Jean Chapas Une autre facette de la Vérité

site Maitre Philippe de Lyon www.philippedelyon.fr

Une autre facette de la Vérité

Peu importe de quelle façon, avec quels textes, avec quels mots, avec quelles phrases, chacun comprend ou vit la spiritualité
Nous ne sommes pas sur le meme plan….
Il ne faut pas se méprendre si ce que les hommes comprennent est une autre facette de la Vérité
chacun son point de vue
Ceux qui n’entendent pas auront d’autres occasions, d’autres moyens, d’autres sources

Il nous Aime

« Chaque race, comme chaque homme, ne peut saisir que l’aspect du Verbe et de la Vérité qui lui correspond. Donc, superflu de s’irriter chaque fois que nous voyons quelqu’un comprendre notre aspect du Verbe et de la Vérité autrement que nous. Pour ceux qui ne croient à rien, il n’y a pas à désespérer d’eux ou à se décourager : il faut plutôt se rappeler qu’en cette matière on commence toujours une fois. »…issu d’un commentaire dont nous ne savons pas si l’auteur est André Savoret ou Philippe de Lyon….l’important est peut-être simplement le message transmis

Nous avons également la référence du texte extrait des propos tenus par Jean Chapas, « Les différentes facettes de la Vérité » depuis le livre « Entretiens spirituels » de Michel de St Martin référencé dans la bibliographie.

Philippe de Lyon que j’aurais voulu connaitre

site Maitre Philippe de Lyon philippedelyon.frJ’aurais moi aussi voulu rencontrer et connaitre le Maitre Philippe de Lyon, comme certains l’ont appelé, ou Monsieur Philippe, que nous trouvons aussi. Chacun faisant en fonction, semble t’il de son ressenti, ou de son approche d’un homme qui n’a laissé personne indifférent.

Pour expliquer cette situation, ou motivation, il me faut justifier:

En sortant de la lecture du livre de Christianne Jouffroy Grandjean, « L’héritage spirituel de Jean Chapas, disciple de Maitre Philippe de Lyon« , une phrase me parle particulièrement:  » …..Si je devais avoir un regret ce serait celui de n’avoir pas vécu en même temps que lui. Je me serais fait ma propre idée au lieu de le connaître à travers celle de mon père. »

Moi aussi j’aurais voulu faire cette rencontre.
A cette différence près, me concernant, que je ne ferais pas allusion à mon parent, mais plutôt aux livres.
L’auteur explique qu’elle a aussi découvert des détails sur la vie, en particulier de Monsieur Philippe ou sur Jean Chapas, au travers d’écrits… A la fin de son témoignage d’ailleurs, Mme Jouffroy Grandjean nous donne une belle illustration de l’appellation de « Maitre Philippe »:

« …Dire Maitre Philipe, c’est reconnaitre la force que Dieu mettait en lui, pour lui permettre de réaliser son destin, sa vocation »

Il faut préciser que Mme Jouffroy Grandjean est la petite nièce de Jean Chapas, quand le Caporal, mais surtout disciple préféré de Philippe, a épousé Louise Grandjean, (soeur de Benoit Grandjean, un des témoins des séances, mais surtout, en la circonstance, grand-père de Mme Jouffroy Grandjean) le 18 décembre 1897, avec Monsieur Philippe pour témoin. Jean Chapas devient ainsi le beau-frère de Benoit Grandjean.
Cette auteur fait donc partie d’une des familles dans le cercle des intimes, donc des plus proches amis, de Nizier Anthelme Philippe.
Ajoutons que cette fin d’année 1897 fut des plus importantes pour Philippe puisque sa fille Jeanne Marie Victoire venait d’épouser le Dr Emmanuel Lalande (Marc Haven), quelques semaines auparavant, le 1er septembre.
Etant descendante de ces témoins privilégiés, nous pouvons comprendre la « recherche » de cette auteur.

Je rejoins et partage sa quête, même si mes raisons sont un petit peu différentes.

Pour ma part, je pense faire partie des personnes qui ont découvert le Maitre Philippe de Lyon, puisqu’il est présenté comme tel dans ces ouvrages, à travers deux livres qui furent les premiers à me parvenir. Je parle des écrits, respectivement de Philippe Encausse et d’Alfred Haehl, cités dans la bibliographie. Ces deux approches sont certes complémentaires, mais contiennent en même temps suffisamment de différences, pour que l’on soit, quelques fois, amenés à se poser des questions.

Nous remarquons que les divers ouvrages, les anciens, comme les récents, apportent en effet chacun, leur lot de découvertes et d’interrogations, en tous genres…. Plus on rentre dans le sujet, plus on trouve d’éléments dont on peut avancer qu’ils interpellent, c’est le moins que l’on puisse dire, autant dans certaines paroles que dans certains faits….

Ainsi moi aussi, j’aurais voulu me faire ma propre idée de ce que fut cet homme, dont il semble fortement qu’il était hors du commun…
Précision j’ajoute, que pour ma part, j’aurais également aimé rencontrer Jean Chapas….Entre autre…

Nous ne sommes peut-être pas les seuls à penser ainsi… Si tel est le cas, quelles sont vos propres motivations?

Le livre de Christianne Jouffroy Grandjean, « L’héritage spirituel de Jean Chapas, disciple de Maitre Philippe de Lyon » est également cité dans la bibliographie

Philippe de Lyon La Voie du Coeur de la Lumière

Maitre Philippe de Lyon La Voie du Coeur de la Lumiere philippedelyon.frLa Voie du Coeur avec Mr Philippe la voie de la Lumiere Maitre Philippe
tout le monde n’est pas sur la meme route, sur le meme chemin
chacun(e) son parcours, chacun(e) les rencontres qui vont avec
toute rencontre est enrichissante, tout parcours a ses embuches et ses moments de bonheur
le principal est de travailler sur soi la tolérance, la miséricorde
chacun(e) son truc
pour les un(e)s ce sera un guide spirituel, pour d’autres, ce sera Philippe de Lyon…….voire les deux…..

du moment que l’on est sur une route qui ouvre les voies du Coeur…..
on arrive chacun(e) avec des efforts à faire, à travailler sur tout ce qui nous constitue.
du moment que l’on alimente autant que possible l’essence Divine qui est en chacun(e) de nous…..
on ne nous demandera pas ce que nous avons cru, mais ce que nous avons fait….
soyons aussi complaisant avec l’autre qu’on l’est pour soi

…. Je viens de faire ce message en commentant un post sur facebook……probablement influencée j’ai été par l’enregistrement des pages blanches d’un visiteur…je viens en effet d’enregistrer 2 des pages qui se sont avérées manquantes dans son livre….

« Veillez et Priez…..Le Ciel peut tout » épitaphe sur la tombe de Jean Chapas. Ce site devrait etre inondé de prières….

Si Dieu vous envoie la Lumière, ne la refusez pas, ne jugez pas celui qui vous l’apporte. Ne cherchez pas à plaire à vos voisins plutôt qu’à Dieu. (13-12-1894)
La Lumière, c’est le chemin du Ciel. Lorsqu’on est dans ce chemin, on sent que tout ce que l’on a fait jusqu’à présent n’est rien à comparer à ce qu’il nous reste à faire. Seulement, si nous comptons sur la protection de Dieu, nous ferons beaucoup de chemin, car Dieu soutient les faibles et non les forts. (24-1-1896)
Il ne faut pas être réfractaire à la Lumière, mais tâcher au contraire de se mettre sur son chemin.
Pour cela, il faut avoir la charité. (19-2-1894) ;
La Lumière est la science ; quiconque a la charité a la Lumière. (30-11-1893)

Et vous, puisque vous êtes sur ce site consacré à Monsieur Philippe, quelle a été votre approche pour parvenir à Maitre Philippe?