site Maitre Philippe Philippe de Lyon www.philippedelyon.frUne approche d’abord personnelle de Monsieur Philippe de Lyon

Je fais partie des personnes qui pensent que:
Une approche de monsieur Philippe est tout aussi personnelle et individuelle qu’une approche du Christ.
Cette approche, peut sembler individualiste, et pourtant, il ne peut en être autrement.
Une quête spirituelle ne peut qu’être individuelle avant de pouvoir peut être, être dans le cadre d’une approche collective.
Si plusieurs personnes ont des approches de même nature, des motivations semblables, elles peuvent, d’autant qu’elles ne seront pas seules dans cette quête, se réunir.
Il est aussi très possible, et normal que les quêtes évoluent…..elles sont là pour cette même raison: évoluer.
Il est normal de ne pas être d’accord sur certaines formes ou fonds mais l’essence est toujours présente.
Tant que cette flamme commune à chacun(e) est présente, le Ciel accompagne chaque réunion et chacune, chacun, dans cette quête.
Soyons assuré(e)s de ce soutien indéfectible du Ciel et des Invisibles.

Demandons donc, et demandons dans l’esprit des paroles de notre divin maître : Tout ce que vous demanderez en mon nom vous sera accordé, nous dit-il. Après une pareille promesse, combien serions-nous coupables si nous n’en faisions le bon usage que nous devons. Il nous dit encore : Là où vous serez deux ou trois assemblés en mon nom, je serai au milieu de vous. Oh ! mon Dieu, puisque telle est votre promesse, répandez votre sainte bénédiction sur nous tous, afin que nous n’ayons qu’un cœur et qu’une voix pour vous louer et vous bénir éternellement. Robert Amadou

Mais cette approche devrait oublier les égos individuels.

 

Une approche personnelle de Mr Philippe de Lyon

29 pensées sur “Une approche personnelle de Mr Philippe de Lyon

  • 20 février 2013 à 6 h 18 min

    En osmose avec toi, ce matin Hélène…
    « Là où vous serez deux ou trois réunis en mon nom, je serais au milieu de vous. »

    Voici un extrait de l’ouvrage de PHANEG (En chemin)
    Le texte n’est pas dans son intégralité comme je le présente, mais pas défiguré, à mon sens.

    La prière que nous apprenons chaque jour davantage attirent vers nous des forces qui nous transforment lentement jusque dans nos corps.
    Imaginons-nous un instant, vous et moi, en Judée, à Jérusalem en une chambre haute.
    Ici tout se tait, tout disparaît; notre mental se tient dans un total silence, une nudité parfaite devant les splendeurs qui s’offrent à nous.
    Le Ciel descend un peu sur la Terre et l’illumine; voici l’heure sainte…
    Jésus s’assoit, en silence, pensif et nous voici dans cette pièce, dont l’atmosphère est toute pénétrée de Sa Lumière.
    Viennent se joindre à nous, les douze qui semblent nous connaître.
    Au dehors, la nature est attentive; le soir tombe et s’allument au ciel les premières étoiles.
    Sur la terrasse, tourbillonnent et se posent des colombes :
    Les anges écoutent aux fenêtres et nous regardent, on voit battre leurs ailes…
    C’est alors qu’une voix très douce et pénétrante s’élève :
    « Mes chers enfants,aimez-vous, les uns, les autres. »

  • 20 février 2013 à 13 h 37 min

    Bonjour Lucie,

    Merci de ton commentaire. Je lis l’osmose…..
    Ces Forces sont ……ce sont pour moi les vibrations ou ressentis dont je parle.
    On ne peut etre en effet autrement qu’isolé pour la prière….

    Anecdote:
    J’ai connu ici, sur internet, il y a…..9 ans je pense, un moment exceptionnel de forces de prières qui furent envoyées vers un enfant qui allait être opéré au Canada….Très grand souvenir.
    Nous étions plusieurs sur le forum et chacun avait ressenti les angoisses de la maman et l’éloignement du papa, tout aussi inquiet. Nous étions tous collectivement et individuellement en contact avec la maman.
    Nous étions chacun chez nous, derrière notre ordi, mais comme le disait Monsieur Philippe, « les distances n’existent pas » et à l’heure indiquée de l’opération, on a tous ressenti les forces que l’on avait dégagées pour cet enfant.
    Les groupes de prières sont tout aussi indispensables que les prières solitaires.

    Merci de toutes ces rencontres

  • 8 avril 2013 à 12 h 53 min

    Il est une question que je me pose et à laquelle je ne semble pas avoir lu de réponse ; peut être figue-t-elle sur le site mais je ne sais pas où. En effet, quelle était l’approche réelle de Maitre Philippe de la Religion catholique et par ce fait de la prière. Pour la prière nous avons certes quelques réponses mais j’insiste sur le qualificatif « réel » ; car les « on dit que », « il semblerait » ou toutes autres exégèses ne suffisent pas à l’établissement de la vérité. Donc, y a-t-il des faits précis, par exemple, prière dans une église, participation à la messe dominicale, rencontre et échange avec des Religieux qui permettent de corroborer son approche dans ce domaine ?
    Il y a eu suffisamment de témoins dignes de foi qui ont écrit leurs rapports avec lui pour y trouver de tels renseignements. J’ai lu quelque part que la hiérarchie catholique le critiquait, mais sans plus, donc je me méfie car nous avons déjà eu les preuves qu’aussi bien dans sa défense que dans son attaque, chacun y ajoutait les vérités de son égo personnel.

  • 8 avril 2013 à 14 h 52 min

    Bonjour,

    Tout d’abord, très heureux de revoir le site de Monsieur Philippe.
    Cet évènement, le « troisième », a été de nature à me faire réfléchir notamment sur les paroles de Jésus disant: « détruisez ce temple et je le rebâtirai en 3 jours ». Il y était aussi question d’un « 3 ». Ce site 3 fois détruit, 3 fois reconstruit.

    Mais Jésus a aussi prononcé ces paroles:
    « Malheur à vous (……..) parce que vous fermez devant les hommes le royaume des cieux, vous n’y entrez point et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer ».

    Les petits points posés ici derrière « malheur à vous » permettent à chacun d’y mettre ses propres qualificatifs car il ne s’agit plus aujourd’hui de scribes et de Pharisiens hypocrites…

    Concernant la prière et la foi chrétienne, j’ai trouvé dans « l’index » de ce site (en haut de cette page), un certain nombre de réponses:
    – Maître Philippe et la foi chrétienne et
    – Maître Philippe et la prière

    Bonne journée et cordialement à tou(te)s

  • 21 mai 2013 à 12 h 02 min

    Je reviens sur ces paroles de Robert Amadou. Robert Amadou ? Ce grand Monsieur spécialiste de l’Occultisme, de la Parapsychologie et de l’Esotérisme en général. Avec une Connaissance confortée par sa participation active à de nombreuses sociétés ésotériques et initiatiques, la liste est en trop longue, on peut simplement citer l’Ordre martiniste, l’Ordre Martinéziste, le Rite de Memphis-Misraïm, l’Ordre kabbalistique de la Rose-Croix.
    Il est à remarquer que ces obédiences ou rites se situent toutes dans une mouvance christique si proche de la pensée de Nizier-Anthèlme Philippe. La citation est donc bien choisie.
    Cependant il est regrettable que peu de personnes ne vivent vraiment cette parole magique si capitale : lorsque vous serez plusieurs réunis en mon Nom, je serai là, au milieu de vous. Et cette parole est dite ou entendue comme les prières récitées d’une manière robotique, sans être réellement vécue. Elle devrait permettre un véritable acte de magie divine, de théurgie créant la présence sacrée au milieu d’un groupe.

    • 21 mai 2013 à 12 h 11 min

      « Lorsque vous serez deux ou trois réunis en mon nom, je serais au milieu de vous. » :)

      • 21 mai 2013 à 12 h 15 min

        Le post ci dessus…C’est Lucie.
        Je n’ai toujours pas compris pourquoi il s’affiche: Anonyme?
        Lucie !!! :)

        • 21 mai 2013 à 12 h 35 min

          A mon avis y a des rats dans les tuyaux qui ont décidé de ne pas laisser Lucie faire…

          • 21 mai 2013 à 12 h 55 min

            non, non Népomucène, j’ai contaminé notre chère lucie à l’anonymat!!

            • 21 mai 2013 à 13 h 13 min

              « Cherchez, vous trouverez.. »
              Merci, chers frères…
              Je viens de trouver mon erreur, enfin…Je crois.
              Quant à rester dans l’anonymat…
              Celà, sied à merveille à mon organisation.
              Je ne vaut pas grand chose.
              Attention ! Je n’ai pas dit que j’étais une moins que rien.;)
              Lucie

              • 21 mai 2013 à 13 h 33 min

                Oui mais l’anonymat c’est souvent sombre tandis que Lucie c’est plutôt la Lumière !
                Bon, qu’il en soit ainsi (test) dans le clair-obscur…

  • 22 mai 2013 à 9 h 40 min

    Lorsque l’on regarde les propos attribués à Nizier-Anthèlme Philippe quant à sa dévotion à Jésus le Christ, on pense au Hiéron du Val d’Or qui tenait de tels propos. Après vérification des dates, Monsieur Philippe a bien pu connaitre ou même rencontrer soit le Père Drevon (mort en 1880) soit le Baron de Sarachaga (1840/1918) et échanger avec eux.
    Sachant que le Hiéron a largement contribué à la reconnaissance offcielle du Christ-Roi et à transformer Paray en centre international Christique, avec ses multiples monastères et ses pélerinages. Possède-t-on des éléments à ce sujet ?

  • 5 juin 2013 à 20 h 10 min

    Je me demandais s’il y avait une connexion entre Maitre Philippe et le Hiéron du Val d’or, tant l’époque est la même, les propos sont les mêmes, et puis Paray-le-Monial n’est pas si loin de l’Arbresle.
    (Je reprends cette question en la redécouvrant car je fais actuellement un travail de copie totale des commentaires du site)

  • 6 juin 2013 à 15 h 59 min

    Une autre question m’est apparue en lisant des témoignages ou des commentaires toujours tristes, sévères et sérieux : Nizier-Anthèlme Philippe avait-il de l’humour ?
    Car on ne peut prétendre connaitre ou comprendre un être humain sans aborder différents aspects de son personnage.

    • 6 juin 2013 à 18 h 03 min

      Allons…allons, Népomucène…
      Un être cotoyant manants et aristocrates, sans humour ?!
      Impensable !
      Enfin…selon moi, bien sûr.:)

      • 6 juin 2013 à 18 h 21 min

        C’est ce que je pense mais dans la mutitude de témoignages il doit bien y avoir quelqu’un qui en parle ?

        • 6 juin 2013 à 18 h 45 min

          Hum… Pas sûr.:)

          • 6 juin 2013 à 21 h 28 min

            Pourquoi j’ai posé cette question ? Parce que plusieurs amis, visiteurs muets mais attentifs, m’ont fait cette remarque : comme les commentateurs ont l’air tristes et sérieux ! Serait-ce à l’image de leur Maitre ?

  • 23 septembre 2013 à 8 h 36 min

    C’est le Silence radio depuis quelques jours? :)

    Pourquoi la bourse était aussi importante pour MP , pour l’avidité financière ou la connaissance de soi?

    • 23 septembre 2013 à 20 h 47 min

      Monsieur Philippe prenait en charge de nombreux loyers, En outre, comme il le rappelle également dans les « enseignements oraux » publiés aux éditions Arqa (page 22) c’est de son vivant qu’une personne doit donner son argent plutôt que de le garder jusqu’à sa mort…
      Comme par ailleurs, il me semble que sa belle famille voyait plutôt d’un mauvais oeil cette générosité (qui pesait sur la fortune familiale), j’imagine que Monsieur Philippe jouait en bourse pour faire profiter le plus grand nombre de ses dons… (façon Abbé Pierre qui participa à un jeu radio dans l’unique but de financer ses premières constructions )

      • 23 septembre 2013 à 21 h 13 min

        Donner son argent n’est que la résultante de son engagement, le « sommet de l’iceberg « . A mon avis il y a un autre vrai mystère sur cette symbolique boursière. un message spirituel peut être?

        • 23 septembre 2013 à 21 h 30 min

          Un message spirituel ? Du pragmatisme ?
          C’est vrai que lorsque j’ai lu que MP jouait en bourse, j’ai été surpris : En effet, perso, je n’ai jamais été très chaud pour les jeux d’argent (et la bourse en est un, moins pervers en 1900 qu’aujourd’hui je pense) non pas par crainte de perdre ma mise mais parce qu’à mon sens c’est par le travail que l’on gagne son argent, que d’en gagner par le jeu me serait reproché plus tard ….
          Ne serait ce pas là un moyen pour MP de nous montrer que l’on peut gagner de l’argent même par le jeu à condition d’en faire bon usage ? Comme un pied de nez au dogme de l’Eglise catholique volontiers culpabilisateur pour le fidèle…

  • 23 septembre 2013 à 21 h 59 min

    Le moindre acte, la moindre pensée de Philippe de Lyon avai(en)t des conséquences dans les domaines de tous ordres.
    Il était là pour aplanir
    Il a mis de la Lumière là où régnaient les ténèbres
    Tout était calculé: pertes ou gains

    C’est, je suppose, ce qu’il est possible aujourd’hui d’avancer sur nombre d’interrogations, notamment sur le jeu en bourse.
    Il a provoqué des ruines comme Jean Chapas l’a fait à son tour pour son ami François Galland

    L’une des missions: sauver des âmes…

  • 26 septembre 2013 à 14 h 34 min

    C’était juste en passant…mais c’était juste et beau Lucie !

    • 26 septembre 2013 à 17 h 19 min

      Après la mystique de Maître Philippe le meetic de Maître Philippe.

Commentaires fermés.