site Maitre Philippe de Lyon www.philippedelyon.fr lever de soleil pour Philippe de LyonMes premières pensées vont à Philippe de Lyon, au site, et maintenant à la page facebook et tous les moments sublimes ou difficiles qui émaillent les rencontres autour de Monsieur Philippe
Je pense qu’il était là pour nous redire:
Je vous aime.
Il n’a rien imposé, il n’a obligé à rien.
il a demandé des efforts.
Mais chacun(e) son libre-arbitre….Il nous aime bien assez pour nous laisser choisir la voie que l’on veut
Nous sommes sur une route qui nous donne envie d’avancer et d’être en contact(s) avec le Maitre Philippe, mais là aussi, meme sur cette route, on a le choix…Enfin presque
On croit avoir le choix…alors que toutes nos cellules n’attendent que cela….On est guidés au-delà de toute espérance
Ne doutez pas de vos guides……si vous en doutez et les remettez en cause, ils s’éloigneront vraiment….et le jour où vous en aurez besoin, vous ne les trouverez pas, répondant instantanément à votre appel…

Ayez bien plus confiance dans le Ciel…..

Veillez et priez, le Ciel peut tout……Au delà meme de ce que les mots peuvent exprimer
Laissez parler votre Coeur…..
Les prières du Je Vous Salue Marie et du Notre Père y sont étroitement liées

Mes premières pensées vont à Philippe de Lyon

14 pensées sur “Mes premières pensées vont à Philippe de Lyon

  • 23 octobre 2013 à 19 h 14 min

    Ma foi (!) de bien belles paroles, et aussi cette superbe photo d\’un horizon pas si lointain et de l\’apparition de Seigneur Soleil…

  • 23 octobre 2013 à 19 h 31 min

    La confiance et la foi génèrent l\’effort naturel.
    L\’effort renouvelé génère la confiance et la foi.
    Le soleil perce entre les nuages, malgré les nuages.
    Même les yeux fermés, il continue de briller et les guides attendent notre bonne-volonté.
    Oui, très jolie photo…

    • 20 janvier 2014 à 21 h 22 min

      Magnifique message, Jean-Pierre ! Oui, le soleil perce entre les nuages, mais faut-il rappeler aussi que même lorsque la nuit est là le soleil existe toujours ? Patience et il réapparait ! Trop souvent l’attention se met à papillonner d’ici, delà, sans ancrage véritable. C’est pourquoi vos propos sont magnifiques, car ils témoignent que la stabilité n’est pas impossible, lorsque fondée sur des valeurs qui y conduisent.

      Affectueusement,

      Philippe D

  • 21 janvier 2014 à 11 h 35 min

    Photo publiée un 23 octobre, jour de ma naissance (il y a quelques années!) , j’y vois un signe du ciel par son soleil qui tente et réussit à ouvrir mon horizon au milieu du mental de nuages qui masquent notre volonté d’arriver à la paix intérieure.

    • 21 mars 2014 à 21 h 07 min

      En me promenant au milieu des messages…. Le « petit » virage espéré par ce Signe annonciateur de possibles nouveaux horizons, vous a-t’il apporté l’aide et le soutien espérés?
      Dans cette quête de paix, dans laquelle nous sommes finalement souvent, il est en effet quelques fois un peu difficile de l’atteindre comme on le voudrait.
      Cette quête, somme toute on ne peut plus légitime, est plus aidée que nombre d’autres attentes, le plus souvent, matérialistes.
      :o)

      • 22 mars 2014 à 23 h 59 min

        Le soleil, quand il perce les nuages nous aveugle souvent. Nous devons fermer les yeux et nous nous contentons de la douce chaleur qui effleure notre visage avant que les nuages reviennent .Ceux-ci nous font affronter la dure réalité de notre condition et on attend encore et toujours que le nuage passe.La recherche de la paix intérieure est un vrai marathon et la route est longue;

        • 23 mars 2014 à 9 h 40 min

          Cette photo est en effet fort inspirante ; elle donne l’espoir que la force du soleil va tout faire renaitre, surtout au Printemps ! Et une démarche en nous-même, parfois longue et difficile, nous permet aussi de retrouver le soleil qui est en nous…
          A cet effet, le message de vie dispensé par Nizier-Anthèlme Philippe peut être une aide ; mais attention, il peut être l’entrave, car, nous l’avons vu, ce message aurait été déformé, déjà en son temps et jusqu’à nos jours. Il reste à chaucn, selon sa propre conscience, selon son propre ressenti, de faire le tri, non en se contentant des autres qui ont pensé à sa place, mais par lui-même, au fond de son Coeur. Par la Prière ? La Prière du Coeur, celle encore là non dictée ni imposée par des croyances, mais celle qui vient du Soi, car là est la seule parcelle du Divin à laquelle nous avons accès.

        • 23 mars 2014 à 9 h 41 min

          « La recherche de la paix intérieure est un vrai marathon et la route est longue… », avez vous dit Alain Rodicq. Cela me fait penser aux voyages qui forment la jeunesse et à ce bonheur de se rendre compte, une fois l’âge venu, combien l’on est jamais aussi heureux que chez soit finalement. Pourtant, ce bonheur ne serait peut-être jamais apparu sans point de comparaison et donc… sans ces voyages des années passées. Soleil et ombre sont de la même veine. Il vient un moment dans l’évolution de la conscience humaine ou la recherche cesse et ou alors, tout naturellement, la paix intérieure se révèle peu à peu, à notre grande surprise, car nous ignorions combien elle était si proche de nous, ayant toujours porter notre attention sur ce qui nous entourait…

          • 23 mars 2014 à 11 h 31 min

            La vie est le plus souvent souvent alternance de paix intérieure et de recherches.

            Mais il peut aussi y avoir simultanément recherche et paix intérieure, cette dernière étant l’élément d’ouverture aux intuitions, à la réceptivité et à la guidance dans la recherche.

            La paix intérieure consistant en un apaisement naturel du mental et des émotions, un silence de la surface, elle ne peut être recherchée par le mental. Le neuf alors prend place.

            Elle surgit lorsque l’agitation cesse – analogie au soleil et aux nuages.

  • 21 janvier 2014 à 11 h 49 min

    Cette photo je l’ai piquée (oh le vilain !) il y a déjà pas mal de temps… On se demande toujours ce qui va apparaitre derrière les nuées…Bien sûr elle est très symbolique , prise, je crois me souvenir, par Hélène qui a voulu nous en faire profiter.
    Je pense, enfin c’est personnel, au cantique à Frère Soleil de François d’Assise (à qui je dois beaucoup mais là aussi c’est personnel).
    Un horizon remplit de nuages percés par la force du Soleil, et pour passer du macrocosme à un monde plus petit, nous voyons un morceau des forêts de notre petite terre, où nous devons remettre les pieds…

  • 21 janvier 2014 à 11 h 54 min

    C’est une vue depuis…..d’un point qui me tient à coeur…..une fenêtre d’une pièce personnelle (si si) de ma maison
    Les levers de soleils qui servent d’illustrations viennent tous du même horizon, qui semble donner une idée, un message différent à chaque apparition.
    En effet aussi, je n’ai pas laissé le choix à des ami(e)s à qui j’en ai fais profiter…..J’impose dès que je peux ;o)
    Donc, normalement, on va retrouver les memes arbres aux mêmes endroits….entre autres choses.
    C’est une campagne, en plein Gers…..Un seul « défaut », je suis loin de Lyon ;o)

    • 21 janvier 2014 à 12 h 43 min

      En effet, magnifique point de vue !
      Lyon est aussi une ville pleine de charme et lumineuse…
      La preuve, j’y suis aussi.
      Et puis…Nos quenelles…Un vrai délice !

      • 21 janvier 2014 à 12 h 57 min

        Ah ! J’oubliais…
        Entres autres Lumières à Lyon, il y a : PHILIPPE DE LYON

        • 21 janvier 2014 à 13 h 11 min

          Nous n’oublions rien du tout ;o), nous ne risquons pas ; nous sommes chez Lui ;o)

Commentaires fermés.