait jamais entendu parler de réincarnation, qu’en saurait-on, où en serions-nous?
                Tâchons de vivre une meilleure « bonne vie » possible sans nous soucier de ce qui ne nous apporte rien de plus et affrontons de face l’angoisse ne ne plus être (quoi au fait?), et de perdre ce qu’on possède (ah bon, on possède vraiment?).

    • 18 mai 2015 à 6 h 41 min

      D’autant que MP aurait dit que les Apôtres ignoraient qu’ils étaient d’anciens prophètes.

  • 1 mai 2015 à 21 h 36 min

    A l’évidence nous n’avons pas pour la plupart d’entre nous une connaissance/ souvenir de vies antérieures. S’il en est ainsi c’est que cette connaissance serait nuisible. Nous avons déjà tellement de mal à vivre avec les souvenirs d’une seule vie ! Au fait, je me suis regardé dans la glace, mon nez.. non je ne suis sans doute pas la réincarnation de Philippe. Ah si le nez de Célestin avait été moins long cela aurait changé la face du monde ! On peut comprendre le refus de René Guénon sur la réincarnation car sa connaissance des doctrines orientales est limitée et les blocages psychiques des occidentaux ficelés dans les dogmes créent des résistances. Mais l’un de ses amis Coomaraswamy; originaire du Sri Lanka, nie aussi la réincarnation. Peu importe car la réincarnation appartient au temps donc à l’illusion, à ce qui n’est pas le réel, le Un, à l’éternité. C’est pourquoi Ramana Maharshi pouvait affirmer ou nier la réincarnation selon le point de vue du mental ou du Soi.Si la réincarnation, la croyance en la résurrection au salut par un sauveur ou le sceau des prophètes rendait meilleur, cela se saurait. Nous ne serons pas jugés sur nos croyances. Pour ma part je sais que la réincarnation est une loi cosmique depuis mon enfance alors que rien dans mon éducation catholique ne pouvait m’apporter cette idée qui n’était pas encore à la mode à l’époque. Convaincre qui que ce soit ne présente aucun intérêt car la réincarnation ne donne pas plus de sagesse plus d’amour plus de paix, sauf si on a décidé qu’il en serait ainsi.

  • 2 mai 2015 à 23 h 03 min

    Une publication issue d’un commentaire du 31 janvier de cette année, sera mise en ligne comme promis. C’est la prochaine parution.
    Il se trouve que je viens de retrouver le propos et que le sentiment qui s’en dégage n’a pas varié…

  • 4 mai 2015 à 12 h 51 min

    J’adore l’humour engagé sur ce sujet en ce qui concerne le nez pour déterminer si oui ou non le principe de réincarnation existe, si j’avais été sage je pense que j’aurais fait de même.
    Tout ça pour dire que l’humilité éclairée démontrée ici est un plaisir du coeur, merci !

    • 4 mai 2015 à 13 h 54 min

      C’est naturel vous savez je suis un « rien car nez » , néanmoins l’humour est une distance salutaire, la dérision légère ou même grinçante est la meilleure réponse à l’assommoir des rigidités provocantes . Eh bien je peux tout de même vous confier quelque chose. Il y a un petit nombre d’années tenant sur une seule main, j’ai fait la rencontre d’un Monsieur dans une réunion Parisienne. Avant qu’il ne prenne la parole, et donc que j’apprenne par son accent et sa présentation qu’il était de Lyon, j’ai vu en lui Monsieur Phillipe ! Ce n’était pas une ressemblance vraiment physique mais une présence. Il aurait pu être la réincarnation du mage. Il n’en est rien mais cet homme est un passionné de la vie du thaumaturge sans être officiellement un guérisseur lui-même. Il est finalement habité par Phillipe je dirais même qu’il habite chez lui d’une certaine façon.
      Vous voyez comme j’ai du nez ? Nez ce pas !

  • 4 mai 2015 à 13 h 59 min

    Et bien oui ! Etant l’un de ses clients privilégiés, je peux vous dire qu’il vend des poireaux et des pommes de terre tous les vendredis matins, place Sapéon, sur le marché de l’Arbresle ; il est là incognito mais je l’ai bien reconnu…

    • 4 mai 2015 à 14 h 49 min

      On pénètre le mystère comme en un tobar clos, l’homme aux légumes n’est pas un clodo, ce n’est pas vous qui allez me contredire Monsieur Landarosa.

  • 4 mai 2015 à 19 h 13 min

    ça fait chaud au cœur de voir que M Philippe aurait beaucoup d’amis et n’est ce pas le plus important ?
    Ses enseignements perdurent et vivent à travers nous, n’est ce pas là la véritable renaissance ?

    Vivre et appliquer ses principes qui sont ni plus ni moins que les principes enseignés par le Christ il y a un bout de temps maintenant.

    • 4 mai 2015 à 19 h 23 min

      Tout à fait d’accord, mais encore faudrait-il être certain quels furent ses vrais enseignements ! En effet, sur ce site et ailleurs les exemples abondent qui permettent un sérieux doute de la véracité de ses paroles et de ses actes ; il est ainsi apparu nettement que son message d’origine a souvent été déformé, manipulé, voire…inventé ! Et même quand on compare les témoignages de ses amis, vrais ou faux, ils se contredisent entre eux … Ce site a essayé d’éclaircir les choses mais ce n’est pas facile, peut être même les difficultés ont été posées par le mage lui-même.

  • 4 mai 2015 à 20 h 08 min

    Il est fort déplorable qu’un enseignement soit necessaire pour se conduire en humanité.
    Ils sont légions, les simples qui ont montrer l’exemple…

  • 4 mai 2015 à 20 h 54 min

    Et si les réponses se trouvaient tout simplement dans notre cœur ?

    Oui on pourrait dire que c’est déplorable mais pour l’instant c’est ainsi, l’humanité a besoin de guides guidés eux même par les envoyés du tout puissant.
    Je pense qu’accepter la réalité permet de la changer par nos actes quotidiens et j’essaye de ne pas y mettre de regard noir qui n’a jamais aidé la bonté ou la compassion.
    Bref me voila encore à parler comme un sage que je ne suis pas.

    • 5 mai 2015 à 23 h 17 min

      Bonsoir,
      Comment celui qui a besoin d’être guidé pourrait-il avoir la connaissance directe pour savoir que son guide est un envoyé du Tout-Puissant?
      Et s’il l’avait, aurait -il besoin du guide?
      Et s’il ne l’a pas, il ne sait pas.
      Le sage ne sait pas qu’il parle comme un sage. Qu’est-ce qu’un sage?

      • 6 mai 2015 à 8 h 48 min

        Et cela nous pose un gros problème, car lorsque nous montrons la lune, bien souvent les gens regardent notre doigt…

  • 5 mai 2015 à 23 h 07 min

    On a peut-être besoin de guides, quelque soit sa nature, juste pour savoir si nous sommes sur la bonne voie. Quand on a un choix à faire, on peut avoir besoin d’être rassurés, d’avoir des Signes….Le Signe n’est-il pas un guide?
    Certains disent: Signe=hasard = concours de circonstances = doigt de Dieu
    :-)
    Or ce Signe peut arriver à nous de n’importe quelle manière, par n’importe quel moyen….
    Il y en a qui peuvent s’en passer, et d’autres pas, d’autres en ont tellement besoin qu’ils sont prêts à se tourner vers n’importe qui…
    C’est sur ces derniers que les inquiétudes de cette publication se portent….
    ils sont si faciles à abuser…si crédules dans leurs souffrances….

    • 5 mai 2015 à 23 h 31 min

      Le besoin d’être rassuré n’est pas une quête authentique, c’est une fuite de la peur.
      Quand on a un choix à faire (s’il y a vraiment lucidité, est-ce qu’il y a choix?), on peut tomber dans le piège de « chercher » des signes.
      Les vrais signes ne sont pas demandés. Ils viennent à nous. Et ils ne sont pas si nombreux que ça.
      C’est aussi devenu une mode. Ma voisine fait un signe de tout, c’est risible.
      Mais cela la rassure et donne aussi de l’importance à sa petite personne. L’Univers lui fait des signes… pensez donc!
      En fait, dans la vie, au quotidien, tout peut servir de signe mais c’est nous qui le plus souvent les choisissons et les fabriquons en fonction de nos besoins et espoirs du moment.
      Ça encore, pas grave (si ce n’est pas obsessionnel). L’étape d’après, c’est le guide, le gourou, le Maître…. qui sait tout et nous dit comment penser, faire….
      Et après, l’ultime, c’est se prendre sérieusement pour le guide. Là, c’est tout proche de l’entonnoir sur la tête….

      • 6 mai 2015 à 8 h 36 min

        Sortir du commentaire, du faire, de l’avoir pour saisir ce que vous n’avez jamais cessé d’être, que vous n’avez pas à atteindre et garder, que vous ne risquez donc pas de perdre, un vrai Guru ou sat guru peut vous aider à faire ce chemin. Il n’interfère pas avec votre libre arbitre, car il respecte complètement les lois de la vie cosmique. Dans le Kali Yuga ils sont plus rares que les faussaires, certains s’en remettent à la gouvernance des escrocs du mystère, bloquant ainsi temporairement leur processus de prise de conscience. Ils apprendront cependant. Les signes ou les miracles peuvent être abondants ou rares, ils peuvent être donnés en réponse ou offerts sans aucune demande ni préparation apparente, telle est la grâce. Pourquoi ne pas avoir de bonnes pensées envers votre voisine ? Que savez-vous d’elle et de sa relation au Soi ? Philippe Nizier demandait à ses patients de s’efforcer de rester quelque temps sans critiquer qui que ce soit. C’était beaucoup demander à l’époque déjà, mais aujourd’hui, je ne sais pas qui il pourrait guérir.

        • 6 mai 2015 à 10 h 02 min

          Bonjour,
          ….Un vrai gourou: celui qui montre, qui offre une perspective, un autre angle de vision…et qui ne fait pas le chemin à notre place….
          Pour répondre à votre question concernant ma voisine (envers qui j’ai de bonnes pensées rassurez-vous) et par rapport à l’esprit de mon commentaire, c’est juste un exemple qui me vient, une personnification-type d’un phénomène aujourd’hui généralisé que je voulait indiquer, d’une mode: les signes, les demandes d’abondance à l’univers (style Anthony Robbins), les anges, etc….. D’en avoir parlé ensemble, échangé amicalement, nous connaissons nos points de vue réciproques…
          Ce n’est pas donc aucunement un jugement, aucun intérêt – mais cela ne doit pas empêcher de voir le monde (et moi avec) comme il est et d’exprimer ce que l’on y voit.
          Je constate cette « mode », de part mon travail, chez un nombre impressionnant de personnes. Mode qui déresponsabilise……
          Il faut dégager ce qui est une expérience personnelle de ce que l’on répète après l’avoir entendu ou lu.
          C’est comme le Soi. Nombre de personnes n’en ayant pas entendu parler (par des lectures, conférences, causeries) ne le soupçonneraient même pas.
          Il y a une grosse différence entre répéter ce qu’on a lu ou entendu, vivre les choses et croire.
          Tant qu’on baigne dans tout ça, on n’avance pas dans son propre travail.
          Ceux qui m’ont montré depuis très longtemps à regarder sans complaisance (mais avec respect et tolérance), soi-même et le monde qui nous entoure se nommaient Krishnamurti et Ramana Maharshi.
          A ma connaissance, aucun ne parlait des signes ni des anges ni de l’abondance….. mais essentiellement du travail sur soi.

          • 6 mai 2015 à 10 h 29 min

            Il y a plusieurs années, j’ai questionné un ami bien placé pour me répondre à ce sujet ; et il a tenu un peu les mêmes propos. Je lui parlais de ces multiples gourous à la mode orientale qui faisaient le succès de ceux atteint par l’épidémie nouvelageuse. Il me répondit que pour eux c’était une solution de facilité : ils ne cherchaient pas dans le guru l’ouverture qu’il pouvait leur donner pour continuer leur chemin vers la Lumière, mais le prédigéré, pensant qu’il faisait tout le travail pour eux, à leur place. Et cela ouvrait la porte à tous les excès de dépendances sectaires (qui existent bien quoiqu’en dise une vision angélique des choses), excès que le hasard m’a donné l’occasion de connaitre et d’étudier dans différents cas de mes connaissances ou entourages.

      • 6 mai 2015 à 8 h 39 min

        C’est justement mon actualité, comprenne qui pourra : j’ai passé de longs moments en bord de Saône pour que de grands oiseaux blancs m’apprennent le langage des cygnes…

  • 6 mai 2015 à 5 h 08 min

    Sujet fort intéressant.
    certitude en ce qui me concerne:
    Quand c’est une connerie, je suis sure que c’est bien moi.

  • 6 mai 2015 à 13 h 02 min

    Cet échange est très riche et très juste. Merci à Jean Pierre, qui envoi de bonnes pensées à sa voisine, je n’en doutais quand même pas, et exige la vérité tout nue,Lucie, Népomucène qui nous instruit et fait des signes sémaphore comme chez les copains d’abord de Brassens, Lucie qui doute d’elle même et LN qui cherche qui cherche qui cherche etc. Une parole de Louis Claude de Saint Martin citée dans La lettre du Crocodile de juin 2007 nous permet de comprendre pourquoi la parole humaine se situe à différents niveaux :
    « Tous les hommes sont des rois, mais ils ne sont pas tous du même royaume. Il y a des rois du royaume de la vérité, des rois du royaume de la nature, des rois du royaume de l’erreur, des rois du royaume de l’abomination. » Si mon nom de famille évoque la royauté, mon prénom m’a montré la direction à suivre.

  • 6 mai 2015 à 13 h 19 min

    Alors j’aime être ce roitelet qui picore ses graines sur le bord de la fenêtre.

    C’est une fois que l’on a pris conscience de l’illusion que la vérité pointe le bout de son nez.
    Aussi je remercie tout ces faux guides, ces faux mages (de chèvre ?) de nous montrer l’illusion.

    • 6 mai 2015 à 13 h 51 min

      Ce ne sont pas ces faux-guide qu’il faut remercier pour l’illusion, mais le Ciel de vous permettre de la discerner là où d’autres s’y perdent.
      Mais effectivement, là où l’on voit le faux, il n’est pas besoin de rechercher le vrai.

      • 6 mai 2015 à 14 h 56 min

        La formule est magnifique.
        « La ou l’on voit le faux , il n’est pas besoin de rechercher le vrai. »
        Merci.

  • 6 mai 2015 à 13 h 20 min

    Je voudrais essayer d’aider.
    C’était pour apporter, la bonne parole, si j’ose dire, que j’ai crée ce site…. c’était juste pour mettre au jour des publications qui peuvent aider. Apporter, comme la prière de St François, un peu de Lumière là où on peut peut-être ne voir que les ténèbres.
    C’était la principale motivation.
    Vu le nombre de personnes, comme les évoque Népomucène, embrigadées dans des illusions enrobées de gels angéliques, sans prétendre montrer la bonne Voie, puisque chacun(e) la sienne, je fais partie des personnes qui tentent de dire qu’il peut y en avoir d’autres.
    Il y a probablement du bon à prendre partout…..Raisons de plus pour rester ouvert, tout en restant vigilant…
    Mais, quelle richesse en effet que ces échanges.
    Si cela avait toujours pu etre ainsi, il n’y aurait pas eu besoin d’instaurer la modération des commentaires.

  • 6 mai 2015 à 15 h 35 min

    Merci à Christophe pour ce bon mot étalé sur notre pain quotidien du faux mage de chèvre… Ils vont nous rendre des biquettes ces escrocs ! Sérieusement, le problème n’est pas de lutter contre les sectes ou les dérives sectaires les abus de pouvoirs magiques religieux divers. Il y a là tout un champs d’expériences et de tests très utile pour la qualification du disciple. La réincarnation de MP ou d’autres sages, nous avons cela en nous à travers les multiples couches de nos diverses personnalités et sur cette matière que nous avons à travailler pour avancer dans la collaboration avec le plan divin.
    La crédulité, l’illusion ou auto illusion de résultats, d’une avancée rapide, les rêves de gloire et de facilité, sont des étapes par conséquent on ne peut pas faire plus qu’apporter une aide comme dit LN, mais après avoir donné un avis des avertissements, le résultat ne nous appartient pas tant qu’une âme est manipulable, elle le demeure la sauver d’un piège n’est que partie remise. J’aimerais conseiller à ceux qui peuvent obtenir cet ouvrage le chapitre V du livre de R Andréa  » La technique du Maître », intitulé. La magie de la technique. Il faut passer bien sûr de la recherche de techniques magiques à la magie de la technique du Maître.
    D’abord sur les écueils du début du sentier :  » une crédulité pleine de dangers lorsqu’on agit sur elle _ qui est courante chez ceux qui empruntent les premières étapes du sentier, naît surtout du fait que la personnalité n’est pas elle-même initiée à la force magique de l’âme ; et tant que ce point n’est pas atteint, toute l’utilité que possède l’âme reste réservée à l’avenir. »
    Ensuite à un point crucial de l’évolution où la question de la réincarnation arrive de manière non plus démonstrative mais pratique :  » Il faut une intuition hautement cultivée pour discerner, parmi les contenus de la conscience, ce qui est l’expression de facultés en expansion de la personnalité présente, et ce qui ressuscite du passé et s’offre avec maturité et efficacité à une utilisation immédiate. »
    Pour reprendre la métaphore des royaumes de LC de St Martin :  » Les aspirants à la technique différent d’envergure mentale.
    Pour la majorité une longue période doit s’écouler, avant qu’ils ne se polarisent sans danger dans les conditions produites par les premiers degrés même de réponse de la force magique. Rappelez-vous qu’elle opérera en chaque homme de façon différente.
     » La vénération ou la dévotion pour MP ou un autre sage ne fait pas a elle seule de vous un instrument de la part du plan divin qu’il a en charge même si le mystique plus que le scientifique est plus directement relié. Le « jugement » entre la personnalité avec ses aspects mutiles et l’âme en probation est une épreuve délicate et souvent douloureuse.Les échecs sont nombreux.
    On peut suivre R. André dans la fin du chapitre :  » le procès sera long avec d’habiles témoins et de puissants avocats des deux côtés. C’est pendant cette période d’épreuves douloureuses que l’aspirant parvient peu à peu à se servir de la technique et devient le réceptacle de la force magique de l’âme. Il sera alors réceptif à l’influence du Maître, possèdera une juste compréhension intuitive de l’impression reçue et sera apte à projeter des idées communiquées comme il convient au service. »
    Ceci étant posé et exposé si vous le voulez, il importe vraiment peu que MP soit incarné à nouveau ou pas, ici ou ailleurs, il est toujours possible d’offrir au monde un service relayant son action en se polarisant sur l’essentiel et la vérité de son message.
    C’est ce à quoi ce site s’est employé, et c’est ce qui est juste.
    Merci de votre patience, je vais rester maintenant silencieux pendant un certain temps.
    Meilleurs sentiments fraternels.

Commentaires fermés.