Maitre Philippe de Lyon, Maitre du spiritisme

site Maitre Philippe de Lyon www.philippedelyon.frContre toute attente, c’est principalement sous cette appellation que Monsieur Philippe serait connu à Lyon. Peu importe la source de cette référence. Elle précise que ce qui se passe au cimetière de Loyasse, donne cette qualification de Maitre du spiritisme à Philippe de Lyon…

Cette source n’est pas unique puisque plusieurs personnes expriment qu’en effet, certaines activités se déroulant sur la tombe de Nizier Anthelme, ne peuvent qu’accréditer cette réputation de pratiquant le spiritisme. Mieux, sa compétence est si grande, qu’elle permet de donner du Maitre.

Il n’est pas étonnant, tout compte fait, de trouver ce type de commentaire pour ce qui touche à la personne de Nizier Philippe. En effet dès le début de ce site, mes recherches sur le net m’avaient guidée vers des articles de toutes sortes.

Voici par exemple, un extrait d’un article de l’Express, datant de juin 2000:
« La tombe de «Maître Philippe» est la plus fréquentée et la plus fleurie du beau cimetière de Loyasse. Mage décédé à l’âge de 56 ans, Nizier Anthelme Philippe est toujours célébré et sollicité, quatre-vingt-quatorze ans après sa mort, pour ses dons de guérisseur. Il soigna le tsar Nicolas II, qui le nomma docteur en médecine, avant d’être chassé de la cour de Russie par Raspoutine. Les dons de cet ancien garçon boucher, qui fit de brèves études de médecine, furent reconnus hors de France, notamment par l’université de Cincinnati et par l’Académie royale de Rome. Le «Père tranquille» de l’occultisme lyonnais, qui soignait gratuitement les pauvres de sa ville, dispose, aujourd’hui encore, d’une renommée qui va bien au-delà des frontières de la France.
Presque chaque jour, des hommes et des femmes de toutes conditions, jeunes ou âgés, accrochent, sur l’écorce d’un if ou sur les branches d’un laurier-cerise qui décorent la tombe, de petits papiers – remerciements ardents ou pressantes requêtes.
Didier Roba, l’unique fleuriste installé devant l’entrée du cimetière, se souvient du rigoureux hiver 1989: «Dans les 60 centimètres de neige, les seules traces visibles étaient celles qui conduisaient à la tombe du mage.» Installée au fond de l’allée centrale, la tombe de Maître Philippe ferait partie du «triangle mystique» de Loyasse, avec celle de son principal disciple, Jean Chapas, mort en 1932, et celle de Jean-Baptiste Willermoz (1730-1824), qui introduisit la franc-maçonnerie à Lyon.
Cimetière de Loyasse, rue du Cardinal-Gerlier (Ve), 04-…..
Pour trouver la tombe, demandez au concierge ou suivez la foule!
 »

Petite explication: cet article date de juin 2000, ce qui explique qu’il est fait état notamment de l’if qui se situait, encore à l’époque, sur un des côtés de la tombe. Cet arbre a depuis été coupé à  la base. N’en demeure aujourd’hui que la souche.
Il est également indiqué la date du décès, remontant à 94 ans.

Nous en sommes, en 2013, à la 108 année….un hommage totalement imprévu lui a meme été rendu en aout….hommage-a-philippe-de-lyon

Pour en revenir à cette appellation Maitre du spiritisme, c’est bien mal connaitre celui qui, au contraire, n’a pas cessé de demander de laisser les morts en paix, et d’émettre les réserves les plus notables sur cette pratique :

Quand Monsieur Philippe a évoqué le spiritisme:
l’Écriture vous dit de laisser les morts tranquilles.
Les spirites croient trop facilement que des esprits élevés peuvent venir à notre contact et même nous toucher. Je ne dis pas que cela soit impossible, mais cela est fort rare. Il faut prier pour cela, être très pur, et encore l’esprit qui vient à nous peut être sévèrement réprimandé de l’avoir fait. Lorsque nous demandons ainsi une vision de quelqu’un des nôtres à Dieu, il se peut que ce soit une autre personne qui se présente à nous ; dans ce cas il ne faut pas éloigner son image et demander autre chose avec impatience car, souvent, l’esprit que nous avons demandé n’a pas reçu l’autorisation de venir, et Dieu qui sait ce qu’Il fait nous envoie l’esprit qui est le plus apte à nous parler et à nous éclairer ; nous devons donc nous adresser à celui que nous voyons. »
Et vous, quelle(s) appellation(s) avez-vous été amenés à entendre ou même à lire?

Autres lectures sur ce même sujet

Maitre du spiritisme

86 pensées sur “Maitre du spiritisme

  • 6 octobre 2013 à 9 h 52 min
    Lien vers ce commentaire

    Je suis peut être encore un peu hors sujet mais le spiritisme me fait peur façon de parler !

    Une histoire personnelle pour parler du spiritisme.
    J’avais une vingtaine d’années ; ce soir là, nous nous sommes essayés avec des copains à cette pratique, et au même moment, à l’heure près, un membre de ma famille proche décédé d’un accident. Coïncidence ou pas, çà donne à réfléchir ce genre d’expérience……

  • 6 octobre 2013 à 16 h 10 min
    Lien vers ce commentaire

    Bonjour meaculpa,

    Entièrement en accord avec vos craintes; Les films où les livres parlant des esprits, il faut absolument que je les regarde ou les lise en plein jour :-D;
    Depuis tout petit, je trouve que l’on appréhende cette matière de manière bien trop légère. Dernièrement j’ai lu de nombreux ouvrages sur les contacts médiumniques. J’ai été frappé par les nombreuses protections que prenaient les médiums par la prière notamment et tout ceux que j’ai lu rappelaient que les esprits étaient joueurs et qu’a n’y prendre garde, les esprits pouvaient nous duper.
    Comme en plus, comme je m’imagnie l’au delà avec plusieurs niveaux, je crois qu’il est plus facile de contacter les esprits des premiers étages donc les moins lumineuses.
    Un médium que j’ai entendu en conférence rappelle souvent que les contacts sont des cadeaux, que ce sont les esprits qui font l’effort de venir à nous et qu’on ne doit pas perdre nos energies a chercher à tout prix à les contacter. Ce qui rejoins le discours de MP;

    Pour en revenir au sujet, j’ai lu dans des ouvrages consacrés à Raspoutine, que ce dernier, tout comme Monsieur Philippe étaient considérés comme des charlatans. Mais comme le démontre Michel de Eden dans son livre « Raspoutine et le crépuscule de la monarchie en Russie », l’entourage du Tsar Nicolas II méconnaissait totalement la femme qu’était la Tsarine; En outre, ils n’ont guère apprécié que la venue de ces deux personnages qui leur ont fait perdre de l’influence sur l’Impératrice d’où, à mon sens, ce qualificatif tranchant

    • 6 octobre 2013 à 17 h 09 min
      Lien vers ce commentaire

      « Il semble en effet, que l’invisible veuille nous éprouver, mesurer notre degré de persévérance, exiger une certaine maturité d’esprit avant de nous livrer ses secrets. » (Léon Denis)
      Surprenant…Monsieur Philippe Maître du spiritisme !
      Quoique…
      Allan Kardec est presque un illustre inconnu en France. Ce qui n’est pas le cas au Brésil. Son heure n’est peut-être pas encore venue…
      Dans le parcours de Léon Denis, on trouve ceci :
      Au congrés du 16 septembre 1900 à Paris, Léon DENIS est nommé président effectif assisté de Monsieur H. DURVILLE pour la section magnétisme, et Monsieur GILLARD pour la théosophie.
      Le Docteur ENCAUSSE (Paris) est maintenu dans ses fonctions de secrétaire.
      A l’époque de MP le spiritisme expérimental bat son plein… Jusqu’en Russie, d’ailleurs…
      On peut donc supposer que MP a bien étudier la Doctrine de KARDEC, dont Léon DENIS fut l’apôtre.
      Ses mises en garde, n’en sont elles pas la preuve ?
      Tout le travail et l’oeuvre de KARDEC…
      Oui Karlito, mettez vous au travail !
      meaculpa, étudiez aussi … Toutes vos peurs disparaitront !:)
      Et, surtout…Elevez votre esprit …
      Pas autour d’une table en lévitation, que diable !
      En toute amitié
      Lucie

      • 6 octobre 2013 à 18 h 39 min
        Lien vers ce commentaire

        Concernant mes peurs ; elles disparaissent toujours quand il faut aller au combat :)
        « Etudiez aussi » Pourquoi faire ? La vie nous apprends tout !
        Lors d’une donation, les livres de Kardec et du Docteur Berthollet sont passés entre mes mains, je ne les ai même pas ouverts, à part 2……………..
        Je sais Lucie, je suis un ignare !:)
        A ce sujet, çà fait belle lurette que je n’ai pas aussi ouvert un livre en rapport avec Monsieur Philippe sauf celui de …………..;) :)
        Bonne soirée

        • 6 octobre 2013 à 19 h 09 min
          Lien vers ce commentaire

          La vie nous apprend tout ! Comme c’est bien vrai, meaculpa.
          A quoi bon étudier…D’autres, le font si bien à notre place ! :)
          D’autant qu’il faut tout oublier…
          Finalement, il est important de bien s’entourer, pour finir.
          Bonne soirée :)

      • 3 mars 2014 à 5 h 42 min
        Lien vers ce commentaire

        Les études d’Allan Kardec : Le magnétisme.
        Travailleur infatigable, c’est au travail qu’il succomba le 31 mars 1869.
        Depuis de longues années il souffrait d’une maladie de coeur qui ne pouvait être combattue que par le repos intellectuel.
        Allan Kardec tomba foudroyé.
        Laissant l’Oeuvre magistrale quant au Spiritisme. Doctrine incontournable pour comprendre les phénomènes et valeurs morales.

        A l’époque de ses études à l’institution Sainte Barbe, pour obtenir son certificat de grammaire, le jeune Philippe consacre son temps libre à la lecture. Sa chambre est remplie de livres, surtout consacrés au magnétisme.
        J’ai retrouvé ces notes dans mes écrits.
        Il suffit d’en retrouver la source.
        Aucun doute sur le fait que Nizier Anthelme Philippe a bien étudier le magnétisme…Le spiritisme, selon la Doctrine de Kardec, entre autres .
        Pour répondre à Karlito, on peut avancer que le discours de MP provient de ses études en la matière.

  • 6 octobre 2013 à 19 h 06 min
    Lien vers ce commentaire

    me mettre au travail ? trop les chocottes avec les esprits, je n’irais pas tout seul dans cette histoire :o)
    S’agissant de MP, je trouve que la publication de chez Arqa offre des vues intéressantes, lecture en cours,
    pour qualifier MP et revenir au sujet de le qualifier, quel époux était il ? On ne sait rien de son épouse , étonnant non ?

    • 6 octobre 2013 à 19 h 28 min
      Lien vers ce commentaire

      Pardonnez mon ignardise, mais qui donc est l’auteur de cette publication de chez Arqa ?
      En effet, Madame Philippe est très effacée… Gommée…
      On peut s’interroger ?
      Eh bien Karlito… En élevant notre esprit, nous n’avons rien à craindre ! :)

    • 6 octobre 2013 à 20 h 06 min
      Lien vers ce commentaire

      « me mettre au travail ? trop les chocottes avec les esprits, je n’irais pas tout seul dans cette histoire :o) »

      Pas besoin d’esprits Karlito !
      Le vécu on le trouve pas dans les livres ! :) ah cet extrait est pas mal pourtant :

      « La conscience est un monde intime et clos que nous découvrons dans une sorte de tremblement… Il faut descendre plus avant dans l’intimité pour découvrir en soi un autre monde dans lequel l’amour-propre, au lieu de s’affiner, se dissout ; mais chacun de nous ressent une émotion incomparable en faisant l’épreuve de sa richesse, de sa profondeur et de son infinité : c’est un monde dans lequel nous sommes tous appelés à communier. Devant lui, le monde apparent recule et perd sa réalité : nos soucis misérables se fondent ; notre vie s’illumine et se transfigure. Dira-t-on que c’est là un pays lointain et ignoré dans lequel on ne peut pénétrer sans une grâce surnaturelle ? Il est vrai que celui qui en parle semble tenir un langage mystérieux, chimérique, dépouillé de tout intérêt humain. Mais, en prêtant mieux l’oreille, on reconnaît peu à peu tous les mots. Car ce voyageur vient du paradis, d’un paradis spirituel que chacun porte en soi et qu’il suffit de désirer pour le découvrir et y vivre. »1

      1) Louis LAVELLE, philosophe Chrétien : « La conscience de soi ». Christian de Bartillat. page 12-13.

    • 6 octobre 2013 à 20 h 12 min
      Lien vers ce commentaire

      « quel époux était il ? »
      Je suis sur qu’il l’a aimé

      • 6 octobre 2013 à 20 h 34 min
        Lien vers ce commentaire

        Et puis…
        Il fallait bien une riche famille, pour les poches perçées de MP.
        Et pour ainsi accomplir sa destinée.

        • 6 octobre 2013 à 20 h 53 min
          Lien vers ce commentaire

          Osez dire que MP avez les poches percées, il en faut du courage… Bravo!
          Ca se voit que vous n’avez pas peurs des esprits !:)

          • 6 octobre 2013 à 21 h 05 min
            Lien vers ce commentaire

            Il était quand même d’une nature dispendieuse; Je m’imagine que la belle famille devait voir d’un mauvais oeil (rien à voir avec les esprits ;-) ) cet individu qui distribuait la fortune familiale …
            On peut y voir aussi une bonne leçon donnée à cette famille sur le rapport à l’argent (qui doit rester un moyen et pas un but en soi) … Mais du coup, comment Madame Philippe a t elle « géré » les rapports que j’imagine tendus entre MP et la belle famille ?

            • 7 octobre 2013 à 6 h 05 min
              Lien vers ce commentaire

              L’évocation de ces points particuliers de la personnalité de Monsieur Philippe n’enlève pas le respect, bien au contraire.
              On peut penser qu’à cette époque, les femmes ne portaient pas le pantalon…
              Je ne sais plus quel saint ou sainte a dit :
              « Pleurer dedans, sourire dehors. »
              Allez, un petit coucou à Madame Sand qui fut bien courageuse pour l’époque, d’endosser le pantalon, non par esprit de domination, mais tout simplement parceque sa bourse ne lui permettait pas de changer chaque jours de toilettes.
              Le pantalon fut donc une évidence afin de passer inaperçue dans les milieux littéraires.
              Puisqu’il est question de spiritisme, George Sand avait son idée bien tranchée au sujet des tables tournantes.
              « Montons plus haut » dira t’elle.
              Et, confirmation de son état d’esprit :
              Nous pensons aujourd’hui que, si nous sommes immortels, c’est à la condition de revêtir sans cesse des organes nouveaux pour complèter notre être qui n’a probablement pas le droit de devenir un pur esprit; mais nous pouvons regarder cette terre comme un lieu de passage et compter sur un réveil plus doux dans le berceau qui nous attend ailleurs.
              De mondes en mondes, nous pouvons, en nous dégageant de l’animalité qui combat ici-bas notre spiritualisme, nous rendre propres à revêtir un corps plus pur, plus approprié aux besoins de l’âme…
              Et encore ceci :
              Aimons-nous en ce monde, nous qui y sommes encore, aimons-nous assez saintement pour qu’il nous soit permis de nous retrouver sur tous les rivages de l’éternité avec l’ivresse d’une famille réunie après de longues périgrinations.
              « Aidons-nous les uns les autres à ne pas désespèrer. »

              La terre ne porte- t’elle pas de belles âmes, pour finir ? ♥

              • 7 octobre 2013 à 9 h 29 min
                Lien vers ce commentaire

                Alors justement, George Sand, elle fut initiée et faisait partie de cette Société Angélique, organisation secrète d’une importance considérable, qui n’a jamais tenue à être connue du grand public, société en relation avec la Maçonnerie, le Rosicrucianisme et d’autres (…) et fondée à Lyon. Il est facile de retrouver les études à ce sujet par un moteur de recherches, et justement un important ouvrage en deux volumes a été publié par les éditions Arqa, qui viennent de sortir le dernier livre sur les Enseignements oraux de MP.

              • 7 octobre 2013 à 10 h 39 min
                Lien vers ce commentaire

                Bonjour Népo du Clos ,
                S’il est vrai que la personnalité de Madame Sand m’intéresse depuis fort longtemps…
                Etudier sa vie, par tout le travail considérable fourni par Georges Lubin …
                Je crains qu’il me faille revenir encore de nombreuses fois.
                D’autant que je ne connais de son oeuvre que La Mare Au Diable.
                D’autant qu’elle n’écrivait que pour faire de l’argent…Nourrir ses gens, comme elle le dit.
                Ce que vous avez trouvé est fort intéressant !
                J’ai trouvé ceci, dans : Balzac et le Martinisme :
                « Henri de Latouche, qui appartenait au Martinisme y a-t’il affilié George Sand ? Ce n’est pas improbable.
                Pour autant, aucune certitude.
                Ou peut-être…
                Ni a t’elle fait qu’une brève apparition ? !

              • 7 octobre 2013 à 21 h 55 min
                Lien vers ce commentaire

                Enfin je ne voudrais pas dire…plutôt si, je dis qu’il ne faut pas trop idéaliser les gens car les paroles « d’amour saint » ,citées plus haut, de George Sand semblent tellement éloignées de ce qu’elle écrivait à Chopin à la fin de leur relation: C’est révélateur à la fois de l’état de santé du musicien, mais aussi de l’état désastreux de la relation entre les deux. Elle lui écrivait : « Mon cher malade »
                puis « mon petit souffreteux » jusqu’à « mon cher cadavre ».
                Si vous comparez ceci à:
                « montons plus haut, « revêtir un corps plus pur », aimons-nous assez saintement, etc……. il y a lieu de se dire qu’entre paroles et actes parfois… j’en reviens toujours là….

              • 8 octobre 2013 à 5 h 58 min
                Lien vers ce commentaire

                En effet, Jean-Pierre …
                Idéaliser qui que ce soit, n’est pas la bonne voie.
                Pourtant, n’avons-nous pas tous des affinités, des points communs avec certains êtres, jusque dans les zones d’ombres, on peut parfois s’y reconnaitre.
                Vous avez choisi d’évoquer un bien môvais côté de cette fin de chapitre, vie privée de Madame Sand.
                Je préfère pour ma part, ne garder que sa formidable énergie déployée à materner ses amants…Tout le bien qu’elle aura fait pour les soutenir dans leur travail.
                Quelle femme !
                Flaubert n’a t’il pas dit :
                « Cette femme est un grand homme. »
                Victor Hugo qu’elle n’a jamais rencontré fit son éloge, en écrivant le discours de ses funérailles.
                C’est plutôt réconfortant de savoir que ces grands esprits, capables de belles choses sont aussi comme la plupart d’entres-nous, en toute humanité, en somme.
                Quand une histoire d’amour ne tient plus la route…Tous les noms d’oiseaux y passent, bien souvent. Qui a échapper à celà ? (sourire…ou grimace)
                En tous cas, merci Jean-Pierre de me donner l’occasion d’être l’avocat de George Sand, ce matin.
                Moi qui aurait tant aimé qu’elle me donne un peu de sa plume… Je ne me reconnais que dans certains môvais côtés … En celà, hélas, on peut parler d’affinités.

              • 8 octobre 2013 à 6 h 25 min
                Lien vers ce commentaire

                Ah… j’oubliais Jean-Pierre,
                Adieu mon ami, adieu !
                A bientôt vous revoir. :)

              • 8 octobre 2013 à 6 h 41 min
                Lien vers ce commentaire

                Me revoilà déjà, Jean-pierre…
                Avez-vous remarqué l’évolution :
                Le chapitre de Chopin… Jusqu’à la bonne Dame de Nohant ( texte de mon post ci dessus)
                Oooh lala…
                Vous me faites travailler les méninges de bon matin !
                J’aime pas trop ça ;)

  • 6 octobre 2013 à 23 h 34 min
    Lien vers ce commentaire

    Je pense qu’il faut faire une grosse différence entre ce que Monsieur Philippe disait de ne pas faire à une grande partie de son auditoire, et ce qu’il a enseigné à une minorité capable de bien comprendre et qui d’ailleurs étaient en grande partie occultistes, kabbalistes, théurges etc….
    Donc, ses nombreuses mises en garde, je pense, étaient adressées avant tout aux néophytes, n’ayant aucune connaissances dans ces domaines, monsieur et madame « toulemonde » car sans avoir approfondi et maitrisé les domaines tels que la théurgie, la kabbale avec tout ce qu’elles contiennent d’opératif, il y a effectivement danger.
    Mais comment douter qu’il avait lui-même étudié et approfondi tous ces nombreux domaines, y compris certainement le spiritisme dont il atteste la réalité.
    Et je pense que de nombreux et longs entretiens ont traité de ces sujets en comité restreint.
    Les documents originaux présentés sur le dernier livre édité récemment mentionnent, de la main de Monsieur Philippe, des phrases telles que « cabale mystique » . Jean Bricaud, assistant aux cours de l’école de magnétisme (Durville), note: « le maitre réunit autour de lui un petit groupe d’élèves auxquels il enseignait et démontrait les lois et hauts phénomènes du magnétisme occulte et c’est avec raison qu’on a parlé d’Ecole de Théurgie ».
    Et plus loin:
    … »vous ne pourrez faire ces choses que plus tard, mais je peux vous apprendre les opérations de magie, afin que vous puissiez fabriquer des fluides magnétiques avec des substances végétales……. »

    • 7 octobre 2013 à 8 h 28 min
      Lien vers ce commentaire

      Bjr Jean Pierre

      C’est le jour des compliments !:)

      Vous êtes un « Chercheur invétéré » et j’ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire:)

      • 7 octobre 2013 à 22 h 04 min
        Lien vers ce commentaire

        Bonsoir meaculpa, nous avons tous le plaisir à nous lire mutuellement puisque le groupe de personne qui publient des commentaires régulièrement continuent de partager. Même de loin, on finit par se connaitre et s’apprécier. C’est le grand avantage de la libre pensée, de la mentalité exploratrice. On peut mettre en question, investiguer librement, comparer, s’exprimer avec humour (enfin en finesse, juste la dose pour ne pas trop perturber ni perdre le fil des articles qu’on commente)…. mais en tout cas, c’est léger et frais tout ça…….

    • 20 octobre 2013 à 19 h 17 min
      Lien vers ce commentaire

      « Cent hommes, dit le vieux platonicien, peuvent lire un livre au moyen de la même lampe, et cependant tous peuvent n\’être pas d\’accord sur le sens du texte ; car la lampe n\’éclaire que des lettres, et c\’est l\’esprit qui doit deviner le sens. »
      Edward Bulwer Lytton dans Zanoni.

      • 20 octobre 2013 à 19 h 38 min
        Lien vers ce commentaire

        En effet, nous avons tous constaté ici même que bien que nous lisions les mêmes textes ou les mêmes témoignages sur Monsieur Philippe, l\’interprétation en différe souvent de l\’un à l\’autre, ce qui fait qu\’il peut y avoir autant de Monsieurs Philippe que de commentateurs !

  • 7 octobre 2013 à 7 h 24 min
    Lien vers ce commentaire

    Lucie, je rejoins totalement ce que dis Jean-pierre :
    je crois en effet que monsieur Philippe a toujours adaté son discours
    aux personnes qu’il avait en face de lui.
    Non pas pour faire une hiérarchie mais par précaution , pour protéger .
    C’est ainsi que je ne condamne pas le spiritisme mais que je pense que
    ce n’est pas donné au premier venu et que , sans préparation et précaution ,
    ça peut être dangereux ;
    Quant à la place de madame Philippe , originaire d’un société matriarcale ( les hommes
    Fanfaronnent dehors mais aucune décision n’est prise sans l’aval des femmes, d’autant plus que la décision est d’ordre financier ), j’ai
    du mal à l’imaginer si docile , d’autant qu’elle a eu un rôle de maitresse de maison ,essentiel je pense, à jouer.

    • 7 octobre 2013 à 8 h 48 min
      Lien vers ce commentaire

      En tout cas, Madame Philippe n’a pas finie dans l’opulence.
      Ce qui ne fait que confirmer : Un guérisseur ne devient jamais riche .:)

  • 7 octobre 2013 à 7 h 58 min
    Lien vers ce commentaire

    Bjr Lucie

    « Pleurer dedans, sourire dehors. » Pourquoi cacher nos pleurs ?

    J’aime beaucoup, du moins essayons de nous aimer en ce monde ……………
    « Aimons-nous en ce monde, nous qui y sommes encore, aimons-nous assez saintement pour qu’il nous soit permis de nous retrouver sur tous les rivages de l’éternité avec l’ivresse d’une famille réunie après de longues périgrinations ».

    J’aime bien ce que vous êtes Lucie, mais je ne vais pas trop vous complimenter sinon gare aux quolibets !:)

    • 7 octobre 2013 à 8 h 51 min
      Lien vers ce commentaire

      Aaaah ! meaculpa…
      La flatterie est à fuir comme la peste ! :)

  • 7 octobre 2013 à 9 h 06 min
    Lien vers ce commentaire

    Ce n’est pas notre Dame qui a protégé les Lyonnais de la peste, alors pourquoi fuir ?:)
    Je ne vais plus vous importuner !:)

  • 7 octobre 2013 à 17 h 19 min
    Lien vers ce commentaire

    Maitre Philippe connaissait aussi l’esprit de la matière, une de ses paroles:
     »L’enfant de Dieu peut lire l’inscription de la matière; il peut aussi lui commander. Elle lui obéit et le sert. L’être pur peut tout connaître. Si on lui demande ce qui existe à un point quelconque, si éloigné soit il, il répond sans faute ». Cette parole peut être une base à la physique quantique.
    Est ce que connaître l’esprit de la matière tient du spiritisme, ou de l’alchimie spirituelle? Commander la matière c’est parler à son esprit et le modifier.

  • 8 octobre 2013 à 8 h 02 min
    Lien vers ce commentaire

    Magnifique hommage à Me PHILIPPE DE LYON, avec beaucoup d’amour, d’humanisme.
    Encore Bravo
    Amitiés Fraternelles

  • 8 octobre 2013 à 12 h 51 min
    Lien vers ce commentaire

    Bonjour Lucie,
    Je comprends bien ce que vous dites.
    Mais à en croire les écrits, il y a les saints, les vertueux…et les autres.
    Avoir des envolées lyriques émotionnelles sur la spiritualité, la morale et l’amour, c’est une chose mais il faut déjà appliquer tout ça concrètement à soi-même « quand les temps sont durs »…
    Dans la facilité et quand tout va bien, on aime le monde entier……
    Mis à part cela, j’aurais bien aimé côtoyer Chopin et son piano….

    • 8 octobre 2013 à 17 h 04 min
      Lien vers ce commentaire

      Je ne suis pas sûre que vous comprenez bien où je voulais en venir avec G Sand, Jean-Pierre.
      Mon souhait était de rester dans l’aspect spiritualiste, afin de ne pas trop nous éloigner du spiritisme dont il est question, présentement .
      J’y reviens donc, car nous sommes dans la même époque que Monsieur Philippe… Intéressant quand même de connaitre les opinions des grands de ce monde, qui ont tout de même fait l’Histoire de notre France .
      Savez-vous que la commune de Nohant refuse de voir partir le tombeau de Madame… pour le Panthéon.
      Après réflexion, cette femme « en avait dans les pantalons »…(Pardonnez l’expression)
      Quant au catholicisme, elle dit : « Quittez le prêtre et allez à Dieu ! »
      Les dogmes de l’Eglise l’exaspère.
      La confession et le célibat des prêtres l’irrite.
      L’Eglise marche en sens inverse, elle se remplit d’intrigants, de faux prophètes, de beaux esprits à la parole creuse et menteuse…

      Pour l’époque, on est loin de la tièdeur et des envolées lyriques émotionnelles…
      Mais bon, vous étes pardonné Jean-Pierre :)
      Vous ne pouvez pas avoir tout étudier, et en plus travailler pour gagner votre pain.
      Pour un peu…MP rejoindrait la pensée de Madame Sand, au sujet des prêtres…
      Aaaah, le piano de Chopin…Qui a tant donné de sueurs à Madame Sand, pour le bonheur de tous !
      « Dans la facilité et quand tout va bien, on aime le monde entier… » Je crains de ne pas comprendre ce que vous voulez dire, Jean-Pierre ?
      Bonne soirée

      • 8 octobre 2013 à 21 h 16 min
        Lien vers ce commentaire

        Il faut que vous relisiez ce que j\’ai écrit et voulu exprimer.
        Je n\’ai nulle part parlé de tiédeur….
        Les phrases de Sand dont je fais allusion sont de cette sorte: « aimons-nous assez saintement pour qu’il nous soit permis de nous retrouver sur tous les rivages de l’éternité avec l’ivresse d’une famille….. ». Je disais lyrisme par l\’emploi des métaphores, intensité des mots….. c\’est comme ça en littérature..
        Je suis désolé, mais mon petit Chopin souffreteux, réellement très malade aurait peut-être aimé recevoir « en vrai » quelque chose qui ressemble plus à ces belles phrases, même en fin de liaison…. qu\’à des qualificatifs pour le moins…….
        Vous voyez la différence….?
        « Dans la facilité et quand tout va bien, on aime le monde entier… »: C\’est ce que j\’ai écrit et qui faisait suite de façon indissociée au reste.
        Donc explication: quand tout va bien, on peut faire de belles phrases. Mais dès qu\’on se retrouve en difficulté avec quelqu\’un (ici Chopin), les paroles sont tout autres… c\’est pourquoi, voyant l\’arbre à ses fruits, je préfère suivre les gens sur ces derniers…..plutôt que sur leurs paroles.
        De même, d\’aucun répètera qu\’il faut aimer ses ennemis….. en parole, c\’est très simple…
        Cela n\’enlève rien du reste à son engagement social et ses convictions et propos révolutionnaires, par ailleurs, non remis en question ici. Victor Hugo était dans un même engagement politique, moral et social…. et il lui rendit donc honneur, ce grand homme qui pratiquait le spiritisme (la boucle est bouclée)
        Mais ma remarque concernant ce que j\’ai lu ici de Sand concernait le spiritualisme, besoin de l\’âme, amour…
        Par contre, chez Monsieur Philippe, il y a une cohérence de tous les instants entre paroles et actes. S\’il disait amour, il faisait amour.
        Voilà, j\’espère clôturer ainsi un débat mineur, qui intéresse peu de monde ici, sur ces quelques détails concernant Mme Sand qui m\’apparaît toutefois que très secondaire sur le site de Monsieur Philippe et par rapport aux témoignages et aux article qui y ont été récemment très légitimement consacrés et qui ne doivent pas être évincés de fait.
        Cordialement,
        Jean-Pierre

        • 9 octobre 2013 à 4 h 37 min
          Lien vers ce commentaire

          Pour un peu…MP rejoindrait la pensée de Madame Sand, au sujet des prêtres…Point.
          Monsieur Philippe est un guérisseur dans l\’âme, et bien au delà. Donc, point de comparaison.
          Le sujet est donc clos.
          Je ne m\’incline pas devant votre culture, Jean-Pierre.
          Je ne souhaite plus échangé avec vous…
          Ce doit être vibratoire.
          Restons en là, si vous le voulez-bien.
          Cordialement,
          Lucie

          • 9 octobre 2013 à 12 h 50 min
            Lien vers ce commentaire

            Point de point, Lucie, soyons humbles, restons dans les guillemets.

            • 9 octobre 2013 à 13 h 32 min
              Lien vers ce commentaire

              Merci Michel !
              Je crains que pour la ponctuation…
              Comme pour l\’instruction…
              Merci encore.

              • 9 octobre 2013 à 13 h 38 min
                Lien vers ce commentaire

                Bien à vous; tout le bien. Lucie haut les cœurs. Si vous connaissez la langue des oiseaux, message sifflé.

          • 9 octobre 2013 à 12 h 54 min
            Lien vers ce commentaire

            Je ne sais pas ce qui vous a pris tout d\’un coup mais mon petit commentaire sur Mme Sand vous a touché, vous. Vous parlez de mes connaissances alors que je n\’ai jamais pensé, ni dit ni écrit tout savoir, relisez tous mes commentaires. Par contre, j\’ai écrit plusieurs fois que je suis par nature chercheur, comme d\’autres personnes ici, ce qui signifie que j\’apprends sans cesse des ouvrages, des autres, de la vie, du quotidien. Vous parlez que je travaille pour gagner mon pain. Quel rapport avec tout ça ma vie privée? Mais à mon sens, vous avez quelque chose à résoudre de vous à vous pour réagir ainsi et envoyer ce petit coup de patte pas sympa que chacun a d\’ailleurs reçu à tour de rôle….
            Si c\’est vibratoire, (l\’option fourre-tout-qui-évite-de-se-poser-des-questions), comme vous le dites, cela engage vos vibrations à vous et ne vous empêche pas d\’être objective et cordiale comme vous l\’avez déjà été et montré par ailleurs.
            Jean-Pierre

            • 9 octobre 2013 à 13 h 27 min
              Lien vers ce commentaire

              Jean-Pierre,
              Je maintiens que le chapitre Chopin que vous avez choisi : Hors sujet.
              Le spiritisme étant le sujet, Madame Sand baignant dans cette atmosphère du moment : Pas hors sujet de l\’évoquer.
              Point.

              • 9 octobre 2013 à 13 h 40 min
                Lien vers ce commentaire

                Allez, faites pattes de velours au lieu de montrer du « point ». Vous « maintenez », vous « pointez »…..Je ne vous ai pas agressée, alors pourquoi vous énervez-vous tant et si fort?
                Allez, il faut calmer tout ça.. car ce n\’est pas bon.

              • 9 octobre 2013 à 13 h 49 min
                Lien vers ce commentaire

                Encore un peu…
                Et, je m\’en vas invoquer Madame Sand, qui, elle !!!!
                Trouvera les mots .
                On reste en plein dans le vif du sujet qui nous occupe.
                Et tac !!!

  • 9 octobre 2013 à 14 h 22 min
    Lien vers ce commentaire

    J\’ai du rater un épisode…voilà ce que c\’est de se disperser…
    J\’ai vérifié si j\’étais bien revenu sur le site Maitre Philippe, mais oui pas de doute, d\’ailleurs le titre est bien Monsieur Philippe de Lyon maitre du spiritisme, et ce n\’est donc pas un forum de Libé ou des Nouvelles littéraires.
    Quant au maitre du spiritisme n\’y aurait il pas confusion avec un autre Lyonnais Hippolyte Léon Denizard-Rivail, qui, peut être après un abus de chouchen, est devenu Allan Kardec ? Car ce qualificatif lui a été attribué (jusqu\’au Brésil). Déjà à l\’époque il devait être comme Papus un grand client chez Ikéa avec sa passion des tables tournantes (l\’histoire ne dit pas si George Sand était assise dessus).
    D\’ailleurs pour revenir à Monsieur Philippe, on voit toujours au Clos Landar la table ronde que Mme Philippe dut faire fixer au sol, car chaque fois que Papus venait, elle se mettait à tourner avec dessus le beau service de thé offert par la Cour de Russie…

    • 10 octobre 2013 à 6 h 05 min
      Lien vers ce commentaire

      Confusion…Dites-vous Népo du Clos ?
      En effet, que penserait Monsieur Philippe de cette étiquette : Maître du spiritisme ?
      On peut vraiment s\’intérroger.
      Le travail et l\’oeuvre de Kardec, tant reconnu au Brésil et tant méconnu à Lyon…
      Enfin…Il a tout de même Sa plaque non loin de la rue Sala à Lyon où il est né. Népo du Clos, soyons indulgents avec les tables qui tournent, les verres qui se déplacent, les portes qui claquent, les lumières qui s\’allument ect…ect…
      Peut-être, beaucoup d\’énergies pour nous apprendre peu à peu à monter plus haut.
      Quant à Monsieur Philippe, n\’est-ce point lui, qui aurait dit quelque part :
      « Apprenons à descendre. »

      • 11 octobre 2013 à 7 h 02 min
        Lien vers ce commentaire

        Erreur ? Interférence ?
        « Apprenons à descendre. »
        Il semblerait que cette phrase n\’émane pas de Monsieur Philippe…
        Mais du Curé d\’Ars !
        En fait, j\’ai cherché, parceque…
        Cette dernière phrase ne « collait » pas avec le propos de mon post ci dessus.
        Pourrait-on penser raisonnablement que pour « monter il faut descendre  » ?

  • 12 octobre 2013 à 23 h 00 min
    Lien vers ce commentaire

    Par quoi commencer?

    Je m’attendais, sur cet article, à ne trouver que des commentaires sur les différentes appellations dont a été affublé Philippe de Lyon.
    Il y a tellement « à boire et à manger », que je m’attendais à en découvrir encore dans les messages….
    J’ai plutôt lu que manifestement la source au sein de laquelle j’ai entendu cette phrase aberrante, devait avoir confondu M.Philippe avec Allan Kardec…
    C’est ce que je pense de plus en plus
    Mais je pense aussi que pour les personnes qui en ont « entendu parler », l’activité spirite n’est pas impossible. Puisqu’on retrouve meme ce type d’allusions dans le livre « Philippe guerisseur de Lyon à la cour de Nicolas II » de Weber-Bauler.
    Certes Philippe contestait les pratiques, mais peut-être a t’il participé à des séances.
    Je ne vois pas en quoi il y aurait un manque de respect à évoquer ce type d’hypothèses.
    Il n’en demeure pas moins que j’écoute tout ce qui peut se dire. On peut alors aller de découverte en découvertes.
    La prochaine fois, j’intitulerai l’article autrement, pour avoir plus de chances de lire les dites appellations. :-)

    Merci à Nepo pour sa synthèse des deux personnes citées dans l’article sur Jean Chapas et Victoire Philippe:
    http://www.philippedelyon.fr/2-septembre-2013-anniversaires-mariage-victoire-philippe-deces-jean-chapas-2169/#comment-11694
    Une apres midi entière passée dans les énergies et prières, dans un premier temps, à St Martin d’Ainay, et ensuite de la Cathedrale St Jean, m’avait éloignée du site.

    A propos de la cathédrale, une question:
    Est ce que quelqu’un sait si Philippe de Lyon aurait au moins connu, voire fréquenté le Cardinal Pierre Hector Couillé, Archeveque de Lyon, un contemporain du Maitre?

    J’admet très humblement que je ne réalise pas assez que toute personne arrivant sur ces articles et sur les commentaires en découlant, ne connait pas forcément les personnes dont il est question.
    Dans le meme temps, je n’ai réalisé cet état de fait qu’après mes visites à la tombe de Maitre Philippe au cimetière de Loyasse.
    Visites qui m’ont permise de découvrir encore des sujets de questions et de faire des rencontres des plus instructives.

    Détails pour ce qui touche à la tombe: les plantations vont passer devant les inscriptions….Si on considère qu’une partie des données sur la plaque, soit n’a rien à y faire si les défunts ne reposent pas à cet endroit, soit sont carrément erronées….
    J’ai découvert avec cette tombe qu’il était donc possible d’avoir de fausses données quand au(x) défunt(s) qui sont pourtant annoncés y reposer…
    Quand ce ne sont pas de presque grossières erreurs de dates…..Annoncer une date avec plus d’un mois d’écart ….
    De ce point de vue, les plantes peuvent continuer à pousser….Elles cacheront les erreurs….:-)
    La coupe de l’if avait généré une vague de contestations diverses et variées….Les plantations actuelles prennent un tel volume que nous n’allons probablement pas tarder à en entendre à nouveau parler.

    Pour finir, comme je viens de l’afficher sur la page facebook du site, (https://www.facebook.com/LeSiteMaitrePhilippedeLyon)
    on peut trouver le dernier livre sur Philippe de Lyon, les « Enseignements Oraux de Maitre Philippe », sur le site de l’éditeur Arqa, mais aussi à la librairie Cadence à Lyon.
    Vous pouvez les contacter de la part du site.
    Il en est de meme pour le livre de Serge Caillet, « Monsieur Philippe, l’ami de Dieu….. » sorti en avril 2013, disponible aussi à la librairie Cadence de Lyon, dans la librairie Joseph Gibert à Paris, ainsi que sur internet ; notamment sur le site Amazon.
    N’y ayant aucun intérêt personnel, la neutralité étant impérativement de mise, le site peut se permettre ce type d’annonces.
    Il serait également appréciable que si quelqu’un en trouve dans d’autres magasins ou sur internet, de le dire. Cela peut rendre service à d’autres personnes.
    C’est cela aussi la charité

    Bien à vous

  • 21 octobre 2013 à 16 h 50 min
    Lien vers ce commentaire

    Le site fete en beauté ses 2 ans d\’existence ces jours-ci, avec notamment une jolie nouvelle
    C\’est en effet avec un grand plaisir que je découvre la nette augmentation de visiteurs sur le site.
    …sur la page facebook LeSiteMaitrePhilippedeLyon, c\’est un peu tôt, puisqu\’elle est née le 27 aout 2013…
    Ne vous gênez pas pour cliquer sur « j\’aime » :-)

    http://www.philippedelyon.fr a en effet constaté une forte augmentation du nombre de ses pages vues quotidiennes, passant ainsi de 400 ce qui était déjà correct, à une moyenne entre 800 et 1000 pages vues par jour, avec des pointes à 1500 vues….!!!
    En ce seul mois d\’octobre, le nombre de vues passe ainsi de 10 000 à 30 000 pages lues…depuis plus de 40 pays…!!
    un chouette cadeau d\’anniversaire pour le site :-)

    philippedelyon.fr, c\’est pour l\’instant, une centaine d\’articles pour 2600 commentaires environ
    Merci à toutes et à tous….sans vous, il n\’aurait pas d\’existence…

    • 22 octobre 2013 à 14 h 20 min
      Lien vers ce commentaire

      Quand on regarde la page face-bouc du site, il est à remarquer que les intervenants qui y écrivent ne semblent pas venir sur le site même, où, du moins, ne pas y participer par leurs commentaires ; cela veut il dire que face-bouc est fait pour les gens pressés et le site pour les autres ?
      Dommage que l\’on ne puisse pas intégrer ici de gateau d\’anniversaire !

      • 22 octobre 2013 à 14 h 59 min
        Lien vers ce commentaire

        Absolument pour la page FB
        Pour cette raison qu’elle a été créée : d’autres lecteurs
        Là aussi, des supports différents sont autant d’approches possibles et enrichissantes sur Philippe de Lyon
        Merci pour le gâteau ….j’aimerais aussi :-)….on n’a pas tous les jours 2 ans :-)….

        Un commentaire m’a semblé plus adapté qu’un article pour ce cap que passe le site.

        Je constate d’ailleurs que cet anniversaire reçoit un accueil extrêmement différent ici et sur FB :-)
        Le contraste est saisissant
        La page réunit autour de MP….
        Le site révèle …..que tout ce qui devrait unir autour de MP, a créé bien des discordes et des batailles, dont le clos est une des victimes les plus visibles…..
        Je souhaite aussi un joli anniversaire à ce site
        ;-)

      • 22 octobre 2013 à 17 h 37 min
        Lien vers ce commentaire

        Si je puis me permettre…Face de Bouc,
        C\’est pas trop ma tasse de thé.
        Pour le gâteau d\’anniversaire…
        J\’fais confiance à Népo !

    • 22 octobre 2013 à 22 h 15 min
      Lien vers ce commentaire

      Joyeux anniversaire !…. et longue vie au site, à sa créatrice, aux visiteurs, aux commenta (trices) (teurs)…..

      Longue vie….non pas pour durer plus.. mais comme le pensent les Taoïstes, pour se donner plus de temps afin de réaliser la transformation alchimique…. : )

      • 23 octobre 2013 à 1 h 22 min
        Lien vers ce commentaire

        Merci à cette allusion à la transformation alchimique….! :)
        elle est en train de se réaliser, de la plus magnifique des manières, pour toutes celles et tous ceux qui partagent et participent à l’Esprit de l’héritage de Philippe de Lyon
        Et je ne parle pas spécialement du site
        De grands changements sont en cours…Certains seront rapides, d’autres prendront tout le temps nécessaire pour voir le jour
        Ne pas se presser…tout arrive en son temps

        :-)

      • 23 octobre 2013 à 8 h 50 min
        Lien vers ce commentaire

        Je ne sais pas vous tous, mais personnellement j\’ai tout mon temps …une éternité…

        • 23 octobre 2013 à 18 h 14 min
          Lien vers ce commentaire

          Nous sommes si peu de chose dans cette éternité…
          Nous passons devant le temps…
          Qui Lui, a tout son temps:)

          • 23 octobre 2013 à 18 h 59 min
            Lien vers ce commentaire

            …On est bien peu de chose et mon amie la rose me l\’a dit ce matin….
            Il faut être assez hardi pour écrire cela….
            ….à lire à plusieurs niveaux….

    • 24 octobre 2013 à 11 h 41 min
      Lien vers ce commentaire

      anniversaire du site
      une image simple pour un hommage discret
      :-)
      Ainsi toujours poussés vers de nouveaux rivages
      Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
      Ne pourrons-nous jamais, sur l’océan des âges,
      Jeter l’ancre un seul jour
      ….

      gros merci à Nepo pour l’intention de poser une image….j’espère que celle-ci, certes discrete, sera à la hauteur

      • 24 octobre 2013 à 19 h 34 min
        Lien vers ce commentaire

        Donc le système fonctionne pour poser une photo ! C\’est étrange car le livre présenté ici ressemble à la Bible annotée par Monsieur Philippe en personne que possède mon ami Zanoni et que Nizier-Anthèlme avait confiée à notre ami commun Althotas.

        • 24 octobre 2013 à 22 h 20 min
          Lien vers ce commentaire

          il y avait un systeme en effet il y a quelques temps, mais là aussi, des images ont été postées qui ne m’ont donné d’autres choix que de stopper cette possibilité…
          pour cette image, je ne l’ai fais que depuis l’administration du site
          je vais remettre le systeme en place…puisque la modération est en place, aucune image impubliable n’arrivera en ligne

          cette image me sert pour certains anniversaires
          pour ce site, je voulais une image sobre et laissant entendre le sérieux des quetes sur ce site
          heureusement qu’il y a un vaste choix d’images sur internet

  • 10 novembre 2013 à 13 h 41 min
    Lien vers ce commentaire

    Je relis cet article et ses commentaires ; et cela après relu d\’autres écrits et témoignages, publiés tant dans les auteurs de la mouvance Philippe que par d\’autres non repris encore sur ce site.
    Car le sujet est tellement vaste, plus on pense avancer, plus on a l\’impression de reculer (le fameux complexe du crabe déjà évoqué ici). On peut en tirer une leçon : personne, absolument personne ne peut se prévaloir de tout connaitre à son sujet et de pouvoir en traduire la pensée.
    Beaucoup de choses ont été publiées qui aident chacun à une meilleure connaissance, une meilleure compréhension, ce qu\’essaie d\’ailleurs de faire le site présent, mais il est impossible d\’en faire un portrait exact et complet. Car beaucoup des témoignages, même de son vivant, sont sujets à caution, et peuvent se contredire d\’un témoin à l\’autre, car il ne disait pas à tous la même chose, car des pans entiers de sa vie restent inconnus. De plus, depuis sa mort, des biographes ont repris parfois les uns sur les autres les mêmes erreurs, les mêmes mauvaises interprétations.
    Il semble aussi que des documents aient pu être retenus chez des particuliers, sans être publiés, ou volontairement cachés au public… Des questions évidentes se posent parfois mais ne sont pas posées…Et sans compter les récupérations dans des buts non pas idéologiques mais religieux ou thérapeutiques !
    Il est donc bien difficile de pouvoir parler du personnage avec certitude.

    • 10 novembre 2013 à 15 h 15 min
      Lien vers ce commentaire

      Et encore dernièrement, est arrivé sur un autre article, une preuve supplémentaire, qu’il existe en effet encore des archives disséminées, puisque le 17 septembre dernier, était publié sur ces commentaires, le message de Testimonios….qui n’a, au passage, jamais connu de suivi, ni meme de reponse, de la part de l’auteur du dit-mot: quant à une carte émanant apparemment d’un hotel de grande classe donnant l’idée d’une correspondance impliquant une surveillance de Philippe de Lyon….
      Tant que des documents seront à droite à gauche….Même sans évoquer la présence spirituelle de Philippe, la partie vie privée/vie publique, ne sera probablement jamais connue de qui que ce soit, dans sa totalité…
      Impression que cet aspect a déjà été évoqué sur ces pages.
      Il n’en demeure pas moins que nous tentons de réunir tous les éléments possible pour nous aider en effet à une meilleure compréhension, autant de la personne que de son message.

      • 10 novembre 2013 à 16 h 24 min
        Lien vers ce commentaire

        Et nous en avons eu la preuve récemment encore lors de la parution des deux volumineux ouvrages (Monsieur Philippe, l\’ami de Dieu par Serge Caillet aux éditions Dervy/Enseignements oraux de M.Philippe de Lyon par Gil Alonso-Mier aux éditions Arqa) qui tous deux nous ont présenté des documents inédits ou gardés discrètement auparavant !
        Et cela, fort intéressant, permet à chacun de compléter sa connaissance de Monsieur Philippe, de sa pensée et de ses actes.

  • 10 novembre 2013 à 20 h 58 min
    Lien vers ce commentaire

    J\’ai entendu, il y a peu, des témoignages sur mr. Philippe par une personne qui les tient de sa famille. Ils sont notés noir sur blanc et se liront peut être plus tard par plus de monde. Mais le plus important est de savoir ce que le Maître de Lyon a changé dans notre vie. Là, ce n\’est plus des archives qui se découvrent mais des destins.

  • 15 janvier 2014 à 9 h 27 min
    Lien vers ce commentaire

    Un Sage Inconnu et Connaissant a écrit : l\’Homme s\’est souvent demandé s\’il existait une possibilité d\’entrer en relation avec des êtres se trouvant dans l\’au-delà. Mais l\’au-delà est là. Il n\’est pas séparé de nous et il y a toujours une partie de nous-mêmes qui est en relation avec cet au-delà, tout comme nous sommes, tous, à l\’échelon personnel, mondial ou universel en relation les uns avec les autres.

    • 15 janvier 2014 à 14 h 35 min
      Lien vers ce commentaire

      Ce qui est en haut est comme ce qui est ne bas, selon la formulation bien connue; tout est un. Mais le tout n’est pas de le savoir mais bien d’en être imprégné jusqu’à la moelle des os. Or, étrangement, ce n’est pas tant la matière qui fait obstacle, c’est bien notre esprit, captif des mailles du filet de l’illusion, à ce qu’il me semble.

      Affectueusement,

      Philippe D

  • 16 janvier 2014 à 13 h 21 min
    Lien vers ce commentaire

    Nous allons donc continuer de consulter les propos de Valentin Tomberg, l’auteur anonyme des Méditations sur les 22 Arcanes majeurs du Tarot.
    Il écrit :
    C’est pourquoi ce qu’écrit Saint Martin (Louis Claude) à Liebisdorf (lettre CX) sur les raisons de sa conversion de la magie cérémonielle à la mystique, s’applique aussi au cas d’Eliphas Levy : « …ces Initiations par où j’ai passé dans ma première école, et que j’ai laissées depuis longtemps pour me livrer à la seule qui soit vraiment selon mon coeur…il n’y a plus d’Initiation que celle de Dieu et de son Verbe éternel, qui est en nous… ».
    Cela s’applique aussi à Paul Sédir (Yvon le Loup) qui s’était, lui aussi, adonné à la magie pratique, utilisant à cet effet pendant deux ans un cabinet qu’il avait loué au rez-de-chaussée du 4 rue de Savoie à Paris (références livres signés Philippe Encausse et par son père) et qui était membre et dignitaire d’au moins 20 Fraternités plus ou moins secrètes (par exemple de l’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix, de l’Ordre Martiniste, de l’H.B.of L., de la F.T.I, etc…). Son activité dans ce domaine commença en 1888, mais en janvier 1909 il se retira de ces Fraternités et délaissa tous les titres et postes qu’elles lui avaient conférés. Cela surprit ses plus anciens amis.
    Mais il y eut dans sa vie une circonstance extérieure, un évènement solennel et décisif qui lui fit toucher du doigt le néant des sciences et des société secrètes et qui le plaça pour toujours dans la seule voie de l’Evangile . Il s’agit de sa rencontre avec Maitre Philippe de Lyon qu’il décrivit dans une lettre à l’Echo du Merveilleux en Mai 1910.

    La rencontre décisive mentionnée par Sédir, Papus la fit lui aussi….mais il ne délaissa aucune des responsabilités acceptées dans le passé et ne se retira d’aucun groupement dont il avait la responsabilité, bien que son coeur fut déjà ailleurs…Ce qui avait changé en lui c’était la primauté du spiritualisme chrétien qu’il mettait en relief d’une manière radicale…

    Il nous faut cependant revenir sur Yvon le Loup : malgré sa décision de janvier 1909, il conserva toute sa vie son nomen initiatique de Sédir (anagramme en hommage à l’ouvrage de Louis-Claude de Saint Martin paru en 1790), en signa ses ouvrages et est toujours connu sous ce nomen. D’autre part, rappelons nous que dans un document du 13 janvier 1911 publié en exergue de l’ouvrage de Philippe Encausse (page 11/édition 1966) le Maitre Philippe de Lyon, il continue de signer « alias Sédir », et son paraphe est toujours terminé par le glyphe de signature des Fils du Tonnerre que nous avons étudié par ailleurs. Ces faits incontestables viennent ainsi contredire son abandon des fonctions en groupements initiatiques de début 1909.

    • 16 janvier 2014 à 14 h 53 min
      Lien vers ce commentaire

      Ces faits incontestables viennent ainsi contredire son abandon des fonctions en groupements intitiatiques de début 1909.

      Cher Népomucène Landarosa, est-ce bien vraiment une certitude ? Vous semblez aller dans ce sens; permettez-moi une idée toute personnelle. Ne se pourrait-il pas que l’utilisation de ce glype, tout comme le nomen utilisés jusqu’à la fin de sa vie par Sédir, ne relate que ce qui fut « partie intégrante » de lui-même, bien après qu’il ait orienté son esprit vers autre chose ? Cette question se pose parce que nombre d’anciens initiés utilisent cette façon de faire, malgré une cessation d’appartenance. Ce n’est qu’une idée au vent, bien entendu.

      Affectueusement

      Philippe D

        • 16 janvier 2014 à 16 h 22 min
          Lien vers ce commentaire

          Un non bien abrupt et sans éclaircissement… Permettez-moi donc de considérer ma remarque comme ayant encore quelque intérêt. Mais si pour des raisons personnelles vous souhaitez échanger en privé sur cette idée, j’autorise IN à vous faire part de mon adresse courriel. Merci !

          Philippe D

          • 16 janvier 2014 à 22 h 43 min
            Lien vers ce commentaire

            OUI
            Sedir a quitté tous les ordres initiatiques dont il était membre.

            Olivier

            • 17 janvier 2014 à 9 h 02 min
              Lien vers ce commentaire

              Valentin Tomberg écrit exactement cela…
              Quant à avoir gardé le pseudo de Sédir vous semblez sous-entendre que c’était pour une raison de clientélisme ?
              Et enfin, pour savoir exactement ce que pensaient lui et Marc Haven des milieux occultistes qu’ils auraient abandonnés, il suffira d’en publier les passages et les références exactes.
              Bien à vous.

              • 17 janvier 2014 à 11 h 29 min
                Lien vers ce commentaire

                « L’occultisme n’est, en effet, ni une doctrine précise, ni une secte homogène : c’est un groupe fictif, où se rencontrent des esprits de toute espèce, depuis le plus lourd positiviste jusqu’au plus subtil mystique ; beaucoup d’ignorants, vaniteux de quelques lectures incomprises ; quelques ambitieux ; un petit nombre de savants à qui le tourment de l’univers ne laisse pas de repos, vrais juifs errants du savoir ; et, plus rares encore, quelques êtres de bonne volonté, les meilleurs, qui cherchent là comme ils le feraient ailleurs, un travail utile à faire pour Dieu ou pour les hommes. Tous ces gens se coudoient, fraternisent avec pompe, se séparent avec fracas, passant de l’enthousiasme le plus vif les uns pour les autres aux rancunes les plus féroces ; leurs béatifications sont aussi imprévues que leurs excommunications et aussi bruyantes.
                C’est une halle, plutôt qu’un temple. (…)
                On me trouvera peut-être sévère ; mais, depuis vingt-cinq ans que je vis au milieu des occultistes, en ayant vu de toutes sectes et de toutes classes, il me semble qu’un seul point les rapproche, qu’un seul trait leur est commun. Tous, quelles que soient leurs apparences, leurs déclarations de principes, recherchent le phénomène, tous veulent conquérir des pouvoirs exceptionnels sur la matière, sur la vie ou, du moins se persuader et persuader les autres qu’ils en possèdent. C’est une curiosité intéressée, cette envie de dominer sur autrui, (…) ; ce sont ces mêmes sentiments qui, de nos jours, rassemblent de même, autour de quelques maîtres (…), tant d’esprits disparates, sous le nom vague d’occultistes. » Marc Haven, Cagliostro et sa Haute Magie, 1912.

    • 16 janvier 2014 à 22 h 40 min
      Lien vers ce commentaire

      J’ai du mal a comprendre ce qui vous permet d’écrire que Sedir ne s’est pas retiré des ordres initiatiques.
      Sa signature qui se termine par un glyphe n’est pas une preuve.
      Je pense que si il a garde le nom de Sedir c’est pour toucher plus facilement le milieu occultisant où il avait acquis une certaine réputation avec ce nom.
      Lui comme Marc Haven avaient une bien piètre opinion de ces milieux initiatiques à la fin de leur vie.
      Il doit y avoir encore une ou deux lettres qui l’atteste a la bibliothèque municipale de Lyon.

      Olivier

        • 17 janvier 2014 à 7 h 23 min
          Lien vers ce commentaire

          J’ai une lettre de Papus envoyée à Sédir sur toutes ses démissions ; c’est une réponse de Papus. Elle dit entre autre « qu’il y a plusieurs demeures dans la maison du Père » et qu’il comprend ses démissions.
          Quand au glyphe dont vous préjugez à l’appartenance encore à un autre ordre initiatique, c’est uniquement un signe de ralliement à la Ferme de MPh. Rien d’autre. C’est dit.
          cordialement

          • 17 janvier 2014 à 9 h 25 min
            Lien vers ce commentaire

            Je suis enchanté d’apprendre enfin que ce glyphe était le signe de reconnaissance de ceux qui fréquentaient la ferme du Clos landar ; on ne peut que regretter qu’il ne s’agisse pas d’un queue en forme de tire-bouchon, ce qui serait beaucoup plus adapté pour une ferme…
            Et cela est apparamment très éloigné de plusieurs publications à ce sujet et notamment celles présentées par les Editions Arqa en différentes occasions (ouvrage publié et site ), et preuves à l’appui ; mais bien sûr on ne peut être omniscient et tout connaitre.
            Quant à cette lettre de Papus il serait intéressant qu’elle soit publiée sur le site qui lui est consacré, nous allons faire le nécessaire à ce sujet.

      • 17 janvier 2014 à 7 h 20 min
        Lien vers ce commentaire

        Dans livres mystiques, on trouve un texte de Phaneg : Le Docteur Marc-Haven
        Extrait:
        Je suis bien persuadé qu’avec Bardet, Sédir, Guaita et les frères de la R.-C. que ce dernier avait organisés, son attitude fut la même. De bonne heure, du reste, Marc-Haven donna sa démission de cette société, comme aussi du Martinisme de Papus.
        Il voulait se consacrer à l’action solitaire et personnelle, et c’est dans le silence qu’il approfondit la Kabbale, l’ Alchimie, toutes les sciences.

  • 17 janvier 2014 à 12 h 20 min
    Lien vers ce commentaire

    Nous avons pris connaissance de ce qu’écrivait en 1912 le docteur Emmanuel Lalande sous la signature de Marc Haven au sujet de l’Occultisme. Mais il ne faudrait pas semer la confusion dans les esprits en confondant occultisme et sociétés initiatiques. Le début du XX ième siècle fit beaucoup de place à l’occultisme, de multiples groupes informels ou non se formèrent et nombreux furent les salons où se pratiquèrent tables tournantes, séances de oui-ja, apparitions et manifestations d’entités. Certes Papus et certains de ses camarades en étaient friands, mais à titre personnel.

    Mais c’est faire injure aux sociétés initiatiques, qu’elles soient maçonniques, rosicruciennes ou martinistes, de les assimiler à de tels procédés. Or nous ne parlons ici que de ces sociétés ou groupements dont plusieurs membres de l’entourage de Nizier-Anthèlme faisait partie et où ils avaient d’ailleurs tous acquis ce que le monde profane appelle pseudo.

    Et l’occultisme n’existe aucunement dans les enseignements ou pratiques de ces sociétés se réunissant autour de rituels dont certains forts anciens.

    Les continuateurs ou descendants de, par exemple pour évoquer Yvon le Loup, l’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix, de l’Ordre Martiniste, de l’H.B.of L…, de la FTI, etc…seront forts mécontents d’être ainsi assimilés à de telles pratiques d’occultisme, sans compter les autres non cités.

    De plus, faire une telle confusion peut être préjudiciable au sérieux du site Philippe de Lyon et ce commentaire peut être considéré comme une réponse non pas officielle mais semi-officieuse (pour jouer sur les mots).

    • 17 janvier 2014 à 17 h 00 min
      Lien vers ce commentaire

      Bong bong bong… comment rebondir…
      Mon cher Népomucène, je ne répondais qu’à votre question : « Et enfin, pour savoir exactement ce que pensaient lui et Marc Haven des milieux occultistes qu’ils auraient abandonnés, il suffira d’en publier les passages et les références exactes. » dixit.

      • 17 janvier 2014 à 19 h 07 min
        Lien vers ce commentaire

        On pourrait aussi citer la lettre de la BM de Lyon qu’a partiellement publié Serge Caillet dans son livre.
        On pourrait aussi parler de l’accueil que Mr Chapas réserva à Annie Bessant quand celle-ci lui rendit visite.
        On pourrait aussi citer d’autres textes de Sedir sur ce même sujet.
        Mais a quoi bon.

        En tout cas je suis complément d’accord avec vous.

        Olivier

  • 17 janvier 2014 à 18 h 25 min
    Lien vers ce commentaire

    Pour revenir sur le sujet des signatures des membres de la ferme du Clos Landar, l’album photo publié par le Mercure dauphinois est très significatif : en effet un tel glyphe y figure à plusieurs reprises.
    Certaines peuvent laisser un doute par imprécision mais d’autres sont incontestables :
    -page 57 : photo de Monsieur Philippe
    -page 74 : photo de Monsieur Leloup
    -page 79 : photo de Monsieur Encausse
    avec un doute pour les pages 53, 77, 81 et 85.
    Nous retrouvons également de tels paraphes dans le livre des Editions Arqa
     » Enseignements oraux de M.Philippe de Lyon  » lors de la publication de carnets codés et surtout sur une lettre signée Papus en possession de Gil Alonso-Mier.
    Tout cela en complément des documents officiels numérisés des différents actes d’Etat-civil et des reproductions présentées dans le livre de Philippe Encausse.
    Cela permet donc de confirmer l’entente entre tous ceux qui fréquentaient la ferme.

  • 21 octobre 2014 à 17 h 02 min
    Lien vers ce commentaire

    C’est avec bonheur et une immense gratitude, sans oublier une certaine émotion, que deux anniversaires sont fêtés aujourd’hui:

    le site https://www.philippedelyon.fr a 3 ans aujourd’hui 21 octobre et la page fb
    https://www.facebook.com/LeSiteMaitrePhilippedeLyon a le plaisir de fêter ses 2000 « jaime »
    Autant de mercis pour les lectures, les partages, les échanges, les rencontres….
    Merci Monsieur Philippe d’avoir permis une si magnifique expérience humaine autant que spirituelle.
    Nous vous aimons infiniment et vous remercions de nous montrer une Voie qui nous donne envie d’en faire autant
    Merci

    • 22 octobre 2014 à 19 h 26 min
      Lien vers ce commentaire

      JOYEUX ZANNIVERSAIRE! Bien mérité… qui jalonne une démarche hors de tout partisanisme, ce qui est très rare. Les articles sont sourcés, en mode ouverts. Bravo, bonne continuation.
      jean-Pierre

Commentaires fermés.